I smell everything especially you feat Archibald
 ::  :: Le Manoir :: Jardin

Avelina Delladone
Y a pas de lézard

avatar
☾☾ Miroir :

☾☾ Particularité :
Capacités des serpents.
☾☾ Bizarrerie :
Elle a peur des lapins et des bananes.... non c'est pas une blague.
☾☾ Occupation :
Jardinier, elle devient invisible si elle reste immobile au millieu des plantes ... (seulement dans sa tête en fait...)
☾☾ Missives :
18
☾☾ Trogne & crédit :
Zoe Saldana & Arte


MessageSujet: I smell everything especially you feat Archibald   Mar 15 Mai - 0:11

I smell everything especially you
Archibald
feat.
Avelina


 

 



 

 

Brillants et lumineux, ses longs cheveux rouges tombent sur ses épaules dissimulés sous cette robe cintrée aux couleurs sombres laissant apparaitre ses formes dans ce style si année quarante. Seule ses hauts talons -son plus grand amour- semble plus modernes, mélange des genres pour une jeune femme plus qu'hétéroclite.

Chaque jour est une journée qui s'annonce radieuse, c'est la pensée qui traversait l'esprit d'Avelina alors qu'elle se baladait dans les couloirs poussiéreux de cette vieille demeure, un livre à la main, les yeux posés sur les pages jaunis de ce vieux bouquin narrant les aventures d'un pirate du dix huitième siècles. Elle aimait beaucoup lire, apprendre, découvrir, c'était une chose incroyablement importante pour la jeune femme, incapable de rester plus d'une journée sans se perdre dans les méandres poétiques d'un ouvrage trouvé dans la bibliothèque du manoir ou ramener de l'extérieur par son frère, qui connaissait très bien son penchant pour les aventures érotiques du siècle passé.

Malgré le fait qu'elle soit une femme, Lina était incapable de faire deux choses en même temps, alors que déjà , de base, maladroite, elle chutait régulièrement, il suffisait d'avoir un livre entre les mains pour que chaque coin de porte devienne un danger potentiel pour notre petit serpent venimeux. Pour preuve, alors que sa lecture devenait de plus en plus passionnante, la demoiselle se prit lamentablement un mur , ne tournant pas au bonne endroit au bon moment. Habituée, elle ne releva même pas la douleur ou la gêne -n'étant pas franchement quelqu'un qu'on humilie facilement- , continuant son avancée jusqu'au jardin sans se soucier de son petit accident ou même des gens qui l'entourait.

Seul son conte fantastique l'intéressait. Elle parvint tout de même jusqu'à destination, la fontaine du jardin, sans encombre, prenant place sur son rebord sans pour autant quitter des yeux cette histoire qui l'accaparait tant. Une main frôlant du bout des doigt l'eau fraiche, l'autre tenant fermement son livre, la belle semblait perdu dans ses songes jusqu'à finalement en sortir presque brutalement, attirée par une odeur familière. Et que fait elle quand ses capteurs de serpente s'alertent ? Hé bien elle tire la langue, comme tous les serpents.

Une habitude qui ne la rendait pas franchement plus saine d'esprit aux yeux des autres, car soyons honnêtes, apercevoir une femme verte tirer la langue l'air de rien au milieu du jardin comme si tout était normal , hé bien disons que ça surprend, même les plus aguerris de ses camarades. Pourtant elle s'en moque, ne semblant pas trouver cette situation anormal ou gênante, loin de là. Cette odeur elle finit par la reconnaitre, indéniablement. « Archibald ! » Oui c'était lui, elle ne s'était pas trompé, il fit son apparition sous les yeux rieurs de la jeune femme, si il espérait la surprendre, c'était raté. « J'aime bien ton odeur, on la reconnaît facilement... » Était-ce un compliment ? Sans doute pour elle, pas sur qu'une personne lambda  le prenne ainsi, heureusement pour la française, Archibald n'avait rien de commun avec les autres, peut-être était-ce pour ça qu'ils s'entendaient si bien.  « Tu as vu je lis un livre passionnant sur une histoire d'amour entre un pirate et une sirène du dix huitième siècle et toi comment tu vas ? ! » Oui, Avelina aimait répondre aux questions avant même qu'on lui pose les questions, car au fond, soyons honnêtes, peut-être qu'il n'avait même pas l'intention de s’intéresser à sa lecture mais bon...

©️ Gasmask




FLOWER POWER
© FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Archibald Faulkner
Passe-partout

avatar
☾☾ Miroir :

☾☾ Particularité :
Mains de la gloire : ses mains, aussi desséchées que celles d'un cadavre, peuvent ouvrir toute chose potentiellement fermée.
☾☾ Bizarrerie :
Une absence totale de pudeur et une ignorance pure de la notion de propriété, qui lui donne des tendances kleptomanes et le pousse à considérer toute chose désirable à sa portée comme sienne.
☾☾ Années :
195 ans (Il a intégré la boucle de 1873 à sa création, alors qu'il avait 50 ans)
☾☾ Occupation :
"Serrurier"
☾☾ Myocarde :
Célibataire, très libéré sur les choses de l'amour.
☾☾ Missives :
16
☾☾ Trogne & crédit :
Robert Downey Jr


MessageSujet: Re: I smell everything especially you feat Archibald   Mar 22 Mai - 10:38

I smell everything, especially you

PV Avelina



Archibald aimait le jardin du manoir. Les parfums qui s'en dégageaient et parvenaient à son odorat sensible, les couleurs vives des fleurs et la tranquillité du lieu, qu'il tendait généralement à troubler avec son énergie infinie et sa tendance au bruit et au bavardage... C'était un lieu dont il appréciait la fréquentation et au sein duquel il pouvait souvent retrouver une personne bien particulière, avec qui il partageait une relation tout aussi spéciale.

Elle s'appelait Avelina, avait une peau aussi verte que les serpents dont elle avait les capacités ou l'herbe qu'il frôlait de ses pieds nus, et, ensemble, ils partageaient un jeu dont ils étaient les seuls participants. Des paris un peu fous, faisant appel à leurs aptitudes de fouineur, dans lesquels Archie se retrouvait souvent perdant, une sentence qui ne l'amusait que plus encore et rendait ses rares victoires d'autant plus savoureuses.

Comme souvent, elle était là, plongée dans un livre. Inutile de songer à la surprendre : Avelina l'avait déjà repéré, senti, et avait levé la tête vers lui, l'appelant joyeusement. Archibald se hâta de la rejoindre, s'asseyant à ses côtés. Ses doigts s'égarèrent brièvement dans la chevelure de la femme verte, ce qui prouvait son absence de pudeur tout autant que la nudité de ses pieds et de son torse. Exceptionnellement, il n'avait pas oublié de revêtir une chemise. Non, il ne s'était tout simplement pas motivé à supporter la fabrique légère sur sa peau. Mieux valait la laisser à l'air libre.

Archie eut un sourire aux mots d'Avelina :

"D'habitude, les gens m'entendent plutôt arriver avant de me sentir. Tu es la seule capable de cet exploit, bravo !"

S'il s'agissait vraiment d'un exploit... Mais, déjà, Avelina s'était engagée sur un autre sujet. Comme lui, elle pensait rapidement, sautant du coq à l'âne, un rythme effréné qu'il n'avait aucun mal à suivre et qui le mettait particulièrement à l'aise. Ici, personne pour lui dire de ralentir ou de cesser de bavasser. Ils partageaient cette même tendance à l'égarement, cette énergie qui épuisait le reste du monde...

"Je te l'emprunterai lorsque tu l'auras terminé. Si tu laisses ce livre sur ta table de chevet, je promets de ne pas fouiller tes affaires et de simplement le récupérer."

Il lui adressa un clin d'oeil, avant de hausser les épaules à sa question :

"Très peu de sommeil. La nuit qui commence à se faire longue. Les gens se plaignent et désespèrent. Mes intestins s'en tordent et les larmes montent aussi facilement que la colère. On supporte de moins en moins longtemps ma présence."

Le sourire lui revint vite, comme c'était souvent le cas, et il ajouta d'une voix amusée :

"Et on dirait que je vais perdre notre pari, cette fois encore ! Tu es la meilleure pour cacher tes petits secrets, pas de doutes là-dessus. J'ai hâte de voir ce que tu me réserves !"

Il lui tira la langue d'un air amusé, avant d'égarer ses mains flétries dans l'eau de la fontaine. La fraîcheur lui tira un soupir. Ici, il se sentait bien. Aux côtés d'Avelina, il était... heureux. Il se sentait apprécié et c'était une sensation trop rare pour qu'il ne la savoure pas pleinement et entièrement.

"J'ai moi-même eu des lectures passionnantes ces derniers jours, écrits près de deux siècles après mon année de naissance. Je n'ai pas compris l'entièreté de ce que je lisais, mais je dois dire que les sentiments et les déboires des jeunes gens du 21ème siècle sont particulièrement intéressants. Que de complexités ! Que de non-dits ! Que de messages non envoyés ! Et une telle liberté !"

Lui-même était libre, lorsqu'il souhaitait l'être. C'était la raison pour laquelle il n'avait jamais échappé au Freakshow jusqu'à ce qu'on lui offre une autre possibilité de vivre. Parce qu'il était auprès des siens et prisonnier de ses sentiments. La liberté à portée de mains, mais refusant de la saisir, quel qu'en soit le prix.

"Tu pourras le récupérer dans ma chambre, si tu le souhaites. Ma porte est toujours ouverte."

Pas de verrous. Pas de fermeture quelconque. Verrouillée, déverrouillée, Archibald et ses mains miraculeuses ne faisait pas la différence. Tout comme il entrait là où il le souhaitait, il laissait son antre accessible à tous et toutes.



Revenir en haut Aller en bas
 
I smell everything especially you feat Archibald
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Archibald Vaughn
» PV de Roxane || Chloé R. Evans ( feat Kristen Bell ) pris
» Just the same //feat Matt'//
» Ne t'inquiète pas, je serai toujours la pour toi. - Feat Femme Sianouille
» Kang Chang Min feat. Yong Jun Hyung

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
IMAGINARIAE CURIOSITATES ::  :: Le Manoir :: Jardin-