{Nataula} - Puisque je te dis qu'il faut souffler pour éteindre les bougies du gâteau !
 ::  :: Le Manoir

Shaula O'Toole
Brasier vivant

avatar
☾☾ Miroir :

☾☾ Particularité :
Torche Humaine
☾☾ Missives :
464
☾☾ Trogne & crédit :
Charlotte McKee - Crescent Moon


MessageSujet: {Nataula} - Puisque je te dis qu'il faut souffler pour éteindre les bougies du gâteau !    Mar 10 Juil - 16:27

Puisque je te dis qu'il faut souffler pour éteindre les bougies du gâteau !

Nate + Shaula = Nataula

La boucle était devenue ta demeure depuis que tu étais entrée à l'intérieur. Elle était chaleureuse, elle était moelleuse, elle était doucereuse, tellement cajoleuse. Tu n'aimais pas en repartir, tu ne voulais pas dépérir, tu voulais rester à tes vingts-deux ans, car tu les aimes tes vingts-deux printemps. Ils te vont si bien, que tu ne veux pas en changer. Ton corps est tien, même si parfois tu as l'impression qu'il t'es étranger. Prendre feu ceci est presque ton quotidien. Tu aimes à en sourire, tu aimes même en rire, parce que tu le sais, tout le monde aimerait avoir ce don, même si tout le monde n'est pas digne d'un don, et ceci n'est pas une farce, parce que souvent la vie est une sacré garce. Enfin, tu es ici avec ta soeur, ton frère aussi, tu les aimes, tu les chéris, mais tu vis aussi ta propre vie, comme s'ils n'étaient pas toujours ici. Mais ils ne sont jamais loin de ton esprit, toujours quelques parts dans ta tête, dans ton coeur, et pour eux, rien ne t'arrêtes, même si tu n'as pas l'âme d'un tueur, tu es une gentille fille, belle, douce, enflammée, tu ne fais jamais les choses à moitié, c'est un peu ta marque de fabrique. Tu avances, tu poses les briques, qui font de ta vie ce qu'elle est aujourd'hui, comme si finalement, tu étais au bord du Mississippi, ou quelques parts dans un petit coin de paradis. Mais pour le moment, tu n'es qu'au manoir, tu te regardes dans un miroir, tu admires ce corps si parfaitement formé, et soudain, tu as une envie de cuisiner. Alors tu te rends dans cette pièce, celle où tu aurais bien fait un gâteau en compagnie de ta nièce, mais tu n'en as pas, alors tu te contenteras, d'un oeuf au plat, ou d'un autre repas, tout ce qui te tombera sous la main fera l'affaire. Tu cherches du regard les aliments qui pourraient être riche en fer. Il n'y a pas grand chose pour toi, enfin, encore faut-il que tu regardes attentivement. Parce que oui, il y a des petits pois, qui bien préparé pourraient t'emmener au firmament. Non, tu ne peux pas t'extasier de la sorte avec cela, non, ce n'est pas vraiment possible, alors tu cherches une autre cible, ton regard tombe sur une plaquette de chocolat. Cela te convient mieux même si ça ne remplira pas ton estomac. Soudain, tu entends un bruit, quelqu'un arrive, peut être que c'est lui ? Ton frère, ou ta soeur, tu n'en sais rien, mais cela fait battre ton coeur, comme si tu sentais qu'il allait se passer quelques choses, à moins que tu n'oses, agir selon ton bon vouloir, comme si le temps passait à travers une passoire. Et la personne entre dans la pièce éclairée, alors tu décides simplement de la saluer, sans doute qu'il veut cuisiner, ou simplement manger, comme toi.


Revenir en haut Aller en bas
Nate S. Allen
Souffle à deux temps

avatar
☾☾ Miroir :
Call me in the afternoon ☾
☾☾ Particularité :
Souffle tempéré ☾ Expirer, profondément. Se brûler la langue en même temps. Souffler dans le creux d'une oreille, frisson qui parcours l'échine.
☾☾ Bizarrerie :
Fascination fantastique ☾ Collectionner ces objets, incompréhension mêlée à un désir d'admirer. Magie élémentale, magie naturelle, phénomènes inexpliqués qui piquent la curiosité. Poupée vaudou sans nom conservée précieusement. Autres objets occultes faisant office de décoration.
☾☾ Années :
103 ans ☾ 27 ans
☾☾ Occupation :
Écrivain ☾ La plume danse sur la feuille lorsque l'esprit se perd. // Chanteur ☾ Spectacle intime un jour, performance publique l'autre jour. Divertissement public et chanteur de salon.
☾☾ Myocarde :
Battre au rythme de la musique ☾ Cœur libre, douce frénésie. Organe fébrile facilement emballé, rebuté par l'idée d'être enfermé. Échines masculines ou féminines, seul importe le charme dégagé.
☾☾ Missives :
453
☾☾ Trogne & crédit :
Devon Portielje // Instagam Half Moon Run [Images] // Bloody Horizon [Avatar+miroir]


MessageSujet: Re: {Nataula} - Puisque je te dis qu'il faut souffler pour éteindre les bougies du gâteau !    Ven 13 Juil - 19:08

Puisque je te dis qu'il faut souffler pour éteindre les bougies du gâteau !

ft. Shaula

J'ai faim. Mon estomac gronde, furieux. Mes jambes ne veulent pas s'activer. J'ai faim, mais j'ai trop la flemme pour bouger. Alors je reste assis à mon bureau, impuissant. Je tente de me distraire. Attrape un carnet. Trace des lignes de toutes sortes, envie de dessiner, sans avoir de réelle motivation de le faire. Je m'énerve contre mon envie de créer, mélangée à la paresse qui m'envahit. Je ne sais pas dessiner, mais je pourrais au moins me forcer. D'un geste de la main, le carnet s'envole, puis s'écrase un peu plus loin. La faim me rend terriblement irritable. J'ouvre un tiroir, puis deux. Je fouille un peu partout. Je ne me souviens pas d'avoir caché de la nourriture dans ma chambre cette semaine, mais on ne sait jamais. Ce serait un peu comme trouver de l'argent dans la poche d'un pantalon. Mais il n'y a rien. Que des petits bouts de papiers et quelques emballages vides. Et la dernière fois que j'ai goûté à du papier, je l'ai amèrement regretté. Je ne sais pas ce qui m'était passé par la tête, d'ailleurs...

Je sens une poussée soudaine de motivation. Je me lève, plein d'espoir. Et retombe aussitôt, sur mon lit cette fois. Ma motivation s'est envolée, comme si elle n'avait jamais existé. Je serre les dents de frustration. Je hais ces moments incapacitants. Et mon ventre qui gronde encore. Il faudrait vraiment que je pense à me préparer de la nourriture d'avance. Quitte à me faire des réserves de bonbons et autres trucs à grignoter. Au moins, je pourrais calmer ma faim jusqu'à ce que je me botte suffisamment les fesses pour obtenir un repas convenable. « Bon. » Ce mot qui ne sert à rien. Destiné à me motiver. Mais on sait tous que dire « bon » ne mène qu'à une réflexion, sinon un spasme bref. Bon. Mot qui résonne dans ma tête. Je devrais me bouger les fesses. Faire un effort. Je n'ai pas vraiment envie de me laisser crever de faim. Et hurler jusqu'à ce que quelqu'un m'entende et vienne me porter à manger n'est pas une option. Je ne suis plus un gamin. À 103 ans, je devrais être en mesure de me nourrir moi-même. 103 ans... Ça me fait beaucoup d'années au compteur, quand même. Et je suis encore là à espérer que de la nourriture me tombe dessus comme par magie. Contrairement à ce qu'on dit, la vieillesse n'apporte pas nécessairement la sagesse. On peut être vieux et con. Peut-être parce que je ne fais pas mon centenaire.

Je crois que mon estomac n'est pas un estomac, mais un monstre affamé. C'est la seule raison logique qui explique le bruit que je viens d'entendre -et de produire. Grognant autant que la bête dans mon ventre, je me redresse. Je ferme les yeux, essayant de taire mes pensées, mes émotions et tout ce que je peux ressentir en ce moment. Puis, dans un effort ultime, je me lève. J'ouvre un œil. Puis l'autre. Hé, je suis debout! Joyeux grognement de la part du monstre. Je n'ai peut-être pas de motivation, mais je sens un regain de détermination monter doucement. Mes pas me portent machinalement vers la cuisine. Je ne sais pas ce que j'y trouverai. Mais c'est bien l'endroit où j'ai le plus de chance de dégoter quelque chose à manger.

J'y entre, finalement plus déterminé que je ne croyais l'être. Je. Vais. Manger. Mais il semble que je ne sois pas le seul à avoir un creux. Une silhouette féminine qui me salue. Je ne la connais pas « Salut...? » Je l'ai déjà croisée dans la boucle, de loin. Mais je ne sais pas son nom. « Ça te dirait de cuisiner un truc? » Question posée sans vraiment réfléchir. Je n'avais pas de motivation pour le faire tout seul, mais si j'ai quelqu'un pour m'aider... Après, j'aurais peut-être dû me présenter d'abord. Mais j'ai faim. Et je n'ai pas l'habitude d'être très délicat dans mes premières approches. Je suis toujours un peu « trop ». Je me rattrape. « Moi c'est Nate, sinon. J'crois bien que je t'ai déjà vue dans la boucle... » Courte pause. Main rapidement glissée dans les cheveux. « Je suis désolé pour mon manque de tact. » Je devrais vraiment faire plus attention à ma façon d'aborder les gens. Mais j'ai si faim!
Revenir en haut Aller en bas
Shaula O'Toole
Brasier vivant

avatar
☾☾ Miroir :

☾☾ Particularité :
Torche Humaine
☾☾ Missives :
464
☾☾ Trogne & crédit :
Charlotte McKee - Crescent Moon


MessageSujet: Re: {Nataula} - Puisque je te dis qu'il faut souffler pour éteindre les bougies du gâteau !    Lun 16 Juil - 17:26

Puisque je te dis qu'il faut souffler pour éteindre les bougies du gâteau !

Nate + Shaula = Nataula


Tu ne t'attendais pas à une visite à vrai dire, tu ne t'attendais à rien, peut être que c'est pire. Tu ne pensais pas que quelqu'un arriverait, mais il est là, comme la marée. Elle est montante, elle grimpe presque irritante, puis une fois le repas pris, elle s'en ira loin d'ici. Il en va de même pour ce jeune homme que tu ne connais pas, tu ne sais pas qui il est, mais déjà, tu l'as vu de loin, d'un regard hébété. Tu réfléchis où tu as pu le voir, mais tu ne trouves pas, désespoir. Il te dit simplement vaguement quelques choses, tu le salues donc, tu l'oses, parce que tu as compris que vous alliez passer un peu de temps ensemble, il a faim, comme toi, mais peut être qu'il a besoin d'un peu d'aide, il semble, en tout cas, que ce soit le cas. Parce qu'il te demande si ça te dirait de cuisiner un truc, comme si tu allais faire le repas pour lui aussi. Mais si tu as faim, tu ne vas pas lui faire la popote. Non, tu ne lui ferais même pas de la compote, mais peut être qu'à vous deux, cela exaucera son voeux, celui d'avoir à manger, sans lever le petit doigt de pied. Tu souris parce que tu le fais souvent, et son estomac fait le gourmand, il en oublie les modalités de présentation, puis finalement, il donne son prénom sans prétention. Nate, c'est ainsi qu'il s'appelle, alors ton prénom, tu le lui épèle.

" Moi, c'est Shaula, enchantée de te croiser véritablement par ici. T'en fait pas pour le tact, je crois pas que ça soit ma plus grande qualité, non plus. T'avais une idée de plat en tête, ou bien on regarde ce qu'il y a dans les placards pour se mijoter un petit quelques choses ? "

Peut être qu'il avait une idée, parce que toi, tu n'en avais pas vraiment, tu voulais juste grignoter, pas émoustiller tes papilles jusqu'au firmament. Mais s'il est doué, peut être que vous allez pouvoir bien manger. Parce que oui, tu sais cuisiner, mais ce n'est pas ta principale qualité. Tu attends donc qu'il te réponde, voir si vous allez cuisiner au four à micro-ondes. Mais tu te souviens qu'il n'a pas encore été inventé. Il ne le sera que dans cinq années, enfin, si la journée n'était pas bloquée. Pourtant, son invention accidentelle n'est pas si lointaine, mais tu ne peux pas faire dans la dentelle, tu ne peux pas t'en servir. Tu te mets donc à déjà regarder dans un premier placard, te baissant pour qu'il pique un fard, en observant, d'un peu trop près ton séant.


Revenir en haut Aller en bas
Nate S. Allen
Souffle à deux temps

avatar
☾☾ Miroir :
Call me in the afternoon ☾
☾☾ Particularité :
Souffle tempéré ☾ Expirer, profondément. Se brûler la langue en même temps. Souffler dans le creux d'une oreille, frisson qui parcours l'échine.
☾☾ Bizarrerie :
Fascination fantastique ☾ Collectionner ces objets, incompréhension mêlée à un désir d'admirer. Magie élémentale, magie naturelle, phénomènes inexpliqués qui piquent la curiosité. Poupée vaudou sans nom conservée précieusement. Autres objets occultes faisant office de décoration.
☾☾ Années :
103 ans ☾ 27 ans
☾☾ Occupation :
Écrivain ☾ La plume danse sur la feuille lorsque l'esprit se perd. // Chanteur ☾ Spectacle intime un jour, performance publique l'autre jour. Divertissement public et chanteur de salon.
☾☾ Myocarde :
Battre au rythme de la musique ☾ Cœur libre, douce frénésie. Organe fébrile facilement emballé, rebuté par l'idée d'être enfermé. Échines masculines ou féminines, seul importe le charme dégagé.
☾☾ Missives :
453
☾☾ Trogne & crédit :
Devon Portielje // Instagam Half Moon Run [Images] // Bloody Horizon [Avatar+miroir]


MessageSujet: Re: {Nataula} - Puisque je te dis qu'il faut souffler pour éteindre les bougies du gâteau !    Jeu 26 Juil - 19:40

Puisque je te dis qu'il faut souffler pour éteindre les bougies du gâteau !

ft. Shaula

Shaula. C'est un joli nom. Ça lui va bien. Elle me dit de ne pas m'en faire pour le tact. Ça me rassure. J'essaie toujours de faire attention. Mais au fond, je sais que je suis toujours à risque. À risque de commettre un impair. À risque d'être le malheureux gagnant du gros lot; jugements formulés sur ma personne, parfois tus, parfois dévoilés. Jamais désirés. Je ne réfléchis pas trop longtemps. Il semblerait qu'elle ne soit pas contre l'idée de cuisiner quelque chose. Sourire timide étirant mes lèvres. J'ai trop faim pour être complètement présent. Une partie de mon esprit est obnubilée par les cris du monstre habitant mon estomac. Je suis venu ici avec une seule idée en tête, et ce n'est pas un plat. Mes pensées sont axées sur la nourriture en général. Mes trouvailles se seraient limitées à un bout de pain, j'aurais été satisfait. Pour un instant, certes, mais même un instant compte. « Je n'avais pas d'idée particulière autre que trouver à manger. Je suis donc totalement pour le fait de fouiller et voir ce qu'on arrive à trouver. » Peut-être qu'on pourra faire des pâtes. Si on trouve des conserves et des pâtes. J'arrive à faire des pâtes, normalement. Je dois seulement éviter de souffler dessus. Enfin, pour les réchauffer, ça va. Pour les refroidir, c'est que j'ai trop faim pour me concentrer. Donc, forcément, elles seront trop froides. Je divague, encore. Mes pensées dérivent beaucoup trop loin, beaucoup trop vite.

Shaula est déjà à la recherche d'ingrédients. Penchée, à regarder dans un placard. Je n'ose pas trop la regarder. Ce serait indécent. C'est qu'elle est jolie, Shaula. Elle le fait peut-être exprès. Je ne sais pas. Je ne peux pas lire dans les pensées. Non, moi, j'ai hérité d'une particularité inutile. Et si je ne fais pas attention, je risque de ne plus jamais pouvoir chanter. D'ailleurs, j'ai laissé ma bouteille d'eau dans ma chambre. Dans mon élan de motivation, je l'ai oubliée. Guidé par la faim, j'ai fait abstraction de ma soif. Je choisis un autre placard. À quoi bon fouiller le même, tous les deux? Mes yeux se posent sur toutes sortes de choses, pas toutes comestibles. Je trouve un chaudron. Je ne sais pas encore ce que nous cuisinerons. Mais dans le doute, je le sors. Le dépose sur le comptoir. Puis retourne à mes recherches.

Mirettes attirées par un sac. Je prends le temps de lire ce qui y est écrit. De la farine. Ce ne sont pas des pâtes. Mais de la farine, ça peut servir à cuisiner un tas de trucs. Alors je lance l'idée, comme ça. « Tu crois qu'on pourrait faire un gâteau? J'ai trouvé de la farine. » Je me retourne, guettant sa réaction. « Si on trouve des œufs et les autres ingrédients. Tu crois qu'il y a de la vanille ou du chocolat? » J'ai déjà fait des gâteaux. Quand j'étais petit. Ma maman me demandait de l'aider à ramollir le beurre en soufflant dessus. Main qui glisse dans mes cheveux, sans que je ne m'en rende compte. Un gâteau, ce serait bon.
Revenir en haut Aller en bas
Shaula O'Toole
Brasier vivant

avatar
☾☾ Miroir :

☾☾ Particularité :
Torche Humaine
☾☾ Missives :
464
☾☾ Trogne & crédit :
Charlotte McKee - Crescent Moon


MessageSujet: Re: {Nataula} - Puisque je te dis qu'il faut souffler pour éteindre les bougies du gâteau !    Ven 3 Aoû - 18:05

Puisque je te dis qu'il faut souffler pour éteindre les bougies du gâteau !

Nate + Shaula = Nataula


Tu te fous royalement du tact, du talque aussi, enfin de tout ce qui ressemble à cela, parce que toi tout ce que tu veux, c'est la chaleur d'un corps, mais avant ça, tu veux la chaleur d'aliments qui te rempliront le ventre. Ouais, tu as faim, et ce n'est pas seulement une fin en soie, mais bien une faim de loup. Bon d'accord, peut être pas de cette façon là, mais tu te dis que tu as bien fait de ne pas porter tes sous-vêtements les plus précieux, ceux qui sont en soie, sinon, cela aurait été la fin pour eux, car tu sens que tu brûles de l'intérieur depuis que Nate est arrivé. Serais-tu en train de brûler pour lui ? Non, pas encore, mais un homme qui fait la cuisine, c'est quelques choses que tu apprécies, qui te séduirais presque. Bon d'accord, dans la ligne qu'est le temps, en 2018 cela ne fait plus fantasmer les jeunes femmes dans leurs chaumières mais techniquement en 1941, cela est quelques choses de rares, alors tu apprécies l'effort, lui demandant toutefois, ce qu'il avait en tête comme idée, parce que peut être c'est la faim des haricots qui arrive plus vite qu'on ne le pense, à moins que ça ne soit la fin des abricots. Mars, ce n'est pas la saison des abris, surtout que si on calcule bien, ils sont bombardés, donc oui, finalement, c'est bien la fin des abris colorés à la chair humaine. Oui, la nouvelle décoration pourrait faire fureur. Mais revenons à nos moutons. Tiens, tu te dis qu'une petite côtelette d'agneau pourrait remplir ton estomac, mais est ce que ça existe seulement ici dans cette cuisine ? Tu te fais saliver pour rien, alors que tu n'as même pas eu la réponse de Nate. Il est donc pour fouiller et trouver à manger. Tu ne le lui dis pas, mais tu l'as déjà fait, de façon distraite cela dit, alors peut être que vous pourriez recommencer à deux. Alors tu le fais et tu mets volontairement tes fesses en évidence, et déjà tu le vois rougir en voyant cela, peut être même qu'il se demande si tu fais pas exprès, ce qui te fait sourire, mais comme tu as la tête dans le placard, il ne s'en rends pas forcément compte. C'est tellement drôle de jouer avec ça, avec un physique qui ne corresponds pas forcément aux normes de 1941, mais un physique qui reste absolument parfait pour émoustiller les hommes, et les femmes aussi. Alors il fouille, il trouve un petit chaudron pour faire cuire que vous allez mangé, puis il trouve de la farine, et il te fait part de son idée. Et tu souris te relevant avec un sachet de levure dans les mains.

" Fais moi voir cette farine d'abord. "


Tu la regardes, et finalement tu en prends une poignée que tu lui jettes dessus en riant. Tu n'as pas pu t'empêcher de le faire. S'il avait trouver les oeufs en premier, tu n'aurais pas fait d'omelette sur sa chevelure mais là, la farine, tu ne pouvais pas passer à côté.

" Pardon, c'était pour voir si elle était comestible. Verdict ? Mais oui, il doit y avoir des oeufs et du chocolat dans le coin, j'ai déjà trouver la levure en tout cas. "

Et pour te faire pardonner, tu lui nettoies le nez, car il reste encore un peu de farine dessus. Vos recherches vont reprendre, enfin en théorie.



Revenir en haut Aller en bas
Nate S. Allen
Souffle à deux temps

avatar
☾☾ Miroir :
Call me in the afternoon ☾
☾☾ Particularité :
Souffle tempéré ☾ Expirer, profondément. Se brûler la langue en même temps. Souffler dans le creux d'une oreille, frisson qui parcours l'échine.
☾☾ Bizarrerie :
Fascination fantastique ☾ Collectionner ces objets, incompréhension mêlée à un désir d'admirer. Magie élémentale, magie naturelle, phénomènes inexpliqués qui piquent la curiosité. Poupée vaudou sans nom conservée précieusement. Autres objets occultes faisant office de décoration.
☾☾ Années :
103 ans ☾ 27 ans
☾☾ Occupation :
Écrivain ☾ La plume danse sur la feuille lorsque l'esprit se perd. // Chanteur ☾ Spectacle intime un jour, performance publique l'autre jour. Divertissement public et chanteur de salon.
☾☾ Myocarde :
Battre au rythme de la musique ☾ Cœur libre, douce frénésie. Organe fébrile facilement emballé, rebuté par l'idée d'être enfermé. Échines masculines ou féminines, seul importe le charme dégagé.
☾☾ Missives :
453
☾☾ Trogne & crédit :
Devon Portielje // Instagam Half Moon Run [Images] // Bloody Horizon [Avatar+miroir]


MessageSujet: Re: {Nataula} - Puisque je te dis qu'il faut souffler pour éteindre les bougies du gâteau !    Jeu 9 Aoû - 23:02

Puisque je te dis qu'il faut souffler pour éteindre les bougies du gâteau !

ft. Shaula

Shaula semble avoir trouvé quelque chose. Elle a un sac dans les mains, mais je ne sais pas ce qu'il contient. Elle se contente de sourire, puis elle me demande de lui faire voir la farine. Je ne comprends pas trop pourquoi; de la farine, ça ne périme pas. En plus, on vit la même journée à l'infini. Je me retient de hausser les épaules -ce ne serait pas très poli- et je lui tend la farine. Elle y jette un coup d’œil. Je me dis qu'elle voit bien que la farine est tout à fait comestible, qu'il n'y a rien d'étrange dedans. Mais elle en prend une poignée et me la jette à la figure. J'écarquille les yeux de surprise. Je ne m'y attendais définitivement pas. Mais je sais qu'il n'y avait rien de méchant derrière ce geste. Elle rigole, doucement. Je me mets aussi à rire. J'aime bien rire. Ça me fait du bien. Ça me distrait un peu de ma faim. Sa voix résonne à mes oreilles. Je toussote un peu, j'ai de la farine dans la bouche. C'est sec, mais un peu doux en même temps. Mais comme ça ne goûte rien, ce n'est pas très agréable. Je secoue légèrement la tête, pour me débarrasser d'une partie de la farine. Puis, j'essuie mes yeux et ma bouche.« Oui *tousse*, elle est comestible! Mais pour être franc, de la farine toute seule, ce n'est pas très bon. » Puis elle me dit qu'il y a probablement les ingrédients manquant aux alentours. Et qu'elle a déjà trouvé de la levure. Oh, ce doit être le sac au mystérieux contenu. C'est bien. Sans levure, notre gâteau aurait été plutôt plat. Et je crois que ni elle, ni moi n'aurions eu envie de manger un gâteau tout écrasé.

Puis, me surprenant encore une fois, elle nettoie le bout de mon nez. J'ai dû oublié d'essuyer un petit peu de farine. Je devais avoir l'air bien idiot, à nettoyer mon visage en oubliant un petit bout. Je souris. Léger sourire en coin. Je murmure un « merci », une étincelle dans les yeux. Elle ignore que cet éclat vient du fait que je trouverai une façon de lui rendre la pareille. Je parle de la farine, évidemment. Mon ventre gronde. Bruit subtile, mais qui me ramène à la réalité. J'ai faim. Il faut qu'on fasse ce gâteau. Sinon, je vais me digérer de l'intérieur. Ou pire. Je perdrai conscience sur le sol. Comme un idiot qui attend trop longtemps avant de manger. Ce que je suis, incontestablement. Mais il n'y a nul besoin que quiconque le sache. Alors, la seule chose logique à faire est de retourner aux placards. Et au comptoirs. Bref, à la recherche des ingrédients manquants. Je vois par-dessus l'épaule de Shaula, quelque chose qui attire mon attention. Enfin, par-dessus son épaule, c'est une façon de parler. C'est plutôt en diagonale derrière elle. Alors je m'approche, puis la contourne, frôlant son bras au passage. La faim me rend d'une maladresse! Je m'empare de mon butin, comme un enfant, triomphant. « Du chocolat! » Ce gâteau sera décidément très bon!


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Shaula O'Toole
Brasier vivant

avatar
☾☾ Miroir :

☾☾ Particularité :
Torche Humaine
☾☾ Missives :
464
☾☾ Trogne & crédit :
Charlotte McKee - Crescent Moon


MessageSujet: Re: {Nataula} - Puisque je te dis qu'il faut souffler pour éteindre les bougies du gâteau !    Lun 13 Aoû - 18:00

Puisque je te dis qu'il faut souffler pour éteindre les bougies du gâteau !

Nate + Shaula = Nataula


De toute évidence, il ne comprend pas pourquoi tu lui demandes cela pour la farine. Ne voit-il donc rien venir ? Non, il ne voit rien venir du tout ce qui rends la chose encore plus drôle et amusante. Surtout qu'il te donne la farine sans rien dire, il sait qu'elle est bonne cette farine, qu'il n'y a pas de risques qu'elle soit périmée, parce que la même journée revient encore et encore. Surtout de la farine, la farine a une conservation longue durée, à défaut de faire la conversation pendant longtemps. Alors tu lui lances une poignée sur la tête. Si tu avais pu avoir un appareil photo pour immortaliser ce moment, la photo aurait pu être véritablement épique, mais tu n'as rien pour agir de la sorte, tant pis, sa tête restera simplement gravée dans ta mémoire, parce qu'elle était fameuse, puis tu éclates de rire, et là encore il ne comprends pas tout de suite, mais il finit par se mettre à rire à son tour, un peu d'autodérision ne fait pas de mal. Alors il s'essuie un peu le visage, il en a de partout mais au moins il peut voir correctement celle qui lui a fait cet affront, même s'il ne le prends pas du tout comme tel. Tu te demandes ce qu'il aurait fait s'il l'avait pris de cette façon d'ailleurs. Peut être qu'il aurait voulu te tuer à lui avoir enfariné la gueule. Mais ce n'est pas le cas, alors la confection du gâteau va pouvoir continuer, vous avez la farine et la levure, c'est déjà pas mal, non ? Et finalement, il répond à ta question et tu éclates à nouveau de rire. Tu fais donc mine de ne pas le croire, et tu goûtes un peu de farine. Tu fais un grand sourire, pour toi, elle est très bonne cette poussière. Il t'amuse, alors tu continue de t'amuser avec lui en lui nettoyant le bout du nez. Il lui reste encore un peu de farine sur la tête, mais ce n'est qu'un détail insignifiant. Tu ne sais pas s'il compte se venger, ce serait de bonne guerre mais son ventre émet un son de gargouillis presque inquiétant. Il a vraiment faim, trop peut être qu'il voudrait autre chose qu'un gâteau après tout, n'est ce pas ? Peut être mais pour le moment, c'est le gâteau qui prime évidement. Alors il s'approche de toi mais finalement te contourne pour trouver le chocolat. Il exulte, il sait que les ingrédients sont presque tous là. Il ne manque que des oeufs ou presque.

" Le dernier qui trouve les oeufs est une poule mouillée. "

Voilà, le défi était lancé, alors tu cherchais du regard les oeufs pendant qu'il était encore triomphant avec sa tablette de chocolat. Cela te faisait rire, vraiment, mais il te plaisait. Tu ne sais pas pourquoi tu ne l'as pas rencontré avant toutefois mais peu importe, vous allez vous faire votre gâteau, et ensuite le manger pour n'en laisser aucune miette à qui que ce soit.


Revenir en haut Aller en bas
Nate S. Allen
Souffle à deux temps

avatar
☾☾ Miroir :
Call me in the afternoon ☾
☾☾ Particularité :
Souffle tempéré ☾ Expirer, profondément. Se brûler la langue en même temps. Souffler dans le creux d'une oreille, frisson qui parcours l'échine.
☾☾ Bizarrerie :
Fascination fantastique ☾ Collectionner ces objets, incompréhension mêlée à un désir d'admirer. Magie élémentale, magie naturelle, phénomènes inexpliqués qui piquent la curiosité. Poupée vaudou sans nom conservée précieusement. Autres objets occultes faisant office de décoration.
☾☾ Années :
103 ans ☾ 27 ans
☾☾ Occupation :
Écrivain ☾ La plume danse sur la feuille lorsque l'esprit se perd. // Chanteur ☾ Spectacle intime un jour, performance publique l'autre jour. Divertissement public et chanteur de salon.
☾☾ Myocarde :
Battre au rythme de la musique ☾ Cœur libre, douce frénésie. Organe fébrile facilement emballé, rebuté par l'idée d'être enfermé. Échines masculines ou féminines, seul importe le charme dégagé.
☾☾ Missives :
453
☾☾ Trogne & crédit :
Devon Portielje // Instagam Half Moon Run [Images] // Bloody Horizon [Avatar+miroir]


MessageSujet: Re: {Nataula} - Puisque je te dis qu'il faut souffler pour éteindre les bougies du gâteau !    Sam 22 Sep - 5:21

Puisque je te dis qu'il faut souffler pour éteindre les bougies du gâteau !

ft. Shaula

Je lui montre le chocolat, triomphant. Presque comme un enfant. Je me concentre pour empêcher le monstre de gronder dans mon estomac. Je sais le butin proche. Mais si je pense trop au gâteau, je recommencerai à entendre ces sons inquiétants provenant de mon ventre. Alors je décide de relever le défi lancé par Shaula. Trouver des œufs. Mais je m'arrête un instant sur le jeu de mots. Poule mouillée, œufs. Je me retiens de secouer la tête, mi-amusé, mi-découragé. Je dépose le chocolat non loin des autres ingrédients essentiels. Trouver des œufs. Ne sachant trop s'ils y arriveraient. Je fouille la cuisine, regarde par-ci et par-là. Je trouve un contenant dans lequel l'ingrédient pourrait se cacher. L'ouvre ensuite, pour être déçu. Mine de rien, j'ai l'esprit compétitif. Je ne veux pas être une « poule mouillée ». « Regarde, là! Des œufs! » Je pointe un endroit vague derrière elle. Je mens, dans l'espoir qu'elle se prenne au jeu. Pour que je puisse gagner du temps, et trouver l'ingrédient pour vrai. Mais, à quelque part, je suis tenté de la laisser chercher. Comme ça, je pourrais me rendre plus utile. Être plus efficace. En allant mélanger les ingrédients secs, par exemple. En allumant le four. Ce genre de choses. Sachant que je l'ai envoyée sur une fausse piste, je ne peux pas m'empêcher de rire. Juste un peu. Les épaules tressaillent, secouées légèrement. Quelques notes fausses, mais sincères, résonnent dans l'air. C'est un peu ma revanche pour la farine. Rien de bien mesquin, bien entendu. « Et si on faisait autrement? Un cherche les œufs, l'autre commence le gâteau? » Malheureux grondement s'échappant, trahissant à nouveau mon empressement.

Je fais un tour sur moi-même, cherchant la chose à faire. Je ne sais pas si mon idée lui va. Évidemment, je préférerais commencer la recette. J'ai du mal à me concentrer. Je pourrais facilement passer à côté de l'ingrédient tant convoité. « Et si tu veux, on peut se mettre d'accord: ou alors il n'y a pas de poule mouillée, ou alors c'est moi. Après tout, ce n'est pas ton ventre à toi qui crie au secours! » Encore quelques notes. Bribes d'un rire sincère. Elle est plutôt sympathique. Je ne sais pas pourquoi je ne lui avais pas déjà parlé. Je suis plutôt sociable, en général. Pas toujours, certes. J'ai parfois des envies de m'isoler pendant de longues périodes. Mais, en général, je suis intéressé par les gens. Par leurs histoires. Par leurs blessures et leurs passions. Ce genre de choses, quoi. Je ne connais pas grand chose de Shaula, ,pour cause: c'est la première fois qu'on se parle. Mais je suis bien content d'avoir fait sa connaissance. L'atmosphère fini parfois par devenir lourde dans la boucle. « Qu'est-ce que t'en dis? » Sourire sincère qui étire mes lèvres.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: {Nataula} - Puisque je te dis qu'il faut souffler pour éteindre les bougies du gâteau !    

Revenir en haut Aller en bas
 
{Nataula} - Puisque je te dis qu'il faut souffler pour éteindre les bougies du gâteau !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Il en faut peu pour être heureux
» Il faut tomber pour mieux se relever
» Il faut travailler pour réussir sa vie, et même sa mort.
» Pour vivre heureux, faut pouvoir se déplacer
» La curiosité est un vilain défaut ! || PV Sapy

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
IMAGINARIAE CURIOSITATES ::  :: Le Manoir-