Nathaniel Wightman | No one deserves to be forgotten
 ::  :: Squelettes Anatomiques :: Pièces maitresses

Nathaniel Wightman
fantôme collectionneur

avatar
☾☾ Miroir :

☾☾ Particularité :
Tu abandonnes ton corps physique, t'aventurant dans le monde astral, découvrant les limites de ton esprit fatigué.
☾☾ Bizarrerie :
Fascination étrange et irrépréhensible pour les objets décrits par la majorité comme hideux, ou laids. Tu apprécies ce qui est différent, difforme ou sujet à controverse. Tu aimes que ces objets te poussent au questionnement, à la réflexion. Cette impression de faire face à une énigme, un défi, titille ta curiosité en perdition.
☾☾ Années :
35 années à te mouvoir tel un pantin pour émerveiller les curieux. Pourtant, il semblerait que les parois érodées de ton esprit content 112 spectacles désolés.
☾☾ Occupation :
Artiste désuet, danseur et comédien en disgrâce.
☾☾ Myocarde :
La Mort t'a ravie le seul être qui avait réussi à toucher ton cœur, à voir au-delà du comédien en perpétuelle représentation.
☾☾ Missives :
36
☾☾ Trogne & crédit :
Arthur Darvill // Schizophrenic (a) + ÐVÆLING (s)


MessageSujet: Nathaniel Wightman | No one deserves to be forgotten   Mar 6 Mar - 0:45

Nathaniel Wightman

Empty Chairs at Empty Tables


☾☾ passeport

☾☾ Nom : Wightman. Rappel d'une patrie oubliée, laissée derrière toi, abandonnée. Tu voulais voir le monde, ne plus rester enfermé dans le carcan que tu t'ais construit. Tu voulais voyager, tu voulais changer de vie, tout recommencer ! Mais tu as gardé ton nom. Tu ne pouvais te résigner à l'effacer. Tu as besoin de te souvenir d'où tu viens, même si tu ne parles jamais de tes jeunes années. Tu préfères les enterrer, les cacher, les renier. Wightman n'est plus qu'un nom comme les autres ici, New York ne l'entâche plus de sa crasse. ☾☾ Prénom : Nathaniel. Il paraît qu'une connotation biblique y est rattaché. Toi, tu n'en sais rien et pour être honnête, tu t'en fiches. Tu n'as pas besoin d'un prénom angélique pour être croyant. Ta foi, même si elle fut plus d'une fois malmenée et remise en question, est restée ancrée en toi. Peut-être que ce prénom y est pour quelque chose, après tout. ☾☾ Surnom(s) : Nathan. Nate. Cela t'importe peu. Tant de surnoms ont effleuré ta carcasse que tu as été incapable d'en garder le compte. Seul celui dont t'affublait ton aimée est encore si cher à ton cœur. ☾☾ Âge physique : 35 années à te mouvoir tel un pantin pour émerveiller les curieux. Tu es un petit jeune, un nouveau, qui sort à peine des jupes de sa mère. Tu as pourtant perdu la fougue de la jeunesse, cette étincelle dans le regard devant un monde en constante évolution. Aussi bien sur le plan terrestre qu'astral, tu n'es plus qu'une forme incertaine. Pourtant, il semblerait que les parois érodées de ton esprit content 112 spectacles désolés. ☾☾ date de naissance : 1906, 31 août. ☾☾ nationalité : Américaine. Tu as passé ta vie entre ton appartement miteux de Brooklyn et les planches de la scène. ☾☾ origine : 1941, bien que tu fis également un court passage dans la boucle de 1928. Dix ans exactement avant de décider de reprendre le court de la vie. Vie qui te fit payer ton absence en te ravissant la femme que tu aimais. Depuis, tu te caches à nouveau dans une boucle, à l'abri des tours vicieux du Temps. ☾☾ statut civil : Veuf. La Mort t'a ravie le seul être qui avait réussi à toucher ton cœur, à voir au-delà du comédien en perpétuelle représentation. ☾☾ orientation : Hétérosexuel ☾☾ occupation : Artiste désuet, danseur et comédien en disgrâce. ☾☾ Affiliation : Spécimen Naturalisé


particularité

La projection astrale, ou comme certains médecins aiment l’appeler, une “Expérience de hors-corps”. Tu te détaches de ton enveloppe charnelle pour vagabonder dans le monde des esprits. La réalité est sensiblement la même, mise à part que les barrières du monde physique ne t’entravent plus. Une fois dans le plan astral, tu peux traverser les murs sans difficulté ou encore léviter légèrement - on parle en dizaines de centimètres, tout au plus -. Avec un effort conséquent et beaucoup de concentration, tes paluches frêles peuvent interagir avec le plan physique. Si les Syndrigastis et les Ymbrynes sont capables de discerner ta forme astrale, tu es invisible aux yeux du commun des mortels. Leur attention reste focalisée sur ton corps physique, désormais inanimé, dépouillé de son hôte. Celui-ci est donc vulnérable au plus haut point, puisque si la mort l’atteint, tu te retrouves piégé à tout jamais sous forme éthérée. Tu perds toujours quelque chose dans le plan astral. Un simple objet, un vêtement ou encore un souvenir. Tu ne reviens jamais entièrement. Généralement, c'est amusant, tu égares un trousseau de clé ou tu ne te rends pas à un rendez-vous quelconque, mais il arrive que des parties de toi s'effacent. Tu oublies un nom, un visage, un événement, une rencontre, peut-être un jour oublieras-tu une personne ? Enfin, tu ne peux t’éloigner trop loin de ta carcasse abandonnée, sous peine d’en ressentir un violent contrecoup. Utiliser ta particularité te demande beaucoup d’énergie si tu souhaites la contrôler. Généralement, tes sorties s'organisent autour d'accidents et d'événements provoquant une projection forcée. Tu es rarement le maître de tes vagabondages.
bizarrerie

Tu les admires avec une fascination presque morbide. Ces objets dénigrés, rejetés, déclarés comme impropres à trôner au milieu d’un salon ou d’une salle à manger. Pourtant, tu leur trouves un charme, tu t’abreuves de leur histoire. Tu apprécies leur côté excentrique, cette aura marginale qui les entoure. Tes mirettes vitreuses retrouvent leur éclat quand elles se posent sur la couleur délavée et usée de l’habit d’une poupée vraisemblablement hantée, ou quand une antiquité énigmatique te défie du haut de ses formes hideuses et de sa propreté discutable. Tu aimes collectionner, amasser une quantité indécente de souvenirs, de savoir, de propriétés. Au fond, ta particularité t’y pousse, t’oblige à te parer, te bâtir une forteresse. Tu profites de tes acquisitions avant de fatalement les perdre ou les oublier.

petits secrets

I. Différence appréciée, recherchée. Les marginaux sont recueillis. Tu aimes ce qui choque, amuse ou interroge. Ce qui est décrié, moqué ou encore repoussé. Impropre à la décoration, caché aux yeux des invités. Pourtant, toi, tu les exposes et les montre, ces objets ne correspondant pas au bon goût. Laideur fascinante d'un tableau cryptique. Plus c'est ésotérique, hideux, plus ta curiosité est titillée. Si, en plus, l'artefact possède une histoire ou est rattaché à une légende macabre, tes yeux en sont ravis. II. Vestige douloureux d'une guerre dont tu t'es extirpé. Douloureux rappel de la lâcheté dont tu accuses. Ton épaule droite est fragile. Guérison approximative de cette articulation trop souvent sollicitée par ton travail. Tu ne la ménages pas, malgré les tremblements et les crampes. III. Mortelle habitude de toujours avoir une cigarette au coin des lèvres. Les années n'ont pas réussi à te faire repousser les vapeurs délétères, voire ta consommation a augmenté. Tu ne t'en lasses pas, impossible, et tu en redemandes. IV. Vieux fou effrayé par l'inconnu, les nouvelles technologies t'inquiètent. Tu les regardes avec incompréhension et t'en tiens éloigné. Les questions fusent à la vue de ces appareils. V. De retour sur les planches, tu en remercies le freakshow. Retour aux sources bienfaiteurs et incroyablement nécessaires. Trop longtemps, tu as enterré ton âme d'artiste. Libérée, tu parviens à t'exprimer de nouveau le temps d'un numéro. VI. La foule te met mal à l'aise, t'étouffe. Tu te sens en sécurité dans une bibliothèque ou entouré de tes reliques. De plus, c'est une bonne excuse pour rester le plus éloigné possible de Londres et de ses monstres. VII. Ta vie n'a plus vraiment de sens. Tu ne sais plus vraiment qui tu es, ta mémoire faillit chaque jour un peu plus. Tu oublies souvent des rendez-vous ou des événements. Parfois, tu les confonds ou les inventes. Tu combles les trous comme tu peux, fabriquant des souvenirs factices, à ton insu. VIII. Particularité capricieuse, tu ne te rends parfois pas compte que tu as quitté ton corps. C'est la sensation de te heurter à un mur invisible qui te signale la fin de ton allonge. Chercher ton corps est souvent une de tes préoccupations de la journée. IX. Ton vieil appartement de Brooklyn te manque, c'était insalubre, mais c'était chez toi. Depuis la mort d'Heather, tu as l'impression de ne plus être à ta place nulle part. Tu erres sans but dans un monde qui n'est plus le tien. X. Ton bien le plus précieux, un canard en peluche. Tu l'avais acheté pour ton hypothétique enfant quelques jours après ton mariage. Tu étais si impatient. Malgré le décès de ta femme, tu ne pouvais te séparer du jouet que tu gardes précieusement dans tes affaires depuis lors.
mentalité

Mélancolique incapable de parler de son passé, carne battue par le Temps et ses épreuves, prétend être quelqu’un d’autre sur les planches. Tu sembles absent, constamment perdu ou à la recherche de quelque chose. Ton regard fatigué se pose sur ton entourage qui te semble toujours différent, toujours éloigné. L’impression d’être un fantôme de passage, un étranger malgré les années qui s’accumulent. Tu es un aventurier, tu veux apprendre, voyager, vivre et expérimenter ! Tu t’intéresses à tout, tu veux entasser le plus de connaissances possibles dans ton esprit, pour combler les vides qui se créent à chacune de tes absences. Tu es un figurant dans ta propre vie, qui pourtant prend le devant de la scène lorsque tu endosses un rôle dans une pièce de théâtre, dans un spectacle ou simplement dans une discussion avec un proche. Tu es un nombre binaire, tout ou rien, le fantôme ou l’exorciste, le héros ou la victime. D’une âme en peine, tu peux passer à un être violent, bouffé par les regrets, par la colère. Les traumatismes du monde hors des boucles ont laissé leurs traces indélébiles sur ta peau diaphane. Et tu as peur. Peur que ce qui te fait souffrir, ce qui te rend vivant, te soit également enlevé. Chaque éclat de rage garde difficilement ta tête hors de l’eau, te préserve de la noyade, d’une perte totale de repère. Parce qu’au fond, c’est ce dont il s’agit : tu es effrayé à l’idée de finir le reste de tes jours esseulé. La solitude est ta faiblesse et ton moteur.
identité secrète

☾☾ Pseudo : Caesium ☾☾ Âge : 18 ans ☾☾ Localisation : Belgique principalement, en France le temps d'un week-end quand l'unité parentale me manque  keu ☾☾ Type de perso : inventé ☾☾ Avatar : Arthur Darvill ☾☾ Crédits : Shiya + Tumblr ☾☾ Comment as-tu trouvé le forum : ALORS. EN FAIT. Je m'étais inscrite il y a plusieurs mois (avant la refonte  hehe ), mais j'ai été débordée IRL. Une véritable catastrophe, j'ai enchaîné les problèmes  mdr Bref, du coup, maintenant que ça va mieux, me revoilà (oh no) ☾☾ Le mot de la fin : Trop de sexyness ici, mon petit coeur est fragile  shock

aventures

Carnet jaunis par le temps et l’humidité, une élégante plume tâchée d’ébène tenue par une main hésitante et légèrement tremblante. Tu poses un regard perdu et contrarié sur ce tableau. Après toutes ces années, ta mémoire n’est plus qu’un tissu vaporeux et déchiqueté par les innombrables passages d’un monde à l’autre. Les événements clé restent, les détails fuient. Le temps s’amuse avec toi, confond les temporalités, échange des paroles et des visages. S’amoncellent les actes manqués, les déclarations imaginaires ainsi qu’un nombre vertigineux de réalités à la fois originales et fabriquées. Cette épreuve que tu t’infliges, ressasser ce douloureux patchwork, tenter de remettre dans l’ordre dans ton esprit chaotique. Trop de pertes, trop d’erreurs, trop d’incohérences. Tout se contredit et se désagrège, mais les mots se couchent sur la page de vélin : “Cessons d’oublier.”

Tu étais un artiste. Tu dansais et chantais pour divertir les spectateurs exigeants. Doux rêve qui était le tien : te représenter devant des centaines de personnes, racontant une histoire à travers des personnages que tu incarnais. Tu montas rapidement en popularité. D’abord, tu t’attaquas aux petites salles, seules quelques âmes égarées posaient leur regard interloqué sur tes pas de danse. Puis, tu vis plus grand. Tu te sentais pousser des ailes. Loin de ton enfance monotone, loin des absences de tes parents, loin de ton ennui constant, tu vivais enfin. Gamin turbulent en quête d’attention, forte tête ne tenant pas en place. Inlassablement, tes gestes étaient guidés par ton besoin d’exister aux yeux de ce que tu considérais comme tes modèles. Et un jour, tu y parvins. Ton corps s’effondra, heurtant le sol glacial recouvert d’un épais manteau blanc. Ta carcasse assaillie par le froid se tenait à quelques mètres de toi. Rêve onirique dans un monde en mouvement constant, on ne te voyait plus. Tu avais disparu. Effacé. Oublié. Ta carne fut sauvée par ta grande sœur, premier témoin sensible à l’expression de ton héritage.

Broadway. Pouvais-tu un jour imaginer en fouler les planches ? Ton cœur manqua un battement lorsque tu reçus la nouvelle positive suite à ton audition. Tu étais si heureux. Extatique, tu te voyais déjà enchanter les foules. Alliant une gracieuse gestuelle à la volupté d’une chanson, c’était ton heure. Ton moment de briller. Resplendissant dans ton costume de satin, tes mains s’agitaient de nervosité. Le spectacle se déroulait selon le plan, selon ton plan, tes envies, ta vision. La musique remplissait la salle de sonorités entraînantes. Inspiré, tu enchaînais les tableaux, déclamais tes rimes avec émotion, vibrais au rythme des assonances et allitérations. Le grand final approchait, amplifiant ton anxiété. Ambitieuse volonté d’atteindre la perfection ! Ce fut probablement la cause de ta chute. Tu trébuchas, événement imprévu dans ta machinerie bien huilée. Ta confiance en toi s’effondra d’un coup. Tu te voyais déjà affalé sur le devant de la scène, moqué par ce public de marque. Tu paniquas. Et ça arriva. Ton corps tomba lourdement, toi non. D’abord, des rires, des exclamations. La foule pensait que cela faisait partie du spectacle. Puis, l’inquiétude monta. Tu tentais de regagner ta carcasse inanimée, sans succès. Tu avais trop peur, tu étais trop fébrile, tu ne savais pas quoi faire. Tu vis plusieurs personnes cacher ta partie physique dans les coulisses. Adolescent perdu au milieu du capharnaüm, ton esprit divaguait et dérivait au fil de pensées délirantes. Effrayante réalité se déroulant devant tes pupilles hagardes. Pouvais-tu un jour imaginer vivre un tel cauchemar ? Tu ne vis plus à Broadway.

Salle miteuse aux relents de tabac froid et d’alcool bon marché. Visage fatigué, creusé, rongé par les cernes tentant tant bien que mal de faire résonner une voix éteinte. Chanter était une lente agonie, que tu t’infligeais chaque jour. Il fallait bien payer le loyer du placard qui te servait d’appartement. Tu ne dansais ni ne jouais. L’ombre de toi-même qui s’agitait devant un public imperméable. Tu te forçais, tu te tenais face à des gens qui te faisaient explicitement comprendre que tu n’étais pas le bienvenu. Crachant ta colère dans une flopée d’insultes fleuries, tu quittas la scène. Le reste de la chanson avait de toute façon était soigneusement effacé par ta mémoire assassine. Fouillant dans une de tes poches, tu en sors une cigarette ainsi qu’un zippo. Avant, jamais tu n’aurais accepté que la fumée opaque gorge tes poumons. Maintenant, cela t’importait peu. Rêves brisés, espoir illusoire. Tu oublierais. Comme tu oubliais de plus en plus. Tu ne le remarquais pas à chaque fois. De temps en temps, une conversation ou un visage disparaissait. Pour le moment, ce n’était rien de grave, juste quelques éclats qui s’évaporaient. L’origine de ces pertes t’était inconnue, peut-être une maladie quelconque ou simplement la vie était elle ainsi faite. La folie posait-elle enfin ses griffes acérées sur ton esprit égaré ? Ou alors, étais-tu simplement déconnecté de ta vie au point d’en oublier celle-ci ? Ces égarements te mettaient en colère. Ressentiment envers une réalité incontrôlable, détruisant pièce par pièce les fondements de ton identité. Un jour, tu montas sur scène pour la énième fois. Ce même air fatigué, ces mêmes cernes, mais pas la même chanson. Il n’y avait plus de chanson. Tu te tenais face à des gens qui, pour la première fois depuis que tu te présentais, étaient attentifs. Sauf que tu n’avais rien à leur proposer. Absent, tu balayais la pièce du regard, incapable de te rappeler des paroles de cette foutue chanson que tu as déjà présenté des dizaines et des dizaines et des dizaines et des dizaines… De fois. Un geste obscène. De nouvelles insultes. Tomber de rideau.

“Je vous déclare unis par les liens du mariage.” Simple phrase signifiant pourtant tellement de choses. Pour elle. Pour toi. Pour vous. Elle était entrée dans ta vie et elle t’avait changé. Animal blessé retrouvant sa splendeur d’antan. Heather. Les pertes de mémoire ne t’effrayaient plus, l’oubli ne t’atteignait plus. Elle était là, avec toi, dans la boucle. New York possédait un éclat singulier depuis ta cage dorée. Cet éclat, toujours le même, depuis maintenant quelques années. Ton amour à tes côtés, vous vous tourniez vers l’extérieur. Reprendre le cours de la vie, fonder une famille, vivre. Enfin. Particularité versatile n’étant plus un obstacle, tu osas l’aventure. Courageux soldat de plomb, le temps n’attendait plus que toi, et ta femme. Envie d’une descendance, besoin de prendre soin d’un petit être vulnérable, les tentatives se soldèrent par des échecs. Les échecs se transformèrent en une maladie. Dévastatrice. Délétère. Les mois passèrent. Elle maigrissait, elle s’affaiblissait. Du jour au lendemain, elle disparut. Et toi aussi.

“Nate, tu tiens le coup ? Tu n’as rien dit depuis des jours.” Un accent britannique te surprit dans tes douloureuses rêveries. Perdu dans tes pensées, l’inattention te guettait, mettant en danger ta carcasse et celle de ton régiment. Grelottant dans le froid mordant de l’hiver. Absent, effacé, tu évoluais ainsi depuis la disparition d’Heather. Vieilles habitudes à la peau dure, travers remontant à la surface, naturel implacable. Ton visage livide se releva vers un jeune homme d’à peu près ton âge. Tu balbutias une réponse presque inaudible, un mince écho dans les bourrasques venteuses. Endeuillé, tu étais abandonné, livré à toi-même, en quête de repère. T’engager dans l’armée avait semblé ta seule issue de secours sur le moment. Désormais, tu te sentais pris au piège, plus que jamais. Tu allais mourir ici. Si une balle ne mettait pas fin à tes souffrances, les horreurs quotidiennes le feront. Les quelques âmes charitables avec qui tu avais partagé un repas, un affrontement ou une conversation disparaissaient les unes après les autres. Pour une fois, ta particularité n’était pas la seule à blâmer, cette guerre te détruisait à petit feu. Terré dans le mutisme depuis des jours, un camarade s’inquiétait. Rendue rauque par les fumées acariâtres des innombrables cigarettes qui se moururent entre tes lèvres, ta voix s’éleva légèrement. “Je vais bien.” Trois petits mots on ne peut plus mensongers. Pas de place pour l’insistance du soldat, les obus pleuvaient. Les explosions dévastaient les bâtiments, déchiraient les chairs, amputaient des membres. Tu fuis, rampas dans un trou pour y crever la gueule ouverte, comme la majorité de ton unité. Mais tu survécus. La douleur d’une épaule un jour démise est ton seul souvenir de ces derniers instants en tant que soldat.

Tu relisais le carnet. Encore et encore. Pour te souvenir, mais la mémoire s’effiloche, cornée comme les pages abîmées par les années. Ces légères pages de vélin, il ne te restait plus que ça aujourd’hui, coincé dans le cauchemar éternel du 22 mars 1941. Chaque jour, chaque heure, chaque minute, chaque seconde, cet environnement artificiel te rappelle que tu as survécu et que d’autres non. Persuadé de ne pouvoir échapper au traumatisme, hanté par les visions horrifiques. Cela sera vrai jusqu’à ce que tu oublies.




HOPE
If you can somehow keep them thinking of me. And make me more than an abandoned memory.


Dernière édition par Nathaniel Wightman le Ven 16 Mar - 14:51, édité 19 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nate S. Allen
Souffle à deux temps

avatar
☾☾ Miroir :

☾☾ Particularité :
Souffle tempéré ☾ Expirer, profondément. Se brûler la langue en même temps. Souffler dans le creux d'une oreille, frisson qui parcours l'échine.
☾☾ Bizarrerie :
Fascination fantastique ☾ Collectionner ces objets, incompréhension mêlée à un désir d'admirer. Magie élémentale, magie naturelle, phénomènes inexpliqués qui piquent la curiosité. Poupée vaudou sans nom conservée précieusement. Autres objets occultes faisant office de décoration.
☾☾ Années :
103 ans ☾ 27 ans
☾☾ Occupation :
Écrivain ☾ La plume danse sur la feuille lorsque l'esprit se perd. // Chanteur ☾ Spectacle intime un jour, performance publique l'autre jour. Divertissement public et chanteur de salon.
☾☾ Missives :
154
☾☾ Trogne & crédit :
Devon Portielje // DΛNDELION


MessageSujet: Re: Nathaniel Wightman | No one deserves to be forgotten   Mar 6 Mar - 0:58

Rebienvenue par ici heart

Déjà, la bouille, le nom, la plume brill Alors qui étais-tu? (Fût un temps, j'étais connue sous les noms de Marie Helena et Irène /SBAFF/) pliz En tout cas, hâte d'en savoir plus! :3
Revenir en haut Aller en bas
Galahad L. Ednyfed
reflet excentrique

avatar
☾☾ Miroir :

☾☾ Particularité :
Miroir. Échine capricieuse qui prend le code soufflé, carcasse qui imite en tout point l'être effleuré. Jumeau factice qui se perd dans l'illusion. L'imitation s'infiltre, se glisse, caractères et manies gobés à la manière d'une éponge. Excentricités d'un égaré qui finit par ignorer ce qu'est d'être lui-même.
☾☾ Bizarrerie :
Versatilité constante, imprévisibilité. Fascination des objectifs et pellicules. Voyeur inconditionnel qui fouine et récolte, collectionne les dossiers sur autrui, curiosité maladive qui ronge les tripes.
☾☾ Années :
Frustration éternelle, carcasse figée quelques jours avant la trentaine qui ne sera jamais atteinte, traits mensongers, censés afficher nonante-six automnes.
☾☾ Occupation :
Anatomie adulée et répugnée, médecine opérée lorsque nécessaire bien que l'épiderme demeure problématique, brillant avenir dérobé. Parfois projectionniste pour le plaisir des regards avides de curiosités.
☾☾ Myocarde :
Palpitant esseulé et répugné par les chairs. Interrogation demeurant, de qui voudrait d'un être devenant soi-même. Odieuse fatalité.
☾☾ Missives :
1694
☾☾ Trogne & crédit :
Brendon Urie ☾ flotsαm (ava) // DΛNDELION (gif/sign)


MessageSujet: Re: Nathaniel Wightman | No one deserves to be forgotten   Mar 6 Mar - 9:12

Ces quelques mots délicieux, dommage qu'on en ait si peu choupi Je valide le choix de trogne, Arthur se fait si rare mygad
Bon retour si j'ai bien compris. oué En cas de question tu cries. hihi



Revenir en haut Aller en bas
Nathaniel Wightman
fantôme collectionneur

avatar
☾☾ Miroir :

☾☾ Particularité :
Tu abandonnes ton corps physique, t'aventurant dans le monde astral, découvrant les limites de ton esprit fatigué.
☾☾ Bizarrerie :
Fascination étrange et irrépréhensible pour les objets décrits par la majorité comme hideux, ou laids. Tu apprécies ce qui est différent, difforme ou sujet à controverse. Tu aimes que ces objets te poussent au questionnement, à la réflexion. Cette impression de faire face à une énigme, un défi, titille ta curiosité en perdition.
☾☾ Années :
35 années à te mouvoir tel un pantin pour émerveiller les curieux. Pourtant, il semblerait que les parois érodées de ton esprit content 112 spectacles désolés.
☾☾ Occupation :
Artiste désuet, danseur et comédien en disgrâce.
☾☾ Myocarde :
La Mort t'a ravie le seul être qui avait réussi à toucher ton cœur, à voir au-delà du comédien en perpétuelle représentation.
☾☾ Missives :
36
☾☾ Trogne & crédit :
Arthur Darvill // Schizophrenic (a) + ÐVÆLING (s)


MessageSujet: Re: Nathaniel Wightman | No one deserves to be forgotten   Mar 6 Mar - 10:21

Awwh, merci pour cet accueil brill

@Nate S. Allen Merci ♥️ Alors, je sais pas si tu vas me reconnaître parce que j'avoue honteusement ne pas avoir passé le cap de la validation sac Si ma mémoire ne me joue pas de tours, j'avais choisi Meredith quelque chose avec Tuppence Middleton mmh

@Galahad L. Ednyfed Tous ces compliments, je han Merci à toi ! Et oui, Arthur se fait si rare, c'est une honte hmhm


HOPE
If you can somehow keep them thinking of me. And make me more than an abandoned memory.


Dernière édition par Nathaniel Wightman le Mar 6 Mar - 15:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Amos Vaughan
Écran de veille

avatar
☾☾ Particularité :
Technopathie, pathologie. Le contrôle des appareils électroniques.
☾☾ Bizarrerie :
Insecte de nuit, abreuvé de lumières et de néons.
☾☾ Années :
32 ans physiquement, indécis sur les années qu'il se donne à vivre.
☾☾ Occupation :
Conteur de vérités et enseignant des moeurs et coutumes du présent à l'intérieur de la boucle. Dernier levé, couché à l'aube, il assure la surveillance du parc une fois tous endormis.
☾☾ Myocarde :
Le cœur facile pourtant vide de noms. Les désirs vont et viennent, indécis et tout à la fois trop sincères.
☾☾ Missives :
69
☾☾ Trogne & crédit :
Dane DeHaan


MessageSujet: Re: Nathaniel Wightman | No one deserves to be forgotten   Mar 6 Mar - 10:33

Bienvenue !
Heureux que tu retentes l'aventure avec nous. sourcil
Ce perso est plein de promesses, j'aime. pornstache - et suis intrigué


You were never really elsewhere. 52. 520008 13. 404954  35. 652832 ‎139. 839478  37. 532600 127. 024612 54. 075003 -4. 654712  39. 3626 -85. 9707  51.06845 0.68776
Revenir en haut Aller en bas
Lazare Delauney
Messager de nuit

avatar
☾☾ Miroir :

☾☾ Particularité :
Nyctalope
☾☾ Bizarrerie :
Arithmomaniaque ; compteur professionnel
☾☾ Années :
17 ans, 116 ans
☾☾ Occupation :
Coursier
☾☾ Myocarde :
Véritable artichaut, fervent adulateur, et joyeux malchanceux
☾☾ Missives :
329
☾☾ Trogne & crédit :
Alex Lawther / bltmr (avatar) ; Jack Kerouac (citations)


MessageSujet: Re: Nathaniel Wightman | No one deserves to be forgotten   Mar 6 Mar - 22:45

Re-bienvenue monsieur !

J'aime déjà beaucoup ce que j'ai lu. Hâte de voir le reste. Tu viendras faire du théâtre avec Lazare. yy


L'or est au fond du monde et le monde est sens dessus-dessous
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Nathaniel Wightman
fantôme collectionneur

avatar
☾☾ Miroir :

☾☾ Particularité :
Tu abandonnes ton corps physique, t'aventurant dans le monde astral, découvrant les limites de ton esprit fatigué.
☾☾ Bizarrerie :
Fascination étrange et irrépréhensible pour les objets décrits par la majorité comme hideux, ou laids. Tu apprécies ce qui est différent, difforme ou sujet à controverse. Tu aimes que ces objets te poussent au questionnement, à la réflexion. Cette impression de faire face à une énigme, un défi, titille ta curiosité en perdition.
☾☾ Années :
35 années à te mouvoir tel un pantin pour émerveiller les curieux. Pourtant, il semblerait que les parois érodées de ton esprit content 112 spectacles désolés.
☾☾ Occupation :
Artiste désuet, danseur et comédien en disgrâce.
☾☾ Myocarde :
La Mort t'a ravie le seul être qui avait réussi à toucher ton cœur, à voir au-delà du comédien en perpétuelle représentation.
☾☾ Missives :
36
☾☾ Trogne & crédit :
Arthur Darvill // Schizophrenic (a) + ÐVÆLING (s)


MessageSujet: Re: Nathaniel Wightman | No one deserves to be forgotten   Mer 7 Mar - 12:55

Merci vous deux ♥️


HOPE
If you can somehow keep them thinking of me. And make me more than an abandoned memory.
Revenir en haut Aller en bas
Salem B. Sweeney
matou adorateur de rideaux

avatar
☾☾ Miroir :

☾☾ Particularité :
Tu miaule, tu ronronnes, tu griffes, tu te prélasses, tu fais preuve de souplesse. Tu es une combinaison presque parfaite d’un homme et d’un chat.
☾☾ Bizarrerie :
Tu aimes le poisson cru, mais pas cuit. Tout sorte de poisson + Tu as la paranoïa des chiens, tu les trouves puants et vulgaires + Tu es narcoleptique, tu dors beaucoup et quand tu ne dors pas, tu somnoles. + L’herbe à chat est ton absinthe, ça te rend un peu zinzin sur les bords + Tu collectionnes les tickets de spectacles et les boites de pop-corn. + Tu n'as pas le vertige, mais tu es allergique à la poussière. + Ton petit péché mignon est le travestissement, tu adores porter des robes. + Tu es aichmophobique et athazagoraphobique. En clair, t’es plus grandes peurs se résument à la peur des aiguilles (en majeur partie) et à être mis de côté et/ou d’être ignoré.
☾☾ Années :
On dit que tu as quarante année lorsque l'on te croise dans la rue. Mais en ce penchant un peu sur ton cas, tu es bien plus vieux que ça.
☾☾ Occupation :
Les airs sont tes alliées et tu joues avec le vertige. Tu es acrobates pour la foire aux monstres Imaginariae Curiositates.
☾☾ Myocarde :
Amoureux du temps, ton amant file et se défile. Tu essayes de combler son absence, célibataire et unique, attiré pour le même genre que toi.
☾☾ Missives :
399
☾☾ Trogne & crédit :
billie joe armstrong - DΛNDELION.


MessageSujet: Re: Nathaniel Wightman | No one deserves to be forgotten   Mer 7 Mar - 17:05

Oh je plus-soie, ce choix de vava est génial pliz brill
Bienvenue parmi nous mister crazy


       
    No colors any more
    I want them to turn black. I see the girls walk by, dressed in their summer clothes. I have to turn my head until my darkness goes. I see a line of cars and they're all painted black WITH FLOWERS AND MY LOVE BOTH NEVER TO COME BACK +imaginarium
Revenir en haut Aller en bas
Nate S. Allen
Souffle à deux temps

avatar
☾☾ Miroir :

☾☾ Particularité :
Souffle tempéré ☾ Expirer, profondément. Se brûler la langue en même temps. Souffler dans le creux d'une oreille, frisson qui parcours l'échine.
☾☾ Bizarrerie :
Fascination fantastique ☾ Collectionner ces objets, incompréhension mêlée à un désir d'admirer. Magie élémentale, magie naturelle, phénomènes inexpliqués qui piquent la curiosité. Poupée vaudou sans nom conservée précieusement. Autres objets occultes faisant office de décoration.
☾☾ Années :
103 ans ☾ 27 ans
☾☾ Occupation :
Écrivain ☾ La plume danse sur la feuille lorsque l'esprit se perd. // Chanteur ☾ Spectacle intime un jour, performance publique l'autre jour. Divertissement public et chanteur de salon.
☾☾ Missives :
154
☾☾ Trogne & crédit :
Devon Portielje // DΛNDELION


MessageSujet: Re: Nathaniel Wightman | No one deserves to be forgotten   Ven 9 Mar - 23:22

Je crois que j'en ai un vague souvenir :3 M'enfin, j'adore ta plume et j'ai hâte de te croiser en RP heart
Revenir en haut Aller en bas
Alinor N. Onyme
Souffle prémonitoire

avatar
☾☾ Miroir :

☾☾ Particularité :
Une Brume Divinatrice. Lorsque le carmin de ses douces lèvres s'entrouvre pour laisser le passage à cette brume voluptueuse et duveteuse qui fait le tout de sa particularité, on ne sait jamais ce qui va se produire. Elle vous englobe et vous submerge, elle vous envahie et vous transperce afin de vous montrer dans des jeux d'ombre et de lumière ce qui est, ce qui fut et ce qui sera.
☾☾ Bizarrerie :
En parfaite fille qui se respecte elle prend des bains tous les jours, avec plein mousse, et parfois même plusieurs fois par jour. Malheur à celui qui l'en empêchera. Sinon elle collectionne les bougies particulières. les simples bougies banales ne l'intéressent pas, il faut qu'elles aient une forme ou une odeur étrange pour avoir l'honneur d'intégrer sa vitrine à bougies. Elle les a toutes allumées au moins une fois, comme ça elles paraissent moins parfaites, un peu comme elle.
☾☾ Années :
Elle est restée bloquée à ses 28 ans la douce, peau de porcelaine et lèvres pulpeuses, elle aura toujours l'air d'une adulte en devenir. En réalité elle a vu le jour il y a maintenant 116 ans, ce qui lui fait quand même quelques araignées bien accrochées au plafond
☾☾ Occupation :
Guide au Musée des Horreurs Passées, elle y apporte également une touche d'originalité et sa pâte artistique pour que les éventuels visiteurs ressortent avec l'envie de revenir
☾☾ Myocarde :
Il bat et bat encore, caché au fond de cette poitrine, ensevelie sous cette carapace de chair et d'os, il se cache pour mieux vivre parce qu'il a peur
☾☾ Missives :
67
☾☾ Trogne & crédit :
Emily Browning by (c) dreazy


MessageSujet: Re: Nathaniel Wightman | No one deserves to be forgotten   Sam 10 Mar - 12:19

OMG, j'adore tout dans ce personnage brill
Bienvenue petit chou, ou re-bienvenue si j'ai bien lu yy
Le prénom, ta plume, cette particularité et ces bizarreries, que dire ... Je suis FAN !! Comment tu fais pour avoir des idées aussi sublimes shock
Bref, réserve moi une place dans tes liens pour quand tu seras validé parce que voilà j'en veux un !! Puis si tu es passé par la boucle de 1928 on a pu se croiser yy
Bon courage pour la suite !!!! brill


“J'ai tendu des cordes de clocher à clocher ; des guirlandes de fenêtre à fenêtre ; des chaînes d'or d'étoile à étoile, et je danse.” (Arthur Rimbaud)
by wiise
Revenir en haut Aller en bas
Nathaniel Wightman
fantôme collectionneur

avatar
☾☾ Miroir :

☾☾ Particularité :
Tu abandonnes ton corps physique, t'aventurant dans le monde astral, découvrant les limites de ton esprit fatigué.
☾☾ Bizarrerie :
Fascination étrange et irrépréhensible pour les objets décrits par la majorité comme hideux, ou laids. Tu apprécies ce qui est différent, difforme ou sujet à controverse. Tu aimes que ces objets te poussent au questionnement, à la réflexion. Cette impression de faire face à une énigme, un défi, titille ta curiosité en perdition.
☾☾ Années :
35 années à te mouvoir tel un pantin pour émerveiller les curieux. Pourtant, il semblerait que les parois érodées de ton esprit content 112 spectacles désolés.
☾☾ Occupation :
Artiste désuet, danseur et comédien en disgrâce.
☾☾ Myocarde :
La Mort t'a ravie le seul être qui avait réussi à toucher ton cœur, à voir au-delà du comédien en perpétuelle représentation.
☾☾ Missives :
36
☾☾ Trogne & crédit :
Arthur Darvill // Schizophrenic (a) + ÐVÆLING (s)


MessageSujet: Re: Nathaniel Wightman | No one deserves to be forgotten   Sam 10 Mar - 14:29

Mais c'est quoi ces gens trop adorables ? shock

@Salem B. Sweeney Merci à toi hihi

@Nate S. Allen Merci, j'ai aussi hâte de te croiser en rp ♥️

@Alinor N. Onyme Merci à toi, tes compliments sont super chous brill Évidemment que je te réserve une petite place pour un lien, on va ouvrir notre fan-club #Team1928 keu

Je me dépêche de terminer ma fiche ! Normalement, ça devrait être bon avant la fin du week-end crazy

EDIT : Suite à des problèmes techniques durant tout le week-end, je n'ai pas pu avancer sur ma fiche autant que je l'espérais shock


HOPE
If you can somehow keep them thinking of me. And make me more than an abandoned memory.


Dernière édition par Nathaniel Wightman le Dim 11 Mar - 17:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Aramis O'Malley
Elfe Grincheux

avatar
☾☾ Miroir :

☾☾ Particularité :
« de jolies oreilles pointues, bien cachées par ses boucles »
☾☾ Bizarrerie :
« il a une obsession pour la période de noël »
☾☾ Années :
« physiquement, 45 ans, mais en réalité, 118 ans »
☾☾ Occupation :
« depuis son entrée dans la boucle, il a pris sa retraite; ancien apothicaire, il fait du jardinage et il est bénévole dans les hôpitaux »
☾☾ Myocarde :
« seul & bien ainsi quoi que... bande de curieux (a) »
☾☾ Missives :
242
☾☾ Trogne & crédit :
« martin freeman (vava de DΛNDELION), signature de ASTRA, code rp de nenes »


MessageSujet: Re: Nathaniel Wightman | No one deserves to be forgotten   Sam 10 Mar - 20:26

arthur ici avec cette merveilleuse particularité mygad
la rebienvenue parmi nous heart





mad o'malley — five hundred twenty five thousand moments oh dear ;; @rent
Revenir en haut Aller en bas
Galahad L. Ednyfed
reflet excentrique

avatar
☾☾ Miroir :

☾☾ Particularité :
Miroir. Échine capricieuse qui prend le code soufflé, carcasse qui imite en tout point l'être effleuré. Jumeau factice qui se perd dans l'illusion. L'imitation s'infiltre, se glisse, caractères et manies gobés à la manière d'une éponge. Excentricités d'un égaré qui finit par ignorer ce qu'est d'être lui-même.
☾☾ Bizarrerie :
Versatilité constante, imprévisibilité. Fascination des objectifs et pellicules. Voyeur inconditionnel qui fouine et récolte, collectionne les dossiers sur autrui, curiosité maladive qui ronge les tripes.
☾☾ Années :
Frustration éternelle, carcasse figée quelques jours avant la trentaine qui ne sera jamais atteinte, traits mensongers, censés afficher nonante-six automnes.
☾☾ Occupation :
Anatomie adulée et répugnée, médecine opérée lorsque nécessaire bien que l'épiderme demeure problématique, brillant avenir dérobé. Parfois projectionniste pour le plaisir des regards avides de curiosités.
☾☾ Myocarde :
Palpitant esseulé et répugné par les chairs. Interrogation demeurant, de qui voudrait d'un être devenant soi-même. Odieuse fatalité.
☾☾ Missives :
1694
☾☾ Trogne & crédit :
Brendon Urie ☾ flotsαm (ava) // DΛNDELION (gif/sign)


MessageSujet: Re: Nathaniel Wightman | No one deserves to be forgotten   Ven 16 Mar - 22:37

Une nouvelle pièce !

Il est des nôtres

De bien jolis mots, j'ai beaucoup aimé te lire meuh La contre-partie de sa particularité est terrible, c'est bien trouvé. Un personnage doux et plein de mélancolie. plup C'est parfait pour moi, tu peux gambader. Je pense que je viendrai te grappiller quelque chose, je sens que nos deux gaillards ne peuvent que trop bien s'entendre mygad

Félicitation, vous voilà désormais nouvelle pièce maitresse. Vous pouvez désormais filer dans le vent et créer votre Fiche de liens & topics ou un scénario/prélien. Vous pouvez également lorgner du côté des défis, ainsi que demander un partenaire ici. Il ne faut guère avoir peur de poster des Questions/Suggestions, le staff est à votre disposition. Enfin, amusez-vous !



Revenir en haut Aller en bas
Nathaniel Wightman
fantôme collectionneur

avatar
☾☾ Miroir :

☾☾ Particularité :
Tu abandonnes ton corps physique, t'aventurant dans le monde astral, découvrant les limites de ton esprit fatigué.
☾☾ Bizarrerie :
Fascination étrange et irrépréhensible pour les objets décrits par la majorité comme hideux, ou laids. Tu apprécies ce qui est différent, difforme ou sujet à controverse. Tu aimes que ces objets te poussent au questionnement, à la réflexion. Cette impression de faire face à une énigme, un défi, titille ta curiosité en perdition.
☾☾ Années :
35 années à te mouvoir tel un pantin pour émerveiller les curieux. Pourtant, il semblerait que les parois érodées de ton esprit content 112 spectacles désolés.
☾☾ Occupation :
Artiste désuet, danseur et comédien en disgrâce.
☾☾ Myocarde :
La Mort t'a ravie le seul être qui avait réussi à toucher ton cœur, à voir au-delà du comédien en perpétuelle représentation.
☾☾ Missives :
36
☾☾ Trogne & crédit :
Arthur Darvill // Schizophrenic (a) + ÐVÆLING (s)


MessageSujet: Re: Nathaniel Wightman | No one deserves to be forgotten   Ven 16 Mar - 23:03

Anwh merci beaucoup, contente que ma fiche vous ait plu brill


HOPE
If you can somehow keep them thinking of me. And make me more than an abandoned memory.
Revenir en haut Aller en bas
Irinna K. Olof
cygne pointilleux

avatar
☾☾ Miroir :

☾☾ Particularité :
Ymbryne Confirmée et consciencieuse. Loyale et nostalgique de son époque perdue à jamais...
☾☾ Bizarrerie :
Obsession du temps et de l'espace. Besoin de contrôle qui lui est enlevé et qui laisse place à l'horeur du bruit, lui rappelant la mort.
☾☾ Années :
186 années de service irréprochable, figées dans un début de quarantaine qu'on ne lui soupçonne pas.
☾☾ Occupation :
Ymbryne co-créatrice de la boucle de 1873, relayée au rang de mentor, professeur, protectrice, surveillante,...
☾☾ Myocarde :
Amour unique. Cœur explosé par les bombardements et enterré par une décision à jamais regrettée. Veuve contrariée.
☾☾ Missives :
586
☾☾ Trogne & crédit :
Charlize Theron © Kettricken


MessageSujet: Re: Nathaniel Wightman | No one deserves to be forgotten   Sam 7 Avr - 13:56

Bienvenue 3 guerres en retard ! pliz


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Nathaniel Wightman | No one deserves to be forgotten   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nathaniel Wightman | No one deserves to be forgotten
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Présentation de Nathaniel Mandrake[en construction]
» AD&D Forgotten Realms 2nd: collection quasi-complète à vendre
» Nathaniel Ourobor [ACCEPTE] ~> Serpentard
» [Partenariat] Forgotten Forest [manque 1 avis]
» Nathaniel (Terminer)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
IMAGINARIAE CURIOSITATES ::  :: Squelettes Anatomiques :: Pièces maitresses-