semer des étoiles ☾ kelly
 :: Frissons & Tremblements

Rhéane I. Thorpe
présentatrice météo

Rhéane I. Thorpe
☾☾ Miroir :

☾☾ Particularité :
Elle est la brume et l'ouragan. Ses pensées façonnent le ciel et ses humeurs le déchaîne. Alors que la foudre suit les palpitations de son cœur, la pluie, elle, glisse sur ses joues.
☾☾ Bizarrerie :
Fascinée par les bulletins météo, elle n'en rate jamais un et les documente soigneusement dans un petit carnet. Les nouvelles technologies, parfois plus si nouvelles, l'horripilent presque autant qu'elles l'effraient. Téléphones et autres immondices dérobées à leur propriétaire malchanceux s'entassent donc sous son lit, hors d'état de nuire.
☾☾ Années :
Vingt-huit ans de vie biologique, quatre-vingt-quinze d’existence.
☾☾ Occupation :
Gouvernante, grande sœur, épaule attentive. Elle guide les plus jeunes et éponge leurs larmes. À la nuit tombée, elle raccommode pantalons troués et collants effilés. En journée, elle sort de la boucle et va se cacher en coulisses où elle prépare les artistes à la scène. Costumes, fards et coiffures étranges sont sont affaire.
☾☾ Myocarde :
Divorcée, amoureuse, abandonnée.
☾☾ Missives :
264
☾☾ Trogne & crédit :
Zhenya Katava (avatar, DANDELION ☾ gifs, excelsior ☾ signature, endlesslove)


MessageSujet: semer des étoiles ☾ kelly   Lun 2 Juil - 1:31

semer des étoiles
KELLY & RHÉANE

☾ ☾ ☾ Rouge. Vert. Bleu. Roses et lilas. Tulles et satins passent entre ses doigts fatigués, se laissent tordre, plisser et couper. Étoffes éclatantes défilent et s’enfilent sur son aiguille. Nouvelle lubie, folie créatrice, chaque pièce sera désormais doté d’un jupon coloré, pris entre deux couches aux teintes plus sages. Secret bien gardé, dissimulé au cœur des différentes épaisseurs de tulle, danses et acrobaties sulfureuses révéleront ainsi cette nouvelle touche de couleur. À l’abri des regards, elle assemble, réinvente, dissimule les étrangetés trop perceptibles. Celles-ci sont les plus dangereuses et souvent les plus difficiles à camoufler. Bavardes, criardes ou vantardes, elles se battent pour rester visibles, rongent les fards et transpercent les fibres, l’obligeant à raccommoder inlassablement les costumes. Terrée dans sa tanière, elle rafistole et brode jusque tard dans la nuit, ne sortant qu’après le coucher du soleil. Chapiteau coquet, planté à la lisière de la fête foraine et minutieusement aménagé, son atelier – ou sa planque – est devenu sa deuxième maison, loin du vacarme de la fête et des conflits du manoir. Dissimulée en son cœur, c’est assise en tailleur que Rhéane assemble son dernier costume de la journée. Les yeux fatigués et des cloques aux doigts, elle pose enfin le jupon sur une grande table en bois, ramenée par bateau de la boucle parisienne. Véritable antiquité aux sculptures et pieds d’époque, personne n’a jamais trop su lui dire à quand remontait sa fabrication. Destiné à une acrobate, ce nouveau costume avait pour nécessité d’être plus fluide et pratique encore que le précédent, plus flamboyant que tous les autres. Dans un camaïeu de bleus marine égayé par une touche de jaune, elle avait choisi de tailler tout le bas dans de la tulle, sur laquelle elle était venue apposer une dernière épaisseur de satin, bleu roi cette fois-ci. Sur la table, tasses et verres en tout genre encombraient l’espace, la plupart encore à moitié plein. Délaisse, son thé du début de soirée avait déjà tout perdu de sa chaleur réconfortante. Pour ne pas jeter, elle porte la tasse à ses lèvres et aspire le liquide rougeâtre d’un seul coup, lui laissant un résidu âpre sur le palais. Les plus anciennes finissent dans un pot de fleur et le jupon atterri sur un portant, prêt pour le numéro du lendemain.

Dehors, la fraîcheur lui rappelle ses jours dans la boucle parisienne, loin de son Amérique natale, loin de la boucle new-yorkaise. Loin de lui. De ceux qui n’étaient pas avec eux, très peu savent qu’ils ont été amoureux. Feignant la gêne, elle évite le plus souvent le sujet, n’évoque que Roy et son penchant pour la boisson ou laisse jaser les curieux. Ses souvenirs, elle les avait roulés en boule et jeté loin par-dessus bord, loin d’elle et de sa nouvelle vie. Loin d’eux. Un mari violent, un amant fuyard. Le cœur serré, elle avance entre les flaques et les bâtons de barbe à papa, dépouillés de leur nuage de douceur. Elle le sait tout près, sûrement en train de rafistoler un vieux manège ou de courir partout, transpirant dans ses vêtements souillés par l’huile et la poussière. Son sourire lui était devenu étranger, sa voix n’était plus qu’une vieille chanson. Parfois, la mélodie lui revenait, mais les paroles s’étaient envolées. Elle sort un vieux walkman de sa poche arrière et rembobine la cassette. Offert par une des plus jeunes résidente de la boucle, elle n’avait pas osé lui expliquer son aversion pour les nouvelles technologies et se contentait donc de profiter de ce nouvel outil. La musique gagne doucement ses oreilles et, se pensant seule, elle s’essaie à quelques pas de danse. Une légère brise traverse le parc alors qu’elle fredonne « Feel the city breakin' and everybody shakin... ». Elle passe devant la grande roue et laisse l’air enjoué l’envahir. Son bassin fait des cercles alors qu’elle lève les bras et chante, un peu plus fort cette fois : « Ah, ha, ha, ha, stayin' alive, stayin' alive. ». Alors qu’elle pensait s’en tirer la dignité intacte, un bruit sourd lui parvient du sommet de la roue. En panique, elle court se cacher sous le support métallique, priant pour qu’il ne s’agisse que d’un pigeon maladroit.


☾ ☾ ☾
CODES © LITTLE WOLF.


la tête dans les nuages ♒︎ Quand la lune, écartant son cortège d'étoiles, jette un regard pensif sur le monde endormi, devant son front glacé je fais courir mes voiles, où je les soulève à demi. On croirait voir au loin une flotte qui sombre, quand, d'un bond furieux fendant l'air ébranlé, l'ouragan sur ma proue inaccessible et sombre s'assied comme un pilote ailé.
Revenir en haut Aller en bas
Kelly Cotton
Maître d'illusion

Kelly Cotton
☾☾ Miroir :

☾☾ Particularité :
l'illusionniste • créer des reflets et des effets, doit puiser dans ses propres ressources – souvenirs ou humeurs – pour générer bon ou mauvais
☾☾ Bizarrerie :
terreurs nocturnes • cauchemars paralysants, cris stridents, corps tremblant.
☾☾ Années :
on frôle le centenaire en vérité, en apparence seulement trente et une années.
☾☾ Occupation :
rouler des mécaniques, avoir les bons tuyaux, rétablir le courant, se prendre des taules et des tuiles, montrer de quel bois il vous chauffe. en somme, larbin, grouillot, factotum.
☾☾ Myocarde :
névrosé du corps, névrotique du cœur • divorcé, célibertaire, frivole. amoureux de l’amour. triste indécis.
☾☾ Missives :
364
☾☾ Trogne & crédit :
marlon fucking brando ☾ excelsior (ava, gif) endlesslove (sign)


MessageSujet: Re: semer des étoiles ☾ kelly   Jeu 2 Aoû - 5:05

semer des étoiles
rhéane & kelly

☾ ☾ ☾ Soirée dégagée, soleil fatigué, journée achevée. La lumière doucement descend sur la fête foraine, lui donnant des couleurs de dragées sucrées et autres bonbons acidulés. Plongée dans une atmosphère de soirée d’été, de celles qu’on ne voudrait jamais voir se terminer, l’air frais fouette le visage de l’homme au sommet. Rafale dans les cheveux et bourrasque dans les yeux. Il saisit la géante de fer avec un peu plus de conviction et davantage de raison lorsqu’une brise inspirée vient s’engouffrer sous le t-shirt souillé, le faisant dangereusement vaciller. Pas rassuré l’agile ouvrier, pas tout à fait assuré le voltigeur improvisé. Pas un nuage à l’horizon, tous chassés par le souffle d’Eole, seul le silence qui règne en maître, et personne pour le troubler.
Kelly, excepté.

« Qui a eu la brillante idée de m’envoyer là-haut déjà… » grince l’homme entre ses dents. S’en suivent légère plainte et vif grognement. « Ah si je le retrouve cet imbécile-là, attends voir que je te retrouve mon gars… »
Menaces écourtées lorsque le zéphyr, finalement s’éclipse. Kelly redresse la tête, desserre les doigts. Regard animé et yeux écarquillés, face à cette vue spectaculaire, devant ce spectacle extraordinaire. Simplicité d’un moment hors du temps, loin de tout, qui l’envahit sur le champ. Sentiment de puissance, sensation de liberté, celle qu’il chérit plus que tout et qu’il vénère tant. Les lèvres pleines qui s’étirent dans un sourire irrépressible, les bras tendus vers l’inaccessible. Et ce rire fracassant qui surprend la quiétude du moment, prend à témoin le temps fuyant, embrase les cieux, l’horizon et les vents. Egal des dieux, confrère de l’infini, ici Kelly est éternel, à cet instant précis, immortel.

Le soleil se couche, fatigué de sa journée. Kelly commence la sienne, la fête foraine une fois vidée. Outils à la ceinture, manches retroussées, le travail, enfin, peut commencer. Kelly a toujours adoré les rouages délicats de la grande roue. Poésie mécanique, charme régulier, du fantastique dans le structuré. Il s’est plusieurs fois extasié devant la justesse d’un tel ouvrage, allant jusqu’à en admirer chaque rouage. Il est comme ça Kelly, intéressé et appliqué, happé et passionné.

Et tandis qu’il s’égare un peu plus dans ses pensées, le regard concentré, et les doigts empêtrés, un son mélodieux se faufile, une voix chantante s’élève.

« Feel the city breakin' and everybody shakin... »

Kelly tend l’oreille, se tord le cou. Le refrain s’amorce, le souvenir s’annonce. Kelly connaît cette chanson, celle d’une époque qu’il n’a pas connue et qui pourtant l’a toujours rendu nostalgique.

« Ah, ha, ha, ha, stayin' alive, stayin' alive »

Instinctivement, la langue s’anime et la bouche mime, les phrasées si souvent écoutées, les paroles plus d’une fois fredonnées. Karaoké silencieux qui s’achève lorsque l’entrain laisse échapper le son. Celui qu’il fallait refréner, celui qu’il convenait de brider.

La suite lui vient limpidement, simplement, évidemment. Le spectateur clandestin, par sa voix, sans savoir, devient, l’acteur souverain. Le rideau se lève et la scène est à lui. La foire désolée fait écho, et le vide instauré forme les cœurs. Théâtre naturel au décor magistral, le duo improvisé s’échappe, au-delà des planches, par-delà les plaines.

« Life goin’ nowhere somebody help me. Somebody help me, yeah. I’m stayin’ alive »

Soudain l’outil tombe. Un bruit sourd retentit plus bas.
Le ténor s’arrête. Grimace qui déforme le minois, soucieux, le maladroit.

« Tout va bien en bas ? Je suis désolé je me suis laissé emporter et ma clé m’a échappé… » Le son est étouffé par les hauteurs de la géante rebondie, la voix est poussée, espérant être malgré tout saisie.

☾ ☾ ☾
CODES © LITTLE WOLF.


tu seras un homme ♒︎ Si tu peux être dur sans jamais être en rage, Si tu peux être brave et jamais imprudent, Si tu sais être bon, si tu sais être sage, Sans être moral ni pédant
Revenir en haut Aller en bas
Rhéane I. Thorpe
présentatrice météo

Rhéane I. Thorpe
☾☾ Miroir :

☾☾ Particularité :
Elle est la brume et l'ouragan. Ses pensées façonnent le ciel et ses humeurs le déchaîne. Alors que la foudre suit les palpitations de son cœur, la pluie, elle, glisse sur ses joues.
☾☾ Bizarrerie :
Fascinée par les bulletins météo, elle n'en rate jamais un et les documente soigneusement dans un petit carnet. Les nouvelles technologies, parfois plus si nouvelles, l'horripilent presque autant qu'elles l'effraient. Téléphones et autres immondices dérobées à leur propriétaire malchanceux s'entassent donc sous son lit, hors d'état de nuire.
☾☾ Années :
Vingt-huit ans de vie biologique, quatre-vingt-quinze d’existence.
☾☾ Occupation :
Gouvernante, grande sœur, épaule attentive. Elle guide les plus jeunes et éponge leurs larmes. À la nuit tombée, elle raccommode pantalons troués et collants effilés. En journée, elle sort de la boucle et va se cacher en coulisses où elle prépare les artistes à la scène. Costumes, fards et coiffures étranges sont sont affaire.
☾☾ Myocarde :
Divorcée, amoureuse, abandonnée.
☾☾ Missives :
264
☾☾ Trogne & crédit :
Zhenya Katava (avatar, DANDELION ☾ gifs, excelsior ☾ signature, endlesslove)


MessageSujet: Re: semer des étoiles ☾ kelly   Dim 17 Fév - 1:56

semer des étoiles
KELLY & RHÉANE

☾ ☾ ☾ Terrée sous la base métallique de la grande roue, à l’abri des regards, Rhéane attend. Qu’il l’oublie, passe à autre chose, s’en aille. Corvée délaissée, l’herbe humide lui arrive aux genoux et mouille ses chaussettes. Baladées par le vent, fleurs lui caressent la peau et, comme des draps chauds au réveil, lui font repousser encore un peu sa sortie du lit. « Tout va bien en bas ? Je suis désolé je me suis laissé emporter et ma clé m’a échappé… » Accent américain prononcé, mots mâchés et un air un peu charmeur. À voix unique, un homme unique. Ses mots parfaits, ses mots partis. Elle avait cru pouvoir l’oublier, que le temps grignoterait ses souvenirs comme la mer érode la falaise. Miette par miette, les sourires et les larmes, l’amour et la haine, jusqu’à ce que les grains de poussières eux-mêmes s’envolent. Mais Cotton restait. Inchangé, identique, intemporel. Accroché à sa peau comme les fleurs du même nom, d’une douceur insoutenable. Les premiers temps, elle voulait se frotter à vif. Tout nettoyer, tout effacer. Ses caresses, ses maladresses, ses promesses. Laisser l’eau tout emporter. Renaître. Mais rien n’y faisait, alors elle a juste laissé l’eau couler. Peut-être devrait-elle recommencer et attendre. Juste attendre. Il finirait par partir. Il l’oublierait, lui. Il l’avait déjà fait.

Elle se lève, sort de sa cachette.

Sûrement serait-il plus sage de rester dans l’ombre.

Elle se penche, récupère sa clé.

Sûrement souffrirait-elle moins si elle ne le voyait pas.

Elle s’approche de la longue échelle, serre le métal froid entre ses doigts.
Sûrement s’en voudrait-elle de ne pas être partie en courant.
Elle monte, un pied après l’autre, doucement. Le vertige la rattrape vite, l’incite à baisser la tête, mais elle continue. Confronté à celle qu’il a si vite jetée, peut-être s’en voudra-t-il assez pour lui apporter des réponses. À mi-parcours, elle hésite à revenir sur ses pas. Peut-être ne la reconnaîtrait-il même pas. Après tout, il avait eu une longue vie, remplie d’autres femmes. Des femmes qui avaient sûrement su l’intéresser plus de deux mois. Des femmes qu’il avait peut-être épousées. Il ne lui avait pas adressé un mot depuis que les boucles avaient été rassemblées, la voilà peut-être, l’explication. Il ne se souvenait plus d’elle.

Du haut de la roue, on peut voir tout Tenderden. Ses petites maisons mal éclairées, noyées par les lumières de la fête foraine. Du haut de la roue, elle le voit lui. Grand, costaud, beau. Elle aimerait le trouver laid, la carne nécrosée par toutes les larmes qu’il lui a fait verser. Kelly Cotton et ses fleurs imbibées de poison. « T’as fait tomber ça. » Sans attendre d’être invitée, elle grimpe sur la nacelle, peu décidée à tomber de l’échelle. « Alors comme ça tu t’occupes des réparations. Tu dois pas mal traîner dans le coin, pourtant je ne t’ai jamais vu. On pourrait presque croire que tu m’évites Cotton. Quelque chose à se reprocher peut-être ? » Elle n’avait pas prévu de l’attaquer aussi vite, mais elle ne pouvait pas risquer qu’il lui file encore entre les doigts.



☾ ☾ ☾
CODES © LITTLE WOLF.


la tête dans les nuages ♒︎ Quand la lune, écartant son cortège d'étoiles, jette un regard pensif sur le monde endormi, devant son front glacé je fais courir mes voiles, où je les soulève à demi. On croirait voir au loin une flotte qui sombre, quand, d'un bond furieux fendant l'air ébranlé, l'ouragan sur ma proue inaccessible et sombre s'assied comme un pilote ailé.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: semer des étoiles ☾ kelly   

Revenir en haut Aller en bas
 
semer des étoiles ☾ kelly
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Kelly Kelly Vs Eve Vs Natalya
» ? Toiles d'araignées et fumée...
» Au clair des étoiles~
» Kelly Kelly & Eve Vs Maryse & Velvet Sky
» Sheamus /w Kelly Kelly Vs Cody Rhodes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
IMAGINARIAE CURIOSITATES :: Frissons & Tremblements-