enquête particulière (ft. Fantine)
 ::  :: Le Manoir

Carter Quincy
donzelle aux jambes velues

avatar
☾☾ Miroir :

☾☾ Particularité :
Deux visages qui dessinent tes courbes, deux sexes qui luttent dans ta carcasse
☾☾ Années :
trentaine glacée, figée hors du temps
☾☾ Occupation :
gardienne d'enfant
☾☾ Missives :
49
☾☾ Trogne & crédit :
douglas booth (DΛNDELION.)


MessageSujet: enquête particulière (ft. Fantine)   Lun 16 Avr - 22:06

Silencieuse comme une ombre, ta silhouette se mêle à l'obscurité reine au sein de la boucle. Vêtue de noir des pieds à la tête, tu ressemblerais presque à ces espions dans ces vieux films rapporter par des syndrigasti des années quatre vingt, aujourd'hui, bien dépasser dans la réalité hors de cette prison temporel. Exemple absurde qui t'a poussé à cette folie, animée par cette curiosité maladive qui occupe tes soirées et tes journées depuis trop longtemps déjà. Et puis il y a elle, cette femme à la peau aux couleurs de la nuit, cette inconnue si proche de ton confident, pointe de jalousie aux creux des lèvres, malgré toute les explications. Tu veux avoir sa version, tu veux savoir qui elle est, qu'elles sont ses intentions, au fond, elle te fascine autant qu'elle est source de cette jalousie nouvelle. Elle qui a surgit de nulle part, elle qui est issu d'une autre prison temporel, d'une autre époque, d'une autre nation. Elle qui est encore énigme aux yeux de nombreux habitants du manoir. Pour les tiens, tous sont encore inconnus, même ceux qui ont croisé ton chemin petit de nombreuses décennies, ton univers a toujours été restreint, tu n'es pas la plus sociable des étrangetés de ce lieux, bien au contraire, tu es encore une enfant très renfermée sur elle-même, un mystère pour ceux qui partagent ton quotidien sans relâche. Deux visages, deux personnes qui n'en sont qu'une, peut le savent, trop peu, étant encore un secret honteux. Même aujourd'hui alors que tu vis entouré de monstres, d'anomalies similaires, ou presque, à la tienne.

Au détour d'un couloir, tu parviens à discerner sa silhouette qui se mêlent parfaitement à l'obscurité omniprésente, quelques étoiles brillante, un morceau de tissu qui se détache des ombres te permets de croire que c'est la personne que tu recherche. Discrètement, démarche presque féline sous ce visage idéal, à tes yeux, les courbes féminin qui se déplace avec légèreté et grâce, ce que tu ne possèdes plus la moitié du temps. Tu restes malgré tout à couvert, derrières meuble et mur, jetant quelques coups d'oeil discret à intervalle régulier, t'assurant qu'elle ne t'échappe pas. Entreprise qui n'a aucun sens au fond, vulgaire pulsion, désir nouveau de vouloir avancer malgré tes manies étranges. Peut être que si elle est si proche de lui, c'est qu'elle peut comprendre, les maux qui peuvent hanter certains habitants de ces lieux. Évidemment, tu ne sais guère comment aborder quelqu'un, tu n'es pas habile pour cela, alors tu l'a suis, sans un mot, silencieusement, la terreur de l'obscurité te faisant délicatement frisonner. Tu n'étais définitivement pas à l'aise dans la situation, malgré les quelques lueurs qui illumine les couloirs les plus obscur et inquiétant de cette vieille bâtisse, malgré tout les efforts de celles qui sont leurs protectrices en ces lieux pour rassurer la masse rassembler ici.

Un peu plus loin, tu l'as perds de vue, dans une pièce laissé fréquemment à l'abandon, une pièce n'ayant pas eu la chance d'être alimenté en courant. Nuit devenue reine dans ce lieu, qui fut rapidement déserté par les jeunes qui avaient fréquemment tendance à se rassembler ici. Avec prudence tu t'engouffre, pauvre petite craintive que tu es, seuls quelques bougies illuminent les lieux, faibles éclats à l'agonie, ce qui accentue l'atmosphère pesante de la pièce, ce qui accentue la peur imposante qui vibre dans ton cœur, qui te tord les tripes. Tout les jours, depuis ce fameux jours, tu attends, tu espères que l'astre de midi ressurgissent et éclaire les plaines anglaises. Chaque nuit, tu espères patiemment de voir l'aube se lever, de voir la boucle s'éveiller normalement, mais chaque nouvelle journée est un espoir qui s'envole, alors tu pars t’abriter dans le parc, sous la délicate chaleur du soleil de la réalité, mais tôt ou tard, tu regagnes les ténèbres un boulet au pieds, tu essai de passer le temps, même si cela semble finalement une mauvaise idée, comme ce soir, la terreur, que tu essai de balayer, reprenant peu à peu le contrôle de ta chair qui frisonne légèrement sentant la brise l'effleurer.
Revenir en haut Aller en bas
 
enquête particulière (ft. Fantine)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une commission d’enquête et de contrôle interne à la BRH du Cap-Haitien.
» Enquête Archéologique (libre)
» L'île noyée... une enquête de Jack Norm...
» L'enquête sur la double nationalité de Michel Martelly
» besoin d'aventure ? d'enquête policière ?...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
IMAGINARIAE CURIOSITATES ::  :: Le Manoir-