Défi des 100
 ::  :: Tenterden

Darren Flanagan
Carapace écorchée

avatar
☾☾ Miroir :

☾☾ Particularité :
Champ de Force
☾☾ Années :
23 ans
☾☾ Myocarde :
Coeur prit corps à prendre
☾☾ Missives :
173
☾☾ Trogne & crédit :
Cameron Monaghan


MessageSujet: Défi des 100   Dim 3 Juin - 14:11

Défi des 100


« Trouble étrange sous une lueur faiblarde. Quelques néons grésillent entre les échines dénudées, appâtant les clients tels des morceaux de viande sur un air de Bonnie Tyler. Réalité linéaire en une nuit déjà bien entamée, dans l'ombre d'un bar à striptease. Un petit verre dans le nez et voilà un Darren dépourvu du moindre vêtement au beau milieu d'une boite où les donzelles deviennent chasseresses avides de satisfaire les désirs des clients. Il vaudrait peut-être mieux sortir et regagner la boucle en vitesse, attention à ne pas se faire remarquer avec cette apparence pour le moins... naturelle, nul vêtement masculin n'est égaré le long du périple. »

Darren cligna plusieurs fois des yeux, la légère impression que quelque chose d'étrange se passait autour de lui le fit néanmoins se redresser en une grande inspiration de panique. Des lumières venaient heurter ses yeux qui peinaient à s'habituer aux flashs et autres lumières passantes. Il regarda un instant autour de lui, hébété, alors que Holding out for a Hero de Bonnie Tyler semblait hurler dans ses oreilles. Qu'est-ce que.. ? Il venait de retenir sa respiration alors qu'une main venait d'effleurer sa cuisse. Il l'avait trop bien sentie, trop bien sentie pour que sa peau soit couverte d'un quelconque tissus. Il avait alors baissé les yeux dans un mouvement lent, les dents serrées et l'angoisse à la gorge. Il avait eut un hoquet de surprise et d'angoisse, et il avait ramené ses jambes dans un bel ensemble contre son corps, cherchant du regard ses vêtements, alors qu'il devenait plus blanc encore que ce qu'il ne l'était déjà. Il regarda d'un air mauvais un des haut parleur gueulant « I need a hero [...] », comme s'il s'était moqué de lui. Lui aussi avait besoin d'un héro quelconque pour venir le sortir de cette situation pour le moins délicate. Sa tête lui tournait encore, et en jetant un coup d’œil à la table près de lui, derrière laquelle il s'était rapidement rapatrié pour mieux être caché, dissimuler ses cicatrices contre le cuir du dossier, il avait vu trop de verres... Il n'avait quand même pas bu tout cela n'est-ce pas ?! Cela dit, cela était la seule explication rationnelle au fait qu'il n'ait plus aucun vêtement et aucune idée de où ces derniers pouvaient se trouver.

- Je peux vous servir quelque chose d'autre ? Avait demandé une voix douce contre son oreille. 

Darren avait sursauté de plus belle, s'éloignant d'un bond tout en gardant un bras solidement accroché autour de ses genoux. Il avait entrouvert la bouche une seconde en regardant la femme qui s'était penchée à son oreille, il devait être en train de rêver... La gourgandine portait quelque chose qui ne pouvait même pas porter le nom de vêtement, ce soutient gorge n'en était même pas un ! Il avait baissé les yeux, au moins, elle portait une jupe très courte, certes, mais qui cachait au moins la moitié de son pourtant fort joli fessier. Il avait alors vigoureusement secoué la tête. Non, plus un verre, il ne voulait plus boire quoi que ce soit, même un verre d'eau lui semblait piégé en cet endroit.

- Je... Ne serais pas contre quelque chose pour me couvrir... Avait-il néanmoins formulé, plus rouge qu'il ne l'avait jamais été.

La demoiselle avait rit en hochant la tête et était partie avec un léger sourire en coin. Oh, au moins elle n'était pas désagréable, elle semblait même plutôt gentille, enfin elle avait l'air... Tout pour ne pas penser qu'il était au milieu d'inconnus, aussi nu que le jour de sa naissance. Il avait regardé un instant autour de lui et un autre frisson l'avait prit lorsque son regard s'était posé sur une demoiselle au déguisement de chat se dandiner sur les genoux d'un homme qui semblait plus qu'heureux d'être là, affalé dans son siège avec cet air aulique qui lui donnait la nausée, comme si la femme au dessus de lui avait été un objet et que la chose lui était due. Il avait déglutit avec peine, il n'arrivait presque plus à respirer tant la situation l'angoissait, et la force qu'il mettait pour tenir ses genoux contre son torse n'aidait pas. Elle était partie chercher un quelconque vêtement n'est-ce pas ? Il avait cherché la serveuse des yeux une seconde seulement, et s'était un peu détendu. Il fallait qu'il respire, qu'il arrête de s'angoisser de la sorte, il n'arriverait à rien, et Bonnie qui hurlait toujours... Il avait déplié les jambes, ramenant ses deux mains devant ses parties pour se cacher. Elle en mettait du temps... L'avantage était néanmoins que dans cet endroit, personne ne semblait profondément choqué par le fait qu'un homme soit nu, même si certains regards pouvaient le mettre mal à l'aise parfois. Il était anxieux, regardait autour de lui l'air perdu, cherchant quelque chose qui aurait pu accaparer son attention assez longtemps pour que son cœur cesse de battre au point où il avait l'impression que ce dernier allait sortir de sa poitrine sous peu. Son regard se porta sur le bar, au dessus duquel l'écriture était si petite que la carte aurait tout aussi bien pu être écrite en boustrophédon, il n'aurait pas vu la différence. Autre chose, il fallait qu'il patiente juste assez pour qu'elle revienne. Mais soudain, je drame. Une jambe venait de passer au dessus des siennes et une femme tout aussi peu habillée que ses collègues, avait prit l'initiative de commencer à onduler contre lui.

- J'ai entendu dire que tu avais besoin de quelque chose pour te couvrir ? Avait-elle demandé en se penchant près de son oreille, son corps se rapprochant du sien sans jamais le toucher.
- Oui ce serait très... Il avait fait une pause. Enfin NON, non, pas comme ça !! Il venait de réaliser, et il s'était tassé plus encore dans le siège.
- Oh, désolée... Elle s'était reculée pour se mettre dos à lui, revenant près de ses genoux en lui montrant son derrière. C'est mieux chaton...? 
- Nom de Dieu femme, ne fais pas ça ! Avait-il presque crié en la poussant, s'extirpant comme il le pouvait pour passer au dessus du dossier de la banquette.

La puterelle le regardait d'un air curieux, et lui, debout, essoufflé de panique, gardait les doigts accrochés au dossier, si profondément ancrés dans le cuir qu'il aurait presque pu les y enfoncer et déchirer la peau tannée. Un autre avantage était qu'elles avaient beau toutes s'agiter dans tous les sens, aucune ne lui faisait envie, et il ne craignait pas que cela puisse donc se voir, de par sa nudité... Il avait rapidement lâché le meuble pour remettre ses mains sur son entre jambes, les gens autour de lui lui jetaient des regards consternés et un long frisson avait saisi son échine alors qu'il avait fuit contre un des murs alentour, s'y plaquant comme s'il avait voulu y fusionner. Il aurait accepté n'importe quoi s'il avait pu se couvrir, même une robe, quoi qu'il advienne du moment qu'il puisse cacher son intimité et la majeure partie de son dos. Il les aurait d'ailleurs toutes bien habillées, toutes ces femmes de petite vertu qui se trémoussaient sur une nouvelle musique. Au moins, la frisée ne hurlait plus qu'elle avait besoin d'un héro dans ses oreilles, elle n'avait plus besoin de rien, lui, en revanche... Tout ce petit manège commençait à être orchidoclaste, et il n'avait plus qu'une envie : rentrer. Retourner chercher la chaleur de ses vêtements et de sa chambre. Et pas un seul de ces prétendus gentlemen qui aurait ne serait-ce que levé le petit doigt en constant sa panique, lui cédant un gilet ou n'importe quoi d'autre... Loin d'être voleur, il ne se servirait pas sur les chaises et dossiers de banquette, cependant, ce n'était pas l'envie qui lui manquait, et sa respiration erratique venait résonner à son oreille malgré les grésillements de la musique trop forte. Il avait longé le mur vers l'endroit le moins éclairé de la pièce, cherchant à se soustraire aux regards, et sans le savoir, pour son plus grand plaisir (ou non) il avait rejoint la porte d'entrée, où un vigile à l'air patibulaire ne lui avait pas laissé le temps de s'expliquer avant de le mettre dehors. Bien heureusement, le bar de striptease était dans une ruelle étroite, et il avait eu le temps de se glisser près d'une grosse benne à ordures avant que qui que ce soit ne le surprenne. Sa tête avait dépassé de la benne une seconde pour regarder dans la ruelle, qui semblait déserte... pour l'instant. Saisissant l'occasion, il avait ouvert le couvercle de la benne. N'importe quoi pour se cacher, un carton de pizza, un vieux drap sale, même entouré autour d'un cadavre, il n'en aurait rien eu à faire du moment que quelque chose se glisse sur son corps pour le cacher. Mais rien. Rien que des sacs plastique contenant des ordures ménagères, il ne pouvait rien en faire... Pas sans entrer pour fouiller, et il ne comptait pas attraper quoi que ce soit d'incurable en plongeant cul nu dans une benne à ordures.

Il avait levé les yeux vers le ciel, la nuit était tombée, il préférait cela, le noir allait l'aider à se dissimuler. Cependant, des pas dans la ruelle l'avait fait se pétrifier sur place. S'il ne bougeait pas, avec un peu de chance, il n'allait pas se faire repérer... Un homme était passé devant lui, et bien évidemment, n'avait pas manqué le spectacle. Darren lui avait fait un sourire bancale, tremblant, et l'autre avait pressé le pas, comme s'il se sentait agressé. Le rouquin avait roulé des yeux. Ce manège commençait sincèrement à lui taper sur le système et il s'était levé, utilisant toujours ses mains comme cache sexe alors qu'il s'engouffrait dans la ruelle pour se cacher vers une autre benne, plus loin. Il n'allait pas attendre que la nuit se termine, ce n'était pas comme s'il avait le temps de le faire, d'autant que pour ce qu'il en savait, cet homme avait potentiellement appelé la police ou quoi que ce soit du genre. Il veillait pour le moment principalement à ne pas marcher sur un quelconque bout de verre qui lui aurait entaillé le pied. Un nouveau coup d’œil dans la benne nouvellement découverte, et il avait eu un profond soupir. Un bout de nappe en papier... Cela ferait l'affaire, le temps de courir jusqu'à l'entrée de la boucle. Il s'était un peu enroulé dedans, cela ne cachait que son entrejambes et un petit morceau de son fessier mais enfin... Prenant son courage à deux mains il avait prit la direction de la sortie de la ruelle, longeant les murs, faisant de régulières pauses pour se cacher derrière un panneau, une voiture, n'importe quoi d'assez gros et immobile pour qu'il ne soit pas aperçu par les quelques passants. Heureusement il n'était pas une heure à laquelle beaucoup de gens étaient dehors. Il avait donc filé entre les rues, utilisant l'obscurité, fuyant les lampadaires allumés comme la peste, et il avait rejoint l'entrée de la boucle avec seulement quelques cris dégoûtés ou outrés, cela variait. Tremblant, il avait regagné sa chambre et s'était glissé dans son lit. Les sorties seul... PLUS JAMAIS.

Spoiler:
 


lumos maxima


And I tried to come up with an artistic way to say they don't know you, and neither do I
Revenir en haut Aller en bas
 
Défi des 100
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
IMAGINARIAE CURIOSITATES ::  :: Tenterden-