SUPERCALIFRAGILISTICEXPIALIDOCIOUS | GALAHAD
 ::  :: Le Manoir :: Jardin

céleste
fantôme innocent

avatar
☾☾ Particularité :
l'esprit qui se fait chair une fois la nuit tombée, ou le corps qui s'évapore aux premières lueurs du jour. enveloppe maudite ou apparition perverse, chacun son avis sur la question. enfant de la lune, immatérielle en dehors de sa lumière. marquée comme les loups, on l'entend de temps à autre la chimère, entre rires et pleurs ; elle rend fou.
☾☾ Bizarrerie :
femme-enfant dans l'incapacité de ne pas toucher ce qui l'entoure. palper palper palper ; saisir, ressentir -- exister.
☾☾ Années :
vingt-six ans depuis quelques années seulement, qui peine encore aujourd'hui à concevoir l'idée d'être en vérité plus jeune qu'un enfant de six ans physiquement.
☾☾ Occupation :
céleste de nature, céleste dans ses mouvements - quand elle parcourt le domaine avec sa robe légère, déambule et charme et hypnotise et danse pour se volatiliser entre deux battements de cils.
☾☾ Myocarde :
gobé vomi ravalé rendu par le néant, tant de fois qu'on en ignore les capacités basiques.
☾☾ Missives :
132
☾☾ Trogne & crédit :
fka twigs, © kwnkj.


MessageSujet: SUPERCALIFRAGILISTICEXPIALIDOCIOUS | GALAHAD   Ven 19 Jan - 20:48

SUPERCALIFRAGILISTICEXPIALIDOCIOUS

and in total darkness I reach out and touch

je suis entrain de rêver.
un rêve qui paraît tellement vrai,
tellement que
je m'y perds
et m'y complais.

le soleil est haut dans le ciel, et je le sens paisiblement ricocher sur mes prunelles hagardes - qui s'hasardent sur moi-même.
mes pieds mes jambes
mes bras mes mains
- qui se perdent sur le gazon, sur les roses en fleurs et les buissons
-- je les vois véritables.

je suis entrain de rêver.

la crinière ébène jusqu'aux hanches ; mer rebelle qui se laisse porter par les aléas du vent, dont les vagues glissent sur ma peau nue, dont les sensations me font me poser des questions.
i m p o s s i b l e.
je ne peux m'empêcher de sourire, de savourer le fruit de mon imagination. j'ai un rire qui m'échappe même du cœur, s'enfuit voler avec les oiseaux à la cime de mon mirage. c'est vrai
qu' i c i, tout est possible.

(au jardin d'eden
je suis femme)

et c'est drôle, mais je ne vois personne d'autre que moi dans les alentours, alors je prie fort fort fort pour qu'il en soit autrement ; je suis entrain de rêver, donc par conséquent si je le souhaite quelque chose changera.
et c'est drôle, mais c'est toi que je remarque plus loin, distrait par ce je-ne-sais-quoi auquel tu penses là dedans. ta décontenance se voit.

dis ô chevalier,
qu'est-ce qui peut donc tant te troubler durant une
si belle journée?

moi je suis joie - regarde!
regarde-moi!
(maintenant que tu peux.)

galahaaaaad!!! bonjour! crié-je à m'en retrouver le sang aux joues, les poumons vidés -- de leurs arbres les oiseaux se sont envolés.
Revenir en haut Aller en bas
Galahad L. Ednyfed
reflet excentrique

avatar
☾☾ Miroir :

☾☾ Particularité :
Miroir. Échine capricieuse qui prend le code soufflé, carcasse qui imite en tout point l'être effleuré. Jumeau factice qui se perd dans l'illusion. L'imitation s'infiltre, se glisse, caractères et manies gobés à la manière d'une éponge. Excentricités d'un égaré qui finit par ignorer ce qu'est d'être lui-même.
☾☾ Bizarrerie :
Versatilité constante, imprévisibilité. Fascination des objectifs et pellicules. Voyeur inconditionnel qui fouine et récolte, collectionne les dossiers sur autrui, curiosité maladive qui ronge les tripes.
☾☾ Années :
Frustration éternelle, carcasse figée quelques jours avant la trentaine qui ne sera jamais atteinte, traits mensongers, censés afficher nonante-six automnes.
☾☾ Occupation :
Anatomie adulée et répugnée, médecine opérée lorsque nécessaire bien que l'épiderme demeure problématique, brillant avenir dérobé. Parfois projectionniste pour le plaisir des regards avides de curiosités.
☾☾ Myocarde :
Palpitant esseulé et répugné par les chairs. Interrogation demeurant, de qui voudrait d'un être devenant soi-même. Odieuse fatalité.
☾☾ Missives :
1694
☾☾ Trogne & crédit :
Brendon Urie ☾ flotsαm (ava) // DΛNDELION (gif/sign)


MessageSujet: Re: SUPERCALIFRAGILISTICEXPIALIDOCIOUS | GALAHAD   Ven 26 Jan - 17:15

vent de normalité
Céleste & Galahad

« What if the storm ends ? At least that's nothing. Except the memory, a distant echo I won't pin down. I've walked unsettled rattle cage after cage. Until my blood boils. »
Délicieux petrichor montant aux naseaux, chatouillant sous les rayons d'une éclaircie perpétuelle qui pointe inlassablement à la même seconde, évaporant la grisaille terne d'un début d'après-midi maussade. Températures douces connues par cœur, demeurant lassante au fil de décennies de répétition à la manière d'un vieux disque rayé. Au moins le paysage eut changé, immeubles dégueulant leurs gravas dans les ruelles au lendemain d'un bombardement qui fut continuellement le même, laissant place à la douceur des landes et son calme apparent. Les jardins d'un printemps entravé par une sombre année furent oubliés, ne laissant que quelques herbiers entreposés entre deux ouvrages d'anatomies générer quelques rêveries de pays des merveilles. Qu'il fut doux d'arpenter les alentours de la demeure commune et leur sérénité, précieux morceau de grenier devenu refuge et quartier approprié délaissé au profit d'une nature s'exposant après la bruine. Perles de pluie délicieuse.

Cliquetis succinct d'un obturateur, objectif avisé pris en main lors de l'expédition régie par l'oisiveté et le besoin de sortir quelques heures à l'air libre. Revigorant. Image gravée dans le bromure d'argent d'une pellicule adulant l'obscurité. Quelques prises de vue se perdent, s'égarent, mirettes voyant à travers le verre. Nature déserte et tranquillité adorée, permettant d'éviter au mieux de déclencher le caprice d'une échine qui voulut devenir autre au moindre code murmuré. Douce après-midi, rêveur qui se perd, habitude que laisse l'esprit vagabonder, enregistrant le quotidien perpétuel d'un lieu qui fut encore peu maitrisé avant de disparaître quelques heures dans la fragrance âcre des chimies d'un laboratoire à peine éclairé par une lueur inactinique.  

Flânerie entre-coupée. Friction brutale à l'entente de syllabes dénominatives qui font instinctivement lever la tête, patronyme visant à attirer l'attention. Œillade brève pour dénicher la coupable qui se dressait un peu plus loin, ne réalisant l'incohérence qu'une seconde après avoir enregistré le faciès de chair et d'os de Céleste. Surréalisme soudain, connaissant ses contraintes et ses handicaps qui firent écho à la malédiction bien connue, môme souriante et dans un monde qui ne fut pas tout à fait le même, demeurant fantôme lorsque le jour croit, tristement. Interrogation donnant pourtant naissance aux quelques réflexes coutumier en sa présence matérielle, précaution de mise alors qu'elle fut parfaitement capable de sauter à la gorge pour une étreinte, l'épiderme parfaitement dénudé et d'une dangerosité sans nom. Gants au cuir nocturne qui furent enfilés, détestables bien que faisant partie de la panoplie indispensable lors d'une sortie hors des appartements personnels. Pas de couverture épaisse, il faudrait faire sans.

L'approche est brève, régie par la curiosité viscérale de savoir comment elle put être réellement là, tandis que les rayons diurnes bercent. Une maigre pointe de déception, peut-être jalousie muette, se glisse, désireux depuis trop longtemps de vivre quelques instants où l'épiderme pernicieux put être contrôlé. « Céleste, mais qu'est-ce que.. ? » Les syllabes ne furent pas trouvées entièrement, incompréhension laissant presque place à un émerveillement soudain, cherchant à décortiquer le phénomène. Le regard se détourne pourtant, demeurant pudique malgré le fait qu'elle fut probablement le dernier individu à être gêné par une telle exposition. « Prends-ça, tu vas attraper froid. » L'impair est ôté avec soin, assez long pour la couper du vent et couvrir ce qu'il y eut à dissimuler, le lui tendant d'un rictus bienfaiteur.
(c) DΛNDELION



Revenir en haut Aller en bas
 
SUPERCALIFRAGILISTICEXPIALIDOCIOUS | GALAHAD
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Galahad le retour
» Galahad - Midi ! Je vais me faire des taliatelles.... des tagliatheltes... des tahliatèles... des tagliatailes... ET MERDE !!!!! Je vais au kebab !!!
» Un honorable chevalier
» Angie. — Supercalifragilisticexpialidocious !
» ♂ Samuviel Galahad ~ Homme-Fée ~ Soldat de l'Equilibre ~ Libre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
IMAGINARIAE CURIOSITATES ::  :: Le Manoir :: Jardin-