Rencontrer un Ednyfed, c'est une...expérience. ☾ F. Carter & Galahad
 ::  :: Le Manoir :: Chambres

Morgan Ednyfed
Miroir aux secrets

avatar
☾☾ Miroir :

☾☾ Particularité :
I'm a copycat. Copie l'apparence physique et la voix d'une personne après un contact. Peu copier aussi la personnalité et les manies si nécessaire.
☾☾ Bizarrerie :
Porte sur elle un collier avec une mèche de chaque personne composant sa fratrie.
☾☾ Années :
Trente-deux ans depuis des lustres.
☾☾ Occupation :
Trophée d'un homme dans une maison bien trop grande et glacée. Elle s'est prise de passion pour apprendre aux enfants de sa boucle temporaire à lire et écrire.
☾☾ Myocarde :
Autrefois épouse, la mort emportant son mari sans qu'elle n'en soit au courant. L'annonce ne lui briserait pas le cœur.
☾☾ Missives :
67
☾☾ Trogne & crédit :
Emilia Clarke/ DΛNDELION


MessageSujet: Rencontrer un Ednyfed, c'est une...expérience. ☾ F. Carter & Galahad   Lun 16 Juil - 23:52

Rencontrer un Ednyfed, c'est une...expérience
Carter & Galahad & Morgan

Non, non, ne m'arrache pas les cheveux. Non, je t'en supplie ne prend pas le tisonné ! Promis, cette nuit c'est la bonne, je te le donnerais ton enfant. Promis je serais plus obéissante, comme les femmes de tes amis.

Le silence et la nuit déchirées, anéantis par un cri. L'a-t-on entendu ? Les pensées sont confuses, elle ne se souvient pas, de ce rêve si terrifiant qui fut son quotidien pendant un moment. Elle sait juste qu'il devait avoir pour acteur principal son mari, personne d'autre où lui la rendrait dans cet état, même pas la mort elle-même...il faut dire, que les deux entités pour elle n'en formait plus qu'une, encore plus le jour où elle manqua de mourir de ses mains. Le corps tremble. Soubresaut incessant, le regard dans le vague. réajuster la vision, point d'ancrage, elle est « chez elle », dans sa chambre. Respiration courte et saccadée, elle descend du lit pour mieux en tomber.

Ranger. Les mains s'activent afin de bouger des objets déjà à leur place. La frustration, un grognement sort de la bouche alors qu'elle migre dans la salle de bain. Eau froide projetée sur le visage puis sur le miroir.

Je ne veux plus voir mon reflet.

Elle divague, va saisir la mèche de cheveux du frère, se concentre et ses traits changent. Galahad, à travers les ravages de l'eau, elle le voit. Son coeur se ralentit et son corps se calme. L'esprit est marqué sans se remémorer. Morgan s'approche de son lit, frisson partant du cou, dégringolant la colonne vertébrale. La lèvre inférieure se fait martyriser par les dents blanches. Oserait-elle ? Elle a besoin de lui. Il est le petit frère, mais aussi le grand frère et le père en même temps. Elle se glisse hors de sa tanière, une main caressant un mur irrégulier, puis une rampe d'escalier. La porte cède facilement, geste fait avec minutie pour ne pas troubler le sommeil du frère et lui faire avoir une attaque en se voyant lui-même en plein milieu de la pièce.

Hésitation. Voudra-t-il seulement s'encombrer de sa sœur dans son lit . À force de dormir seul, elle le gênerait certainement...puis elle n'a plus quinze ans. Les ongles passent sous les dents, un mouvement dans le lit et elle sursaute. Tant pis, ne pas le réveiller et affronter les conséquences au petit matin. Ses pas foules le sol, son corps se glisse sous les draps, le palpitant reprenant une course effrénée. Elle a peur de fermer les yeux. Une main se glisse sur elle, même si son corps est masculin, le corps se rapproche, elle se détend un peu plus.

   
Emi Burton


i believe i can see
the future
Cause I repeat the same routine
Revenir en haut Aller en bas
Carter Quincy
donzelle aux jambes velues

avatar
☾☾ Miroir :

☾☾ Particularité :
Deux visages qui dessinent tes courbes, deux sexes qui luttent dans ta carcasse
☾☾ Années :
trentaine glacée, figée hors du temps
☾☾ Occupation :
gardienne d'enfant
☾☾ Missives :
66
☾☾ Trogne & crédit :
douglas booth & gif (DΛNDELION.)


MessageSujet: Re: Rencontrer un Ednyfed, c'est une...expérience. ☾ F. Carter & Galahad   Ven 7 Sep - 16:34

Sommeil lourd, brutal. Délicat compagnon de ces étranges nuits étoilés, délicat compagnon qui te berce lorsque l’obscurité s’étire, tandis que l’éclat du jour s’éteint par delà l’horizon. Sage guide qui accompagne chacun de tes pas dans le monde onirique, univers échappant aux lois du temps et de la physique, parfois si proche de ta prison de glace, d’autre fois à l’image d’un passé depuis longtemps balayé. A la fois tendre et cruelle, la nuit s’accompagne autant de doux rêves que de vicieux tourment, maîtresse obscur aux deux visages. Sa bénédiction est tant convoitée, tant désirée même hors du temps. Un trait si humain, cette crainte que l’ont possède tous, ce désir de ne jamais être blessé, à vif, d’oublier les maux qui nous hante. Lâcheté terrifiante, vice funeste qui a fait de ce monde, au cœur de l’horloge de l’univers, un véritable enfer. Qui a transformé cette bénédiction en terrible fardeau, immortalité factice, au final, celle-ci t’a finalement à ne plus les craindre, les cauchemars. Devenus de précieux fragments de ton être, une partie de toi qui te pousse au-delà de tes limites, de tes frontières. Créature étrange, sous la tendresse de la nuit, celle-ci décide dès lors de s’accorder ta tendresse, tandis que ton compagnon doit s’être égaré dans l’insomnie. Les draps vident de sa présence, petite grimace tiré dans ce sommeil paisible, jeune demoiselle assoupit, sous les traits de l’homme.

Conter les rêves n’a que d’utilité pour ceux qui les gardent en mémoires après leur réveil, ce n’est pas ton cas, mais tu te remémore du parfum du passé, la douceur de ta terre natale, loin de toute cette pierre glaciale, de cette atmosphère lourde, vibrant au rythme des tambours de guerres sonnant par delà la mer. Tu te souviens de cette immense verdure, cette chaleur que tu trouvais au cœur même des épais bois qui cernaient la petite ferme de tes parents, la fraîcheur des plaines d’Ecosse. Souvenirs lointains, vagues, ne persistant qu’à travers ces brefs instant de répit, ces longues nuits qui n’en finissent plus. Puis un corps qui se glisse sous les draps agite ce décor, comme un reflet au cœur d’une eau cristalline, sans pour autant te libérer du royaume de Morphée, simplement un vague écho qui agite un simple réflexe. Ta carcasse, assoupit, se tourne et laisse tomber lourdement ce bras massif vers son amant, son confident, compagnon de ses nuits, comme de ses journées. Pourtant, un étrange parfum titille l’endormit. Une odeur qui t’es inconnue, bien que tu ne possèdes pas l’odorat la plus fine, tu es capable de le reconnaître, ce parfum si familier, le sien. Ce n’est pas le cas à cet instant.

Comme un sursaut, tes yeux s’ouvrent, déchirant le voile onirique. Sursaut soudain, tu te relèves sur le lit, à moitié nu en meuglant, dans un bâillement. « T’es qui ?! » Surprise de faire face à ton compagnon, pourtant incapable de le reconnaître. Questions se bousculant par milliers, milliards, étrange sensation, comme celle de faire face pour la première fois a cet inconnu, portant pourtant ce visage que tu connais si bien. Réveil brutal, dansant dans l’incompréhension, la silhouette se déforme, laissant apparaître traits original, féminin, bien trop fine pour conserver les tissus qui te couvrait, tout glisse dévoilant l’entièreté de ce que tu es. Nue, face à une sensation inexplicable, pas la brise fraîche qui te traversait l’échine, dut à une fenêtre entre ouverte, à un grenier maigrement isolé, tu te sens idiote, égarée.
Revenir en haut Aller en bas
 
Rencontrer un Ednyfed, c'est une...expérience. ☾ F. Carter & Galahad
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Maison de Carter (-18 ans)
» A true humanitarian,Jimmy Carter.
» Le retour de Samantha Carter
» Mackenzie Foy ~ Vìktoria Andreff-Carter
» Présentation de Carter Mills

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
IMAGINARIAE CURIOSITATES ::  :: Le Manoir :: Chambres-