Utopies calcinées (Medea)
 ::  :: Squelettes Anatomiques :: Pièces maitresses

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Medea Nightshade
Visiteuse de songes

avatar
☾☾ Miroir :

☾☾ Particularité :
(Dompteuse de songes) Au crépuscule l'impatience la guète, son regard lugubre scrute les visages monstrueux à la recherche d'une victime nocturne. Elle s'invite dans votre lit sans que les draps ne se froissent, s'immisçe sous vos paupières, se hisse jusqu'à votre âme. Et puis elle s'amuse, simulacre d'un Morphée dont elle déplore la douceur ; car elle, ce sont vos cauchemars qui font battre son coeur.
☾☾ Bizarrerie :
Collectionne les attrape-rêves, les sème un peu partout pour semer le doute. S'est-elle invitée dans vos rêves cette nuit, ou n'est-ce qu'une heureuse coïncidence que de trouver un de ces objets glissé sous votre porte?
☾☾ Années :
figée dans ses vingt sept ans
☾☾ Occupation :
Conteuse, s'inspire des songes qu'elle épie pour raconter ses histoires et ainsi exposer les désirs enfouis des autres à la lumière du jour. + prépare des tisanes et autres concoctions aux propriétés soporifiques.
☾☾ Myocarde :
calciné
☾☾ Missives :
33
☾☾ Trogne & crédit :
Astrid B-F © BALACLAVA


MessageSujet: Utopies calcinées (Medea)   Ven 19 Jan - 23:19

Medea Insomnia Nightshade

Comme la nuit s'agrandit quand les rêves se fiancent


☾☾ passeport

☾☾ Nom : Nightshade, poison distillé dans les veines depuis la naissance. Mélodie qui résonne tristement à ses oreilles en ce jour éternel, mélancolie d'une époque envolée, arrachée. Patronyme hérité d'une mère bienveillante. Douloureux rappel de l'abandon du paternel.  ☾☾ Prénom : Medea, syllabes murmurées sur un ton douceâtre. Délicatesse trompeuse, illusion de tendresse qui se brise dans son regard sombre. Princesse erratique au sourire mécanique, son âme s'est flétrie dès l'instant où son palpitant lui fut dérobé. Insmonia, l'héritage de la lignée maternelle, comme une marque d'appartenance, un secret enfoui sous la chair depuis de trop nombreuses générations. ☾☾ Surnom(s) : Aucun ne semble lui convenir, on l'appelle parfois Morphée, bien qu'elle ne cautionne pas ce surnom ☾☾ Âge physique : Carcasse à jamais figée dans ses vint-sept ans. Poupée de porcelaine aux allures d'ange, elle se joue de l'innocence qui hante encore ses traits. ☾☾ date de naissance : 17/02/1917, un siècle dans ce monde et à peine quelques années qui ont marqué sa vie. Rentabilité médiocre, nostalgie tenace. ☾☾ nationalité : américaine  ☾☾ origine :  l'Alaska, terres capricieuses où le sommeil est un état tout à fait relatif. Trimbalée jusqu'en Angleterre, boucle de 1941 rejointe peu de temps après sa création. ☾☾ statut civil : Vautrée dans un célibat lui conférant le sentiment d'être protégée, l'organe chétif barricadé sous des protections tenaces, inébranlables. ☾☾ orientation : Homme ou femme, c'est l'esprit qui l'attire, l'âme qu'elle sonde pour y déceler quelque chose digne de son attention.  ☾☾ occupation : Conteuse, ce sont des histoires des Syndrigasti dont elle s'inspire pour amuser les curieux. Ironie malsaine, contes agaçant souvent ses comparses ; elle n'en a cure. S'immisçant à la nuit tombée dans leurs rêveries, dans leurs songes les plus intimes, pour mieux les exposer à la lumière du jour. A l'intérieur de la boucle, la reine de la nuit confectionne également des tisanes et autres potions aux effets soporifiques, bien que ses comparses se méfient des breuvages qu'elle réalise.☾☾ Affiliation : Spécimens naturalisés ; indécise, tantôt lassée des lendemains semblables à la veille, tantôt rassurée par la prévisibilité de ce destin dont elle n'attend plus rien. Risque un pied dans la foire sans jamais s'y attarder trop longtemps, euphorie grisante, seul divertissement de sa journée.


particularité

Enfant de Nyx, son vrai visage ne se révèle que lorsque les ténèbres envahissent le ciel. Quand les yeux se ferment alors seulement elle prend vie, s'immisce sous les paupières, se fraye un chemin jusqu'au subconscient de ses naïfs pantins. Dans un silence à peine brisé par les souffles réguliers, l'artiste épie, scrute, interprète les signes, altère, modèle, façonne les nuits d'autrui à son bon vouloir. Rêves, cauchemars, idées susurrées dans l'inconscience la plus totale de ses victimes, la marionnettiste chuchote aux consciences endormies. Nombreux sont ceux qui évitent de croiser son regard dans la journée, l'empêchant ainsi d'accéder à leur inconscient le soir venu.
Dompteuse des corps assoupis, se nourrit des rêveries des autres pour combler le vide horrifiant de ses nuits à elle. Insomniaque de la première heure, âme errant dans les couloirs en quête d'une distraction qui fera passer le temps plus vite.  
bizarrerie

Collectionne les attrape-rêves, les sème un peu partout, comme pour faire croire qu'ils n'ont pas atterri dans une chambre par hasard ; elle s'amuse de l'angoisse qui s'installe dans les pupilles de ceux qui se sont réveillés avec un de ces objets glissé sous leur porte, sous leur oreiller, suspendu au-dessus de leur lit. S'est-elle infiltrée dans leurs songes, ou cherche-t-elle simplement à semer le doute?  

petits secrets

I. enfance passée à se demander ce qu'elle a fait de mal, l'abandon du père gravé partout sur sa peau II. passionnée par les plantes depuis son plus jeune âge III. gamine introvertie, elle n'avait pas vraiment d'amis lorsqu'elle était enfant IV. tout son univers tournait autour de sa mère, dont elle s'amusait à mimer les gestes et les postures à longueur de journées V. elle adore sa particularité autant qu'elle l'abhorre, cela dépend des époques VI. elle a rejoint la boucle à contre-coeur, se figurant que c'était préférable, plus sûr, plus sage ; décision qu'elle regrette amèrement aujourd'hui VII. terrifiée à l'idée que les paupières d'un habitant de la boucle ne se ferment pour toujours, dans ses crises d'angoisse elle vous impose les pires cauchemars, de ceux qui donnent l'envie de se réveiller, d'ouvrir les yeux en hurlant, de revenir VIII. insomniaque, elle se réveille presque toutes les nuits pour se balader dans les couloirs, trifouiller dans les consciences endormies, ou simplement observer les autres dormir IX. harpie ennuyée, lassée par cette journée qui recommence sans fin, elle s'amuse comme elle le peut ; vos rêves sont ses divertissements, et elle ne se privera pas de vous émettre ses petits commentaires le lendemain matin X. elle s'est déjà vengée du comportement déplaisant d'un habitant de la boucle en manipulant ses rêves pour faire en sorte qu'il s'imagine avoir une relation sexuelle avec un babouin à cornes ; il paraît que ce fut le rêve le plus traumatisant de sa vie.
mentalité

inaccessible, froideur calculée, barrières sans cesse érigées ☾ fine observatrice, voyeurisme extrême ☾ sarcasmes à longueur de journée, paroles chargées d'ironie et de sous-entendus ☾ un amour perdu l'a laissée amère, cruellement vide ☾ mesquine, fourbe, vicieuse ☾ jalouse les rêveurs, sempiternelle insomniaque ☾ abhorre le silence ☾ peur de l'abandon, terrifiée à l'idée de ne pas être assez ☾ bienveillance en sommeil, parfois réactivée le temps d'un instant fugace ☾ une fois son affection gagnée, impossible à s'en débarrasser ☾  
identité secrète

☾☾ Pseudo : Amatis ☾☾ Âge : 21 ans ☾☾ Localisation : Le plat pays, la Belgique ma mère patrie perv ☾☾ Type de perso : inventé☾☾ Avatar : Astrid Berges-Frisbey ☾☾ Crédits : dandelion & balaclava ☾☾ Comment as-tu trouvé le forum : je stalke le projet sur bazzart depuis le début et j'ai enfin craqué  convuls  plup   ☾☾ Le mot de la fin : vague de cauchemars dans 3, 2, 1…   hihi   

aventures

ALASKA ☾ Terre où le jour et la nuit se rencontrent, se fiancent et se déchirent. Ils s'annihilent, se complètent, se défient et se réconcilient. Ils s'esquivent, se pourchassent, se fuient et se fracassent. Pays des incertitudes, ici tout se mélange et se bouscule. Mère de son fléau, la lunatique Alaska a veillé sur son berceau. La douce Medea est son enfant chéri, celle qui relie le jour à la nuit, qui tisse les fils et bâtit les ponts entre deux mondes. Parfois, la femme se dit que sa particularité aurait été différente si elle était née ailleurs ; peut-être même qu’elle aurait été épargnée. Fichue destinée. Ça fait sens pourtant, qu’elle soit originaire de ces terres aux mystères cachés dans la brume. L’évidence frappante, agaçante, sans cesse là pour lui rappeler que l’histoire est écrite d’avance. Difficile de croire en un quelconque libre-arbitre quand une force invisible semble nous pousser toujours dans le même sens. Elle n’est pas venue au monde là-bas par hasard, ça se sent, elle le sait. Destin tout tracé, à peine son premier souffle expiré.

NIGHTSHADE ☾ Tradition familiale, transmise de mère en fille. Guérisseuses des blessures de l’âme, le secret d’un pouvoir intriguant enfermé dans un nom. Nightshade, Belladone, la Belle Dame. Poison déguisé, plante dont il ne faut pas abuser. Effluves de son enfance, à jamais enfouies dans son coeur. Elle se souvient de la flagrance puissante des mélanges, des infusions que préparait sa mère. Remèdes miracles, quelques gouttes et les paupières se ferment. Précieux savoir au pays des nuits capricieuses, tantôt frivoles tantôt interminables. Nombreux sont les acheteurs qui se précipitent à la porte de Lullia Nightshade, la plupart sont des étrangers de passage ayant du mal à s’adapter à cette contrée versatile.

LULLIA ☾ La douceur incarnée, de la gentillesse plein les pupilles et de la bienveillance transpirant dans chacun de ses gestes. Si délicate, si attentionnée. Mère aimante, élevant seule cette fille dont le père n’a pas voulu. Dès qu’il a su, dès qu’elle lui a montré, ce qu’elle pouvait faire de ses heures à la nuit tombée. Dégoûté d’avoir engendré une telle bizarrerie, une telle abomination. Leurré, trompé, homme désabusé. Une porte qui se claque, et tout le vacarme de leurs disputes fait place au silence. Medea n’a que quelques mois  lorsqu’il s’en va, s’enfuit, sort de sa vie. Aucun souvenir, pas même des pleurs d’une mère désemparée. Elle se relève pourtant, Lullia. Elle trouve la force quelque part dans le regard innocent de sa fille.

L’EVEIL ☾ Gamine aux sept années consummées trop vite, ses petits doigts accrochés au matelas. Dans ses draps moites, elle a l’impression de vaciller, de tomber dans un puits sans fin. Alors elle se cramponne de toutes ses forces, terrifiée, apeurée. Elle ne crie pas pourtant, sa mère a le sommeil léger, elle ne veut pas la déranger. Mais c’est à elle qu’elle pense, qu’elle s’agrippe, espérant apaiser son tourment. Sensations inconnues, inédites. La conscience en chute libre, le corps enfoncé dans un lit aux allures de linceul. Soudain un voile se dépose sur son regard et c’est le monde qui trébuche, qui bascule. Elle voit des choses irréelles, des contours flous qui se précisent quelques instants avant de dissoudre dans son esprit. Des images, des semblants de visages, et puis des sons. Lointains, envoûtants. Et pour la première fois depuis que ce phénomène étrange lui arrive, elle se laisse happer par cet autre univers. Elle s’y glisse, en douceur puis tout à la fois ; intrusion à peine contrôlée, sa curiosité piquée à vif. Elle voit des choses, ce soir-là. Elle s’est immiscée dans les rêves de sa mère, sans même le savoir, sans même le vouloir. Premier contact avec un royaume impalpable dont elle s’autoproclamera bientôt reine.

LE CREPUSCULE ☾  Ça se met à hurler au creux d’elle-même, d’un cri strident, comme du cristal qui se brise en heurtant le sol. Des milliers de morceaux de son coeur se décrochent, ça se casse la gueule au milieu de sa poitrine. Autour d’elle, le silence. Paralysie des sens, elle reste clouée sur place jusqu’à ce qu’un ami de la famille ne l’oblige à bouger. Tout se passe très vite, ensuite, bien qu’elle a l’impression que le temps s’est figé. Elle part vivre chez cet homme, un libraire, fidèle client de sa mère. Il a du mal à dormir depuis que sa femme l’a quitté, alors comme beaucoup d’autres âmes en peine, il s’en est remis à sa mère. Il était là quand Lullia a appris qu’elle était malade, il a été là chaque jour depuis lors. Medea ne comprend pas trop pourquoi, peut-être bien qu’il était plus proche de sa mère qu’elle ne le pensait. Elle n’en sait rien, elle ne veut pas savoir.
Elle est douée pour fermer les yeux, à cette époque. Elle a refusé de croire en l’évidence, nié les prognostiques dès que le médecin du centre-ville lui a annoncé qu’il fallait se préparer à la laisser partir. Non, impossible. C’est tout ce qu’elle a, tout ce qu’elle a toujours connu. La seule qui l’ait jamais aimée, qui ait bien voulu d’elle. Et maintenant que faut-il faire? Jeter une poignée de terre et oublier? Elle a l’impression qu’on lui a enlevé une partie d’elle-même, et elle est bien trop jeune pour vivre avec ce vide à l’intérieur d’elle.

LONDRES ☾ Partir. Un besoin irrépressible de fuir sa terre natale. La discussion s’envenime, le libraire refuse de l’autoriser à s’en aller. Dommage que tu ne sois pas mon père, elle rétorque, déterminée à quitter le pays. Enfant esseulée, en quête d’un ancre auquel se raccrocher. Rien à faire ici sans elle, inutile, complètement inutile. Vivre sans exister, pourrir, moisir. Crever sans faire de vague, sans manquer à personne. Traverser ce monde sans y laisser la moindre trace. Ne pas trouver sa place.
Elle étouffe dans ce pays à la con. Tout lui rappelle ce qu’elle a perdu, jusqu’aux astres qui se jouent des lois et n’en font qu’à leur tête. Jours sans fin, nuits sans aube. Partir. Partir loin. Respirer. Renaître.

Pour un court instant seulement.

NUIT NOIRE ☾ La guerre lui donne un but, une sorte de vocation. Une voie semble toute indiquée, elle devient infirmière. Elle sait y faire, patiente et à l’écoute, non écoeurée par les horreurs qu’elle voit défiler sous ses yeux. Elle n’a rien pu faire pour sauver sa mère, mais elle peut faire quelque chose pour aider ces gens-là. Pas toujours. Tragédie inévitable. La mort sillonne son chemin.
Elle fait de son mieux, pourtant. Moment de gloire de sa particualrité, chérie, adorée ; elle caresse les consciences le soir venu, panse les blessures de l’âme. Guérit les maux invisibles. Elle s’épuise à trop vouloir en faire, aucune importance. Elle sait que ce qu’elle fait a du sens.

ILLUSIONS ☾  Ça n’a l’air de rien au début, ça s’attrape comme un virus qu’on garde en soi et qu’on laisse délibérément là, qu’on regarde s’installer dans chaque cellule, chaque parcelle de son être. Elle n’a pas lutté Medea, quand elle l’a vu pour la première fois. Œillères replacées tendrement, volontairement. Oh qu’est-ce qu’il était élégant dans son uniforme, un si bel homme témoin de telles atrocités. Il avait le corps malade et l’âme abîmée, des fantômes plein les yeux et des monstres qui lui pompaient le bonheur hors des veines. Sa belle gueule fracassée, la moitié du corps calciné et son courage en miettes étalé à ses pieds, combien de fois a-t-il failli y rester. Ça l’a touchée en plein coeur l’infirmière, ses silences fracassants et ses regards, si sombres, si noirs. Alors elle s’est efforcée de remplir le vide qui le grignotait de l’intérieur, lui mettre du coton dans le coeur en espérant boucher les trous. Des heures, des jours, des semaines à essayer d’insuffler un peu de vie dans ce pantin désabusé ; et puis un jour enfin l’espoir, un demi-sourire balancé par-dessus bord. Une petite victoire qui a mené à d’autres, doucement la fille de la lune s’est fait une place dans l’esprit tourmenté du soldat aux mille ombres dansant dans les pupilles. Elle a injecté des étoiles dans le ciel pourpre de ses nuits, éloigné les nuages réduisant le champ des possibles.

Un jour elle lui a dit. D’un geste souple, elle s’est assise près de lui, laissant traîner son regard doux sur les cent brûlures à jamais dessinées sur ses chairs. Je suis un monstre, il a dit. Elle a répondu qu’elle aussi, et elle lui a tout dit. Secrets murmurés à l’oreille attentive du blessé, les muscles contractés et une boule grosse comme un soleil coincée en travers de la gorge. Soulagement d’abord, quand elle a vu qu’elle ne le répugnait pas. Seulement au fil des jours une idée a germé dans la tête du soldat, puisqu’il souffre à s’en arracher le palpitant avec les ongles et que la douleur le quitte lorsqu’il ferme les yeux, alors qu’il dorme. Qu’elle lui donne des concoctions, des tisanes, n’importe quoi. Viens visite-moi dans mes rêves Medea, là-bas au moins je ne souffre pas, là-bas tu peux faire taire les détonations qui me hantent et gommer de ma peau les horreurs de la guerre.

Verveine.
Tranquilisants.
Toujours plus.
Encore, Medea.
Jamais assez.
Il faut manger maintenant, réveille-toi.
Dors. Dors.

Un mois passé dans un semi-coma, à n’ouvrir les yeux que pour accomplir quelques actes nécessaires à sa survie. La douceur des rêves, leur réconfort, contre la cruauté des lambeaux de sa vie d’homme réduit en cendres. Choix rapide, facile. Sous ses paupières closes la belle de minuit se dévoile, elle s’approche, habite chacune de ses nuits, à en oublier d’ouvrir les yeux, à effacer les contours du réel. Acrobate qui tangue au-dessus de deux mondes faits pour se frôler sans jamais se rencontrer, un jour il fallait bien que tombe l’artiste. Chute libre. Carcasse qui se fracasse sur un parterre de roses aux mille épines. Parce qu’un jour, il ne s’est plus réveillé.

Nuit noire comme du charbon.
Un incendie crame tout en elle et il ne reste plus rien à quoi se raccrocher, plus rien que le visage éteint de James et ses regrets qui la consument.
Plus rien que de la poussière d’étoile. Inutile, sale.
Un astre mort.

ETERNEL RECOMMENCEMENT ☾ Sa particularité. Un danger. Un poison. Se cacher, s'isoler. Quitter son poste, partir sans prévenir. S'oublier dans un coin paumé de Londres, pendant des mois. Elle ne sait plus trop comment elle l'a trouvée, cette créature aussi étrange qu'elle-même. Monstruosité partagée, le même besoin de se planquer, de disparaître. A deux elles cherchent, elles espèrent trouver une tanière. Des rumeurs à propos d'êtres difformes les attirent, les guident jusqu'à la boucle fraîchement créée. Semblant de refuge dans lequel elle se vautre, elle s'efface. Déchirer les pages, brûler les livres de son histoire. Ne plus user de son don pour guérir, tout ce qu'elle touche elle l'abîme, force les consciences à se réveiller, toujours, rouvrir les yeux, comme si ça avait du sens dans cette bulle où les affres du temps ne les effleurent même pas. Ça la rend dingue, ça la paralyse parfois. Souvent. Ne pas le montrer, ne rien montrer. A personne, jamais. Ne plus se laisser voiler la face, ne plus perdre pied. Ne plus aimer. Ni personne ni soi-même. S'enterrer, année après année, dans un cercueil de glace.  






Dernière édition par Medea Nightshade le Ven 2 Fév - 0:15, édité 16 fois
Revenir en haut Aller en bas
Salem B. Sweeney
matou adorateur de rideaux

avatar
☾☾ Miroir :

☾☾ Particularité :
Tu miaule, tu ronronnes, tu griffes, tu te prélasses, tu fais preuve de souplesse. Tu es une combinaison presque parfaite d’un homme et d’un chat.
☾☾ Bizarrerie :
Tu aimes le poisson cru, mais pas cuit. Tout sorte de poisson + Tu as la paranoïa des chiens, tu les trouves puants et vulgaires + Tu es narcoleptique, tu dors beaucoup et quand tu ne dors pas, tu somnoles. + L’herbe à chat est ton absinthe, ça te rend un peu zinzin sur les bords + Tu collectionnes les tickets de spectacles et les boites de pop-corn. + Tu n'as pas le vertige, mais tu es allergique à la poussière. + Ton petit péché mignon est le travestissement, tu adores porter des robes. + Tu es aichmophobique et athazagoraphobique. En clair, t’es plus grandes peurs se résument à la peur des aiguilles (en majeur partie) et à être mis de côté et/ou d’être ignoré.
☾☾ Années :
On dit que tu as quarante année lorsque l'on te croise dans la rue. Mais en ce penchant un peu sur ton cas, tu es bien plus vieux que ça.
☾☾ Occupation :
Les airs sont tes alliées et tu joues avec le vertige. Tu es acrobates pour la foire aux monstres Imaginariae Curiositates.
☾☾ Myocarde :
Amoureux du temps, ton amant file et se défile. Tu essayes de combler son absence, célibataire et unique, attiré pour le même genre que toi.
☾☾ Missives :
311
☾☾ Trogne & crédit :
billie joe armstrong - DΛNDELION.


MessageSujet: Re: Utopies calcinées (Medea)   Ven 19 Jan - 23:24

Bienvenue mademoiselle fangirl
Je sais pas si ta particularité doit m'inquiéter ou me fasciner. En tout cas, c'est un chouette choix luv
Bon courage pour la suite de ta fiche yip


       
    No colors any more
    I want them to turn black. I see the girls walk by, dressed in their summer clothes. I have to turn my head until my darkness goes. I see a line of cars and they're all painted black WITH FLOWERS AND MY LOVE BOTH NEVER TO COME BACK +imaginarium
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Galahad L. Ednyfed
Imitateur excentrique

avatar
☾☾ Miroir :

☾☾ Particularité :
Échine capricieuse qui prend le code soufflé, carcasse qui imite en tout point l'être effleuré. Jumeau factice qui se perd dans l'illusion.
☾☾ Bizarrerie :
Versatilité constante et imprévisibilité. L'imitation s'infiltre, se glisse, caractères et manies gobés à la manière d'une éponge. Excentricités d'un égaré qui finit par ignorer ce qu'est d'être lui-même.
☾☾ Années :
Frustration éternelle, carcasse figée quelques jours avant la trentaine qui ne sera jamais atteinte, traits mensongers, censés afficher nonante-cinq automnes.
☾☾ Occupation :
Anatomie adulée et répugnée, médecine opérée lorsque nécessaire bien que l'épiderme demeure problématique, brillant avenir dérobé. Parfois projectionniste pour le plaisir des regards avides de curiosités.
☾☾ Myocarde :
Palpitant esseulé et répugné par les chairs. Interrogation demeurant, de qui voudrait d'un être devenant soi-même. Odieuse fatalité.
☾☾ Missives :
1272
☾☾ Trogne & crédit :
Brendon Urie ☾ Afanen (ava)


MessageSujet: Re: Utopies calcinées (Medea)   Ven 19 Jan - 23:32

Cette plume délicieuse meuh Astrid en dompteuse de songes, quelle merveille, puis ce nom mygad En plus une compatriote hum
Bienvenue, en cas de question tu cries. hihi



Revenir en haut Aller en bas
céleste
fantôme innocent

avatar
☾☾ Particularité :
l'esprit qui se fait chair une fois la nuit tombée, ou le corps qui s'évapore aux premières lueurs du jour. enveloppe maudite ou apparition perverse, chacun son avis sur la question. enfant de la lune, immatérielle en dehors de sa lumière. marquée comme les loups, on l'entend de temps à autre la chimère, entre rires et pleurs ; elle rend fou.
☾☾ Bizarrerie :
femme-enfant dans l'incapacité de ne pas toucher ce qui l'entoure. palper palper palper ; saisir, ressentir -- exister.
☾☾ Années :
vingt-six ans depuis quelques années seulement, qui peine encore aujourd'hui à concevoir l'idée d'être en vérité plus jeune qu'un enfant de six ans physiquement.
☾☾ Occupation :
céleste de nature, céleste dans ses mouvements - quand elle parcourt le domaine avec sa robe légère, déambule et charme et hypnotise et danse pour se volatiliser entre deux battements de cils.
☾☾ Myocarde :
gobé vomi ravalé rendu par le néant, tant de fois qu'on en ignore les capacités basiques.
☾☾ Missives :
131
☾☾ Trogne & crédit :
fka twigs, © kwnkj.


MessageSujet: Re: Utopies calcinées (Medea)   Ven 19 Jan - 23:39

ohlala cette plume
et ta belle
(((ça sent le lien avec céleste +++)))
denis

bienvenue et fighting pour le reste de ta fiche mygad
Revenir en haut Aller en bas
Medea Nightshade
Visiteuse de songes

avatar
☾☾ Miroir :

☾☾ Particularité :
(Dompteuse de songes) Au crépuscule l'impatience la guète, son regard lugubre scrute les visages monstrueux à la recherche d'une victime nocturne. Elle s'invite dans votre lit sans que les draps ne se froissent, s'immisçe sous vos paupières, se hisse jusqu'à votre âme. Et puis elle s'amuse, simulacre d'un Morphée dont elle déplore la douceur ; car elle, ce sont vos cauchemars qui font battre son coeur.
☾☾ Bizarrerie :
Collectionne les attrape-rêves, les sème un peu partout pour semer le doute. S'est-elle invitée dans vos rêves cette nuit, ou n'est-ce qu'une heureuse coïncidence que de trouver un de ces objets glissé sous votre porte?
☾☾ Années :
figée dans ses vingt sept ans
☾☾ Occupation :
Conteuse, s'inspire des songes qu'elle épie pour raconter ses histoires et ainsi exposer les désirs enfouis des autres à la lumière du jour. + prépare des tisanes et autres concoctions aux propriétés soporifiques.
☾☾ Myocarde :
calciné
☾☾ Missives :
33
☾☾ Trogne & crédit :
Astrid B-F © BALACLAVA


MessageSujet: Re: Utopies calcinées (Medea)   Sam 20 Jan - 0:18

+ Salem un peu des deux yy Merci mon minou, je te ferai rêver de boîte de sardines c'est promis luv

+ Galahad tant de gentillesse, j'étais pas prête meuh Contente que le perso plaise, j'espère être à la hauteur afraid  (ps : les belges envahiront la terre fangirl )

+ Céleste ooooh je viens de lire ta particularité, il va nous falloir un lien c'est impératif (genre t'as pas le choix je te torture jusqu'à ce que tu dises oui) huhu  Je suis sous le charme c'est quoi cette idée de ouf gurp (merci btw keur )
Revenir en haut Aller en bas
Thaddeus Gentilis
Autour amnésique

avatar
☾☾ Miroir :

☾☾ Particularité :
Métarmophose en Autour des Palombes (Accipiter Gentilis) - Le rapace qui devient le gardien. Le chasseur qui se fait protecteur.
☾☾ Bizarrerie :
Accumule livres anciens et carnets
☾☾ Années :
30 ans, mais en réalité, c'est une énigme pour lui.
☾☾ Occupation :
Perdu dans les méandres de ses pensées, à regarder le monde tourner sans vouloir totalement y prendre part.
☾☾ Myocarde :
Difficile à cerner et à saisir
☾☾ Missives :
408
☾☾ Trogne & crédit :
Sebastian Stan (DANDELION)


MessageSujet: Re: Utopies calcinées (Medea)   Sam 20 Jan - 0:19

C'te perfection. han
Du courage pour la suite de ta fiche et du love. pliz
Revenir en haut Aller en bas
Deryn Lund
antenne divinatoire

avatar
☾☾ Miroir :

☾☾ Particularité :
Magnétisme exacerbé, elle voit les énergies des corps, arrive a en modifier la polarité. Sans arrêt, a besoin de trouver la balance pour ne pas se vider.
☾☾ Années :
Fixée comme sur le papier au milieu de sa vingtaine. Les souvenirs de ses premières aubes appartiennent à la naissance du XXe.
☾☾ Occupation :
Diseuse de bonne aventure et exploratrice des arts divinatoires, elle lira les énergies pour vous.
☾☾ Missives :
264
☾☾ Trogne & crédit :
Hadid // Kane


MessageSujet: Re: Utopies calcinées (Medea)   Sam 20 Jan - 0:40

Bienvenue tout est beau plup et puis la particularité wooow
bonne rédaction de fiche pliz


-
-  
Revenir en haut Aller en bas
Clarence F. Bannerman
mirettes omniscientes

avatar
☾☾ Particularité :
Des yeux supplémentaires aux creux des paumes. Ils fonctionnent bien mais n’apportent tout à la fois pas grand-chose.
☾☾ Bizarrerie :
Le premier regard éteint, son corps devient bancal. Il avance bras tendus devant lui, cherche son équilibre dans le noir. Il ressemble un peu plus à un monstre, et déteste le savoir.
☾☾ Années :
108. Jamais plus longues que celles qui lui restent.
☾☾ Occupation :
Responsable du Musée des Horreurs Passées.
☾☾ Myocarde :
Divisé entre ce qui fût et ce qui pourrait être.
☾☾ Missives :
656
☾☾ Trogne & crédit :
Matthew Goode


MessageSujet: Re: Utopies calcinées (Medea)   Sam 20 Jan - 0:48

Bienvenue !
C'est donc par ta faute que j'ai rêvé que j'étais mariée à Ryan Gosling. tss
Non, très beau - j'allais dire début mais - milieu de fiche ; et très beau personnage. meuh


DEFINATE SOMEONE
This wasn't the person he'd thought he was, or would have chosen to be if he'd been free to choose, but there was something comforting and liberating about being an actual definite someone, rather than a collection of contradictory potential someones. J. Franzen
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Medea Nightshade
Visiteuse de songes

avatar
☾☾ Miroir :

☾☾ Particularité :
(Dompteuse de songes) Au crépuscule l'impatience la guète, son regard lugubre scrute les visages monstrueux à la recherche d'une victime nocturne. Elle s'invite dans votre lit sans que les draps ne se froissent, s'immisçe sous vos paupières, se hisse jusqu'à votre âme. Et puis elle s'amuse, simulacre d'un Morphée dont elle déplore la douceur ; car elle, ce sont vos cauchemars qui font battre son coeur.
☾☾ Bizarrerie :
Collectionne les attrape-rêves, les sème un peu partout pour semer le doute. S'est-elle invitée dans vos rêves cette nuit, ou n'est-ce qu'une heureuse coïncidence que de trouver un de ces objets glissé sous votre porte?
☾☾ Années :
figée dans ses vingt sept ans
☾☾ Occupation :
Conteuse, s'inspire des songes qu'elle épie pour raconter ses histoires et ainsi exposer les désirs enfouis des autres à la lumière du jour. + prépare des tisanes et autres concoctions aux propriétés soporifiques.
☾☾ Myocarde :
calciné
☾☾ Missives :
33
☾☾ Trogne & crédit :
Astrid B-F © BALACLAVA


MessageSujet: Re: Utopies calcinées (Medea)   Sam 20 Jan - 12:13

+ Thaddeus Merci à toi luv

+ Deryn Merci, ravie que la particularité plaise hehe (Hadid cette beauté bave )

+ Clarence Mea culpa, le réveil a dû être douloureux mdr Merciii, et oui j'avance assez vite, hâte de traumatiser tous ces beaux personnages hihi
Revenir en haut Aller en bas
Irinna K. Olof
cygne pointilleux

avatar
☾☾ Miroir :

☾☾ Particularité :
Ymbryne Confirmée et consciencieuse. Loyale et nostalgique de son époque perdue à jamais...
☾☾ Bizarrerie :
Obsession du temps et de l'espace. Besoin de contrôle qui lui est enlevé et qui laisse place à l'horeur du bruit, lui rappelant la mort.
☾☾ Années :
186 années de service irréprochable, figées dans un début de quarantaine qu'on ne lui soupçonne pas.
☾☾ Occupation :
Ymbryne co-créatrice de la boucle de 1873, relayée au rang de mentor, professeur, protectrice, surveillante,...
☾☾ Myocarde :
Amour unique. Cœur explosé par les bombardements et enterré par une décision à jamais regrettée. Veuve contrariée.
☾☾ Missives :
349
☾☾ Trogne & crédit :
Charlize Theron © DΛNDELION


MessageSujet: Re: Utopies calcinées (Medea)   Sam 20 Jan - 12:58

Bienvenue jolie brune brill
J'aime beaucoup ta particularité. Avec les cauchemars d'Irinna, tu auras de quoi te rassasier hmm
Bonne continuation à toi, patriote super slurp


Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Monsieur Butterfly
Fée naturiste

avatar
☾☾ Particularité :
Obéron est de petite taille, ce qui est déjà une particularité en soi. Mais, ce qui fait de lui un être unique se cache en réalité dans son dos : on peut y voir une paire d'ailes translucide et éclatante de mille couleurs. Il est Obéron, le roi des fées de Shakespeare. Malheureusement, sa musculature bien trop faible l'empêche de s'envoler efficacement, lui causant une puissante douleur dans les muscles de son dos. Il est à noter que ses ailes ne sont pas accrochés tout le temps sur son dos, elles éclosent en même temps que les saisons passent. Pendant chaque transition, il perd ses membranes, ce qui est hautement douloureux, et obtient deux grosses bosses inesthétiques sur le haut de son corps. Au fil des jours, les cocons grossissent jusqu'à faire apparaître des nouvelles parures. Les couleurs s'acclimatent à la température, les formes se modifient et reflètent les sentiments qui dominent Monsieur Butterfly.
☾☾ Bizarrerie :
Il est extrêmement pudique, en particulier avec ses ailes qui le font terriblement souffrir, mais, paradoxalement, adore se balader tout de peau vêtu dans la forêt. Quand il est seul et dans le plus simple appareil, il s’imprègne alors de la nature et s'imagine véritable prince des forêts, gouvernant son domaine de ses milliers de petites toiles travailleuses. Notons qu'il possède une collection impressionnante d'ailes, qu'il entrepose avec soin dans ses différents bagages, à l'intérieur de bocaux annotés de ses réflexions du jour.
☾☾ Années :
Un papilon est éphèmére. Vouloir connaitre son âge, c'est souhaiter le voir s'envoler. Bon, il a juste 45 ans. Super la poésie.
☾☾ Occupation :
Monsieur Butterfly écrit des pièces de théâtres, souvent comiques, pour les représentations de la fête foraine. Bien souvent, il rédige des rôles où le petit bonhomme peut resplendir. Évidemment, tous ses drames mettent à profit les particularités des habitants de la boucle et utilisent au maximum les procédés techniques, dans le seul but de faire voyager et et d'émouvoir les spectateurs. À l’occasion, Obéron se lance parfois dans l’écriture littéraire ou dans la création d’opéras : même si, ses connaissances dans le domaine se retrouvent très limitées. Il est à noter que c’est un personnage créatif, qui se plaît à cumuler les tâches et à s’élancer dans des aventures toujours différentes. Il n’est pas impossible qu’il puisse tout claquer pour partir faire autre chose. Il vit au gré de ses lubies.
☾☾ Missives :
43
☾☾ Trogne & crédit :
PETER DINKLAGE ▬ CELESTE


MessageSujet: Re: Utopies calcinées (Medea)   Sam 20 Jan - 14:22

Bienvenue ! =33
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar


MessageSujet: Re: Utopies calcinées (Medea)   Sam 20 Jan - 15:52


Bienvenue plup
Revenir en haut Aller en bas
Aramis O'Malley
Elfe Grincheux

avatar
☾☾ Miroir :

☾☾ Particularité :
Des oreilles longues et pointues rappelant celle des créatures fantastiques sorties d'un livre de Tolkien ou de ce mythe du bonhomme du Pôle-Nord
☾☾ Bizarrerie :
Malgré le paradoxe, il est obsédé par la période de Noël
☾☾ Années :
Né le 1er janvier 1900, il a vécu sa première boucle en 1945, donc en apparence 45 ans, malgré ses 117 ans en réalité
☾☾ Occupation :
Depuis son entrée dans la boucle, il vit son existence bien simplement. Ancien apothicaire, il aime peinturer les plantes et les étudier, mais il n'a pas de métier précis
☾☾ Myocarde :
Il aime rester seul, il ne s'en plaint pas. Et pourtant, il ne le dit pas, mais Aramis aimerait se trouver un compagnon. Sauf qu'il est trop grincheux
☾☾ Missives :
213
☾☾ Trogne & crédit :
martin freeman (vava de DΛNDELION), signature de which witch, code rp de nenes


MessageSujet: Re: Utopies calcinées (Medea)   Sam 20 Jan - 16:15

quels choix meuh
ça en balance tout ça shock
la bienvenue parmi nous heart


on a wednesday in a café
i watched it begin again ✻  look around look around how lucky we are to be alive right ?
Revenir en haut Aller en bas
Salome Von Diesbach
Image venimeuse

avatar
☾☾ Miroir :

☾☾ Particularité :
Tatouages en armure empoisonnée lors des sombres colères, des folies furieuses. Intouchable venimeuse, elle devient. Esclave du grand organe de la chair, il la condamne à la solitude infâme.
☾☾ Bizarrerie :
Peau aussi destructrice que fragile, elle subit d'intenses douleurs écorchées à mesure que le poison s'insinue dans le corps de la victime qu'elle a infecté. | Collectionneuse de photographies sépulcrales, vestiges morbides de l'époque victorienne. Cueilleuse de membres arrachés aux poupées abandonnées. | Fascination inquiétante pour le dragon, son idole écailleuse. | Ermite agressive, elle éloigne les naïfs du poison qui gangrène sa chair.
☾☾ Années :
Vingt-trois ans dans la boucle. Jeunesse cristallisée. | Vingt-quatre ans, dans les méandres dépravés des hommes.
☾☾ Occupation :
Parfois artiste, souvent tatoueuse. Elle dessine et esquisse, grave à même la chair des contours inventés. Fait couler le sang vermeil, sublime le corps de provocations. Dans une époque qui transpire la fadeur, comme une pieuvre, elle expulse l'encre de sa noirceur.
☾☾ Myocarde :
Calciné.
☾☾ Missives :
157
☾☾ Trogne & crédit :
Hannah Snowdon | DΛNDELION


MessageSujet: Re: Utopies calcinées (Medea)   Sam 20 Jan - 16:21

Mon dieu, que ce mélange est divin. Entre ta plume sublime, Astrid, la particularité et tous ces petits détails que je dévore, tu ne fais que me rendre impatiente d'en lire davantage. Bienvenue sur Imaginariae Curiositates. Bon courage pour le reste de ta fiche et surtout amuse-toi bien parmi nous vile beauté. meuh



YOUR JOY IS MY LOW
Revenir en haut Aller en bas
Nate S. Allen
Souffle à deux temps

avatar
☾☾ Miroir :

☾☾ Particularité :
Souffle tempéré ☾ Expirer, profondément. Se brûler la langue en même temps. Souffler dans le creux d'une oreille, frisson qui parcours l'échine.
☾☾ Bizarrerie :
Fascination fantastique ☾ Collectionner ces objets, incompréhension mêlée à un désir d'admirer. Magie élémentale, magie naturelle, phénomènes inexpliqués qui piquent la curiosité. Poupée vaudou sans nom conservée précieusement. Autres objets occultes faisant office de décoration.
☾☾ Années :
103 ans ☾ 27 ans
☾☾ Occupation :
Écrivain ☾ La plume danse sur la feuille lorsque l'esprit se perd. // Chanteur ☾ Spectacle intime un jour, performance publique l'autre jour. Défilé des Cent Démons et chanteur de salon.
☾☾ Missives :
115
☾☾ Trogne & crédit :
Devon Portielje // DΛNDELION


MessageSujet: Re: Utopies calcinées (Medea)   Sam 20 Jan - 16:29

Bienvenue brill

Ta particularité est top, le choix d'avatar aussi, et ta plume brill Je sais bien que je répète ce que tout le monde dit, mais c'est un personnage de feu *-*
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Utopies calcinées (Medea)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Utopies calcinées (Medea)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Friendship never fades [PM] (Sujet anniversaire ♥)
» 01.02/04.Sc.Graymalkin Industries - Tire la chevillette, la bobinette cherra
» Event IV : La Poursuite des Utopies - Deuxième Session !
» Primrose Lewis, l'écuyère

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
IMAGINARIAE CURIOSITATES ::  :: Squelettes Anatomiques :: Pièces maitresses-