Le Secret des Pierres
 ::  :: Squelettes Anatomiques :: Pièces maitresses

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Saphir
Pierre précieuse

avatar
☾☾ Particularité :
Gisement de Pierres Précieuses
☾☾ Bizarrerie :
Puisque les hommes sont cruels. Puisque leurs avarices la lacèrent. Puisque le monde tel qu’il est conçu par l’espèce dominante lui semble monstrueux. Elle se réfugie dans le monde animal.
☾☾ Années :
Une fracture d’éternité, un Siècle de deux Guerres, qui recommencent. Mais son visage porte les fragments de 27 ans d’Histoire.
☾☾ Occupation :
Trésor des Ymbrynes
☾☾ Myocarde :
Un Coeur de Pierre. Tendre et Tranchant.
☾☾ Missives :
304
☾☾ Trogne & crédit :
Alycia Debnam-Carey (Roller Coaster)


MessageSujet: Le Secret des Pierres   Lun 22 Jan - 19:14

Saphir

Cœur de Pierre, Tendre et Tranchant.


☾☾ passeport

☾☾ Nom : Cristalline, petite pierre précieuse rongée par les âges. Elle a poli son nom, son âme, son visage. Pour toujours et à jamais, désormais, elle s’appelle Saphir ☾☾ Prénom : On l’appelait Candice. C’était il y a très longtemps, quand elle croyait encore aux miracles. ☾☾ Surnom : Saphir. Son nom d’esclave. Son nom de singulière. La couleur de son âme. ☾☾ Âge : 100 ans. Il parait que les âges adoucissent les moeurs. Mais elle fut forgée dans la douleur et son cœur de pierre est à l’amer, ce que l'inclusion est à la pierre.  ☾☾ date de naissance : 20 Mars 1917. Aux temps cruels, les ressources vulgaires. Elle fut le trésor de ses pairs. Et puis, un trésor de guerre. ☾☾ nationalité : Une France glacée d’effroi. Il faisait froid. Et nuit. Et puis, ensuite, elle fut vendue, de nombreuses fois, et traversa bien des terres arides. ☾☾ origine : 5 Septembre 1914, Paris - Elle se rappelle encore, les plumes de l’oiseau roi. Et sa promesse à son oreille. Si tu viens, plus jamais tu n’auras à craindre les hommes. La main tendue fut un espoir. ☾☾ statut civil : Veuve. Il est mort, d’un diamant dans le cœur. ☾☾ orientation :  Nuances multicolores tachées par la peur d’une nouvelle trahison. Il y a. Le bleu profond de ses désirs, le rouge brutal de ses envies, le vert sauvage de ses fantasmes. Et même parfois, quand le cœur ploie, le blanc pale d’un amour sans ombrage.  ☾☾ occupation : Trésor des Ymbrynes  ☾☾ Affiliation : Bocaux de Formol - Si seulement, elle avait pu, comme dans le conte, pleurer des serpents. Alors, jamais ses larmes ne se seraient taries. Et du venin de son cœur, l’espèce humaine aurait péri.


particularité

Gisement de pierres précieuses
Chaque exclamation de son cœur se métamorphose en une pierre dont la pureté et la valeur n’a d’égale que la profondeur de l’émotion. Certaines naissent entre ses mains, comme des présents. D’autres se logent dans ses cheveux, ou se forgent dans ses os. De ses rêves naissent des rivières d’Emeraude, de ses larmes surgissent les Saphirs les plus purs et quand son cœur palpite, amours passionnels ou colères tempétueuses, naissent les roches carmines.

Plus rares sont les diamants. Cristaux transparents, gardiens d’un souvenir et, parfois, tachés de sang.

Si elle retient les pierres, si elle les garde en son cœur et se refuse de les laisser sortir. Les pierres deviennent cruelles et son derme fin se blesse au tranchant des arrêtes.

Si elle s’isole tant et si bien que plus aucune émotion forte ne la bouleverse. Son corps entame une lente métamorphose, comme vaincu par un mal profond, une maladie qui enserre ses veines, et habille sa peau de nacre de cristaux de diamant. Ses yeux deviennent pales, son visage se fossilise, et ses gestes deviennent plus lents. Mais ce n’est que quand la maladie atteint ses artères que la douleur devient insupportable et que les larmes ravagent son visage, saphirs sombres et plein d’inclusions. Sa peau s’allège alors. Les minuscules pierres, paillettes douloureuses, se font légères. Elles partiront avec la première pluie ou le premier coup de vent – fut-il brutal.
bizarrerie

Puisque les hommes sont cruels. Puisque leurs avarices la lacèrent. Puisque le monde tel qu’il est conçu par l’espèce dominante lui semble monstrueux. Elle se réfugie dans le monde animal. Il y a les chats errants. Les chiens blessés. Les chevaux boiteux.  Et même ces oiseaux, qui ne peuvent plus voler, mais qu’elle perche sur son épaule. Elle s’effraie quand un autre ose les toucher. Et si chaque jour, elle soigne le même bandage. Elle trouve un réconfort dans la douceur de leur pelage.
Depuis que sa boucle parisienne s’est éteinte, elle découvre les animaux sauvages de la campagne anglaise, intouchables et impériaux. Et ceux, qui la reconnaissent, de la foire des monstres. Les sensations sont inédites. Elle recherche leur présence, leur amour, comme sans doute devrait-elle chercher la présence de ses pairs – si elle n’était si méfiante.


petits secrets

I. Elle éprouve pour l’Humanité une grande colère. Elle fera tout pour éviter une réconciliation entre les espèces. II. Elle dissimule son pouvoir et cache ses pierres dans un coffre. Chacune des pierres lui rappelle une histoire, une émotion, une sensation. Et, parfois, quand elle est triste ou nostalgique, elle s’en revient à ses pierres, les touche et les caresse. Et alors elle se rappelle. Ses pierres sont son histoire. III. L’avarice et la cupidité  l’a terrifient. IV. Elle parle Français, Italien, Allemand et Anglais.V. Extrêmement tactile, elle devient hypersensible quand cela fait longtemps qu’elle n’a fait éclore une pierre.  VI. Elle porte souvent des gants. Qui cacheraient l’éclosion de petites pierres si jamais ne elles lui échappaient au moment inopportun. VII. Saphir est fidèle à sa boucle originelle. Elle jetterait des pierres à qui oserait se moquer des siens. VIII. Si elle ne craint les monstres d’ailleurs, elle se méfie des âmes étrangères. IX. Fille de joie d’autrefois, n’est pas fille facile d’aujourd’hui. X. Elle n’a pas peur du noir.
mentalité
Le secret des pierres. Mutique. Elle soupire des silences. Le cœur dur, froid, brulé par une envie de revanche. Saphir est martiale. Son œil clair est tempétueux et sauvage. La tristesse a lavé ses iris des nuances chantantes du printemps. Ne reste que le roc de ses convictions profondes, et l’inquiétude de ses longs cils.

Saphir est une enfant de la guerre. La guerre cruelle qui use et abuse des êtres particuliers. Il y a de la détresse dans son regard, c’est comme si elle n’avait jamais quitté la zone de combat. Comme si on lui volait encore ses pierres. La précieuse ne connait pas la paix.

Elle brille, comme un soleil sans lumière, traversée par les rayons des astres. Elle a la pureté transparente des joyaux qui naissent de ses lèvres. Multicolores, nuances vermeilles ou turquoises, elle a la beauté fugace de ses émotions graciles.
identité secrète
☾☾ Pseudo : Mirahil ☾☾ Âge : 27 ans☾☾ Localisation : Angleterre ☾☾ Type de perso : inventé ☾☾ Avatar : Alycia Debnam-Carey☾☾ Crédits :  Trouvée dans une exploration google, je crois que le copyright c’est Nina/Chaos Eden ☾☾ Comment as-tu trouvé le forum : FB ☾☾ Le mot de la fin : J’ai hâte de faire partie de l’aventure. <3

Mésaventures


Un jour, Petite Pierre, tu pardonneras aux Hommes.

21 décembre 1918 – La mère allume des bougies et réunit ses filles autour de la table. D’un souffle, elle exige le silence et même la dernière-née, Candice, dans les bras de la plus vieille de ses sœurs, se tait. C’est un verdict terrible qui s’abat sur la famille. C’est le soupir d’une femme, plein de terreur, qui s’échappe de ses lèvres. La mère est lucide, réaliste, elle a l’intelligence cruelle de ceux qui perçoivent leur propre destinée avant qu’elle ne s’abatte sur eux. Et qui condamne l’espoir, l’espoir naïf.   La guerre est finie, mais notre guerre à nous commence aujourd’hui. Votre père n’est toujours pas revenu des tranchées. Votre père ne reviendra pas des tranchées. A partir d’aujourd’hui, nous sommes tout ce que nous avons pour survivre à ce monde.

18 juillet 1931 – Le hurlement déchire la nuit. C’est un cri de femme, long et terrifiant, qui s’échappe des lèvres de sa sœur. Sa sœur la plus douce, celle qui n’attire que les fauves. C’est un hurlement, long et terrifiant, et puis le silence, lourd et grave, entre les gémissements. Quelques secondes, tremblent les cœurs terrifiés, mais jamais ne s’arrêtent la danse voluptueuse des hanches. Candice seule, si jeune et si fragile, n’offre son âme aux tourments des étrangers. Pas encore. Elle se glisse de chambre en chambre. Les corps dénudés de ses sœurs sur les hommes sales la révulsent, mais elle en a la triste habitude. Ses yeux pales passent de scène en scène jusque la chambre maudite. De sa colère de petite fille, alors qu’elle devient femme, nait une fleur carmine dans le creux de sa main pale.

20 mars 1933  Tu t’appelleras Saphir ma fille, et tu n’auras jamais à vendre ton corps. Les yeux de l’adolescente s’écarquillent, la terreur s’empare de ses prunelles, elle comprend avant l’heure l’odieux marché dont elle fait l’objet. La mère avoue, dans un soupir. Tu es différente, peut-être, dans la grande ville, tu auras tes chances. mais c’est un mensonge, la vérité est plus cruelle. Les pauvres restent pauvres. Les pierres qui naissent de ses rêves, il n’y a personne qui les achète.  Qui croirait une fille de mauvaise vie ? Les pauvres vendent leurs os pour nourrir leurs enfants de la moelle de leurs espoirs perdus. La mère vend sa cadette pour sauver ses ainées.

L’Entre-Deux-Guerres   – Les gens de la grande ville ne sont pas plus doux que ceux de la campagne. Dans le cirque, pendant un an, on l’expose comme une œuvre d’art. On fait naitre de ses lèvres des petites pierres imparfaites. Et quand on la fouette, on découvre sur ses joues des saphirs d’un bleu profond. Mais, la richesse soudaine du Cirque attire les voleurs. Alors, pour une somme exorbitante, on la vend de nouveau, dans une cage en or, à un esthète italien. De ses maitres, il est peut-être le moins cruel. Il a pour elle une fascination sans ombrage. Saphir découvre une paix relative. Un collier d’esclave sur sa gorge, l’âme en disette. L’aristocrate italien la dissimule du regard du monde. Il l’appelle, Sa Précieuse, d’un français incertain, lui susurre des mots d’amour et lui offre même un chat. Et si parfois, il l’offre pour des faveurs à ses plus fidèles alliés, ce n’est que l’espace d’une nuit, ou de deux, qu’elle oublie bien vite, comme un cauchemar chassé par les lumières du petit matin. C’est que le cœur est dur, aussi dur que les pierres qui jaillissent de son âme.

Septembre 1937  – L’esthète italien s’était élevé contre la parole nazie, grande erreur politique en ces temps de troubles. Alors que les liens entre l’Italie et l’Allemagne se resserrent, sa demeure fut assiégée par les sbires de Mussolini. Saphir fut découverte dans sa cage en or, et ne parvient à dissimuler son mauvais sort. Bien loin de la sortir de sa cage, elle fut offerte à la cause.

Janvier 1940  – Il était venu par une nuit d’hiver. Avec sur ses lèvres un sourire narquois. L’homme était charmant. Avec ses yeux clairs, aussi bleus que le rêve d’Hitler et des cheveux blonds, aussi blonds que l’or qui luisait sur ses médailles. Chef de la prison, il y venait rarement, mais les autres l’appelaient le tendre. Non pour la délicatesse de son cœur, mais la profondeur délicate de ses tortures. Où est-elle ? Pourquoi nous ne recevons plus ses Saphirs ? les armées du Führer ont faim. L’homme de main tremble, murmure. Quoi qu’on lui fasse, ses larmes se sont taries, elle s’est éteinte. Les seules pierres qui sortent de son corps sont impures, imparfaites, pleine d’inclusions et sans valeurs. Hans retire ses gants, ses gants blancs et passe la main dans la chevelure claire, un soupir passe sur ses lèvres cruelles. Montrez la moi. Le Nazi découvre ce qui fut ensuite sa future femme. Nue, blessée, attachée aux chevilles et aux poignets. Le corps étiré par les cordes. Le dos lacéré par le fouet. Les cuisses brulantes. L’homme est un poète, cruel. Il relève son visage. Et cherche dans ses yeux une lueur. Mais il ne découvre que le vide pale de ses yeux envahis par les fragments de diamants. Et de la douleur, une douleur froide, glacée, une douleur sans sentiments.  J’avais oublié sa beauté. Détachez la.

Mars 1940  – Dans sa robe blanche, lavée du sang par le voile d’une fausse virginité, Saphir étincelle de mille feux. Ses yeux pales, sa chevelure tressée avec soin, la détresse de son visage fin.  Un nom lui est offert, un nom maudit, allemand, qui marqua son cœur du sceau des tortures violentes et incisives que sont les tortures de l’âme. Hans la présente à Hitler. Führer, ceci est notre trésor le plus précieux, j’en prendrais bien soin et m’assurerait qu’elle nous couvre de richesses. Hitler attrape sa main, la serre et parle, de sa voix forte et toujours agacée. Qu’elle m’offre, maintenant, une preuve de son allégeance. Eclos entre ses lèvres silencieuses, une perle de pluie, Emeraude terrifiée, qui lui arrache un gémissement.

Mars 1943   Saphir, mon amour, viens donc, j’ai un présent pour toi. Saphir tremble, et passent sur son visage les craintes glacées de son petit cœur de pierre. Quand elle descend de l’escalier, elle manque de tomber. Son espoir est là, entre les mains de son maitre. La petite servante a les yeux fuyants, elle tremble, elle aussi. Peut-être est-ce le fantôme qui passe sur sa peau, cette vague blanche de terreur qui la heurte, qui fait rire son époux. Il n’a rien besoin de dire, son rire narquois bouleverse ses cils. Chute une rivière de peur, dans sa traine, qu'elle disperse comme une fée, petits brillants multicolores. Cesse donc de tenter de t’échapper. Tes tentatives m’épuisent et je suis las de jouer au méchant. Ses lèvres susurrent alors que le poignard déchire et que la petite servante se meurt, un second sourire à sa gorge comme une moquerie pour ce nouvel acte manqué. Viens maintenant. Dans le manoir des enfers, soudain, Saphir se réveille. Elle se recule, lentement, mais l’uppercut la frappe en plein cœur. Il s’amuse de ses peurs.

Octobre 1943 – Il a disparu une semaine, laissant à la belle le soin de se reposer. Une grossesse difficile, parait-il. Une jeune femme fragile, et comme un soupir du médecin, bien trop de cicatrices. Alors on la laisse tranquille. Mais la petite pierre ne veut pas de cet enfant. La grossesse la rend émotive, sur le fil de ses nerfs. Les pierres sont douloureuses, leurs naissances la rendent excessivement émotionelle . Elle n’en veut pas, de l’enfant d’Hans. Alors, elle frappe sa chair. Encore et encore. Saphir se blesse, comme se blessent les enfants qui ne veulent pas être mère. Elle se fait mal, tant et si bien, que le ventre qui s’arrondit bleui. Et qu’entre ses cuisses, dans une rivière de sang se meurt sa descendance. De cette naissance prématurée, de ce sentiment bizarre et violent qui frappe son cœur, une pierre est née. Une pierre pale. Son premier vrai diamant. Tranchant et transparent. Une pierre sans cœur, souffle-t-elle. Elle la dissimule dans la chambre. Le retour de Hans fut cruel comme ses paroles, mais elle resta aussi muette que ses sœurs carbonées. Avec la patience d’une joaillère, elle se fabriqua une arme de la pierre tranchante. Et quand il s’endormit, elle le frappa en plein cœur. C’est ainsi que se meurent les étoiles, dans leurs propres furies destructrices.

Septembre 1944 - C’est un oiseau qui lui parle. Il lui dit. Viens, je prendrais soin de toi. La jeune femme, dans le bordel, détourne les yeux. Non je ne peux pas. Je ne veux pas. Je suis libre ici. L’oiseau roi a la voix douce  et tendre, il répète. Tu seras libre. Je te protégerais. les yeux de pierre fracassent son plumage, mais il continue. Il y a une boucle, hors du temps. Es-tu déjà allée à Paris ? Ou personne ne pourra plus jamais te voler tes pierres.

5 Septembre 1914, Paris – Il y a dans les jours qui passent, tous différents et tous semblables, une poésie terriblement chaotique. La petite pierre a le cœur furieux, et ses espoirs morts percent dans le tranchant de ses mots parfois cruels. La peur couvre ses interactions sociales du voile malencontreux de ses désordres émotionnelles. Elle se méfie des monstres comme elle se méfiait des hommes. Et puis, lentement, jour après jour, alors que les heures passent et que la même histoire se réécrit à l’infini, elle trouve une place dans la capitale des lumières. C’est un lent processus de guérison. De ses plaies vives naissent des saphirs, et puis enfin, alors que le temps avale les dernières réminiscences trop entêtantes, les rêves reviennent, des Emeraude aux couleurs chaudes, comme les feuilles des arbres. Des Emeraudes qu’elle offre aux Ymbrygnes, quand elles ont besoin d’argent pour aller dans la réalité linéaire. Ce n’est pas tant de l’or, et cela n’a plus la valeur d’un destroyer ou d’un bunker, mais c’est un présent, du fin fond de son coeur reconnaissant pour les plumes de l’oiseau roi.

Chaque jour est le même. De ses errances dans la ville en silence, nait une connaissance profonde des évènements et des êtres figurants qui traversent le même jour. Les hommes sont cruels, ils offrent un toit puis le retirent, aux chiens et aux chats, sans doute pas assez beaux ou peut-être trop intelligents pour être esclaves. Leur instinct de survie dans les rues de Paris lui rappelle quand elle erra après s’être échappée de chez Hans. Ainsi toujours elle les retrouve, et même s’ils ne se rappellent d’elle. Elle explore toutes les probabilités, les tentant chaque jour jusque découvrir le geste ou le mot qui les rendra plus tendres. Ce félin malhonnête qui lui vole une croquette. Ou celui, plus malin qui entre 10h10 et 10h25 vient sur ses genoux et ronronne à l’unisson de sa voix. Il y a ce chien, aussi, à l’oreille arrachée qui la suit sans pourtant accepter sa nourriture. Elle prend soin de ses ames éparses qui jamais ne se rappellent d’elle.

22 Mars 1941, Tenterden C’est une trahison des progressistes. Ils ont oublié la cruauté des hommes. Il ne se rappellent pas des douleurs qu’ils engendrent. Saphir observe avec colère ces hordes de Syndrigastis qui rêvent d’une entente avec le monde des hommes. Pour elle, la réconciliation est impossible. Elle quitte avec regret la protection de sa boucle parisienne et ses petites bêtes pour une terre lointaine. Perdue, elle reste longtemps évasive. Ses créatures lui manquent, elle découvre dans les forêts des créatures sauvages, bien plus difficile à séduire. Son ancienne routine lui semble obsolète. Ses pierres s’entachent de doutes et d’inclusions funèbres. L’Angleterre et ses bombes lui rappellent les douleurs de ces années maudites. Et alors qu’elle s’était toujours éloignée des décisions, se logeant sous les ailes douces et chaleureuses des Ymbrynes, elle se découvre des doutes. Une peur nouvelle fait tressaillir son échine. Cette réalité qui se rapproche la fascine et la terrifie à la fois. Elle qui s’était promise de ne jamais retourner dans la réalité linéaire, ne peut s’empêcher de chasser des réponses dans ce qu’elle appelle, le verbe amer, leur foire aux monstres. Chaque jour elle y passe quelques heures, découvrant alors, ces chats qui se souviennent d’elle, ces chiens qui lèchent ses mains quand elle revient. C’est comme un secret au fond de son cœur, son cœur de pierre. La réalité la bouleverse.





Dernière édition par Saphir le Mar 23 Jan - 22:51, édité 18 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar


MessageSujet: Re: Le Secret des Pierres   Lun 22 Jan - 19:42

Hello beau joyaux mygad que de jolie choix, je vois les codes de ta présentation un peu cassé meuh meuh amuse toi bien et bonne continuation pour ta fiche heart
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar


MessageSujet: Re: Le Secret des Pierres   Lun 22 Jan - 19:57


Nous avons trouvé la poule aux pierres précieuses mes amis sourcil

Bienvenue plup
Revenir en haut Aller en bas
Lazare Delauney
Messager de nuit

avatar
☾☾ Miroir :

☾☾ Particularité :
Nyctalope
☾☾ Bizarrerie :
Arithmomaniaque ; compteur professionnel
☾☾ Années :
17 ans, 116 ans
☾☾ Occupation :
Coursier
☾☾ Myocarde :
Véritable artichaut, fervent adulateur, et joyeux malchanceux
☾☾ Missives :
374
☾☾ Trogne & crédit :
Alex Lawther / luaneshë (avatar) ; Jack Kerouac (citations)


MessageSujet: Re: Le Secret des Pierres   Lun 22 Jan - 20:05

Alors ça pour une particularité... han
Bienvenue, et amuse-toi bien sur IC !


L'or est au fond du monde et le monde est sens dessus-dessous
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Invité
Invité

avatar


MessageSujet: Re: Le Secret des Pierres   Lun 22 Jan - 20:45

Oh bienvenue ! Quel choix de particularité vraiment original, c'est vraiment plaisant à lire ! Et cette plume <3 Bon courage pour la fin de ta fiche :3
Revenir en haut Aller en bas
Clarence F. Bannerman
mirettes omniscientes

avatar
☾☾ Particularité :
Des yeux supplémentaires aux creux des paumes. Ils fonctionnent bien mais n’apportent tout à la fois pas grand-chose.
☾☾ Bizarrerie :
Le premier regard éteint, son corps devient bancal. Il avance bras tendus devant lui, cherche son équilibre dans le noir. Il ressemble un peu plus à un monstre et déteste le savoir.
☾☾ Années :
108. Jamais plus longues que celles qui lui restent.
☾☾ Occupation :
Responsable du Musée des Horreurs Passées.
☾☾ Myocarde :
Divisé entre ce qui fût et ce qui pourrait être.
☾☾ Missives :
708
☾☾ Trogne & crédit :
Matthew Goode


MessageSujet: Re: Le Secret des Pierres   Lun 22 Jan - 21:07

Bienvenue sur le forum petit saphir. yy
Bah alors on a fait péter le code de la fiche ? What a Face
Tu veux qu'on jette un oeil pour t'aider à la réparer ?

N'oublie pas que les animaux repartent à zéro a chaque renouvellement de boucle. Difficile de les garder chez toi si ce n'est pas hors de la boucle. meuh

En tous les cas ce personnage est un vrai petit bijou. J'ai hâte de lire son histoire. pliz
N'hésite pas en cas de besoin, on est la.


DEFINATE SOMEONE
There was something comforting and liberating about being an actual definite someone, rather than a collection of contradictory potential someones. J. Franzen
Revenir en haut Aller en bas
Galahad L. Ednyfed
reflet excentrique

avatar
☾☾ Miroir :

☾☾ Particularité :
Miroir. Échine capricieuse qui prend le code soufflé, carcasse qui imite en tout point l'être effleuré. Doppelgänger. Jumeau factice qui se perd dans l'illusion. L'imitation s'infiltre, se glisse, caractères et manies gobés à la manière d'une éponge. Excentricités d'un égaré qui finit par ignorer ce qu'est d'être lui-même.
☾☾ Bizarrerie :
Versatilité constante, imprévisibilité. Fascination des objectifs et pellicules. Voyeur inconditionnel qui fouine et récolte, collectionne les dossiers sur autrui, curiosité maladive qui ronge les tripes.
☾☾ Années :
Frustration éternelle, carcasse figée quelques jours avant la trentaine qui ne sera jamais atteinte, traits mensongers, censés afficher nonante-six automnes.
☾☾ Occupation :
Anatomie adulée et répugnée, médecine opérée lorsque nécessaire bien que l'épiderme demeure problématique, brillant avenir dérobé. Parfois projectionniste pour le plaisir des regards avides de curiosités.
☾☾ Myocarde :
Palpitant embourbé dans les fils d'un idylle platonique. Carne répugnée par les chairs. Interrogation demeurant, de qui voudrait d'un être devenant soi-même. Odieuse fatalité.
☾☾ Missives :
2066
☾☾ Trogne & crédit :
Brendon Urie ☾ Morrigan (ava) / DΛNDELION (gifs/sign)


MessageSujet: Re: Le Secret des Pierres   Lun 22 Jan - 21:09

Cette particularité si belle, ce personnage tellement poétique qui s'esquisse meuh Elle vend déjà du rêve. mygad
J'viendrait trifouiller dans l'code si tu peines à le réparer, n'hésite pas à crier en cas de souci. hihi
EDIT : devancé par Clarence mdrr



Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Saphir
Pierre précieuse

avatar
☾☾ Particularité :
Gisement de Pierres Précieuses
☾☾ Bizarrerie :
Puisque les hommes sont cruels. Puisque leurs avarices la lacèrent. Puisque le monde tel qu’il est conçu par l’espèce dominante lui semble monstrueux. Elle se réfugie dans le monde animal.
☾☾ Années :
Une fracture d’éternité, un Siècle de deux Guerres, qui recommencent. Mais son visage porte les fragments de 27 ans d’Histoire.
☾☾ Occupation :
Trésor des Ymbrynes
☾☾ Myocarde :
Un Coeur de Pierre. Tendre et Tranchant.
☾☾ Missives :
304
☾☾ Trogne & crédit :
Alycia Debnam-Carey (Roller Coaster)


MessageSujet: Re: Le Secret des Pierres   Lun 22 Jan - 21:23

Ça c’est tout moi, tout casser le code sans même m’en apercevoir. Je crois que je l’ai réparé ceci dit ! What a Face Et si ce n'est pas tout à fait le cas, j’y jetterais un coup d’œil plus approfondi Avant de crier à l’aide angel

Merci beaucoup pour cet accueil. brill  
Je suis toute contente qu’elle et sa particularité vous plaise  keurkeur
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar


MessageSujet: Re: Le Secret des Pierres   Mar 23 Jan - 0:02

gaaah alycia par ici brill et cette particularité de dingue luv
la bienvenue parmi nous heart
Revenir en haut Aller en bas
Nate S. Allen
Souffle à deux temps

avatar
☾☾ Miroir :

☾☾ Particularité :
Souffle tempéré ☾ Expirer, profondément. Se brûler la langue en même temps. Souffler dans le creux d'une oreille, frisson qui parcours l'échine.
☾☾ Bizarrerie :
Fascination fantastique ☾ Collectionner ces objets, incompréhension mêlée à un désir d'admirer. Magie élémentale, magie naturelle, phénomènes inexpliqués qui piquent la curiosité. Poupée vaudou sans nom conservée précieusement. Autres objets occultes faisant office de décoration.
☾☾ Années :
103 ans ☾ 27 ans
☾☾ Occupation :
Écrivain ☾ La plume danse sur la feuille lorsque l'esprit se perd. // Chanteur ☾ Spectacle intime un jour, performance publique l'autre jour. Divertissement public et chanteur de salon.
☾☾ Missives :
167
☾☾ Trogne & crédit :
Devon Portielje // DΛNDELION


MessageSujet: Re: Le Secret des Pierres   Mar 23 Jan - 2:05

J'adore ta plume, ta particularité, ton avatar brill Bienvenue par ici, avec une personnage et une fiche qui vendent du rêve! heart Au plaisir de te croiser inRP pliz
Revenir en haut Aller en bas
Saphir
Pierre précieuse

avatar
☾☾ Particularité :
Gisement de Pierres Précieuses
☾☾ Bizarrerie :
Puisque les hommes sont cruels. Puisque leurs avarices la lacèrent. Puisque le monde tel qu’il est conçu par l’espèce dominante lui semble monstrueux. Elle se réfugie dans le monde animal.
☾☾ Années :
Une fracture d’éternité, un Siècle de deux Guerres, qui recommencent. Mais son visage porte les fragments de 27 ans d’Histoire.
☾☾ Occupation :
Trésor des Ymbrynes
☾☾ Myocarde :
Un Coeur de Pierre. Tendre et Tranchant.
☾☾ Missives :
304
☾☾ Trogne & crédit :
Alycia Debnam-Carey (Roller Coaster)


MessageSujet: Re: Le Secret des Pierres   Mar 23 Jan - 16:02

Merci beaucoup pour cet accueil, cela réchauffe le cœur heart

Je crois Clarence avoir corrigé la bizarrerie dans le bon sens. Il est vrai qu’en effet je me suis un peu embrouillée les mirettes. Si la bizarrerie n’est pas assez bizarre, je réfléchirais à une complète réinvention de la chose.

Et j’ai écrit l’histoire de ma petite Pierre. J’espère ne pas avoir fait de nouveaux impairs super
Ma fiche est finie. J’espère qu’elle vous plaira. heart


Are we all Lost Stars ?
Trying to Light up in the Dark.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar


MessageSujet: Re: Le Secret des Pierres   Mar 23 Jan - 16:27

Quelle superbe fiche. Je suis un peu tombée amoureuse de la jolie Saphir. meuh
Bienvenue parmi nous ma jolie, j'espère que tu t'amuseras bien. cloud
Revenir en haut Aller en bas
Clarence F. Bannerman
mirettes omniscientes

avatar
☾☾ Particularité :
Des yeux supplémentaires aux creux des paumes. Ils fonctionnent bien mais n’apportent tout à la fois pas grand-chose.
☾☾ Bizarrerie :
Le premier regard éteint, son corps devient bancal. Il avance bras tendus devant lui, cherche son équilibre dans le noir. Il ressemble un peu plus à un monstre et déteste le savoir.
☾☾ Années :
108. Jamais plus longues que celles qui lui restent.
☾☾ Occupation :
Responsable du Musée des Horreurs Passées.
☾☾ Myocarde :
Divisé entre ce qui fût et ce qui pourrait être.
☾☾ Missives :
708
☾☾ Trogne & crédit :
Matthew Goode


MessageSujet: Re: Le Secret des Pierres   Mar 23 Jan - 21:00

Le retour chez moi a été rude, désolé pour l'attente.  alala

Il te manque 3 anecdotes miss (les 10 sont obligatoires), et tout sera bon ! pornstache


DEFINATE SOMEONE
There was something comforting and liberating about being an actual definite someone, rather than a collection of contradictory potential someones. J. Franzen
Revenir en haut Aller en bas
Saphir
Pierre précieuse

avatar
☾☾ Particularité :
Gisement de Pierres Précieuses
☾☾ Bizarrerie :
Puisque les hommes sont cruels. Puisque leurs avarices la lacèrent. Puisque le monde tel qu’il est conçu par l’espèce dominante lui semble monstrueux. Elle se réfugie dans le monde animal.
☾☾ Années :
Une fracture d’éternité, un Siècle de deux Guerres, qui recommencent. Mais son visage porte les fragments de 27 ans d’Histoire.
☾☾ Occupation :
Trésor des Ymbrynes
☾☾ Myocarde :
Un Coeur de Pierre. Tendre et Tranchant.
☾☾ Missives :
304
☾☾ Trogne & crédit :
Alycia Debnam-Carey (Roller Coaster)


MessageSujet: Re: Le Secret des Pierres   Mar 23 Jan - 22:49

Pas de soucis, je suis toute patiente. heart

Oh quelle vilaine que je suis ! C’est tout corrigé ! angel

(j’adore le Smiley, au passage ! brill )




Salome>> Merci petit poison heart
Revenir en haut Aller en bas
Clarence F. Bannerman
mirettes omniscientes

avatar
☾☾ Particularité :
Des yeux supplémentaires aux creux des paumes. Ils fonctionnent bien mais n’apportent tout à la fois pas grand-chose.
☾☾ Bizarrerie :
Le premier regard éteint, son corps devient bancal. Il avance bras tendus devant lui, cherche son équilibre dans le noir. Il ressemble un peu plus à un monstre et déteste le savoir.
☾☾ Années :
108. Jamais plus longues que celles qui lui restent.
☾☾ Occupation :
Responsable du Musée des Horreurs Passées.
☾☾ Myocarde :
Divisé entre ce qui fût et ce qui pourrait être.
☾☾ Missives :
708
☾☾ Trogne & crédit :
Matthew Goode


MessageSujet: Re: Le Secret des Pierres   Mar 23 Jan - 23:17

Une nouvelle pièce !

Il est des nôtres

Tout est bon miss ! Cette écriture, j'ai eu l'impression de lire un conte. Et par ailleurs ta particularité m'en rappelle un. yy Maintenant en selle petit diamant. pornstache (Un smiley moustache juste pour toi)

Félicitation, vous voilà désormais nouvelle pièce maitresse. Vous pouvez désormais filer dans le vent et créer votre Fiche de liens & topics ou un scénario/prélien. Vous pouvez également lorgner du côté des défis, ainsi que demander un partenaire ici. Il ne faut guère avoir peur de poster des Questions/Suggestions, le staff est à votre disposition. Enfin, amusez-vous !


DEFINATE SOMEONE
There was something comforting and liberating about being an actual definite someone, rather than a collection of contradictory potential someones. J. Franzen
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Le Secret des Pierres   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Secret des Pierres
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
IMAGINARIAE CURIOSITATES ::  :: Squelettes Anatomiques :: Pièces maitresses-