Mais pourquoi tu pleures? (Morgan)
 ::  :: Le Manoir :: Chambres

Agap Aksenti
panda innocent

avatar
☾☾ Particularité :
Métamorphe panda roux
☾☾ Bizarrerie :
Les bruits brusques l'angoissent. Dans une moindre mesure, le contact physique avec un humain l'angoisse aussi. Quand il est angoissé, il mord
☾☾ Années :
Né en 1894, corps de 25 ans, apparence... d'ado
☾☾ Occupation :
Spectacle animalier
☾☾ Myocarde :
Célibataire, asexuel
☾☾ Missives :
386
☾☾ Trogne & crédit :
Cole Sprouse (c) Agap


MessageSujet: Mais pourquoi tu pleures? (Morgan)   Ven 27 Avr - 15:25

Mon corps s’enfonce dans le matelas.
Ma tête dans l’oreiller.
Je suis en apesanteur entre deux couches de coton et de blancheur.
Je vais partir, loin, dans un nuage de duvet et j’aurai le souvenir de tous les oiseaux dont on a retiré les plumes pour me faire dormir – j’espère que les oiseaux ne m’en voudront pas.

Et qu’ils n’auront pas parlé à Morgan avant.

(Est-ce qu’elle s’appelle bien Morgan ?)

( ( … ) )

Combien de temps depuis ?
Dix minutes.
Dix minutes et ‘parait déjà loin.

( ( … ) )

‘me retourne.
Le coutil de mon lit grince.
Toile sévère…

Tout ça pour me rappeler que…

‘veux pas y penser.
‘y pense quand même.

( ( … ) )

Morgan en crise, je ne pensais pas que c’était possible.

( ( … ) )

Mais je ne la connaissais pas, au fond.
Je ne la connais pas.
Pas vraiment.
Ou pas du tout.

Non, rien de rien.
Enfin si, un peu, plus que rien.

Je connais son amour de l’ordre.
Je connais ses petits doigts qui me cherchent.
Ses petits doigts qui remettent de l’ordre.

Et…
C’est tout.

Elle n’avait jamais eu cette réaction.
Etait-ce si grave ?

Je me sens bizarre.

Je me sens lourd ?
Non, je me sens grave.
Ou plutôt serré.
Coincé.

‘me lève.
‘besoin de bouger.
‘envie de voir le jardin.

Le jardin.
Les fleurs.
Lui donner des fleurs ?

( ( … ) )

Ksss…
‘fait froid.
Je ne m’attarderai pas.
Quelles fleurs choisir?

( ( … ) )

Le parquet grince.
Echo.
Echo à quoi ?
Mes os grincent.
Mes dents grincent.

Je grince.

J’ai un peu peur ?
J’ai un peu peur…

Sa porte.
Frapper.
Frapper pas fort.
Pas réveiller.
Pas déranger…
Pas d’excuse, tout de même.
Frapper à sa porte.

Toc toc.

Je compte mes doigts.

Mes doigts enroulés autour des tiges des fleurs.
Hellebores vertes et mauves.
Aimera-t-elle ?
Elle les préfère peut-être avec leurs racines.

Tant pis.
C’est fait.
J’ai coupé leurs petites tiges.

Je compte mes doigts.

Elle n’ouvre pas ?

Je compte les tiges.

Douze tiges.

Je compte mes doigts.

Elle n’ouvre pas ?
Re-frapper ?
Frapper plus fort.
Réveiller.

TOC TOC

Je compte mes doigts.

Elle n’ouvre pas ?

Je compte les tiges.

La porte s’ouvre.

- Coucou…

Ma voix souffle.
J’ai peur de déranger.
Mes sons ont peur de déranger.

- Je ne te dérange pas ? Je suis le panda roux.

(Tu sais, celui qui a mis du désordre)
(Du bordel)
(Tu sais, celui qui est parti très vite quand tu as pleuré)
(‘faut pas m’en vouloir)
(J’ai peur des pleurs)
(Au fait)
(Tu pleures encore ?)
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Morgan Ednyfed
Miroir aux secrets

avatar
☾☾ Miroir :

☾☾ Particularité :
I'm a copycat. Copie l'apparence physique et la voix d'une personne après un contact. Peu copier aussi la personnalité et les manies si nécessaire.
☾☾ Bizarrerie :
Porte sur elle un collier avec une mèche de chaque personne composant sa fratrie.
☾☾ Années :
Trente-deux ans depuis des lustres.
☾☾ Occupation :
Trophée d'un homme dans une maison bien trop grande et glacée. Elle s'est prise de passion pour apprendre aux enfants de sa boucle temporaire à lire et écrire.
☾☾ Myocarde :
Autrefois épouse, la mort emportant son mari sans qu'elle n'en soit au courant. L'annonce ne lui briserait pas le cœur.
☾☾ Missives :
39
☾☾ Trogne & crédit :
Emilia Clarke/ DΛNDELION


MessageSujet: Re: Mais pourquoi tu pleures? (Morgan)   Jeu 10 Mai - 13:45

Mais pourquoi tu pleures?
Agap & Morgan

Un tout petit être, il était un tout petit être qui avait prit pour habitude de se faufiler dans sa chambre pour tout déranger, tout sortir en un tas au milieu de la pièce, donnant ainsi une excuse à la propriétaire pour tout bien ranger, repousser un peu l'anxiété. Un sentiment de contrôle. Le chasser, lui courir après, c'était leur jeux...peut-être gratter un peu le ventre et derrière les oreilles avant de le libérer et de tout remettre en place.

Aujourd'hui tout est chamboulé, l'esprit de Morgan est ailleurs, revoir son autre moitié la transporte dans une autre époque, la petite fille qui cherche son frère du bout des doigts...mais finalement son cerveau remplace le tranquille Galahad par son affreux mari. Il lui prend ses doigts finissant par les briser, la traîne par sa chevelure alors qu'elle refuse de se laisser faire. Le souvenir du goût du sang dans sa bouche, son propre sang. Le souvenir de la peur que la mort vous emporte sous chacun des coups et finalement supplier que celle-ci vienne pour en finir vite.

Il est là, le petit panda roux, il vient tout déranger alors qu'elle est dans son lit, un peu plus prostrée que d'habitude. Elle ne veut pas qu'il la voit ainsi, il s'arrête à mi-chemin pour finalement la regarder, la tête légèrement incliné sur le côté alors que des larmes commence à couler.

« Part. »

Un ordre, dur. Mais il reste et sa patte vient chercher un autre livre qui tombe sur le sol. Dans l'esprit de Morgan, elle voit son mari qui casse l'un des objets qu'elle aime tant et craque de plus belle. Elle ne ce contrôle plus. Elle ne fait aucun geste, mais les larmes coulent, son corps entier pleure avec elle en souvenir de ce temps. Son ami file et elle ne s'arrêtera de pleurer qu'en s'endormant, épuisée de tous ses souvenirs. Trop de douleur.

On frappe à la porte, elle se réveille. Yeux rougit, gonflé. Elle renifle. On frappe à nouveau et la jeune femme se lève enfin, enfilant une robe de chambre au-dessus de son pyjama, elle ouvre. Un homme, inconnu serrant entre ses mains des fleurs, la gratifiant d'un « coucou » l'expression sur son visage dit tout. Elle le dévisage, tente de recoller les morceaux pour revenir à l'époque actuelle...l'aurait-elle oublié dans la foulée ? Puis...c'est lui. LUI. Le panda roux.

« Oh, euh non, tu ne me déranges pas. Entre. »

Elle passe ses mains fraîches, espérant faire dégonfler un peu ses yeux et lui laisse la place pour entrer. Elle n'a encore rien rangé, tombé d'épuisement peu de temps après son départ et tout juste réveiller avec sa venue.

   
Emi Burton


i believe i can see
the future
Cause I repeat the same routine
Revenir en haut Aller en bas
Agap Aksenti
panda innocent

avatar
☾☾ Particularité :
Métamorphe panda roux
☾☾ Bizarrerie :
Les bruits brusques l'angoissent. Dans une moindre mesure, le contact physique avec un humain l'angoisse aussi. Quand il est angoissé, il mord
☾☾ Années :
Né en 1894, corps de 25 ans, apparence... d'ado
☾☾ Occupation :
Spectacle animalier
☾☾ Myocarde :
Célibataire, asexuel
☾☾ Missives :
386
☾☾ Trogne & crédit :
Cole Sprouse (c) Agap


MessageSujet: Re: Mais pourquoi tu pleures? (Morgan)   Sam 12 Mai - 23:35

« Oh, euh non, tu ne me déranges pas. Entre. »

Ma peau flotte.
‘me sens trop grand.

(Et cet écrasement, de la culpabilité, probablement, du désarroi, peut-être, du sorry pas exprimé, certainement… Les pierres sont trop lourdes autour de moi, l’air est trop palpable, et mon corps… Je ne sens plus mon corps, je ne sens plus que ses frontières, frontières trop étendues, que je voudrais écraser dans ma colonne vertébrale, et ma colonne vertébrale, que je voudrais rapetisser… Je ne sens plus mes jambes, je ne sens que le poids de mes pieds qui trainent sur le sol)

Entrer.
La suivre.
Sa silhouette de dos.
Fine.
Fragile ?

- C’est pour toi.

Tendre le bouquet.

Les hellébores sont délicates. Une ymbryne me l’a dit. Les fleurs devraient vivre pour elles, pas pour nous. Elles me font penser à Morgan.
(Un jour, je devrai lui demander si elle s’appelle bien Morgan)

Et le silence de mes pensées.
Je ne suis que blanc, qu’ouate et lacis confus de trop de choses.

Où est mon cœur ?
Secouer le cœur.
Le malmener.

Parle, mon cœur.
Dis-lui.
Dis.

- Je suis désolé pour tout à l’heure…

(Tu as tellement pleuré tout à l’heure) (De tout ton être) (De toutes tes épaules)
(Et ta silhouette a grelotté)
(Et a lâché dans l’air, des bouts de givre triste)

- Je ne savais pas que…

Mon cœur, arrêté.
Mes mâchoires verrouillées.
Rouillées comme du fer.
Le fer d’un carrousel.
Le carrousel de nos jeux.

Et nos jeux, arrêtés, entre nous, il ne reste que l’immobilité des inconnus. Et l’immobilité me tétanise. Moi, mon corps, mes pensées, mon cœur. J’ai besoin de nos jeux pour te parler.

Je suis silence.
Je suis incapable d’avancer. Ni de faire avancer.

- Je suis désolé…

Je me répète.
Je m’entends à travers moi.
Je suis autre à l’intérieur de moi.
Je suis mon centre replié sur lui.

Pourtant…
Dehors, là.
Dans cette chambre en désordre.
(En désordre comme moi ?)
Il y a cette femme,
Cette silhouette,
Cette tristesse.

Peut-on laisser une tristesse seule, mon cœur ?
Peut-on ne rien faire ?
Attendre, laisser passer ?

- Je peux faire quelque chose pour toi ?

Mon murmure.
Une incartade dans sa volonté à elle.

Ou alors est-ce un abandon de ma volonté à moi ?
C’est peut-être trop facile, de la laisser savoir ?
Savoir quoi ?
Ce qui peut résorber ces yeux rouges ?
Ce qui peut la rendre moins fragile ?

Aller vite, je dois…
Proposer ?
Imposer ?
Faire semblant de savoir ?

- Je peux euh… Ranger ?

Mes pas se dirigent vers le livre tombé.
Mes pas ne m’ont pas demandé mon avis.
Mon corps sait parfois mieux que moi.
Mais cette fois, cette fois… Ce n’est pas savoir.
Mon cœur me le dit…
Cette fois, c’est juste combler.
Le silence.
Nos jeux arrêtés.

Je lui tourne le dos.
J’époussète le livre tombé.
Je ne veux pas voir son visage.
La tristesse me fait peur.

- Ou tu veux des gâteaux ? Demande-moi ce que tu veux.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Mais pourquoi tu pleures? (Morgan)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mais pourquoi tu pleures? (Morgan)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
IMAGINARIAE CURIOSITATES ::  :: Le Manoir :: Chambres-