all is fair in alcohol and war (amos)
 ::  :: Tenterden :: the white lion pub

Creszentia Hass
antidote hyperactif

avatar
☾☾ Miroir :

☾☾ Particularité :
l'antidote aux autres.
☾☾ Bizarrerie :
trop de café. quelques dizaines de mugs qui s'entassent dans les placards.
☾☾ Années :
troisième décennie.
☾☾ Occupation :
infirmière overbookée.
☾☾ Myocarde :
le cœur régulier.
☾☾ Missives :
18
☾☾ Trogne & crédit :
felicity jones, DΛNDELION.


MessageSujet: all is fair in alcohol and war (amos)   Jeu 14 Juin - 23:55

let's kill tonight

amos & creszentia

Le bar est bondé, et la télévision perchée derrière le bar gueule les commentaires du match de foot en cours. Creszentia n'y prêtre qu'une vague attention, du coin d'un oeil vert et déjà un peu vitreux à cause de l'alcool. La bière qu'elle cajole du bout des doigts, la troisième depuis qu'ils sont arrivés, est drôlement bonne. C'est une écossaise, d'après ce qu'elle peut lire de l'étiquette, appelée Northern Light, et c'est quand même un drôle de nom. Presque poétique, pour de l'alcool. Elle n'a jamais vu d'aurore boréale, et pendant un instant elle se demande si la bière en question a un rapport, même minime, avec le phénomène céleste. Elle suppose que non.

C'est une sensation un peu bizarre d'être dans la réalité de 2018, celle qu'elle a quittée moins d'un an auparavant. Elle a beau la visiter régulièrement, que ce soit pour son passe-temps d'infirmière à la foire aux curiosités (parce que vraiment, ça peut pas s'appeler un boulot, pas quand la paye est inexistante à la fin du mois) ou simplement pour passer une soirée loin des Ymbrynes et de l'ambiance pesante de quarante-et-un, ça fait toujours bizarre de passer d'un instant de guerre à une modernité flagrante. Son cerveau hyperactif s'y perdrait presque, entre anachronismes et références datées, mais au moins elle peut porter un vieux jean délavé et un haut confortable sans attirer les regards curieux des Syndrigastis originaires de boucles d'un autre siècle. Son attention se détourne finalement du match (Chelsea face à Liverpool, pas vraiment intéressant) pour se reposer sur son compagnon de sortie. Amos. Beaucoup trop patient face à son manque de tact légendaire et son hyperactivité épuisante, avec son allemand dont l'accent est à couper au couteau, et une main raidie à cause d'une vieille blessure mal soignée. Il a ses parts d'ombre, Amos, et de mystère, des morceaux de lui qu'il ne semble pas vraiment prêt à divulguer, et elle est curieuse, Cress, elle aimerait en savoir plus, mais pour le moment la compagnie lui convient. Peut-être que l'alcool lui monte un peu trop vite à la tête aussi— elle n'a jamais vraiment bien tenu l'alcool, la brunette, malgré son sang d'Allemande et son amour profond et durable pour la bière sous toutes ses formes. Il y a bien eu une Oktoberfest, il y a quelques années de ça... Dommage qu'elle ne s'en souvienne pas.

« C'est bizarre quand même. » Son élocution est quelque peu approximative, pour tout dire, et elle est repassée à l'allemand sans trop s'en rendre compte, son cerveau trop fatigué pour pouvoir faire la traduction. Heureusement qu'ils sont en 2018 et pas de retour dans le Tenterden des années quarante. On aurait pu la prendre pour une espionne au compte du Reich. Off with her head ! Elle s'imagine un instant le roi George VI dans la tenue de la Reine de Coeur du film de Burton, et c'est tout ce qu'elle peut faire pour ne pas éclater de rire au milieu d'un bar bondé de supporters anglais. Il faut vraiment qu'elle ralentisse sur la bière— du moins c'est la pensée qui traverse son esprit alors même qu'elle finit sa bouteille d'une traite et signale à la serveuse pour une quatrième. Boit-sans-soif. « C'est bizarre. De se retrouver en 2018 comme si rien s'était passé. C'est juste... vraiment chelou. J'crois que j'suis trop habituée au manoir et ça c'est encore plus chelou que tout le reste. » Elle se frotte le visage, serait presque à tendre les mains pour lui tapoter le bras. Mais ça voudrait dire un contact peau contre peau, et elle arrive à s'arrêter juste avant que leurs épidermes se touchent vraiment. A la place, elle manque de renverser la boisson d'Amos, et elle laisse sa tête tomber au creux de sa paume avec un marmonnement inaudible. « Elle est vachement bonne leur bière. Presque aussi bonne qu'une blonde de chez moi. J'sais pas ce qu'ils foutent dedans, les écossais, mais ça doit être de sacrées stéroïdes. »

Elle s'interrompt un instant, lâche un gloussement que personne n'aurait pu entendre si elle était dans son état normal. « J'crois tu vas devoir me porter jusqu'à la boucle en vrai. »
Revenir en haut Aller en bas
 
all is fair in alcohol and war (amos)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Zack Fair.
» 01. [Appartement Pillsbury/Schuester] Blame It on the Alcohol !
» (TERMINE) Un piège pas très fair-play [PV Zack]
» Amos Daragon
» Comment contrer un mumak?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
IMAGINARIAE CURIOSITATES ::  :: Tenterden :: the white lion pub-