There's no other place that I'd rather be [Amos]
 ::  :: Vallée :: Plage rocailleuse

Darren Flanagan
Carapace écorchée

avatar
☾☾ Miroir :

☾☾ Particularité :
Champ de Force
☾☾ Années :
23 ans
☾☾ Myocarde :
Coeur prit corps à prendre
☾☾ Missives :
173
☾☾ Trogne & crédit :
Cameron Monaghan


MessageSujet: There's no other place that I'd rather be [Amos]   Dim 13 Mai - 15:57

There's no other place that I'd rather be [Amos]


Darren soupira en versant un peu de thé dans sa tasse. Il en avait assez de cette nuit sans fin, la faute au monde autour de lui. Il avait toujours été un oiseau de nuit, il préférait la solitude et le silence d'une nuit d'encre à l'activité incessante des journées. Cependant, il n'appréciait plus le manque de lumière, il n'aimait plus cela, car contrairement à lui, beaucoup préférait le jour, et cela se resentait sur le moral des gens qu'il aimait. Oh, il faisait confiance aux Ymbrynes pour trouver une solution, il avait au moins confiance en Irinna, à défaut de croire en les autres, qui brillaient par leur passivité. Du moins, c'était ainsi qu'il visualisait les choses, il ne pardonnait pas la perte des autres boucles, et les disparitions y étant liées. C'était aussi certainement car il n'avait jamais prit la peine d'en discuter avec une autre que le cygne, cependant, il n'en avait ni l'envie ni la patience. Il avait mauvais caractère, de cela, il n'y avait pas de doute à avoir. Éternellement insatisfait, il avait néanmoins conscience de ne pas être facile à vivre, et faisait des efforts autant que possible. Il n'avait cependant qu'à rester avec les personnes qu'il appréciait pour que son bon caractère ressorte, et qu'il se montre aussi doux qu'un agneau. Oh, il savait qu'il paraissait étrange, et beaucoup devaient le croire bipolaire, au mieux.

Reposant la théière, il eut un petit sourire conquis en portant le liquide à ses lèvres. Il était plus détendu ces derniers temps, il savait que par le passé, il aurait sans doute retourné encore et encore des pensées obscures comme la nuit qui les entourait. Cependant, il avait changé, et en bien, grâce aux personnes autour de lui, à leur soutient, même inconscient parfois, et son cœur en liesse faisait le reste du travail.

Il avait eu un léger sursaut en entendant frapper à sa porte et avait arqué un sourcil intrigué. Certes, il connaissait plus de personnes maintenant, cependant, il était rare que quelqu'un vienne taper à sa porte, à moins que... ? Il eut un petit sourire, il n'avait pas besoin de voir le visage de son « invité » pour savoir de qui il s'agissait. Il enfila pudiquement un haut, tout en criant que la porte était ouverte. Il accueillit Amos d'un sourire enjoué, lui servant un thé à son tour sans même y réfléchir pleinement, cela était simplement comme une habitude mêlée à de fausses bonnes manières. Son ami le connaissait assez bien maintenant pour savoir qu'il ne lui en voudrait pas s'il ne touchait pas à ce que Darren venait de lui servir, et le rouquin était sens doute en présence d'une des personnes qu'il estimait le plus au monde. Secret, il ne se confiait que rarement... Seul Amos avait droit à ses état d'âme constants, et il s’avérait être (en général) de très bon conseil. En somme, Darren lui faisait confiance, et ne refusait jamais rien à son ami.

Aussi, lorsque ce dernier lui proposa d'aller marcher un peu en dehors du manoir, il ne mit pas longtemps à simplement enfiler son manteau, bien qu'il ne fasse pas un froid démesuré, il le portait plus par habitude qu'autre chose. Il avait acquis un manteau plus fin qui n'allait pas le faire mourir de chaud. Il avait alors emboîté le pas de Amos, le suivant tout en déliant sa langue. Il parlait de lui, de ce qu'il vivait, mais posait aussi énormément de questions. Il n'allait pas faire de monologue, et se sentait soucieux de laisser son ami parler aussi s'il en avait envie. Il gardait aussi souvent le silence, il n'était pas aussi bavard que ce qu'il y paraissait, et il aimait aussi simplement écouter leurs pas sur l'asphalte, et le silence de la nuit, pendant laquelle les bombes tombaient beaucoup moins, seulement une de temps à autres, au loin... C'était le point positif à cette nuit éternelle, il fallait bien l'avouer.

Leurs pas les guidèrent... longuement. Darren ne s'en plaignait pas, bien au contraire, il aimait marcher, et s'il était accompagné, alors il aurait pu le faire des heures durant. Il regardait néanmoins autour de lui d'un air anxieux parfois, le parfum de la guerre flottant au dessus de leurs tête ne le rassurait pas, et plus ils s'éloignaient du manoir, moins il se sentait en sécurité, et plus il se sentait obligé d'être sur ses gardes, dans la simple hypothèse peut-être légèrement paranoïaque, que quelque chose n'arrive à Amos.

Puis, la plage.

Darren s'arrêta un instant, un sourire au lèvres alors que l'odeur de l'écume venait effleurer ses narines. Cela lui rappelait deux mille seize, et c'était une senteur qui ravivait des souvenirs plutôt agréables. Il se tourna vers Amos, un sourire amusé aux lèvres. L'autre n'était pas sans savoir qu'il affectionnait les étendues d'eau salée, et s'il n'était pas certains qu'ils aient fait tout ce chemin juste pour lui faire plaisir, il doutait que son ami l'ait fait sans la moindre idée derrière la tête, il n'avait fait que le suivre, tout le long après tout.

- Tu l'as fait exprès pas vrai ? Demanda-t-il en lui mettant un faux coup de poing dans l'épaule. On fait un tour.. ?

Il avait des lueurs brillantes dans les yeux, il semblait aussi impatient qu'un enfant qui n'a jamais vu la plage avant. Il était néanmoins très loin de se douter de ce qui se passait dans la tête de Amos, et était trop préoccupé par la vue, malgré la nuit, pour s'en soucier. La lumière de la lune se reflétait, bien que souvent cachée par les nuages... C'était un souvenir qu'il allait graver dans sa mémoire.

lumos maxima


And I tried to come up with an artistic way to say they don't know you, and neither do I
Revenir en haut Aller en bas
Amos Vaughan
Écran de veille

avatar
☾☾ Particularité :
Technopathie, pathologie. Le contrôle des appareils électroniques.
☾☾ Bizarrerie :
Insecte de nuit, abreuvé de lumières et de néons.
☾☾ Années :
Enfant de 1984, il garde les stigmates de 32 années d'existence.
☾☾ Occupation :
Conteur de vérités et enseignant des mœurs et coutumes du présent. Dernier levé, couché à l'aube, il assure la surveillance du parc une fois tous endormis.
☾☾ Myocarde :
Le cœur facile pourtant vide de noms. Les désirs vont et viennent, indécis et tout à la fois trop sincères.
☾☾ Missives :
226
☾☾ Trogne & crédit :
Dane DeHaan


MessageSujet: Re: There's no other place that I'd rather be [Amos]   Sam 19 Mai - 1:18



There's no other place that I'd rather be The Sea Is A Good Place To Think Of The Future.
La mer lui manquait. Les vagues, le sable et le vent chargé de poussière. La bordure des océans avait une odeur amarrée à sa mémoire et près d’elle un peu de cette enfance dont il se souvenait parfois. Les souvenirs le rattrapaient, enclenchés sans raison des années après. L’odeur du Nord faisait ça, plus encore près des mers dont il sentait l’iode remonter dans les campagnes. Il n’était plus très loin de chez lui, mais le manque de ses nostalgies se satisfaisait de similitudes ; d’un vide incomplet pour qu’il n’ait pas à courir après des éclats vie. Quelque chose lui fit encore peur à l’idée de rattraper son âge. La mer de la réalité n’était pas tout à fait à lui et bien qu’il entrevoyait un jour de rentrer, il voulut garder les années qu'il avait manquées jusqu’à son départ. Il pensait alors à trouver la mer qui était coincée là, sur laquelle les vagues retombaient chaque jour au même endroit.
Il avait préparé son sac, rempli de provisions et d’objets plus variés. Un couteau dans la poche, il pensait à trauma que toutes les lames s’enfonçaient comme du beurre. La guerre l’avait rendu nerveux, comme l’enfant intrépide découvrit les limites du courage. Le monde d’ici était différent et comme en 1873, son pouvoir y était inutile. Il n’était pas la seule raison pour laquelle Amos eut choisi Darren. Au cœur du hasard qui le fit à toute heure frapper à une porte ou à une autre, il se sentit cette fois avare d’autres souvenirs moins éloignés. Les analogies de ses nuits passées avec Darren lui rappelaient le besoin qu’il eut parfois d’échapper au carcan d’époques trop éloignées des siennes. Il accepta son thé mais ses doigts étaient nourris d’impatience. Ils tapotaient ensemble sur la tasse, couvrant à plusieurs occasions le sourire étirant ses lèvres.
Il voulait l’entraîner dehors et gagner la plage sans attendre. Presque effrayé qu’elle ne parte. Il ne sut plus si la nuit commençait ou si elle eut été terminée. Il s’était éveillé avec ses idées et plus rien n’avait contrebalancé sa décision de rejoindre la côte. Le chemin fût pourtant long, la plage plus loin qu’il se l’était imaginé. Il craignait les ombres des arbres et les allemands qui purent y être cachés. Il parlait sans parler, le sourire aux lèvres puis le regard absent. Connaître Darren avait quelque chose de rassurant, d’étrange. Il exhibait à peine ses propres sentiments car ils lui semblèrent ternes devant les siens. Ses passions moins profondes, elles furent si éphémères qu’il lui arrivait parfois de les oublier. Il s’accrochait à des instants que le monde vit à peine. Le présent ne s’attrapait jamais aussi facilement. Il lui sembla pourtant, alors qu’ils touchèrent à leur but, que son chemin vers les côtes avait été de plusieurs années. Il sourit, rattrapé par le coup de Darren.
« De t’amener là ? Je me suis dit que t’allais finir par dépérir en restant cloîtré au manoir. »
Il avait ri, mais cette réalité le dérangeait. Il n’y eut de plus belle échappatoire que la réalité et Darren s’en privait.
« Tout droit alors. »
Il courut sur les galets jusqu’à se rapprocher des vagues. La mer avait les mêmes reflets qu’à Swansea. Elle ondulait comme l’huile et avalait toute horizon. Amos laissa tomber son sac. Il retira ses chaussures et son manteau.
« Le premier à l’eau ! Tu peux encore gagner, t’as une main de plus que moi. »
Pouce, indexe et majeur droits s’afféraient à déboutonner sa chemise. Ils atteignirent à peine sa ceinture qu’il fit passer le vêtement par-dessus sa tête. Le froid mordait au début du printemps. Amos avait la peau perlée de grains, les épaules voûtées pour échapper au vent. Il se mit en caleçon et se tourna vers Darren. Dos à la mer, les pas hésitants, il la rejoignait à l'aveugle.
« Alors ? »



52. 520008 13. 404954  35. 652832 ‎139. 839478  37. 532600 127. 024612 54. 075003 -4. 654712  39. 3626 -85. 9707  51.06845 0.68776 世界は痛い Amos


Dernière édition par Amos Vaughan le Ven 8 Juin - 0:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Darren Flanagan
Carapace écorchée

avatar
☾☾ Miroir :

☾☾ Particularité :
Champ de Force
☾☾ Années :
23 ans
☾☾ Myocarde :
Coeur prit corps à prendre
☾☾ Missives :
173
☾☾ Trogne & crédit :
Cameron Monaghan


MessageSujet: Re: There's no other place that I'd rather be [Amos]   Ven 25 Mai - 9:24

There's no other place that I'd rather be [Amos]


Darren n'avait pas retenu le rire qui était monté dans sa gorge et il avait tout doucement secoué la tête, amusé par l'attitude de Amos. Ce dernier avait raison, il allait finir par dépérir dans le manoir, à ne jamais en sortir, à ne jamais voir le monde autour... Il lui était arrivé, presque par erreur, quelques fois seulement, de sortir pour aller marcher un peu dans la vallée. Les grands espaces lui manquaient, mais surtout, la neige lui manquait, et ils en étaient privés ici, jamais il n'y aurait le moindre flocon venant chatouiller le bout de son nez... Cela était triste, cependant il s'était fait à l'idée, de toute manière, quelle était l'importance réelle ? Il avait sa famille ici, du moins, ceux qu'il considérait comme tel. Ils étaient autour de lui, et si certains manquaient toujours à l'appel et créaient se trou dans son cœur, les autres venaient rapidement lui rappeler que la solitude n'était plus sa seule compagne depuis des années maintenant.

Amos, par exemple, avait le don assez exceptionnel de toujours lui donner le sourire, a un moment ou un autre, et il n'aurait pour rien au monde perdu son amitié. Aussi, ce dernier le surprenait toujours, et Darren resta figé un instant en le voyant faire. Aller se baigner... ? N'était-il pas fou, avec ce froid ?! Cela dit, un léger sourire avait vu le jour sur ses lèvres, et il s'était approché plus doucement, regardant autour de lui d'un air un peu anxieux. Il n'aimait pas retirer ses vêtements, et Amos le savait très bien... Cependant il doutait que son ami veuille réellement lui faire du mal, bien au contraire, et il avait eut un léger soupir, le sourire toujours aux lèvres, retirant sa veste qu'il avait pliée sur son bras. Oh, au diable ses insécurités et les cicatrices dans son dos qui lui faisaient honte, au diable sa pudeur et sa retenue. Il ne pouvait pas rester ainsi des années durant, il l'avait bien fait, en deux mille seize, alors pourquoi ne pouvait-il pas en faire de même ici bas ? Son regard se porta sur la voûte céleste perlée d'étoiles. Cette dernière même était à son avantage, ils ne distinguaient presque rien devant eux, il n'était nul besoin de se retenir. Certains de ses amis, comme Amos ici présent, avaient le don de faire voler en éclats les craintes qu'il avait, et l'enthousiasme de ce dernier l'avait conquis.

- Tu veux ma mort ? Demanda-t-il avec un léger rire, tout en déboutonnant à son tour sa chemise dans un frisson. Je nage mal en plus.

Il avait eut un nouveau rire, et bientôt, après une seconde d'hésitation tout de même, sa chemise avait glissé le long de ses épaules restant coincée dans son pantalon. Un long frisson parcourut son échine et il croisa les bras contre son torse. Lui qui n'était d'ordinaire pas frileux avait courbé le dos sous l'assaut d'un brise fraîche qui avait secoué son corps d'un tremblement de froid irrépressible. Il avait néanmoins laissé les choses faire et avait rapidement enlevé pantalon chaussures et chaussette, conservant seulement son sous-vêtement. Il avait alors rapidement rejoint Amos, laissant ses vêtements à proximité, il n'aurait plus fallu qu'un plaisantin décide de les cacher, et ils étaient bons pour marcher un long moment à moitié nus, et non, très peu pour lui, il aurait préféré s'enterrer sous les galets en attendant que quelqu'un ne les trouve et leur amène un quelconque bout de tissus dans lequel ils auraient pu se cacher. Il avait néanmoins rapidement rejoint la mer, et avait mit les pieds à l'eau d'un air presque vaillant avant de se figer sur place. Elle était glacée...

- On va mourir d'hypothermie ! Dit-il néanmoins en riant. T'as gagné... J'en ai pour deux heures à rentrer là dedans. Brrr. Un nouveau frisson l'avait parcouru. Tu sais quoi ? Je crois que je préfère dépérir au manoir, au moins il fait chaud.

Sa voix était amusée, il plaisantait, et il n'avait pas besoin de le dire pour que Amos se rende compte qu'il était heureux d'être ici. Darren était souvent fermé, même devant ceux qu'il aimait, et l'autre pouvait sans doute se vanter d'avoir vu, ou a défaut entendu, le plus de sourires sur ses lèvres, en concours direct avec Twice sur ce fait là. Pour rien au monde il ne serait rentré au manoir, il avait l'impression de réveiller une âme d'enfant enfouie bien trop profondément au cœur de son être. Après tout, s'il détestait se déshabiller, la mer avait pourtant une place privilégiée dans son cœur, et il n'aurait pas dit non à une baignade, malgré le froid. Il avait fait quelques pas de plus, retenant sa respiration quand l'eau vint jusqu'à ses cuisses bien trop blanches, venant les mordre de sa glace. Oh, Amos était bien plus courageux que lui, et bien qu'il y mit des efforts, il ne pensait pas du tout réussir à entrer dans l'eau avant lui...

lumos maxima


And I tried to come up with an artistic way to say they don't know you, and neither do I
Revenir en haut Aller en bas
Amos Vaughan
Écran de veille

avatar
☾☾ Particularité :
Technopathie, pathologie. Le contrôle des appareils électroniques.
☾☾ Bizarrerie :
Insecte de nuit, abreuvé de lumières et de néons.
☾☾ Années :
Enfant de 1984, il garde les stigmates de 32 années d'existence.
☾☾ Occupation :
Conteur de vérités et enseignant des mœurs et coutumes du présent. Dernier levé, couché à l'aube, il assure la surveillance du parc une fois tous endormis.
☾☾ Myocarde :
Le cœur facile pourtant vide de noms. Les désirs vont et viennent, indécis et tout à la fois trop sincères.
☾☾ Missives :
226
☾☾ Trogne & crédit :
Dane DeHaan


MessageSujet: Re: There's no other place that I'd rather be [Amos]   Jeu 14 Juin - 22:25



There's no other place that I'd rather be The Sea Is A Good Place To Think Of The Future.
Elle lui prenait à l’estomac cette eau. Elle l’avalait à coup de langues écumées et de galets glissants. Il dût s’accrocher plusieurs fois à son ami pour tenir l’équilibre. Il n’eut pas plus envie de sauter que lui, mais il avait sa fierté.
« C’est bon, si tu dérives tu fais la planche et on viendra te récupérer au matin. »
Il s’était éloigné de lui sourire aux lèvres. Le pas bancal, lui-même commençait à craindre le froid. Ses bras se figeaient en équilibre sur l’eau, levés pour éviter d’en toucher la surface. Il ne sentait bientôt plus ses pieds, contracta le bassin une fois le nombril immergé.
« Le manoir est ennuyeux. »
Le défiant du regard, il jeta l’un de ses bras dans le creux d’une vague pour l’éclabousser. Il disparut presque aussitôt, plongeant les yeux fermés à l’intérieur d’une mer glaciale.

Il sentit le remous des vagues retomber sur son dos, l’eau devenir un peu plus froide à mesure qu’il s’y enfonçait. Les yeux clos, il se sentait à cet instant devenir la proie du monde. Personne n’apprivoisait l’océan, ni même ses obscurités. Il nageait pour en atteindre les fonds mais son corps s’épuisait et les courants froids saisissaient ses doigts. Il remonta à la surface, dents serrées et lèvres bleues. Le printemps froissait son visage d'une grimace.

« Un jeu d’enfants ! »
Il distinguait Darren un peu plus loin, retrouvant les eaux basses pour le rejoindre.
L’eau avait noyé ses nostalgies ou rafistolé sur leurs plaies quelques pansements. Il sentit les galets se mélanger au sable, retrouvant l’équilibre aussi bien que mal. L’eau à hauteur du ventre il couvrit son visage de ses deux mains et rattrapa les gouttes tombées à la pointe de ses cheveux.
« Plus sérieusement Darren, pourquoi tu ne trouverais pas quelque chose à faire dans le parc ? T’es déjà allé en 2016, il n’y a pas de grande différence. »
Amos avait appréhendé son retour dans la réalité, les changements qui s’y étaient produits. Il n’avait quitté le monde qu’une seule année mais tout avançait bien trop vite, son âge avec. Il aurait pu repartir parcourir son monde, fort de ses erreurs et de ces échappatoire temporelles qu'il avait découvertes. Il avait pourtant pris la décision de rester. Quelques temps encore, comme si des mois passés en 1873 ne l’avaient pas assez conditionné au manque. Il pouvait le comprendre pour ça, mais leur cage s'était étendue sur le village de Tenterden.
« Ou au moins sortir de la boucle. On aurait plus à faire qu’ici. »
Il avait laissé glisser son corps en arrière, allongé sur l’eau comme une barque à la dérive. La mer était chaude maintenant, abritée du vent et emplie de silences. Amos sentait encore les reliefs de sa peau. Il avait la pulpe des doigts flétrie et le corps anesthésié. Il se perdait et s’y habituait.
« Quoi qu’on ne peut pas atteindre la mer là-bas. »



52. 520008 13. 404954  35. 652832 ‎139. 839478  37. 532600 127. 024612 54. 075003 -4. 654712  39. 3626 -85. 9707  51.06845 0.68776 世界は痛い Amos
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: There's no other place that I'd rather be [Amos]   

Revenir en haut Aller en bas
 
There's no other place that I'd rather be [Amos]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Harem de Sigmar - Les soeurs sont dans la place !!
» Place de l'unité à Montréal bientôt une réalité
» La place d'Haïti dans le monde
» Qui va à la chasse perd sa place [Pinsk Town-Thriller Bark, Rang D, Chasseurs de Prime, Balayage de zone]
» J'aurai tant aimé être à sa place [PV : Nami]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
IMAGINARIAE CURIOSITATES ::  :: Vallée :: Plage rocailleuse-