curiosités maladives ☾ Archibald
 ::  :: Le Manoir

Galahad L. Ednyfed
reflet excentrique

avatar
☾☾ Miroir :

☾☾ Particularité :
Miroir. Échine capricieuse qui prend le code soufflé, carcasse qui imite en tout point l'être effleuré. Doppelgänger. Jumeau factice qui se perd dans l'illusion. L'imitation s'infiltre, se glisse, caractères et manies gobés à la manière d'une éponge. Excentricités d'un égaré qui finit par ignorer ce qu'est d'être lui-même.
☾☾ Bizarrerie :
Versatilité constante, imprévisibilité. Fascination des objectifs et pellicules. Voyeur inconditionnel qui fouine et récolte, collectionne les dossiers sur autrui, curiosité maladive qui ronge les tripes.
☾☾ Années :
Frustration éternelle, carcasse figée quelques jours avant la trentaine qui ne sera jamais atteinte, traits mensongers, censés afficher nonante-six automnes.
☾☾ Occupation :
Anatomie adulée et répugnée, médecine opérée lorsque nécessaire bien que l'épiderme demeure problématique, brillant avenir dérobé. Parfois projectionniste pour le plaisir des regards avides de curiosités.
☾☾ Myocarde :
Palpitant embourbé dans les fils d'un idylle platonique. Carne répugnée par les chairs. Interrogation demeurant, de qui voudrait d'un être devenant soi-même. Odieuse fatalité.
☾☾ Missives :
2067
☾☾ Trogne & crédit :
Brendon Urie ☾ Morrigan (ava) / DΛNDELION (gifs/sign)


MessageSujet: curiosités maladives ☾ Archibald   Sam 12 Mai - 0:09

curiosités maladives
archibald & galahad

« One is the loneliest number that you'll ever do. Two can be as bad as one. It's the loneliest number since the number one. »
Ombre. Projection spectrale qui s'appose sur les murs, tapie dans la sorgue prédominante et omnisciente depuis déjà trop longtemps. Le violacé semble prendre ses aises sous les paupières fatiguées, peinant à en supporter d'avantage, désireux de revoir le jour autre que par un temps jugé trop futuriste, abstrait. Cycle chaotique. Qu'importe. Le murmure des lattes du plancher s'élève à peine, soufflant sa complaintes pour les oreilles qui se voulurent affutées, sensibles aux fouineurs et autres mirettes avides de curiosité maladive, rongeant les tripes au point d'en demeurer obsession pernicieuse. Rarissime. Tandis que les esprits furent pour la plupart assoupis, emportés par des songes cotonneux.

Il comblait l'insomnie comme il put Galahad, les sens aux aguets, les panards aventureux pour mieux assouvir les besoins irrationnels qui lui donnèrent des ailes, désireux d'en profiter pour lorgner dans les tiroirs de bureaux d'ordinaire inaccessibles. Chemin tracé. Pourtant l'échine fait volte face, laissant la fouille à plus tard, élan versatile modifiant la trajectoire. L'antre nouveau est proche. L'objet du larcin en venir visible, les paluches, ornées de leur cuir coutumier, tout aussi nocturne que l'obsidienne parant la voûte extérieure, désireuses de glaner les trésors. Friandises. Futilités. Risques ridicules que de subir le courroux d'une quelconque Ymbryne pour emplir un estomac capricieux. Stupide. Moins intéressant que la paperasse dissimulée et il en eut conscience. Résidu amer d'un emprunt qui demeurait, celui d'un mioche qui voulut perpétuellement se gaver de sucre au point d'en devenir hyperactif. Unique trait demeurant, alors que le reste fut envolé depuis déjà plusieurs heures.

Précieux placard soigneusement gardé par quelques cadenas et autres serrures, regorgeant de saccharine. Une arme s'extirpe d'une poche, passe-partout d'appoint en tant que fidèle comparse. Et si le premier cadenas cède en une fierté dissimulée, le mécanisme du second laissait à désirer. L'objet salvateur finit par se briser, apposant un adieu cuisant sur la fringale nocturne pré-exploration. « Et merde ! » Grommèlement se perdant en un souffle agacé, croisant les bras à la seconde même. Il réfléchit le voleur de carnes, la mâchoire crispée en une frustration dominante.

L'idée germe, s'impose, prolifère. A la limite du raisonnable au vu de l'heure. Hésitation. Il tourne en rond l'Excentrique, enchainant les pas sans but avant de tracer un chemin direct jusqu'aux chambres, dénichant l'antre d'un individu aux doigts habiles, enviant ce talent chez l'écossais. Le coup est porté, vif, empressé, oubliant qu'il put dormir à cette heure. Guère la première fois qu'il éveillait un individu en pleine nuit pour une lubie quelconque Galahad, lorsque ce ne fut pas pour s'introduire dans des draps rassurants d'un proche, coutumier des faits. « Euh Archibald ? Excuse-moi de te déranger à cette heure, mais il s'agit d'une urgence. J'aurai besoin de tes doigts. » Gravité marquée dans le ton bien que les syllabes furent murmures, ne préférant guère apposer le méfait et l'objet du crime sous peine d'être confronté à un refus pur et simple. Il fut connu pour ses lubies Galahad, régit par ses impulsivités incontrôlées qui lui donnèrent une réputation quelque peu déplorable de fou, se plaisant pourtant à en jouer avec malice et habileté pour conserver sa tranquillité cotonneuse au sein de son grenier.
(c) DΛNDELION



Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Archibald Faulkner
Passe-partout

avatar
☾☾ Miroir :

☾☾ Particularité :
Mains de la gloire : ses mains, aussi desséchées que celles d'un cadavre, peuvent ouvrir toute chose potentiellement fermée.
☾☾ Bizarrerie :
Une absence totale de pudeur et une ignorance pure de la notion de propriété, qui lui donne des tendances kleptomanes et le pousse à considérer toute chose désirable à sa portée comme sienne.
☾☾ Années :
195 ans (Il a intégré la boucle de 1873 à sa création, alors qu'il avait 50 ans)
☾☾ Occupation :
"Serrurier"
☾☾ Myocarde :
Célibataire, très libéré sur les choses de l'amour.
☾☾ Missives :
16
☾☾ Trogne & crédit :
Robert Downey Jr


MessageSujet: Re: curiosités maladives ☾ Archibald   Sam 12 Mai - 0:37

Curiosités maladives

Pv Galahad

Il n'y avait rien de plus compliqué pour quelqu'un d'énergique comme Archibald que de trouver le sommeil la nuit venue. Des heures durant, Archibald s'était tourné et retourné dans son lit, fulminant, grognant, cherchant vainement la position idéale dans laquelle il n'aurait plus besoin de remuer le petit doigt.

Peine perdue... Sur le dos, il croisait les jambes, les décroisait, remuait ses doigts de pieds. Sur le flanc, il se recroquevillait, quittait sa posture foetale, passait d'un flanc à l'autre...

Dès que le sommeil commençait à venir, ce dernier était interrompu par un mouvement incontrôlé, un spasme agité. Face à son énième tentative avortée, Archibald se résigna à quitter son lit, faisant les cent pas dans sa chambre.

Il tourna et pivota sur lui-même, telle une ballerine, cherchant à épuiser son trop-plein d'énergie. Un vertige le saisit et il se rattrapa de justesse au premier meuble à sa portée.

Se redressant, l'homme se frotta les yeux, jurant dans sa barbe. Dormir, il devait dormir, et il n'y arrivait pas !

En quoi était-ce si compliqué de fermer les yeux et de se laisser sombrer ? Pourquoi son corps ne lui permettait-il pas de faire cela ? Chaque nuit ou presque, c'était la même rengaine. Un sommeil qui ne venait que lorsque l'épuisement le plus total s'emparait du Syndrigasti, l'emportant dans un état proche du coma ou de l'évanouissement...

Alors qu'Archibald songeait à aller courir autour du manoir pour s'épuiser un peu plus vite, on frappa à sa porte. Un sourire s'étira sur son visage préalablement grognon. Un peu de compagnie dans ce moment d'infortune lui ferait le plus grand bien !

Un "Galahad !" joyeux et un peu trop fort s'extirpa de ses lèvres quand il ouvrit la porte et identifia son visiteur. Fort heureusement pour eux deux, le bruit n'éveilla pas ses proches voisins.

Au moment où 'il allait lui proposer d'entrer, enthousiaste à l'idée d'improviser une "Pyjama Party", comme les jeunots aimaient à appeler ce genre d'événements, Galahad prit la parole, interrompant son élan.

Il mit immédiatement de côté la plupart de ses propos, ne gardant que l'essentiel : urgence et doigts. Archibald hocha la tête, avant de lever les mains vers son interlocuteur, son sourire s'accentuant un peu plus :

"Veux-tu que je me les tranche ou aurais-tu besoin également du reste du corps ?"

Il gloussa, avant de reprendre un air sérieux. Urgent, Galahad avait dit "urgent". Par définition, Archibald était donc supposé ne pas perdre de temps.

"Tu me secours d'une infinie nuit emplie de lassitude, mon cher Galahad ! Alors, qu'est-ce que mes doigts peuvent bien accomplir pour toi ?"

Archibald refusait rarement de rendre un service. Premièrement, parce qu'il appréciait d'ouvrir des choses. Deuxièmement, parce qu'il ne voyait généralement aucune raison de le faire. Troisièmement, parce qu'il estimait que c'était ainsi qu'il pouvait se faire des amis.

Une pensée puérile qui l'empêchait de réaliser qu'il était bien trop souvent manipulé pour son propre bien...

Il joignit ses mains desséchées, sautillant sur place.

"Urgent, c'est urgent !"

La contrariété qui avait pris possession de lui depuis le début de la nuit était totalement oubliée, en faveur d'une certaine excitation. Voilà une nouvelle aventure palpitante qui s'annonçait !


Revenir en haut Aller en bas
Galahad L. Ednyfed
reflet excentrique

avatar
☾☾ Miroir :

☾☾ Particularité :
Miroir. Échine capricieuse qui prend le code soufflé, carcasse qui imite en tout point l'être effleuré. Doppelgänger. Jumeau factice qui se perd dans l'illusion. L'imitation s'infiltre, se glisse, caractères et manies gobés à la manière d'une éponge. Excentricités d'un égaré qui finit par ignorer ce qu'est d'être lui-même.
☾☾ Bizarrerie :
Versatilité constante, imprévisibilité. Fascination des objectifs et pellicules. Voyeur inconditionnel qui fouine et récolte, collectionne les dossiers sur autrui, curiosité maladive qui ronge les tripes.
☾☾ Années :
Frustration éternelle, carcasse figée quelques jours avant la trentaine qui ne sera jamais atteinte, traits mensongers, censés afficher nonante-six automnes.
☾☾ Occupation :
Anatomie adulée et répugnée, médecine opérée lorsque nécessaire bien que l'épiderme demeure problématique, brillant avenir dérobé. Parfois projectionniste pour le plaisir des regards avides de curiosités.
☾☾ Myocarde :
Palpitant embourbé dans les fils d'un idylle platonique. Carne répugnée par les chairs. Interrogation demeurant, de qui voudrait d'un être devenant soi-même. Odieuse fatalité.
☾☾ Missives :
2067
☾☾ Trogne & crédit :
Brendon Urie ☾ Morrigan (ava) / DΛNDELION (gifs/sign)


MessageSujet: Re: curiosités maladives ☾ Archibald   Dim 13 Mai - 10:44

curiosités maladives
archibald & galahad

« One is the loneliest number that you'll ever do. Two can be as bad as one. It's the loneliest number since the number one. »
Obsession ridicule. Le geste devient instantanément regrettable, se rendant compte de l'immaturité de la chose, poussé par un besoin qui ne fut en rien propre, là où la nicotine aurait put aisément remplacer la saccharine, addiction délétère faisant office de friandises depuis trop de décennies déjà, se fichant bien qu'on y eut apposé des vices mortels Galahad, là où le tabac permit de réparer nombreux maux dans nombre de cultures. Obstiné. Pourtant les précieuses, endormies dans leur boite métallique dans l'ombre d'une poche, ne donnèrent en rien envie, étonnant de la part d'un individu qui fut connu et irrémédiablement associé à une cigarette et pipe aux lippes.

Sursaut au désignant qui s'extirpe un peu trop fort, une œillade au couloir environnant, aux aguets. Une plaisanterie suit, presque trop prévisible, esquissant l'ébauche d'un sourire quelque peu forcé, soudainement gagné par la honte de s'être laissé embourbée dans les lubies d'une imitation éteinte, ne souhaitant guère que les autres ne s'éveillent. « Tu es capable de mieux. » Un sourcil se hausse, quelque peu taquin, observant l'autre pour constater qu'il eut des airs de brebis égarée dans la sorgue, semblant connaître également cette amie pernicieuse aux paluches crochues dénommée insomnie. Ils furent deux à fuir les ombres terrifiantes et l'ennui.

Il se rendit compte le voleur de carne, que l'autre, aux apparences plus assagies par le temps, ne fut en réalité que mioche probablement tout aussi désireux d'enfourner des friandises dans les bajoues. Quitte à insuffler l'appât de pièces clauses et interdites qui ne furent plus gardées dans l'obsidienne de la nuit. « Je préfère garder la surprise. Disons que nous pourrions partager le butin, cinquante - cinquante. » Il eut ce regard détenteur de rêveries, cherchant l'appât chez l'autre qui fut pourtant déjà embourbé, vendant une nuit à haut risque non sans une pointe de malice.

Une paume gantée s'appose pourtant rapidement sur les lippes d'Archibald, sens toujours aux aguets. « Chhhhut ! » Les sourcils  se froncent, retrouvant leur sérieux, peu désireux d'éveiller le manoir ou qu'il se laisse bercer par l'amateurisme. « Si on se fait prendre, nous sommes des hommes morts. » Murmure sec, clair et concis, voyant déjà des instruments de torture rébarbatifs d'Ymbrynes contrariées. Et il attend Galahad, qu'il émette un quelconque signe approbateur pour indiquer que le tout fut assimilé.

Pas prudents, retrouvant le statut d'ombre nocturne rôdant dans les corridors, menant la marche tout en jetant quelques œillades en direction de l'acolyte. Le fil remonte, reprenant le chemin qui fut emprunté précédemment en sens inverse, regagnant l'antre d'une réserve de nourriture prolifique qui eurent de quoi éveiller quelques estomacs affamés. L'antre scellée est présentée, désormais fièrement, à l’Écossais. « Ceci est une zone à haute sécurité. La réserve de friandises. Si d'ordinaire j'arrive à l'ouvrir, j'ai hélas bien l'impression que les Ymbrynes ont compris que leur système de protection n'était guère infaillible. » Les mots s'éteignent, peinant à accepter le fait qu'il ne put ouvrir les serrures et cadenas, là où il fut d'ordinaire habile, maniant les passes-partout et autres épingles avec dextérité.
(c) DΛNDELION



Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Archibald Faulkner
Passe-partout

avatar
☾☾ Miroir :

☾☾ Particularité :
Mains de la gloire : ses mains, aussi desséchées que celles d'un cadavre, peuvent ouvrir toute chose potentiellement fermée.
☾☾ Bizarrerie :
Une absence totale de pudeur et une ignorance pure de la notion de propriété, qui lui donne des tendances kleptomanes et le pousse à considérer toute chose désirable à sa portée comme sienne.
☾☾ Années :
195 ans (Il a intégré la boucle de 1873 à sa création, alors qu'il avait 50 ans)
☾☾ Occupation :
"Serrurier"
☾☾ Myocarde :
Célibataire, très libéré sur les choses de l'amour.
☾☾ Missives :
16
☾☾ Trogne & crédit :
Robert Downey Jr


MessageSujet: Re: curiosités maladives ☾ Archibald   Dim 13 Mai - 23:20

Curiosités maladives

Pv Galahad

Archibald n'avait pas les mêmes considérations que Galahad, pour qui il avait déjà fait usage de ses talents bien particuliers.

Il n'avait pas cette "curiosité impulsive" qui guidait celui qu'il appelait son "ami", un sentiment qu'il ne comprenait pas, mais dont il ne se faisait pas juge. Ce n'était pas la surprise que gardait Galahad sur ce qu'il comptait faire qui motivait Archibald, mais bien la perspective de passer du temps en compagnie d'une personne dont il appréciait la présence.

Quelle importance, ce que cela pouvait impliquer ? Archie prenait la vie comme elle venait et en savourait tous les petits instants qui lui apportaient son piquant.

Il avait haussé les épaules quand Galahad lui avait proposé de partager le butin. Archibald prenait ce qu'il souhaitait, voilà tout. Le monde lui était ouvert et chaque chose était à sa portée.

L'homme n'avait donc pas vraiment la notion de "butin". Une paire de chaussettes dans un tiroir lui était aussi facilement accessible qu'un sac d'or enfermé dans un coffre-fort. Tout était un potentiel "butin" à ses yeux. Tout ou rien, cela dépendait de la manière dont il voyait les choses jour après jour.

Archibald s'était enthousiasmé pour l'aventure urgente qu'ils allaient partager, une expression bruyante qui lui valut de récolter le doigt de Galahad sur ses lèvres. Il ne put s'empêcher de laisser échapper un gloussement face au "Chut" de Gal, mais se composa immédiatement un visage plus sérieux à la suite de ses propos, décidé à faire des efforts pour son cher ami.

Archie ne craignait pas la perspective d'une punition ou d'une torture, lui qui pouvait aisément échapper à toutes sortes d'emprisonnements et se préoccupait peu de l'avenir et de ses sombres itérations.

Mais il comprenait la crainte de son ami et ne souhaitait pas le contrarier. Il s'affaira donc à contrôler ses pulsions et son excitation naturelle, tant bien que mal. Il souffla à voix basse, de son débit rapide :

"Si nous nous faisons prendre, je me dénoncerais en premier et tu n'auras rien à dire. De la sorte, tu n'as pas à t'effrayer d'un éventuel châtiment."

Il lui adressa un rapide clin d'oeil, levant le pouce avec enthousiasme. Archibald ne mentait pas ou peu, mais il pouvait très bien omettre quelques détails et être le seul à porter le chapeau pour leur larcin, quel qu'il soit. Après tout, les amis, c'était fait pour cela !

Archibald le suivit à pas de loups, ses doigts s'agitant furieusement pour marquer son excitation. Il ignorait dans quoi il était embarqué, mais il n'aurait refusé cette expédition pour rien au monde. Une expédition avec un ami, à la recherche d'un trésor dans une aventure aux mille dangers... C'était digne des romans qu'il lisait avec passion !

Archibald s'était attendu à explorer les tréfonds du manoir et à devoir déjouer pièges après pièges, son imagination s'étant emballée au fur et à mesure de leur marche. Il ne put s'empêcher de hausser un sourcil, confus, lorsqu'ils s'arrêtèrent devant un simple placard. Sa perplexité laissa place à une profonde satisfaction lorsque Galahad lui énonça ce qui se trouvait derrière cette porte.

"Friandises !"

Motivé par sa gourmandise, Archibald n'eut aucune difficulté à ouvrir le placard. Sous ses doigts desséchés, la porte suivit son mouvement sans mal, comme si elle n'avait jamais été verrouillée. Serrure ou non, cela ne faisait aucune différence pour lui. Si Galahad ne l'avait pas renseigné au préalable, il aurait juré que ce placard était ouvert.

"Et voilà, le trésor est accessible ! Des sucreries jusqu'à ce que l'estomac ne crie grâce !"

Oubliant son voeu de discrétion préalable, il battit des mains, ses lèvres étirées dans un grand sourire. Archibald était heureux de rendre service à un ami et de passer du temps avec quelqu'un qui l'appréciait. Même s'il ignorait si ses talents étaient la seule chose qui, aux yeux de Galahad, avait une quelconque valeur...

"Et où allons-nous dévorer ce larcin ? Dehors, peut-être ? L'air doit être frais !"

Tout plutôt que de revenir au lit et de se retourner encore et encore en attendant que l'heure de se réveiller ne vienne. Ce qui, avec leur étrange nuit éternelle, était de plus en plus compliqué à discerner...


Revenir en haut Aller en bas
Galahad L. Ednyfed
reflet excentrique

avatar
☾☾ Miroir :

☾☾ Particularité :
Miroir. Échine capricieuse qui prend le code soufflé, carcasse qui imite en tout point l'être effleuré. Doppelgänger. Jumeau factice qui se perd dans l'illusion. L'imitation s'infiltre, se glisse, caractères et manies gobés à la manière d'une éponge. Excentricités d'un égaré qui finit par ignorer ce qu'est d'être lui-même.
☾☾ Bizarrerie :
Versatilité constante, imprévisibilité. Fascination des objectifs et pellicules. Voyeur inconditionnel qui fouine et récolte, collectionne les dossiers sur autrui, curiosité maladive qui ronge les tripes.
☾☾ Années :
Frustration éternelle, carcasse figée quelques jours avant la trentaine qui ne sera jamais atteinte, traits mensongers, censés afficher nonante-six automnes.
☾☾ Occupation :
Anatomie adulée et répugnée, médecine opérée lorsque nécessaire bien que l'épiderme demeure problématique, brillant avenir dérobé. Parfois projectionniste pour le plaisir des regards avides de curiosités.
☾☾ Myocarde :
Palpitant embourbé dans les fils d'un idylle platonique. Carne répugnée par les chairs. Interrogation demeurant, de qui voudrait d'un être devenant soi-même. Odieuse fatalité.
☾☾ Missives :
2067
☾☾ Trogne & crédit :
Brendon Urie ☾ Morrigan (ava) / DΛNDELION (gifs/sign)


MessageSujet: Re: curiosités maladives ☾ Archibald   Mer 16 Mai - 11:23

curiosités maladives
archibald & galahad

« One is the loneliest number that you'll ever do. Two can be as bad as one. It's the loneliest number since the number one. »
Besoin viscéral. Il eut des airs de camé en manque l'Excentrique, dissimulant la nervosité transpirante dans l'ombre de ses vêtements. Acteur hors pairs et habile, faculté inné qu'il eut d'endosser les rôles et feinter au fil des emprunt, à force de gober autrui pour mieux comprendre, assimiler, reproduire. Culpabilité cependant mordante, tandis que l'autre déblatère un discours qui fut digne d'une fratrie trop solide, demeurant héro bravant les dangers pour mieux protéger. Naïveté dominante, tandis que le contraste put être en quelque sorte amusant, alors qu'Archibald eut des airs plus assagis et matures, le regard dissimulant certainement de trop longues décennies. Réciprocité purement et simplement inexistante. Pourtant ce ne fut guère la première fois que les traques d'informations furent agrémentées d'un quidam, coutumier des faits.

Il ne fut guère de ces êtres qui plongeaient tête la première dans des excès de confiance Galahad, méfiant de nature bien que perpétuellement bienveillant avec autrui, l'oreille attentive lorsqu'elle ne fut pas trop curieuse, conservant jalousement ses secrets et autres murmures. Rares furent les privilégiés, exceptions hasardeuses qui eurent creusées un sillon pour imposer un lien solide, frappant le myocarde de plein fouet. "Ami" fut un mot parcimonieux, apposé de temps à autre de façon méticuleuse, l'échine demeurant trop solitaire sous la protection de combles et autres poutres apparentes. Patience, voilà ce dont l'autre dut faire preuve s'il voulut un jour approcher, à l'image d'une bête qu'on voulut apprivoiser.

Magie. Il n'y eut d'autres termes. Observant la carne abîmée ouvrir l'antre aux merveilles tout en éveillant les frustrations, l'orgueil quelque peu bafoué de n'être parvenu à ouvrir alors que la chose semblait si simple à le voir. Admiration, la gueule béante et quelque peu envieuse. Il eut longtemps rêvé le voleur de carnes, à ce qu'aurait été son existence si sa particularité eut été différente, d'avantage utile et curieuse que fardeau, ravalant ses maux perpétuellement. « C'est toujours aussi épatant. Tu as déjà songé à faire des tours de magie ? » Murmure qui se perd, esquissant un rictus à l'autre en guise de remerciement. Les paumes glanent, chargeant une besace de cuir où logeait un carnet, initialement prévue pour recueillir de la paperasse et autres informations croustillantes, prenant plus que l'estomac ne put en supporter, gourmandise au fond des mirettes, enfournant dans la gueule un carré de chocolat noir, vice caché. « Je pensais peut-être aller rôder dans le bureau des Ymbrynes, tu n'es guère forcé de m'accompagner, je devrai parvenir à ouvrir sans difficulté. » Tenter de regagner un tant soi peu de crédibilité, d'ordinaire habile pour ce genre de tâche.

Cependant la curiosité demeure, perpétuellement dans les tripes, désireux de cerner d'avantage celui qui fut qualifié de passe-partout. Peut-être également plus prudent afin de ne guère laisser de traces de sucre sur les tapis. « Cela dit je ne dirai pas non à une cigarette avant de m'y atteler. » Étrange prétexte provenant de la part d'un individu qui fut coutumier de laisser ses traces de nicotiane à l’intérieur, provenant d'un temps où la chose fut considérée comme bénéfique et non hostile. Ils ne furent plus que deux échines errantes dans les couloirs, le larcin dans les poches. « Des petits problèmes d'insomnies ? » Syllabes suaves, à tout hasard, c'est le toubib qui parle, désireux de faire quelque chose en échange, d'user de ses talents, redevable.
(c) DΛNDELION



Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Archibald Faulkner
Passe-partout

avatar
☾☾ Miroir :

☾☾ Particularité :
Mains de la gloire : ses mains, aussi desséchées que celles d'un cadavre, peuvent ouvrir toute chose potentiellement fermée.
☾☾ Bizarrerie :
Une absence totale de pudeur et une ignorance pure de la notion de propriété, qui lui donne des tendances kleptomanes et le pousse à considérer toute chose désirable à sa portée comme sienne.
☾☾ Années :
195 ans (Il a intégré la boucle de 1873 à sa création, alors qu'il avait 50 ans)
☾☾ Occupation :
"Serrurier"
☾☾ Myocarde :
Célibataire, très libéré sur les choses de l'amour.
☾☾ Missives :
16
☾☾ Trogne & crédit :
Robert Downey Jr


MessageSujet: Re: curiosités maladives ☾ Archibald   Mar 22 Mai - 9:31

Curiosités maladives

Pv Galahad

Archibald n'avait jamais été particulièrement impressionné par ses propres pouvoirs. Principalement parce qu'il ne se rappelait pas ne jamais avoir été en mesure de les manifester. Né avec ces mains à l'allure décrépite, tout lui avait toujours été ouvert, accessible, à tel point que c'était probablement un miracle qu'il n'ait pas rencontré la mort dans ses plus jeunes années.

Pourtant, il sentait bien que son don faisait des envieux. Que Galahad était bouche bée devant sa facilité à ouvrir le placard, comme s'il n'avait jamais été verrouillé. Archie ne demandait pas mieux que de faire profiter de ses talents à autrui. C'était aussi une manière pour lui de prouver son amitié et son désir de se lier aux autres. Si son pouvoir faisait des heureux, alors Archibald était tout dévoué à en faire usage.

Quand Galahad l'avait complimenté et parlé de tours de magie, Archibald avait haussé les épaules. Ses tours d'évasion lui étaient revenus en tête et, déjà, il pouvait ressentir la sensation claustrophobe qui s'emparait de lui à chaque fois qu'il avait dû exercer ces numéros :

"Déjà fait. Je faisais des petits tours dans la rue jusqu'à ce que je fasse partie du Freakshow. J'étais un Harry Houdini, m'évadant de toutes sortes de prisons et me défaisant des cordes les plus serrées et des menottes les plus solides."

Il ne put s'empêcher de s'entourer de ses bras, alors que la sensation de noyade le saisissait, comme s'il était retourné dans ce tank rempli d'eau où il avait fait la plupart de ses numéros :

"Il me fallait donner l'illusion de lutter. Attendre jusqu'à la dernière minute. Faire naître la peur dans les yeux des spectateurs. Laisser l'eau remplir mes poumons, encore, encore, encore..."

Il répéta ces derniers mots un certain nombre de fois, le regard perdu dans le vague, avant de revenir à la réalité, retournant à son attitude enthousiaste et énergique, comme si de rien n'était. Il joignit joyeusement ses mains, signalant à Galahad :

"Je peux aussi être ton compagnon d'aventures dans cette nouvelle quête de trésors ! Quelles sortes d'artefacts se dissimulent dans ce bureau, je me le demande..."

Mais d'abord, le repos du guerrier. Enfin, de l'explorateur. Archibald n'était pas friand de cigarettes, mais il pouvait apprécier la fraîcheur de la nuit éternelle, surtout en si bonne compagnie. D'un pas leste, Archie suivait celui qu'il considérait comme son ami, ignorant que le sentiment n'était pas réciproque. Il eut un nouvel haussement d'épaules lorsque Galahad le questionna sur ses troubles du sommeil :

"Cela a toujours été le cas, d'une certaine manière. Lorsque je m'apprête à m'endormir, mon corps... bouge. Tressaute. Mes pensées vont, viennent et virevoltent. Je ne dors que lorsque l'épuisement le plus total me saisit, la fatigue se faisant telle que je suis sur le point de m'évanouir."

Il s'étira, ses bras s'agitant énergiquement. Son corps ne cessait jamais de remuer, ses jambes partant dans un sens, puis l'autre, ses doigts pianotant un clavier imaginaire, comme un pantin dont le marionnettiste ne cesserait de manipuler les fils. Archibald débordait d'énergie, à chaque instant, le laissant au bord de la folie, en prise avec des émotions changeantes et intenses. Au bord du précipice, risquant de tomber à chaque instant....

"Enfin, cela me permet de passer du temps avec toi, mon cher camarade ! Et de partager tes trépidantes aventures !"

Il lui adressa un clin d'oeil, avant d'élever et d'étirer ses bras dans toute leur largeur lorsqu'ils franchirent le seuil du manoir. Le vent caressa sa peau. Archibald ferma les yeux un bref instant, se laissant bercer par l'illusion qu'il s'envolait, avant de revenir à la réalité.

"Nous voilà dehors ! Et prêts à savourer notre larcin !"

Un rire lui échappa.

"Par quoi commençons-nous, Galahad ?"
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: curiosités maladives ☾ Archibald   

Revenir en haut Aller en bas
 
curiosités maladives ☾ Archibald
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
IMAGINARIAE CURIOSITATES ::  :: Le Manoir-