MELANA ❖ à la frontière du réel
 ::  :: Squelettes Anatomiques :: Pièces maitresses

Melana Dreyssac
rêveuse solitaire

avatar
☾☾ Particularité :
prodige d'illusions entre rêves et cauchemars
☾☾ Missives :
17
☾☾ Trogne & crédit :
Sasha Luss - homemade


MessageSujet: MELANA ❖ à la frontière du réel   Jeu 17 Mai - 0:57

Melana Dreyssac

Je croyais apprendre à vivre, j'apprenais à mourir – LDV


☾☾ passeport

☾☾ Nom : Dreyssac, nom du père, père perdu, disparu, responsable de l'obscurité du monde, de sa solitude absolue ☾☾ Prénom : Melana, Melie mélodie mélopée des Fées, mélancolie méli-mêlo de mélasse – sombre, poisseuse, peu ragoûtante. ☾☾ Surnom(s) : Mel, Melie, Ana, Lana, elle n'en manquerait probablement pas, s'il y avait quelqu'un pour les lui susurrer ☾☾ Âge : vingt-deux ans d'apparat, vingt-six en réalité, bien qu'il lui semble ne pas avoir bougé depuis ☾☾ date de naissance : 3 mars 1992 ☾☾ nationalité : Est-il bien raisonnable de parler de nationalité ici ? Elle est née sur le sol new-yorkais, disons donc que nous voilà face à une citoyenne des heureux Etats-Unis d'Amérique. ☾☾ origine : Elle a vécu dans la boucle de New York, celle de 1928, jusqu'à l'âge de 22 ans – bien qu'elle semblât en avoir 12 ; puis déménageât alors dans celle de Castletown, avant, bien sûr, comme tous les autres – ou tout du moins ceux souhaitant rester au sein d'une boucle - , d'être redirigée vers cette infâme boucle de violence de bruits sourds de chocs incessants, Tenterden la seule et unique. ☾☾ statut civil : Il faudrait déjà se supporter soi-même pour pouvoir aimer autrui. ☾☾ orientation : N'a jamais réellement eu l'occasion de se poser la question. ☾☾ occupation : Parler à la lune et aux étoiles à la terre au cosmos, à son reflet dans le miroir, à l'invisible à l'ineffable. Tire les cartes. Concocte quelques lotions et autres joyeuseries à base de plantes. ☾☾ Affiliation : Bocaux de formol bien sûr – comment pourrait-il en être autrement ?


particularité

Il était difficile de comprendre quoi comment cela était arrivé par quel sortilège. Ou peut-être était-ce d'une simplicité étonnante. La pureté avait rencontré l'obscurité, et l'avait éclairé quelque peu, créant l'espoir, quelque chose de merveilleux. On n'aurait pu sortir un être si laid d'un si beau corps, engendrer un être si sombre depuis un cœur si voluptueux, mais on ne pouvait échapper parfaitement aux règles, et la malédiction était demeurée. Mère Ymbrine et père... créateur de cauchemars de noir d'enfers, sur plusieurs niveaux sous plusieurs couches de crasse, véritable Père Fouettard. Un problème d'hormones, lui avait-on dit. Elles s'échappaient d'elle, poison olfactif atteignant le sens des réalités de quiconque l'approchait de trop près. Elle les emmenait dans son jardin, ou y construisait le leur. Visions oniriques ou pires cauchemars, prisons oppressantes ou havres de paix, elle les emprisonnait avec elle dans sa réalité alternée.

Informations complémentaires : L'illusion se déclenche si vous vous trouvez à moins de deux mètres d'elle. En termes de durée, elle n'a jamais réussi à en faire durer une plus de deux heures jusque-là, et quoiqu'il en soit, celle-ci varie selon l'énergie physique et psychique dont elle dispose à l'instant T. La moyenne devrait se situer de trente minutes à une heure, mais bien rares en réalité sont les fois où elle prend la peine de rester tant de temps aux environs de quelqu'un.
bizarrerie

Melana est une bizarrerie à elle toute seule, mais celle que vous pointeront les gens en premier sûrement, une fois que le tour de sa personnalité étrange est fait, ce sera sa collection de jeux de carte divinatoires – oracles, tarots... Elle en a de toutes sortes, de toutes tailles, avec des impressions toutes complètement différentes... et toujours un sur elle. Et oui, bien sûr, elle y croit. Elle leur murmure ses secrets comme ils leur divulguent les leurs – tout du moins est-ce là ce qu'elle prétend.

petits secrets

I. En reine de son monde d'illusions, l'apparence de Melana se modifie également le plus souvent dès lors que vous passez la barrière des deux mètres de sécurité vous séparant d'elle. Nous offrons ici un petit guide de décryptage à l'attention des aventuriers inconsidérés. Code couleur des cheveux une fois la frontière franchie (moyen le plus simple – le plus voyant – de la décrypter) : blond platine jusqu'à blanc = Melana est d'excellente humeur, licornes et flamands rose au programme ; bruns à noirs = ne pas s'approcher NE PAS S'APPROCHER, déprime à dépression ;  rouge : ne surtout surtout surtout pas s'approcher, colère, désir de vengeance ; vert ou bleu = probablement en méditation, vous pouvez toujours essayer, bon courage. II. Melana parle à ses cartes, à l'univers au soleil à la lune à la terre aux plantes qu'elle engendre, bref, à peu près à toute chose sauf vous. III. Se laisse aller de temps à autres aux drogues apaisantes (généralement des plantes, aime d'ailleurs expérimenter diverses concoctions), qui lui permettent parfois un peu de répit, mais peuvent aussi en certaines occasions, si elle ne prend pas le bon chemin, empirer la situation. IV. Melana vit seule. Toujours, cela va de soi. A Castletown, elle avait trouvé un entrepôt abandonné où elle s'était aménagé ce qui aurait pu s'approcher d'un loft, quelque chose de plutôt douillet malgré une première apparence désuète. Le quitter fût un véritable déchirement. A Tenterden, elle s'est construite une petite cabane dans la forêt - autant dire un truc pas très stable - et tente de l'aménager tant bien que mal. V. Si vous ne la trouvez pas chez elle, vous la trouverez probablement dans la forêt en train de chercher des plantes. Il y a peu d'autres lieux qu'elle fréquente. VI. L'on ne venait autrefois déranger Melana que pour qu'elle vous tire les cartes. Parfois, pour recueillir auprès d'elle une plante, éventuellement une concoction. Depuis que l'obscurité continuelle a pris place, certains se sont mis en tête de chercher Melana en quête du soleil, de la lueur du jour, sans comprendre que sa faible maîtrise de sa faculté pouvaient les plonger dans une nuit plus noire encore. VII. Sa curiosité insatiable et son penchant pour la solitude lui ont fait développer un goût particulier pour les livres. Elle les aime anciens, et peut rester fascinée de longues minutes durant devant une vieille couverture. VIII. A l'inverse, elle n'est pas du tout à l'aise avec les merveilles de la technologie, mieux vaut ne pas lui mettre un quelconque appareil fonctionnant à l'électricité entre les mains sous peine de gros dégâts. IX. La vie dans la boucle de son enfance - New York, 1928 - la fascinait. X. Elle porte quantités de bijoux - bracelets, colliers, bagues faites à partir de fils colorés, de pierres, de cuirs... Elle admire le talent de ceux qui forgent, soudent, font plier le métal, le bois, la peau, les gravent ou y insèrent des pièces naturelles.
mentalité

Monstre parmi les monstres. Enfant bannie isolée, réfugiée dans ses pensées dans ses propres univers où aucune limite n'existe que celles d'une imagination qu'elle a débordante. S'être vu répéter combien son don pouvait être un danger pour elle-même et les autres l'a définitivement enfermée dans une bulle de solitude qu'elle a bien du mal à percer. Méfiance exacerbée, peur de l'autre proportionnelle à la crainte qu'elle lui inspire, peur de blesser, ou encore de devenir un jouet. Melie fût très longtemps coupée du monde par sa mère qui craignait les répercussions d'une insertion prématurée, et enfant, son imagination débordante lui suffisait à se passer d'éventuels camarades de jeux, bien que quelques-uns ait pu faire leur percée, vite évincés dès lors que la malédiction fût déclenchée. Folie latente doucereuse qui a clamé ses droits ici-bas il y a bien longtemps, déconnexion de la réalité qui semble s'accentuer d'année en année, au fil de ses voyages, de la multiplicité des mondes créés. Difficultés rencontrées à être comprise, saisie par ses semblables, Melie préfère discuter avec le Vide, le Tout incontesté, celui qui ne peut la blâmer, la railler, la détruire. Enfant forcée durant trop d'années, la petite fille en elle continue à murmurer, la femme à être rejetée. Melana ne s'est pas encore faite à cette nouvelle apparence apparue subitement sans crier gare, et son reflet dans le miroir semble l'objet d'un vice, un démon qui chercherait à prendre sa place. Elle la refuse la réfute comme si, si sa foi était assez forte, elle rétrécirait à nouveau, retrouvant l'innocence de son cœur qu'on tente d'assombrir. Elle trouve réconfort auprès de l'univers, de ses cartes, de la Terre, la Nature étant devenue sa nouvelle mère, tentant de reprendre son initiation là où l'avait laissée l'Ymbrine envolée.
identité secrète

☾☾ Pseudo : a pas, a pu ☾☾ Âge : 26 ans, une vraie vioc ☾☾ Localisation : dernier étage de la Tour Eiffel ☾☾ Type de perso : inventé ☾☾ Avatar : Sasha Luss ☾☾ Crédits : pour les avatars de la fiche, mischievous wink et kidd ☾☾ Comment as-tu trouvé le forum : via bazzart ☾☾ Le mot de la fin : bravo pour ce superbe travail qui m'a redonné envie de goûter au rp

aventures

Il n'était jamais revenu. Évaporé d'un coup comme ça pas un mot un appel une lettre une trace. Sa mère effondrée sur le sol blanc d'ivoire pas une larme qui ne le tâche, pourtant c'était comme si elle voyait son sang couler se déverser flaque rouge mortelle – elle se meurt, c'est comme si elle se mourait vraiment, l'impression qu'elle ne se relèvera jamais. Cinq jours, le déni les a quittées l'évidence est là, elle ne bouge plus, pleure pleure pleure. L'enfant est immobile, le regard fixe sur sa mère ce corps affaibli secoué sans cesse de sanglots irréels éternels, elle ne bouge pas ne peut rien faire a toute conscience qu'elle n'est rien, ne peut réparer sa douleur n'est pas assez. Elle n'en souffre pas, c'est comme ça. Elle n'est qu'une enfant inutile presque inerte petite chose sans force et sans repères ; il était son monde son roc la vie entière. « Pas maintenant... » Le monde s'enflamme il brûle se consume. Le rouge la lueur des flammes, le noir du souffre des cendres qui s'échappent. Le chaos le désert consumé même sa chaleur elle la sent contre sa peau ça brûle, ça brûle. « Je ne peux pas... Pas maintenant, je ne peux pas... » Les cris – mais d'où viennent-ils ? Il n'y a personne que des ombres sans formes sans corps sans voix – déchirants, la souffrance infinie, elle la sent, pire encore que celle-là, celle qui lie sa mère au sol depuis trop longtemps, des heures des jours elle a oublié elle ne sait pas, elle est juste restée là immobile et maintenant le monde s'effondre, le monde n'est plus. « Melana... » Le brasier qu'est le ciel plus de plafond, ce souffle chaud, four ardent, le sol est suie plus de pâleur, et les larmes... une boue, immonde, qui remonte sur ses bras alors qu'elle se relève, plante ses yeux dans les siens, fatiguée, fatiguée, en colère. « ARRÊTE ! » Elle ne comprend pas cette rage qui lui est destinée, elle ne fait rien, elle ne bouge pas, si peu que tous ses membres semblent comme atrophiés, des heures qu'elle est là à la couver du regard sans oser la toucher, la prendre dans ses bras, la laissant s'apitoyer seule sur ce départ pour lequel elle n'est pour rien, des jours qu'elle n'a pas mangé, rien avalé, la gorge sèche tant elle craint qu'elle ne cède alors qu'elle ira s'abreuver, et ce monde qui s'embrase rougit l'étouffe et personne pour la protéger.
Et cette chose blanche lumineuse aveuglante en elle
Et cette chose noire visqueuse – marée noire – gluante et sale, dévorante ténébreuse, elle sentait le mal qui s'insinuait serpentait se faisait une place tout au fond au fond là où personne ne saurait le voir. Mais il était là. Il attendait. Couvait. Méandreux, corrodant, attendant le bon moment.

*

Aujourd'hui, c'est le jour de l'Amoureux : le Bateleur a grandi et se présente l'heure des choix. Un regard empreint de tendresse maternelle se pose sur l'enfant absorbée par la carte qui la fascine, croisant et décroisant ses jambes en rythme, sa petite bouille ancrée dans ses poings fermés, rehaussant la chair tendre de ses jeunes joues – juste un instant, elle s'extirpe de la cruauté de son quotidien, embaume quelque peu son cœur tant et si bien écartelé qu'elle croit parfois qu'il va craquer pour de bon, ne laissant derrière lui que le vide, y brisant la vie. En tant qu'ymbrine, elle avait bien malgré elle un amour trop fort pour son époux disparu, et malgré celui qu'elle éprouvait également pour son enfant – mais pas si fort, pas si passionné, essentiel, foudroyant, bien qu'elle l'eût souhaité de toutes ses forces – et son devoir de gardienne qui l'appelait, l'ancrait dans la réalité, rien ne parvenait à la consoler, aucune des douceurs de la vie ne pouvait la retenir assez longtemps apaisée. Ces deux missions réclamaient pourtant énormément de forces : elle devait à Melana d'essayer de lui éviter les tourments de son père, l'enfer continuel qu'il s'était fait vivre, qu'il avait fait subir aux autres, ces terres désertiques, enflammées, ces univers sombres, tordus, emplis de souffrance et de mort sur le chemin desquels il avait vogué toute sa vie durant, parfois pris au piège par ses propres projections, frisant la folie, la démence, incapable jamais de voir autre chose que chaos ou néant. Elle ne croyait pas en cette fatalité. Elle ne croyait pas en cette malédiction qu'il clamait, au fait que son don ne puisse être que l'apanage du démon. Et plus elle parvenait à éloigner sa fille du funeste destin auquel son père l'avait destinée, plus il lui manquait. Plus elle se disait qu'elle aurait voulu qu'il la voit aujourd'hui, lui prouver qu'il avait tort, lui redonner espoir, foi en lui, et l'aider à son tour à voir un monde fait de verdure et de libellules colorées, de clairières bercées d'une lumière dorée, de... Oui, le manque était si grand, toujours présent, peu importait les jours, les mois, les années qui s'écoulaient. Alors elle continuait de chercher. Elle s'épuisait à la tâche, le sommeil en ses nuits s'amenuisait. Elle partait aussitôt que Melana était assoupie, elle partait le chercher. Elle savait pourtant que la gamine n'était pas dupe. Était-ce seulement encore une gamine ? Combien d'années décomptait-elle déjà ? Peu importait. Elle avait promis de ne pas la sortir, de ne pas la confronter au monde avant qu'elle ne soit prête à l'affronter. Et pour l'instant, elle avait toujours ce visage poupin, ses longs cheveux blé des champs, elle était encore son bébé, fragile, bien trop fragile pour découvrir toute cette cruauté. Pas après ce que le monde avait fait à Marsis. Mais où pouvait-il bien être ? On ne disparaît pas comme ça ? Et elle commençait à sentir la vieillesse, la fatigue, s'insinuer dans ses os, dans ses muscles, ses veines, sous sa chair qui se flétrissait peu à peu. Elle n'aurait de cesse, pourtant. Jusqu'à l'avoir retrouvé.

*

Il y avait eu ces mots, cette urgence, et elle l'avait précipitée au-dehors. Melana levait les yeux vers sa mère au visage fermé regard rivé droit devant elle, décidé. Elle la tenait par le poignet, si fort qu'elle en avait mal, mais après avoir tenté de s'extirper de cette étreinte trop forte trop douloureuse elle avait abandonné, sentant bien que ses maigres forces prisonnières de ce corps d'enfant qu'on lui avait offert depuis trop longtemps seraient insuffisantes pour s'en défaire. Elle avait l'étrange sensation qu'elle n'aurait pas dû être là, au milieu de tous ces gens si étranges si ressemblants les uns aux autres poupées animées dont aucune ne se distinguait dans la masse marchant tout droit discutant contre un mur sortant de bâtiments aux vitrines présentant d'innombrables babioles dont Melana n'aurait su approprier à chacune une utilité désigner associer à quelque chose qu'elle connaissait, et sa mère qui s'arrêtait parfois, pressait ses deux mains autour d'elle contre ses bras et répétait : « On va le retrouver. Melana, on va le retrouver. », jusqu'à ce qu'elles arrivent à une bâtisse qui faisait peine à voir, tombant presque en ruines au milieu de cette ville de faste rapide et grouillante, dans cette ruelle si calme qu'elle en devenait glauque, terrifiante. « Attends-moi ici. - Mais... » Elle n'écoute pas, elle est déjà partie, Melana sait, c'est pour son père, elle n'a plus son mot à dire, elle n'est plus rien, un pantin, une petite chose impuissante, et elle se souvient de sa mère sur le sol, et... Elle trouve une marche où seoir pour patienter, relève ses jupes carmin et attend. Attend. Attend. Attend. Le soleil tourne tourne et s'abaisse, ça fait des heures qu'elle est là, et en elle la certitude qu'elle ne reviendra pas. Sa main va chercher au fond de sa poche le petit sachet de satin bleu nuit, fait coulisser les cartes dans sa main. Mais elles se meuvent, trop tôt, trop vite, s'écroulent sur le sol sali. Son regard les embrasse, écoute leur message, elle discerne le Pendu retourné, le lien brisé, la Lune à l'envers, la destruction du foyer, et XIII, funeste messager de la douleur par la renaissance, oracle du changement grand et brutal. Il faut faire chemin inverse, retrouver son chemin dans les ruelles inconnues. Elle récupère les cartes éparpillées, malmenées, et entame son chemin, au milieu des multiples vitrines, qui ne cessent de lui renvoyer une silhouette qu'elle ne connaît pas, une jeune femme blonde fluette qui détone au milieu des poupées. Elle se retourne, ne la trouve pas. Se rapproche des reflets. Jusqu'à comprendre que la silhouette, c'est elle. Un pas de plus vers la folie, dans la non reconnaissance du corps, l'identité qui se trouble se meut trop vite passage d'un âge à l'autre de l'enfant à la femme et l'enfant qui crie à l'intérieur qui cherche sa place perdue dépassée remplacée laissée là laissée pour compte abandonnée.




Dernière édition par Melana Dreyssac le Ven 18 Mai - 21:57, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Galahad L. Ednyfed
reflet excentrique

avatar
☾☾ Miroir :

☾☾ Particularité :
Miroir. Échine capricieuse qui prend le code soufflé, carcasse qui imite en tout point l'être effleuré. Doppelgänger. Jumeau factice qui se perd dans l'illusion. L'imitation s'infiltre, se glisse, caractères et manies gobés à la manière d'une éponge. Excentricités d'un égaré qui finit par ignorer ce qu'est d'être lui-même.
☾☾ Bizarrerie :
Versatilité constante, imprévisibilité. Fascination des objectifs et pellicules. Voyeur inconditionnel qui fouine et récolte, collectionne les dossiers sur autrui, curiosité maladive qui ronge les tripes.
☾☾ Années :
Frustration éternelle, carcasse figée quelques jours avant la trentaine qui ne sera jamais atteinte, traits mensongers, censés afficher nonante-six automnes.
☾☾ Occupation :
Anatomie adulée et répugnée, médecine opérée lorsque nécessaire bien que l'épiderme demeure problématique, brillant avenir dérobé. Parfois projectionniste pour le plaisir des regards avides de curiosités.
☾☾ Myocarde :
Palpitant embourbé dans les fils d'un idylle platonique. Carne répugnée par les chairs. Interrogation demeurant, de qui voudrait d'un être devenant soi-même. Odieuse fatalité.
☾☾ Missives :
2066
☾☾ Trogne & crédit :
Brendon Urie ☾ Morrigan (ava) / DΛNDELION (gifs/sign)


MessageSujet: Re: MELANA ❖ à la frontière du réel   Jeu 17 Mai - 1:23

Et bien j'ai déjà tout dit. mdrr
Faudra évidement qu'on discute entre ermites rejetant leurs particularités. hum
Cela dit il va falloir bien justifier le changement capillaire/physique comme faisant partie de l'illusion, histoire que ça ne compte pas comme deux particularité distinctes. choupi Bref, tu connais déjà le chemin pour venir quémander en cas de souci hihi



Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Melana Dreyssac
rêveuse solitaire

avatar
☾☾ Particularité :
prodige d'illusions entre rêves et cauchemars
☾☾ Missives :
17
☾☾ Trogne & crédit :
Sasha Luss - homemade


MessageSujet: Re: MELANA ❖ à la frontière du réel   Jeu 17 Mai - 1:27

Haha oui heart
En faiiit je l'explique d'une manière sûrement pas très claire mais c'est supposé être des hormones qui créent ce changement, sont perçues par les gens et créent l'illusion. Ca tient la route pour vous ou faut trouver une autre explication ?
Revenir en haut Aller en bas
Hermione Sauvageau
furet grognon

avatar
☾☾ Miroir :

☾☾ Particularité :
métamorphe furet
☾☾ Missives :
35
☾☾ Trogne & crédit :
juno temple & avengedinchains


MessageSujet: Re: MELANA ❖ à la frontière du réel   Jeu 17 Mai - 1:35

Bienvenue par ici! heart Ou bien n'est-ce qu'une illusion? (Arrow)
Revenir en haut Aller en bas
Melana Dreyssac
rêveuse solitaire

avatar
☾☾ Particularité :
prodige d'illusions entre rêves et cauchemars
☾☾ Missives :
17
☾☾ Trogne & crédit :
Sasha Luss - homemade


MessageSujet: Re: MELANA ❖ à la frontière du réel   Jeu 17 Mai - 2:08

Haha, à toi de le découvrir donut
Merci beaucoup Hermione plup
Revenir en haut Aller en bas
Amos Vaughan
Écran de veille

avatar
☾☾ Particularité :
Technopathie, pathologie. Le contrôle des appareils électroniques.
☾☾ Bizarrerie :
Insecte de nuit, abreuvé de lumières et de néons.
☾☾ Années :
32 ans physiquement, indécis sur les années qu'il se donne à vivre.
☾☾ Occupation :
Conteur de vérités et enseignant des moeurs et coutumes du présent à l'intérieur de la boucle. Dernier levé, couché à l'aube, il assure la surveillance du parc une fois tous endormis.
☾☾ Myocarde :
Le cœur facile pourtant vide de noms. Les désirs vont et viennent, indécis et tout à la fois trop sincères.
☾☾ Missives :
152
☾☾ Trogne & crédit :
Dane DeHaan


MessageSujet: Re: MELANA ❖ à la frontière du réel   Jeu 17 Mai - 22:30

Bienvenue sur le forum !
Une faiseuse de rêves, j'aime. brill
Je vais venir t'engager


You were never really elsewhere. If you awaken from this illusion, and you understand that black implies white, self implies other, life implies death.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Agap Aksenti
panda innocent

avatar
☾☾ Particularité :
Métamorphe panda roux
☾☾ Bizarrerie :
Les bruits brusques l'angoissent. Dans une moindre mesure, le contact physique avec un humain l'angoisse aussi. Quand il est angoissé, il mord
☾☾ Années :
Né en 1894, corps de 25 ans, apparence... d'ado
☾☾ Occupation :
Spectacle animalier
☾☾ Myocarde :
Célibataire, asexuel
☾☾ Missives :
386
☾☾ Trogne & crédit :
Cole Sprouse (c) Agap


MessageSujet: Re: MELANA ❖ à la frontière du réel   Jeu 17 Mai - 22:49

Ah une cartomancienne heart

Bienvenue hey
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Lazare Delauney
Messager de nuit

avatar
☾☾ Miroir :

☾☾ Particularité :
Nyctalope
☾☾ Bizarrerie :
Arithmomaniaque ; compteur professionnel
☾☾ Années :
17 ans, 116 ans
☾☾ Occupation :
Coursier
☾☾ Myocarde :
Véritable artichaut, fervent adulateur, et joyeux malchanceux
☾☾ Missives :
376
☾☾ Trogne & crédit :
Alex Lawther / luaneshë (avatar) ; Jack Kerouac (citations)


MessageSujet: Re: MELANA ❖ à la frontière du réel   Ven 18 Mai - 1:04

Bienvenue !

C'est un chouette personnage qui s'amorce ici !
Et comme Agap, la cartomancie fait balancer mon coeur. heart


L'or est au fond du monde et le monde est sens dessus-dessous
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Melana Dreyssac
rêveuse solitaire

avatar
☾☾ Particularité :
prodige d'illusions entre rêves et cauchemars
☾☾ Missives :
17
☾☾ Trogne & crédit :
Sasha Luss - homemade


MessageSujet: Re: MELANA ❖ à la frontière du réel   Ven 18 Mai - 10:28

C'est bien payé ? Si seulement ça pouvait être la préoccupation de la Mel...
Bref, je serai toute ouïe, merci Amos meuh

Agap, Lazare : Ah ravie de voir des intéressés heart On se rejoint au coin de la bougie pour un petit tirage hehe Merci à vous !
Revenir en haut Aller en bas
Irinna K. Olof
cygne pointilleux

avatar
☾☾ Miroir :

☾☾ Particularité :
Ymbryne Confirmée et consciencieuse. Loyale et nostalgique de son époque perdue à jamais...
☾☾ Bizarrerie :
Obsession du temps et de l'espace. Besoin de contrôle qui lui est enlevé et qui laisse place à l'horeur du bruit, lui rappelant la mort.
☾☾ Années :
186 années de service irréprochable, figées dans un début de quarantaine qu'on ne lui soupçonne pas.
☾☾ Occupation :
Ymbryne co-créatrice de la boucle de 1873, relayée au rang de mentor, professeur, protectrice, surveillante,...
☾☾ Myocarde :
Amour unique. Cœur explosé par les bombardements et enterré par une décision à jamais regrettée. Veuve contrariée.
☾☾ Missives :
743
☾☾ Trogne & crédit :
Charlize Theron © Kettricken


MessageSujet: Re: MELANA ❖ à la frontière du réel   Ven 18 Mai - 15:50

Bienvenue parmi nous petit bocal gniibis très bon choix de groupe


Revenir en haut Aller en bas
Melana Dreyssac
rêveuse solitaire

avatar
☾☾ Particularité :
prodige d'illusions entre rêves et cauchemars
☾☾ Missives :
17
☾☾ Trogne & crédit :
Sasha Luss - homemade


MessageSujet: Re: MELANA ❖ à la frontière du réel   Ven 18 Mai - 21:44

Merci beaucoup plup
Revenir en haut Aller en bas
Galahad L. Ednyfed
reflet excentrique

avatar
☾☾ Miroir :

☾☾ Particularité :
Miroir. Échine capricieuse qui prend le code soufflé, carcasse qui imite en tout point l'être effleuré. Doppelgänger. Jumeau factice qui se perd dans l'illusion. L'imitation s'infiltre, se glisse, caractères et manies gobés à la manière d'une éponge. Excentricités d'un égaré qui finit par ignorer ce qu'est d'être lui-même.
☾☾ Bizarrerie :
Versatilité constante, imprévisibilité. Fascination des objectifs et pellicules. Voyeur inconditionnel qui fouine et récolte, collectionne les dossiers sur autrui, curiosité maladive qui ronge les tripes.
☾☾ Années :
Frustration éternelle, carcasse figée quelques jours avant la trentaine qui ne sera jamais atteinte, traits mensongers, censés afficher nonante-six automnes.
☾☾ Occupation :
Anatomie adulée et répugnée, médecine opérée lorsque nécessaire bien que l'épiderme demeure problématique, brillant avenir dérobé. Parfois projectionniste pour le plaisir des regards avides de curiosités.
☾☾ Myocarde :
Palpitant embourbé dans les fils d'un idylle platonique. Carne répugnée par les chairs. Interrogation demeurant, de qui voudrait d'un être devenant soi-même. Odieuse fatalité.
☾☾ Missives :
2066
☾☾ Trogne & crédit :
Brendon Urie ☾ Morrigan (ava) / DΛNDELION (gifs/sign)


MessageSujet: Re: MELANA ❖ à la frontière du réel   Ven 18 Mai - 22:19

Une nouvelle pièce !

Il est des nôtres

Et bien tu l'auras mérité cette validation ! mdr J'ai beaucoup aimé tes mots, Melana est tellement choupi malgré son côté ermite et solitaire. choupi Allez zou, file gambader ! mdrr

Félicitation, vous voilà désormais nouvelle pièce maitresse. Vous pouvez désormais filer dans le vent et créer votre Fiche de liens & topics ou un scénario/prélien. Vous pouvez également lorgner du côté des défis, ainsi que demander un partenaire ici. Il ne faut guère avoir peur de poster des Questions/Suggestions, le staff est à votre disposition. Enfin, amusez-vous !



Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: MELANA ❖ à la frontière du réel   

Revenir en haut Aller en bas
 
MELANA ❖ à la frontière du réel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
IMAGINARIAE CURIOSITATES ::  :: Squelettes Anatomiques :: Pièces maitresses-