(Polaris) - Meet me under the pale moonlight
 ::  :: Squelettes Anatomiques :: Pièces maitresses

Polaris Ahardane
Poulain dans les étoiles

avatar
☾☾ Miroir :

☾☾ Particularité :
Difformité Animale - D'humain il n'a bien que le visage et le haut du corps, le reste esquissant la silhouette équine d'un animal qu'il n'est pas.
☾☾ Bizarrerie :
Amoureux des constellations et des astres célestes. Adorateur du manteau étoilé de la nuit et de l'astronomie.
☾☾ Années :
26 ans, jeune âme encore toute neuve qui doit apprendre à arpenter le monde.
☾☾ Occupation :
Couturier & jeune insouciant.
☾☾ Myocarde :
Prêt à être capturé par celui ou celle qui acceptera qu'il n'est pas simple de l'aimer et encore moins de l'étreindre.
☾☾ Missives :
70
☾☾ Trogne & crédit :
Willy Cartier - 2981 12289 0


MessageSujet: (Polaris) - Meet me under the pale moonlight   Dim 14 Jan - 18:27

Polaris Ahardane

Alors je pense à toi je sais que tu m'oublies

; ; ;
;
☾☾ passeport

☾☾ Nom : Ahardane ☾☾ Prénom : Il serait correct de le nommer Hassan, mais lui-même préfère taire ce prénom, non pas par envie de dissimuler un passé dont il n'a pas honte, mais plutôt par envie de se construire totalement et de choisir ce qu'il est. Et Polaris est ça. L'être fier et curieux qui sous le couvert des étoiles qu'il admire tant, cherche sa place. ☾☾ Surnom(s) : Tant qu'ils ne sont pas insultants, tout lui va. Du plus adorable au plus absurde, il laisse les autres écorcher son prénom, appréciant d'une certaine manière cette attention affectueuse. ☾☾ Âge : 26 ans et pas un siècle qui ne sa cache derrière ses prunelles. Il est une jeune âme de ce monde, quelqu'un qui ne ressent pas encore les effets d'une boucle et qui ne réalise pas que vivre dans une temporalité qui a perdu le fil de sa course est parfois doucereux. De tout ça il n'a pas conscience, ne se rendant pas compte qu'il est devenu l'une de ses roses que l'on aime emprisonner dans la glycérine pour ne jamais les voir fâner. ☾☾ date de naissance : 2 mai 1991, au milieu des dunes. ☾☾ nationalité : Egyptien ☾☾ origine : Réalité linéaire ☾☾ statut civil : En relation avec les constellations qu'il admire à la nuit tombée, quelque part conscient que les autres particuliers ne pourraient jamais envisager son être comme autre chose qu'une curiosité, un différent que l'on aime platoniquement et qu'on admire, sans pourtant chercher à le conquérir. ☾☾ orientation : Ce n'est pas une question qu'il se pose. C'est une interrogation futile dont il ne se préoccupe pas. ☾☾ occupation : Il coud pour s'occuper les mains mais si quelqu'un venait à lui demander de broder quelque chose, il le ferait avec plaisir, et sans rien demander en retour. ☾☾ Affiliation : Monstres de foire. Il rêve de vivre à nouveau parmi les humains, de se fondre avec eux dans la masse et d'enfin être accepté, s'illusionnant ainsi d'un avenir utopique qui lui fait parfois ignorer la douloureuse réalité, comme cette particularité qui est telle un handicap dont certains ne s'encombrent pas.


particularité

Difformité animale - A le voir, on peine à imaginer qu'il puisse être humain et que ses parents l'aient été. Il est aisé, au détour d'un regard rapidement passé sur sa silhouette mi-humaine, mi-équine de se dire qu'il a tout d'une créature sortie d'un conte ou qu'il n'est qu'une métamorphose ratée, un bégaiement d'une particularité qui a mal tournée. Mais non, c'est ainsi qu'il est né, humain jusqu'à la taille et cheval pour le reste du corps. Sur son apparence il n'a aucune prise, aucun pouvoir. Il est prisonnier de sa condition, voué à envier les hommes comme ceux-ci envient les oiseaux. Il n'a jamais connu le plaisir d'être sur deux jambes, d'être autre chose qu'un encombrement qui doit s'adapter à un monde qui n'avait pas prévu son existence, devant ainsi faire avec les contraintes de sa particularité, se pliant ainsi à une hygiène de vie particulière.
bizarrerie

Le manteau étoilé de la nuit est ce qui fait battre son coeur quand la journée se meurt et que l'obscurité reprend ses droits, se faisant la souveraine d'un monde qui pour elle ferme les yeux et sombre dans une inconscience délicieuse. Le regard tourné vers la voûte céleste, il admire durant des heures peut-être les constellations et la lune, cherchant en elle un apaisement qu'il trouve toujours, un réconfort qui illumine toujours ses lèvres d'un sourire juvénile. Le jour, il collectionne les ouvrages d'astronomie, les lisant et les relisant avec une assiduité presque maladive, collectionnant breloques et autres représentations de toutes les merveilles célestes qu'il admire tant.

petits secrets

I. Entièrement végétarien il ne dévore que légumes et fruits, évitant de planter ses dents pourtant humaine dans la chair d'un quelconque animal ou d'une autre denrée qui serait susceptible de le rendre malade. Le thé et les sucreries sont bien les seules excentricités qu'il s'autorise. II. Il met un temps fou chaque jours à brosser ses cheveux et à les tresser ou nouer quand il se sent de le faire. A tel point qu'il est presque ridicule de le voir s'adonner à sa toilette quotidienne, dépeignant ainsi une habitude, un geste qui semble presque venir tout droit d'un tableau de maître. III. Polaris porte de nombreux bijoux, en particulier des bagues et des anneaux qui parfois en argent, de temps en temps en toc sont autant d'étoiles et de constellations qui ornent ses phalanges. Jamais il ne s'en sépare, voyant en eux autant des artefacts portant chance qu'une promesse que les étoiles reviendront. IV. Sa robe est à la couleur de sa chevelure, sombre comme la nuit, profonde comme l'obscurité. V. Coudre, broder, rafistoler. Voilà l'héritage de sa grand-mère, une tradition qu'elle lui a transmise comme si il avait été la fille qu'elle a perdu. Jamais il ne s'est plaint de se piquer les doigts ou de passer des soirées entières, autour d'un thé à la menthe, sous une tenture à l'abri du vent et du sable, à broder des motifs le long d'une étoffe sous l'oeil de son père et du reste de sa famille. VI. L'orage est un phénomène naturel qui l'angoisse et lui fait chercher un abri. La pluie ne le dérange pas, mais les éclairs qui lézardent le ciel sont à ses yeux la fureur d'un temps qu'il faut craindre et respecter de loin, sous le couvert d'un toit, au travers d'une fenêtre. VII. Il ne porte que très rarement des vêtements, n'enfilant chemises et pulls que lorsqu'on lui ordonne d'en porter, préférant autant que se peu rester torse-nu, même si de temps à autre, il n'est pas rare de voir une étole cacher ses épaules et son dos. VIII. Bien incapable de monter les escaliers, il séjourne le plus souvent au rez-de-chaussée du refuge, s'étant même aménagé une chambre sous la forme d'une ébauche d'étable, qui collé au refuge se fait l'annexe parfaite pour lui permettre de presque dormir à la belle étoile, au milieu des coussins qu'il a entassé en guise de matelas. IX. Il passe énormément de temps dehors, n'aimant pas tant que ça que d'être enfermé et coincé entre les murs du refuge, craignant de toute façon de créer une autre catastrophe si il tentait de se déplacer entre les meubles de la bâtisse. X. Grimper sur son dos est une chose qui est parfaitement envisageable, tant qu'on ne parle pas de le seller.
mentalité

Polaris a tout de l'enfant rêveur que l'on peut observer et contempler dans le tracé de ce visage androgyne qu'est le sien. Il a cette candeur souvent désarmante qu'on les jeunes gens et les enfants qui ont oubliés de grandir. C'est ce qu'il est après tout, un enfant perdu qui navigue dans un monde qui n'a pas été pensé pour lui, au sein d'une société aux codes étranges et aux moeurs qui peinent à s'adapter à l'étrangeté qu'il est. Insouciant, et d'un optimisme qui est presque agaçant, il est de ceux qui ne croient pas à une fatalité écrasante ou à la possibilité d'un passé qui pourrait se faire un poids trop lourd à porter. Il croit en un avenir lumineux, qui au lieu de raviver des souvenirs que l'on pourrait regretter se fait à la place la promesse d'une vie riche et complexe, qui au lieu de décevoir se prouve être digne des combats que l'on gagné pour elle. Il est ainsi. Incapable de grandir, inapte à se méfier et emplit d'un trop plein de bonne volonté. Ombrageux parfois, il est pourtant rare de le voir prendre la mouche ou se faire violent car d'une nature trop douce pour vouloir blesser qui que ce soit. C'est par accident qu'il heurte et jamais par désirs malins, souvent à cause de la maladresse qui est la sienne, de celle qui est causée par l'être inadapté aux maisons et autres structures humaines.
identité secrète

☾☾ Pseudo : Tout le monde le connait. ☾☾ Âge : 23 ans ☾☾ Localisation : Dans un recoin sombre d'une montagne ☾☾ Type de perso : inventé ☾☾ Avatar : Willy Cartier ☾☾ Crédits : 2981 12289 0 ☾☾ Comment as-tu trouvé le forum : C'est un autour qui m'a fait venir. ☾☾ Le mot de la fin : J'ai faim

aventures

Je suis un enfant du désert, un être qui n'a connu que les dunes de sable et le soleil écrasant d'un climat qui n'est tendre avec aucune forme de vie qui s'entête pourtant à survivre au milieu de cette mer de sable qu'est le Sahara, lui vouant ainsi un presque culte empreint d'un respect craintif qui cache une combattivité sous-jacente qui ne permet qu'aux braves et aux âmes décidés à vivre et non à subir une fatalité qui n'existe qu'aux yeux des désespérés qui aiment se complaire dans un passé qui jamais ne sera ce phénix conceptuel et métaphysique qui d'entre les cendres d'un futur à construire, renaîtra et offrira des braises doucereuses de souvenirs auprès desquelles se réchauffer. C'est dans ce milieu, dans le creux de cet environnement étrangement dur mais juste dans sa manière de traiter la vie qui tente de s'épanouir, que je suis né. C'est dans l'ombrage d'une toile tendue au-dessus du sable que j'ai vu le jour, non loin d'un oasis perdu dans une mer ocre que ma mère a donné sa vie pour faire venir au monde la créature étrange que je suis encore aujourd'hui, cet hybride handicapant dont mon père s'est occupé avec tout l'amour qu'un père peut avoir et qu'un veuf doit donner quand il comprend que son seul descendant est loin d'être à l'image de ses rêveries idéalisées. Car c'est ce que je fus pendant un instant dans sa prunelle, une déception, une horreur, une incompréhension et même une moquerie du Dieu pour lequel il priait. J'étais une abomination envoyé sur Terre pour le punir de péchés qu'il ne se souvenait même pas d'avoir commis, et ainsi, pendant une seconde, un instant trop long et qui pourtant n'a existé qu'entre deux battements de son coeur mortifié et du mien à peine formé, il a entrevu la possibilité de m'abandonner et de laisser le Sahara lui-même décider de mon destin. Durant une seconde qui fut une heure, il eut cette pensée, une qui n'appartient qu'aux lâches qui fuient leurs responsabilités, une qu'il m'avoua bien plus tard avoir regretté avant qu'il ne se décide finalement à me garder contre lui, à me bercer pour faire taire les pleurs et hurlement qui traversaient mes lèvres de chérubin, sans vraiment se soucier de mes antérieurs de poulain et de mes sabots qui fendaient l'air avec une fureur propre aux jeunes enfants qui viennent de naître. Ainsi, dans les bras et contre le coeur d'un père aimant, j'ai entamé mon existence, devenant ce fils auquel il allait tout apprendre, celui qui dans ses pas marcherait et apprendrait à ne se plier au regard de personne, à ne jamais s'excuser de ne pas être banal et au contraire d'être fier de ce don étrange du ciel, de ce corps équin qui a la grâce des plus beaux pur-sang que le monde envie à notre peuple. Selon lui, j'étais une création d'une force que l'on ne peut comprendre, une exception avec un but dans la vie, celui d'aider, de chérir et de faire prospérer cette famille que nous formions avec ma grand-mère, mes tantes et autres cousins. A ses yeux, j'étais l'enfant du Sahara, la création même des dunes, un être dont la vie était de voguer entre le sable et les rayons du soleil, pour guider caravanes, troupeaux et autres voyageurs égarés. Bien souvent, le soir, il me contait les légendes de notre peuple, des nomades qui refusaient de s'installer dans les villes et de quitter le désert qui sait se montrer généreux pour ceux qui savent le respecter, et alors que nous partagions thé et autres douceurs pour supporter la fraîcheur de la nuit, je contemplais les étoiles, pensant que mon existence ne serait jamais plus qu'un long voyage fait sous le regard tendre de ses astres qui sont autant d'ancêtres que l'on veut bien voir en eux que des mentors pour ceux qui peuvent lire la carte qu'ils forment. Voilà ce qu'il voulait que je sois. Un être fier de ses origines et de sa nature, un protecteur de son sang et un guide pour les bêtes que nous élevions. Et c'est que j'ai été pendant des années, un enfant qui grandit parmi les siens, un être qui cavale entre les dunes et qui jamais n'a été discriminé par les siens mais au contraire valorisé et mis à contribution des autres, servant parfois de monture pour des enfants plus jeunes que moi, encore incapables de chevaucher un animal au caractère plus ombrageux que le mien quand je ne transportais pas sur mon dos marchandises et autres étoffes que je brodais et que l'on vendait à des marchands en échange de denrées ou d'argent. Ce fut ma vie, une rythmée par mes pas dans le sable, par les traces de mes sabots dans les dunes, par la course des étoiles et par la certitude qu'au bout de ce long voyage, il n'y aurait que les vertes prairies d'un oasis ombragé et le plaisir de dévorer quelques dattes avant d'entamer une autre chevauchée, un autre voyage qui se ferait comme la course du soleil dans le ciel, une escapade éternelle et cyclique qui se ferait notre quotidien. C'est ce que ma vie aurait dû être, une marche perpétuelle dans le désert, une existence en marge de la société humaine et rythmée par l'apparition et la disparition des étoiles, mais qui au final n'a été qu'une amère déception. Pas à cause d'une lassitude que je n'aurais pu jamais connaître, mais d'une cause extérieure, de la volonté des sédentaires qui s'installaient dans les villes et qui traitaient le reste de ma famille comme de sauvages qu'il fallait apprivoiser et adapter à ce mode de vie qui nous semblait loin d'être sain. Eux qui s'entassaient dans des villes polluées où le sable était balayé loin des habitations, où l'eau était détourné pour irriguer des bancs de terre stériles pour espérer y faire pousser des fruits et des légumes qui seront vendus à prix d'or, eux qui asséchaient le désert et tuaient la vie qui s'y trouvaient, nous traitaient de sauvage, de barbare d'un autre temps qui devaient s'adapter et apprendre à vivre avec eux, à exister comme eux. Et si au début nous refusions, nous accrochant à nos traditions à cette vie qui nous semblait plus naturelle que celle de la jungle urbaine dans laquelle tous s'enterraient dans une misère crée par un système injuste, nous n'avons pu trop longuement résister, nous trouvant rapidement démunis et isolés. Plus personne ne voulait commercer avec nous et encore moins acheter nos bêtes. Tous se pliaient à la loi de ses villes qui s'installaient aux bords du désert et malheureusement, ma famille dû un jour rejoindre la masse humaine et ainsi me laisser derrière-elle, arguant que je ne pouvais rejoindre ce monde qui n'aurait rien de tendre pour la créature que j'étais.

"Ils ne te comprendraient pas, mon fils" tentait-il de dire sans verser une larme pour l'enfant qu'il allait devoir laisser partir, ce fruit de sa chair qui était tout ce qui lui restait de l'épouse qu'il avait tant aimé. "Ils te feraient du mal ou chercheraient à te traiter comme un animal. Tu es un être du désert, un enfant des dunes et tu dois le rester. Alors fuis." Un instant, j'avais songé rester, tenter de faire ma vie dans la clandestinité, à vivre dans l'ombre d'un monde qui ne voulait pas de moi, mais incapable de me voiler la face et de mener une existence de silhouette nébuleuse que l'on ne croise que par hasard au détour de ce qui semble être un mirage, j'ai fini par accepter et avec leur aide, quitter ce pays désormais aride et inapte à se faire un refuge convenable pour cette anomalie que j'étais. Jusqu'en Europe j'ai voyagé et une fois sur ce continent qui n'avait rien de familier, je n'ai pu qu'être déçu parce que j'y ai trouvé, regrettant bien rapidement les températures de ce pays qui m'avait vu naître et la richesse que possédait autrefois ma terre natale. De tout ça, je me suis désolé alors que j'ai erré, me cachant parmi du bétail et des chevaux pour traverser les frontières de pays dont je ne connaissais rien, j'ai fini par être recueilli par une femme qui disait pouvoir m'aider. Une qui sous la pluie m'a trouvé et m'a assuré qu'elle pourrait me guider jusqu'à un lieu qui est un refuge pour les gens comme moi, pour ceux qui ont ce quelque chose de particulier qui les rend uniques. Méfiant au début, j'ai refusé de la suivre, jouant l'animal farouche par crainte de me retrouver avec quelques liens au cou et chaînes aux pattes, avant de céder quand la faim et la crainte d'à jamais errer en solitaire furent trop lourdes à porter. Ainsi, en compagnie de l'inconnue, j'ai découvert boucles et Ymbrynes, entrant ainsi dans un monde où rien ne changeait et où il était possible de vivre avec les autres pour mieux oublier la non-conformité qui nous a poussé à venir ici. Au sein du refuge, de îlot exempt de temporalité, coincé dans les méandres d'une guerre depuis longtemps terminé à ma naissance, j'ai trouvé ma place et une nouvelle famille avec laquelle vivre, une dont le lien n'est pas le sang mais ce besoin de ne pas être seul et d'être accepté, une qui parfois me fait oublier le mal du pays qui me ronge et qui se fait comme les étoiles dans le ciel, une promesse que tout ira mieux et que tout est à faire.





Dernière édition par Polaris Ahardane le Lun 15 Jan - 18:45, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Roxoan F. Wilde
renard chapardeur

avatar
☾☾ Miroir :
I am an ocean, I am the sea, there is a world inside of me...
☾☾ Particularité :
Métamorphose en Renard noir et argent
☾☾ Bizarrerie :
Collectionne de petits objets sans liens les uns avec les autres, au fil de ses vols.
☾☾ Années :
28 en apparence, 104 en totalité.
☾☾ Occupation :
Voleur, chapardeur, cambrioleur, appelez ça comme vous voulez, et gardez vos poches sous surveillance.
☾☾ Myocarde :
Je me glisse dans le lit de ta mère pour te faire un petit frère, puis dans celui de ton père pour qu'il oublie son cœur brisé.
L'amour ? Jamais.
☾☾ Missives :
44
☾☾ Trogne & crédit :
Andy Biersack - crédit à moi-même


MessageSujet: Re: (Polaris) - Meet me under the pale moonlight   Dim 14 Jan - 18:28

brill brill brill
Bienvenue mon tout joli petit bout de perfection yy




Have fun.
Revenir en haut Aller en bas
Galahad L. Ednyfed
reflet excentrique

avatar
☾☾ Miroir :

☾☾ Particularité :
Miroir. Échine capricieuse qui prend le code soufflé, carcasse qui imite en tout point l'être effleuré. Jumeau factice qui se perd dans l'illusion. L'imitation s'infiltre, se glisse, caractères et manies gobés à la manière d'une éponge. Excentricités d'un égaré qui finit par ignorer ce qu'est d'être lui-même.
☾☾ Bizarrerie :
Versatilité constante, imprévisibilité. Fascination des objectifs et pellicules. Voyeur inconditionnel qui fouine et récolte, collectionne les dossiers sur autrui, curiosité maladive qui ronge les tripes.
☾☾ Années :
Frustration éternelle, carcasse figée quelques jours avant la trentaine qui ne sera jamais atteinte, traits mensongers, censés afficher nonante-six automnes.
☾☾ Occupation :
Anatomie adulée et répugnée, médecine opérée lorsque nécessaire bien que l'épiderme demeure problématique, brillant avenir dérobé. Parfois projectionniste pour le plaisir des regards avides de curiosités.
☾☾ Myocarde :
Palpitant esseulé et répugné par les chairs. Interrogation demeurant, de qui voudrait d'un être devenant soi-même. Odieuse fatalité.
☾☾ Missives :
1694
☾☾ Trogne & crédit :
Brendon Urie ☾ flotsαm (ava) // DΛNDELION (gif/sign)


MessageSujet: Re: (Polaris) - Meet me under the pale moonlight   Dim 14 Jan - 18:34

j'espère que tu m’emmèneras en promenade tss



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar


MessageSujet: Re: (Polaris) - Meet me under the pale moonlight   Dim 14 Jan - 18:35

Gosh, ce personnage m'a l'air déjà merveilleux. brill
Bienvenue avec ce nouveau compte, j'espère que tu t'amuseras et j'ai déjà grande hâte de lire la suite. cloud
Revenir en haut Aller en bas
Polaris Ahardane
Poulain dans les étoiles

avatar
☾☾ Miroir :

☾☾ Particularité :
Difformité Animale - D'humain il n'a bien que le visage et le haut du corps, le reste esquissant la silhouette équine d'un animal qu'il n'est pas.
☾☾ Bizarrerie :
Amoureux des constellations et des astres célestes. Adorateur du manteau étoilé de la nuit et de l'astronomie.
☾☾ Années :
26 ans, jeune âme encore toute neuve qui doit apprendre à arpenter le monde.
☾☾ Occupation :
Couturier & jeune insouciant.
☾☾ Myocarde :
Prêt à être capturé par celui ou celle qui acceptera qu'il n'est pas simple de l'aimer et encore moins de l'étreindre.
☾☾ Missives :
70
☾☾ Trogne & crédit :
Willy Cartier - 2981 12289 0


MessageSujet: Re: (Polaris) - Meet me under the pale moonlight   Dim 14 Jan - 18:37

MON RENARD D'AMOUR. pliz J'arrive pour venir te faire des couronnes de fleurs. yy

Gal, tu pourras monter sur mon dos si tu es sage et si tu promets de ne pas me tirer les cheveux. tss

Merci Salome, t'es adorable. meuh J'veux te faire des bisous. Arrow
Revenir en haut Aller en bas
Galahad L. Ednyfed
reflet excentrique

avatar
☾☾ Miroir :

☾☾ Particularité :
Miroir. Échine capricieuse qui prend le code soufflé, carcasse qui imite en tout point l'être effleuré. Jumeau factice qui se perd dans l'illusion. L'imitation s'infiltre, se glisse, caractères et manies gobés à la manière d'une éponge. Excentricités d'un égaré qui finit par ignorer ce qu'est d'être lui-même.
☾☾ Bizarrerie :
Versatilité constante, imprévisibilité. Fascination des objectifs et pellicules. Voyeur inconditionnel qui fouine et récolte, collectionne les dossiers sur autrui, curiosité maladive qui ronge les tripes.
☾☾ Années :
Frustration éternelle, carcasse figée quelques jours avant la trentaine qui ne sera jamais atteinte, traits mensongers, censés afficher nonante-six automnes.
☾☾ Occupation :
Anatomie adulée et répugnée, médecine opérée lorsque nécessaire bien que l'épiderme demeure problématique, brillant avenir dérobé. Parfois projectionniste pour le plaisir des regards avides de curiosités.
☾☾ Myocarde :
Palpitant esseulé et répugné par les chairs. Interrogation demeurant, de qui voudrait d'un être devenant soi-même. Odieuse fatalité.
☾☾ Missives :
1694
☾☾ Trogne & crédit :
Brendon Urie ☾ flotsαm (ava) // DΛNDELION (gif/sign)


MessageSujet: Re: (Polaris) - Meet me under the pale moonlight   Dim 14 Jan - 18:38

J'te ferai des tresses avec des fleurs, promis hum



Revenir en haut Aller en bas
Polaris Ahardane
Poulain dans les étoiles

avatar
☾☾ Miroir :

☾☾ Particularité :
Difformité Animale - D'humain il n'a bien que le visage et le haut du corps, le reste esquissant la silhouette équine d'un animal qu'il n'est pas.
☾☾ Bizarrerie :
Amoureux des constellations et des astres célestes. Adorateur du manteau étoilé de la nuit et de l'astronomie.
☾☾ Années :
26 ans, jeune âme encore toute neuve qui doit apprendre à arpenter le monde.
☾☾ Occupation :
Couturier & jeune insouciant.
☾☾ Myocarde :
Prêt à être capturé par celui ou celle qui acceptera qu'il n'est pas simple de l'aimer et encore moins de l'étreindre.
☾☾ Missives :
70
☾☾ Trogne & crédit :
Willy Cartier - 2981 12289 0


MessageSujet: Re: (Polaris) - Meet me under the pale moonlight   Dim 14 Jan - 18:42

Bon alors si c'est ça, c'est bon. hum Et pas de claques sur la croupe hein, sinon c'est le nez dans la boue. yy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar


MessageSujet: Re: (Polaris) - Meet me under the pale moonlight   Dim 14 Jan - 18:45

Re-Bienvenue un magnifique nouveau perso, ta fiche est déjà belle, amuse toi bien plup
Revenir en haut Aller en bas
Aramis O'Malley
Elfe Grincheux

avatar
☾☾ Miroir :

☾☾ Particularité :
« de jolies oreilles pointues, bien cachées par ses boucles »
☾☾ Bizarrerie :
« il a une obsession pour la période de noël »
☾☾ Années :
« physiquement, 45 ans, mais en réalité, 118 ans »
☾☾ Occupation :
« depuis son entrée dans la boucle, il a pris sa retraite; ancien apothicaire, il fait du jardinage et il est bénévole dans les hôpitaux »
☾☾ Myocarde :
« seul & bien ainsi quoi que... bande de curieux (a) »
☾☾ Missives :
242
☾☾ Trogne & crédit :
« martin freeman (vava de DΛNDELION), signature de ASTRA, code rp de nenes »


MessageSujet: Re: (Polaris) - Meet me under the pale moonlight   Dim 14 Jan - 19:54

un canon exotique bitch tss oué





mad o'malley — five hundred twenty five thousand moments oh dear ;; @rent
Revenir en haut Aller en bas
Amos Vaughan
Écran de veille

avatar
☾☾ Particularité :
Technopathie, pathologie. Le contrôle des appareils électroniques.
☾☾ Bizarrerie :
Insecte de nuit, abreuvé de lumières et de néons.
☾☾ Années :
32 ans physiquement, indécis sur les années qu'il se donne à vivre.
☾☾ Occupation :
Conteur de vérités et enseignant des moeurs et coutumes du présent à l'intérieur de la boucle. Dernier levé, couché à l'aube, il assure la surveillance du parc une fois tous endormis.
☾☾ Myocarde :
Le cœur facile pourtant vide de noms. Les désirs vont et viennent, indécis et tout à la fois trop sincères.
☾☾ Missives :
69
☾☾ Trogne & crédit :
Dane DeHaan


MessageSujet: Re: (Polaris) - Meet me under the pale moonlight   Dim 14 Jan - 20:06

Re-bienvenue !

T'es "Polaire" dans "We bare bears" !  banana  
Spoiler:
 

Et sinon t'es bien beau. yy


You were never really elsewhere. 52. 520008 13. 404954  35. 652832 ‎139. 839478  37. 532600 127. 024612 54. 075003 -4. 654712  39. 3626 -85. 9707  51.06845 0.68776
Revenir en haut Aller en bas
Polaris Ahardane
Poulain dans les étoiles

avatar
☾☾ Miroir :

☾☾ Particularité :
Difformité Animale - D'humain il n'a bien que le visage et le haut du corps, le reste esquissant la silhouette équine d'un animal qu'il n'est pas.
☾☾ Bizarrerie :
Amoureux des constellations et des astres célestes. Adorateur du manteau étoilé de la nuit et de l'astronomie.
☾☾ Années :
26 ans, jeune âme encore toute neuve qui doit apprendre à arpenter le monde.
☾☾ Occupation :
Couturier & jeune insouciant.
☾☾ Myocarde :
Prêt à être capturé par celui ou celle qui acceptera qu'il n'est pas simple de l'aimer et encore moins de l'étreindre.
☾☾ Missives :
70
☾☾ Trogne & crédit :
Willy Cartier - 2981 12289 0


MessageSujet: Re: (Polaris) - Meet me under the pale moonlight   Dim 14 Jan - 20:15

Je me sens tout canon. yy
Merci à vous tous, vous êtes des amours, je sais plus où me mettre. meuh

Et je vous préviens, je vous fais tous des bisous et je fais de vous mon harem. tss
Revenir en haut Aller en bas
Irinna K. Olof
cygne pointilleux

avatar
☾☾ Miroir :

☾☾ Particularité :
Ymbryne Confirmée et consciencieuse. Loyale et nostalgique de son époque perdue à jamais...
☾☾ Bizarrerie :
Obsession du temps et de l'espace. Besoin de contrôle qui lui est enlevé et qui laisse place à l'horeur du bruit, lui rappelant la mort.
☾☾ Années :
186 années de service irréprochable, figées dans un début de quarantaine qu'on ne lui soupçonne pas.
☾☾ Occupation :
Ymbryne co-créatrice de la boucle de 1873, relayée au rang de mentor, professeur, protectrice, surveillante,...
☾☾ Myocarde :
Amour unique. Cœur explosé par les bombardements et enterré par une décision à jamais regrettée. Veuve contrariée.
☾☾ Missives :
586
☾☾ Trogne & crédit :
Charlize Theron © Kettricken


MessageSujet: Re: (Polaris) - Meet me under the pale moonlight   Dim 14 Jan - 21:46

J'ai peur des chevaux ...mygad Je n'aurai qu'à moitié peur de toi angel
Re avec ce nouveau bébé cloud


Revenir en haut Aller en bas
céleste
fantôme innocent

avatar
☾☾ Particularité :
l'esprit qui se fait chair une fois la nuit tombée, ou le corps qui s'évapore aux premières lueurs du jour. enveloppe maudite ou apparition perverse, chacun son avis sur la question. enfant de la lune, immatérielle en dehors de sa lumière. marquée comme les loups, on l'entend de temps à autre la chimère, entre rires et pleurs ; elle rend fou.
☾☾ Bizarrerie :
femme-enfant dans l'incapacité de ne pas toucher ce qui l'entoure. palper palper palper ; saisir, ressentir -- exister.
☾☾ Années :
vingt-six ans depuis quelques années seulement, qui peine encore aujourd'hui à concevoir l'idée d'être en vérité plus jeune qu'un enfant de six ans physiquement.
☾☾ Occupation :
céleste de nature, céleste dans ses mouvements - quand elle parcourt le domaine avec sa robe légère, déambule et charme et hypnotise et danse pour se volatiliser entre deux battements de cils.
☾☾ Myocarde :
gobé vomi ravalé rendu par le néant, tant de fois qu'on en ignore les capacités basiques.
☾☾ Missives :
132
☾☾ Trogne & crédit :
fka twigs, © kwnkj.


MessageSujet: Re: (Polaris) - Meet me under the pale moonlight   Lun 15 Jan - 6:02

cartier
centaure
j'achète gus gus gus gus
rebienvenuuuuue
Revenir en haut Aller en bas
Galahad L. Ednyfed
reflet excentrique

avatar
☾☾ Miroir :

☾☾ Particularité :
Miroir. Échine capricieuse qui prend le code soufflé, carcasse qui imite en tout point l'être effleuré. Jumeau factice qui se perd dans l'illusion. L'imitation s'infiltre, se glisse, caractères et manies gobés à la manière d'une éponge. Excentricités d'un égaré qui finit par ignorer ce qu'est d'être lui-même.
☾☾ Bizarrerie :
Versatilité constante, imprévisibilité. Fascination des objectifs et pellicules. Voyeur inconditionnel qui fouine et récolte, collectionne les dossiers sur autrui, curiosité maladive qui ronge les tripes.
☾☾ Années :
Frustration éternelle, carcasse figée quelques jours avant la trentaine qui ne sera jamais atteinte, traits mensongers, censés afficher nonante-six automnes.
☾☾ Occupation :
Anatomie adulée et répugnée, médecine opérée lorsque nécessaire bien que l'épiderme demeure problématique, brillant avenir dérobé. Parfois projectionniste pour le plaisir des regards avides de curiosités.
☾☾ Myocarde :
Palpitant esseulé et répugné par les chairs. Interrogation demeurant, de qui voudrait d'un être devenant soi-même. Odieuse fatalité.
☾☾ Missives :
1694
☾☾ Trogne & crédit :
Brendon Urie ☾ flotsαm (ava) // DΛNDELION (gif/sign)


MessageSujet: Re: (Polaris) - Meet me under the pale moonlight   Lun 15 Jan - 20:00

Une nouvelle pièce !

Il est des nôtres

C'nul. Remboursez. Bouuh. tss J'en connais un qui va se cailler les miches à s'promener comme ça à poil loin de son désert. mdrr Mais c'est qu'il est mignon tout plein le poney. hum Allez zou, tu connais la maison.  fesse

Félicitation, vous voilà désormais nouvelle pièce maitresse. Vous pouvez désormais filer dans le vent et créer votre Fiche de liens & topics ou un scénario/prélien. Vous pouvez également lorgner du côté des défis, ainsi que demander un partenaire ici. Il ne faut guère avoir peur de poster des Questions/Suggestions, le staff est à votre disposition. Enfin, amusez-vous !



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: (Polaris) - Meet me under the pale moonlight   

Revenir en haut Aller en bas
 
(Polaris) - Meet me under the pale moonlight
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Poukisa Rico pa pale de atik sa.
» Nèg yo ap pale anpil apre dèt ekstèn peyi a anile.
» Ahem.. Please to meet you ?.
» LE YON NONM AP PALE FOK OU VEYE DJOL OU !
» Ayiti ap pale, eske n ap koute?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
IMAGINARIAE CURIOSITATES ::  :: Squelettes Anatomiques :: Pièces maitresses-