u are a part of me | cristina&moïra
 ::  :: Flashbacks

Moïra P. Ivanov
livreuse de pensées

avatar
☾☾ Miroir :

☾☾ Particularité :
mutisme indésirable, unique. don de la parole par télépathie, être fascinant. douces mélodies chantonnées dans les pensées d'autrui.
☾☾ Bizarrerie :
doigts caressant le front de l'être devant elle. condition primaire à la violation des pensées, à la compréhension d'un langage venu d'ailleurs. une fois la confiance accordée la condition devient obsolète. peur de l'obscurité, de ce qui règne dans les abîmes. besoin constant de lumière. être qui vis la nuit, sous l'astre lunaire et les bougies. être qui dors peu à l'aube. être toujours en forme.
☾☾ Années :
vingt-huit ans éternellement.
☾☾ Occupation :
dessin, écriture, photographie. art permettant d'exprimer les sentiments enfouis.
☾☾ Missives :
56
☾☾ Trogne & crédit :
adélaïde kane - (c)sweetdreams


MessageSujet: u are a part of me | cristina&moïra   Jeu 2 Aoû - 9:45

a part of me
cristina & moïra
••••

le temps s'est arrêté pendant quelques heures. obscurité totale, cœur au ralenti. les bras de morphée t'ont accueillie aux premières rosées t'emportant dans des rêves interdits, insensés. le monde semblait si beau là-bas et tellement irréel que tu étais persuadé qu'il était éphémère. tu y chantais, tu y dansait, là dans une robe que tu n'avait jamais eu. résultat de la cupidité d'une femme qui t'avait mis au monde pour te détester. tu aurais aimé y rester. ne plus rien sentir, ne plus rien voir. rester dans ce paradis créé par la simple force de ton esprit. mais un autre t'appelle, bien moins fabuleux. et pourtant tu l'apprécie, à ta manière. même si tu te sens prisonnière d'une vie que tu n'as pas choisi.

l'obscurité s'est envolée. le jour est déjà bien installé. tu te tournes et emporte le peu de draps qui recouvre ton corps à moitié dénudé. tu n'as envie de rien, pas même de te lever mais tu sais que ton ennuie serait encore plus grand dans ce lit. d'un pas non décidé, tu poses un pied à terre et frissonne au contact du sol gelé. le chemin semble long jusqu'à la salle d'eau mais tu te dois de garder une hygiène irréprochable même si la boucle t'empêche de dépérir.
le manoir semble s'agiter, un peu plus que d'habitude. tu fronces les sourcils et te rends dans les immenses couloirs une fois ton corps recouvert d'une odeur fleurie et de simples habits. certaines personnes parlent entre elles, d'autres se hâtent dans un élan de panique comme-ci quelque chose d'important allait se produire. tu fronces un sourcil et soupir avant de te rendre dans les cuisines pour y attraper l'un des mets mis à la disposition des particuliers. il ne reste plus grand chose au vue de l'heure tardive mais tu arrives tout de même à attraper un fruit traînant dans un coin de la pièce. tu y plantes les crocs et te rends dehors pour profiter de la fraîcheur du vent. les ymbrynes semblent avoir été alertées de quelque chose. tu observes la scène. curiosité maladive. tu arrêtes une personne qui passe devant toi et lui demande ce qu'il se passe.

Nouvelles arrivées.

cela explique l'agitation des plus anxieux. peu encline à être la première vision des nouveaux particuliers, tu te relèves un peu agacée et retourne à l'intérieur de l'immense bâtisse. être enfermée entre ces murs ne te convient pas mais tu n'es pas tellement dans ton meilleur jour pour parler aux autres. la nostalgie de ton rêve prends le dessus sur ton caractère plutôt jovial. les minutes passent et ton regard ne cesse d'être attiré par l'extérieur. tu es admirative devant ce paysage que tu contemples pourtant tous les jours et ce depuis un bon nombre d'années. tu entends du bruit et tourne le regard vers l'immense porte pour apercevoir les visages inconnus se dessiner soudainement. peu de nouveaux aujourd'hui contrairement à ce que tu as pu voir auparavant. ce n'est pas plus mal, tu n'aimes pas que ton quotidien soit dérangé par trop de facteurs extérieurs auxquels tu n'étais pas préparée. ton regard se pose sur une âme perdue qui aurait pu être toi tant ses traits te sont familiers. tu observes l'accueil qui leurs est réservé et reste dans ton coin, comme à ton habitude.  
leurs regards parcourent la pièce et croisent le tiens le temps de quelques secondes. tu relèves alors la main, les saluant avec un simple sourire. impossible de leurs parler tout de suite pour ne pas révéler qui tu es. un simple geste de la main suffira pour le moment.
tu poses de nouveau ton regard vers l'extérieur et l'envie te prends d'y retourner, le spectacle étant terminé. tu ne fais pas attention aux éléments qui t'entourent et manque de faire tomber l'âme en perdition qui allait s'installer près de toi. tu t'excuses d'un geste de la main mais n'ose pas encore entrer dans ses pensées. il est trop tôt, tu pourrais l'effrayer plus qu'elle ne l'est déjà.




••••

by Wiise


it all just disappears
moïra p. ivanov ☽ everything you are gone in a moment like breath on a mirror. we all change when you think about it we're all different people all through our lives
Revenir en haut Aller en bas
 
u are a part of me | cristina&moïra
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Départ non réfléchi et vite regrété.
» Patrimoine de Coupvray: Part de Brie
» Un triste départ ... pour toute la communauté du forum RPG Soul Eater
» Les membres du CEP frappés d’interdiction de départ
» Mentor/Apprentie Le Départ!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
IMAGINARIAE CURIOSITATES ::  :: Flashbacks-