watch your back when you can't watch mine ☾☾ amos
 ::  :: Imaginariae Curiositates

Anathema Lyesmith
Iris déclencheur

avatar
☾☾ Miroir :

☾☾ Particularité :
provocation de pouvoirs. un regard soutenu, un peu de concentration, et elle force une particularité à se déclencher.
☾☾ Bizarrerie :
collectionne tout ce qui porte le chiffre 4. Les pins, stickers, étiquettes, les t-shirts, les bijoux, n'importe quoi qui puisse porter ce nombre et tombe sous son regard.
☾☾ Années :
trente-deux ans d'apparence, soixante-cinq en réalité.
☾☾ Occupation :
depuis peu, elle fait partie de la fête foraine, et tient le stand de confiseries quelques fois par semaine.
☾☾ Missives :
67
☾☾ Trogne & crédit :
priyanka chopra // galipette <3


MessageSujet: watch your back when you can't watch mine ☾☾ amos   Ven 15 Juin - 3:36



amos, anathema ☾☾ I've been watching you for some time, Can't stop staring at those ocean eyes


Les effluves sucrées de la fête foraine se mélangeaient à en laisser un goût sur la langue d'Anathema. Elle n'était pas sortie de la boucle depuis une heure que le jour coulait déjà dans le ciel, se laissait remplacer par la nuit fraîche. Elle posa l'une de ses mains sur son bras, le frottant doucement, regrettant d'avoir laissé sa veste sur le dossier de sa chaise de bureau et de n'avoir pris que des vêtements trop peu épais et aucun collant.
Elle se forçait à quelques sourires et de brèves conversations avec les clients que les néons de la fête attirait, ajoutait un bonbon ou deux aux enfants auxquels elle ne résistait jamais longtemps; parfois, elle sursautait de sentir une abeille là où elle pensait se saisir d'une confiserie, soupirant pour personne en particulier. La même vue, partiellement dissimulée derrière le bois de la cabane à confiseries dans laquelle elle s'affairait, s'offrait à elle depuis déjà bien des jours et des nuits et elle ne savait qu'en penser – ne savait, de l'anxiété de se savoir soumise au regard des mêmes personnes chaque jour ou de l'excitation d'enfin vivre une vie, lequel prenait le pas sur l'autre.

Le même creux dans la fréquentation de la confiserie se faisait sentir ce soir encore, à croire que la régularité et la monotonie des boucles gagnaient la réalité linéaire. Anathema, les sourcils froncés et l'air vaguement désintéressé, observait le monde s'activer d'une attraction à l'autre, écrasait un bonbon entre ses doigts à chaque fois qu'elle entendait les cris étouffés par la maison hantée de l'autre côté. Elle passait les doigts le long des planches qui faisaient la cabane, le long des rainures et dans les nœuds autrefois dessinés par le temps. Il n'était pas sûr, à en voir son air las et sa posture avachie sur un tabouret haut, qu'elle puisse un jour se faire à l'idée de devoir revivre une vie comme celle-ci – ça n'est pas qu'elle ne le voulait pas, mais elle ne savait pas si son corps et son esprit le supporteraient longtemps. C'était comme boire un verre de mauvais rhum après trente ans de grenadine – c'était étrangement amer, ça piquait le palais et ça faisait tourner la tête.
Elle soupira une énième fois à personne, fredonnant l'air qui s'échappait de la cabine de la grande roue, avant que son regard ne se focalise sur une silhouette qu'elle reconnaissait tant elle l'avait observée. Anathema se leva en hâte, sortant de la cabane avant même de l'annoncer à sa collègue, avant de se lancer à la poursuivre de l'ombre.
Elle était bleue puis noire puis rouge, dépendante des néons sous lesquels elle se mouvait pour exister, et ça ne rendait la tâche d'Anathema que plus simple. Elle restait, comme elle le faisait depuis Édimbourg, d'une dizaine à une vingtaine de mètres derrière l'ombre à néons, s'arrêtant devant une attraction ou l'autre quand il marquait une pause dans sa marche, se tournant l'air se rien quand il jetait un regard en sa direction. Elle n'était plus discrète depuis longtemps et le savait, mais elle pensait qu'il y avait comme un pacte dont personne n'avait jamais prononcé les conditions entre l'ombre et elle, et qu'il l'ignorait autant qu'elle s'intéressait à lui pendant ces courses poursuites. Alors elle faisait semblant, ne serait-ce que pour la forme, pour se persuader qu'elle essayait au moins de se faire invisible. Quand elle estimait que ce pût être nécessaire, elle se permettait de se rapprocher de lui, prête à bondir s'il le fallait, mais Anathema en retournait toujours à ses simples observations, presque déçue du manque d'action auquel elle était soumise. Un frisson lui vint entre deux tentes, et elle ne réfléchit pas avant d'accélérer le pas, pensant plus à se réfugier à l'abri du vent trop frais derrière une cabane qu'à celui qu'elle devait surveiller; seulement quand elle releva le regard, il était plus proche qu'il ne l'avait jamais été depuis Édimbourg.


X - WHEEL OF FORTUNE

coming back to where you started is not the same as never leaving.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
 
watch your back when you can't watch mine ☾☾ amos
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Watch Dogs
» R.M.S TITANIC IS BACK!
» One Piece 573
» Elvis Presley
» Batiman lekol tonbe Petyon-vil

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
IMAGINARIAE CURIOSITATES ::  :: Imaginariae Curiositates-