[pegi18] mais kestafé | michelle&moïra
 ::  :: Le Manoir :: Chambres

Moïra P. Ivanov
livreuse de pensées

avatar
☾☾ Miroir :

☾☾ Particularité :
mutisme indésirable, unique. don de la parole par télépathie, être fascinant. douces mélodies chantonnées dans les pensées d'autrui.
☾☾ Bizarrerie :
doigts caressant le front de l'être devant elle. condition primaire à la violation des pensées, à la compréhension d'un langage venu d'ailleurs. une fois la confiance accordée la condition devient obsolète. peur de l'obscurité, de ce qui règne dans les abîmes. besoin constant de lumière. être qui vis la nuit, sous l'astre lunaire et les bougies. être qui dors peu à l'aube. être toujours en forme.
☾☾ Années :
vingt-huit ans éternellement.
☾☾ Occupation :
dessin, écriture, photographie. art permettant d'exprimer les sentiments enfouis.
☾☾ Missives :
96
☾☾ Trogne & crédit :
adélaïde kane - (c)sweetdreams


MessageSujet: [pegi18] mais kestafé | michelle&moïra    Mar 21 Aoû - 16:06

mais kestafé
michelle
Les amis c’est comme les lunettes, ça donne l’air intelligent, mais ça se raye facilement et puis, ça fatigue. Heureusement, des fois on tombe sur des lunettes vraiment cool ! Moi, j’ai Michelle.


la flamme entame la consumation de la drogue enroulée dans un papier coincé entre tes dents. cette odeur d’ecstasy te procure un bien être ultime et une sensation de puissance que tu ne peut connaitre sans elle. la dépression t'as conduite dans ses bras et le réconfort de ces stimulants t'ont poussé à ramener quelques échantillons dans la boucle. tu ne les utilisent que très peu, uniquement quand ton corps semble te lâcher, quand l'intérêt que tu portes au monde qui t'entoure disparait soudainement laissant la moïra amorphe prendre le dessus sur le reste.
tu en as terriblement besoin de cette drogue psychoactive pour oublier le manque que te procure l'absence d'oan, que tu n'as pas revu depuis ce qui te semble être une éternité. tu as cet étrange sentiment d'abandon comme quand ta sœur a perdu la vie et cette même impression désagréable que tu ne le reverra peut-être plus jamais.
tu absorbes ce qui aurait dû détruire ton cerveau avant de recracher la fumée par la fenêtre évitant ainsi que ta chambre ne devienne semblable à un sanctuaire de stupéfiants.
tu observes les syndrigastis se pavanant dehors en consommant de plus belle ce qui cause la mort d’énormément de personnes et qui ne peut t'atteindre toi dont le corps figé dans le temps ne peut dépérir.
tu écrases la source de ton bonheur dans un grognement machinal et t'extirpe de ta forteresse de solitude pour tenter de retrouver la signification d'une quelconque sociabilité.  

tu parcours les longs couloirs du manoir dont les recoins n'ont plus de secret pour toi et arrête ton regard sur une silhouette qui te semble être particulièrement familière. les larmes te montent presque aux yeux, tant la vue de ce visage si doux est, sans nulle doute, ton moyen de réconfort le plus fort en ces lieux. tu cours en sa direction et l'attrape dans tes bras comme une enfant que l'on aurait grondé et plonge ton visage dans le creux de son épaule.

« j'ai besoin de toi.. viens »

tu ne lui laisse pas le temps de répondre et attrape sa main pour l'emmener dans ce qui te sers de tanière loin des regards indiscrets et des commérages qui font des ravages dans cette énorme bâtisse. tu fermes rapidement la porte et t'empresse de déposer un baiser sur ses commissures comme pour envoler ta peine.  

« je ne t'ai pas vue depuis des jours... où étais-tu passée ? personne n'est encore revenu de la réalité... je ne supporte plus d'être seule... reste avec moi, je t'en prie. »

 
Made by Neon Demon


Spoiler:
 


† Usant à l'envie leurs chaleurs dernières | Nos deux cœurs seront deux vastes flambeaux | Qui réfléchiront leurs doubles lumières | Dans nos deux esprits ; ces miroirs jumeaux.|


Dernière édition par Moïra P. Ivanov le Mer 22 Aoû - 15:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Michelle A. Parsons
tache hyperactive

avatar
☾☾ Miroir :

☾☾ Particularité :
Flatline - possibilité de se fondre en deux dimensions sur n'importe quelle surface plane capable de supporter sa taille
☾☾ Bizarrerie :
Hyperactivité - impossibilité de rester plus de trente minutes à la même place, pile électrique qui ne s'arrête jamais pour que le sol ne l’engloutisse pas // Pédiophobie - peur des poupées, principalement de porcelaine, avec pour fautif les films d'horreurs diabolisant les poupées
☾☾ Années :
23 ans, mais la vieillesse indique 24 ans, comme si ça allait changer quelque chose de faire un an de moins
☾☾ Occupation :
Illustratice - dépeint les ragots et les nouvelles du jour sur le papier
☾☾ Myocarde :
Elle s'attache, se détache, toujours éphémère, rien ne reste.
☾☾ Missives :
52
☾☾ Trogne & crédit :
Letitia Wright ; avatar : myosothys


MessageSujet: Re: [pegi18] mais kestafé | michelle&moïra    Mar 21 Aoû - 19:50

Mais kestafé

J'te jure, Moïra, j'ai rien fait

Les murs du manoir étaient accueillants, peut-être même les trouvait-elle finalement confortables. Elle les avait arpentés tout le jour durant en quête de ragots, de modèles à gribouiller dans son carnet, elle n'avait rien trouvé qui vllait le détour, peut-être qu'en dehors, elle aurait assez de chance pour dégoter une illustration intéressante. Pour le moment, elle abandonne la sécurité de la deux dimension pour dessiner quelques anecdotes sans intérêts. Une épaule le bois du mur qu'elle venait de quitté, elle faisait dos au couloir et fixait intensément sa page vierge. Son corps se fondait avec le bois lorsqu'elle ne bougeait plus pendant un certain temps, engloutissant la moitié de son visage, elle en sortait en jurant, maudissant le ciel, mais à quoi bon. Elle avait apprit à faire avec, à dessiner en gesticulant sur le plancher, manquant toujours de cogner un ou deux objets, une ou deux personnes. Quand elle dessine, plus rien n'existe, elle est dans son univers, une boule hermétiquement fermée où aucun son ne passe. Elle tourne, retourne, se cogne, va de l'avant, à gauche, à droite, puis laisse son carnet et son crayon heurter le sol.

Les bras qui venaient de l'entourer par surprise, Michelle les connait, ce visage caché et cette douceur lui font penser à une enfant, dire que la jolie femme qui vint la chercher pourrait être son arrière grand-mère. Elle le lui a déjà dit, même laissé échappé le mot cougar une fois, pour la taquiner. Elle était prête à recommencer, mais rebroussa chemin, se laissant entraîner dans une chambre qu'elle connaissait déjà. Ses lèvres sont douces, comme sa peau, elle pourrait la comparer à une poupée si la seule mention de ses atrocités ne la faisait pas frissonner d'horreur.

« Je suis désolée, je n'ai pas d'excuses... à moins que tu considères que m’immiscer dans l'intimité des gens est une excuse valable au quel cas c'est ce que je faisais. »

Michelle s'essayait à nouveau à l'humour pour lui redonner le sourire, c'était sa spécialité, même les blagues les plus nulles faisaient leur petit effet, mais elle voyait dans le regard de Moïra qu'elle avait besoin de la présence de la jeune femme. Ses bras s'enroulèrent autour de sa taille dans une douce étreinte.

« Je suis là, je reste là. Je peux même dormir avec toi, je prend pas de place, fais juste attention avec ton drap, ne le crame pas. »

C'est de l'humour nerveux, elle ne peut pas s'empêcher. Elle dépose un baiser sur la joue de Moïra, à défaut de l'embrasser. Ce n'est pas l'envie qui lui manque, elle n'est pourtant plus sûre d'avoir le droit de le faire, plus sûre de pouvoir faire le premier pas. Si quelqu'un doit le faire, c'est à la propriétaire de la chambre de s'en charger. Ainsi, Michelle ne se sentira pas coupable.

Elle abandonne le corps de la femme, et se laisse choir sur le lit, les mains tendues pour attraper les siennes. Au diable la culpabilité, ce n'est pas quelque chose dont on peut se défaire d'un coup. Elle tire sur ses mains, l'attirant à nouveau dans ses bras, les lèvres gouttant quelques instants à ses voisines. Elles avaient un goût amer et une odeur de cigarette, non, plus fort. Mais elle ne relève pas, elle la réprimandera plus tard, elle préfère faire une autre remarque.

« J'espère avoir eu le droit. »
Revenir en haut Aller en bas
Moïra P. Ivanov
livreuse de pensées

avatar
☾☾ Miroir :

☾☾ Particularité :
mutisme indésirable, unique. don de la parole par télépathie, être fascinant. douces mélodies chantonnées dans les pensées d'autrui.
☾☾ Bizarrerie :
doigts caressant le front de l'être devant elle. condition primaire à la violation des pensées, à la compréhension d'un langage venu d'ailleurs. une fois la confiance accordée la condition devient obsolète. peur de l'obscurité, de ce qui règne dans les abîmes. besoin constant de lumière. être qui vis la nuit, sous l'astre lunaire et les bougies. être qui dors peu à l'aube. être toujours en forme.
☾☾ Années :
vingt-huit ans éternellement.
☾☾ Occupation :
dessin, écriture, photographie. art permettant d'exprimer les sentiments enfouis.
☾☾ Missives :
96
☾☾ Trogne & crédit :
adélaïde kane - (c)sweetdreams


MessageSujet: Re: [pegi18] mais kestafé | michelle&moïra    Mer 22 Aoû - 15:05

mais kestafé
michelle
Les amis c’est comme les lunettes, ça donne l’air intelligent, mais ça se raye facilement et puis, ça fatigue. Heureusement, des fois on tombe sur des lunettes vraiment cool ! Moi, j’ai Michelle.


les excuses ne sont guère ce que tu apprécie le plus. qu'elles soient sincères ou purement sorties de l'imagination de ton locuteur, ce ne sont que des paroles. un son éphémère qui disparait après que ton cerveau l'ait ouïe. les premières confessions de cette créature à la peau colorée ne te font pas réagir. tu attends d'elle plus. bien plus qu'une simple sentence destinée à enlever la rancœur qui te morsure de l'intérieur.
les secondes semblent une éternité alors que tes yeux sont plongés dans les siens. le silence est pesant mais cela t'apaise presque. loin de toute cette agitation, rien qu'avec michelle, tu te laisses bercer par ces iris ténébreuses d'un réconfortant hypnotique. la pression de ses bras autour de tes hanches te fait ressentir plus intensément sa présence et l'affection qu'elle te porte. tu souris faiblement à défaut de ne pouvoir lui montrer pleinement ta reconnaissance de par ton état psychique désastreux.

« je suis là, je reste là. je peux même dormir avec toi, je prend pas de place, fais juste attention avec ton drap, ne le crame pas. »

tu ne peut t'empêcher de pouffer de rire face à l'éternel sens de l'humour de ton amante. tu pose délicatement ta main sur son visage et la pousse légèrement comme pour lui montrer ta détresse face à tant d'idiotie. pourtant c'est ce que tu aimes le plus chez elle, son naturel et ses exagérations. votre amitié pourrait presque -si l'on en oublie le caractère un plus osé- être comparée aux duos phares qui font s'esclaffer les enfants de toujours... ; timon et pumbaa, kronk et yzma, marty et doc...

michelle t'emporte auprès d'elle et dépose ses lèvres contre les tiennes. dans un doux soupir tu l'entends te demander si sa démarche n'était pas interdite. tes sourcils se froncent légèrement, offusquée d'apprendre que ta belle n'ose plus venir vers toi. tu avais dévoilé la peine que tu éprouvais quant à l'absence de ton allié le plus précieux, mais tu l'aimais elle aussi. pas de la même manière mais tu éprouvais des sentiments à son égard qui ne pouvaient être oubliés.

tu caresses sa lèvre inférieure du bout des doigts et t'approche pour la mordiller avant d'y déposer un fin baisé. tes mains prennent place au niveau de ses pommettes et tu t'adonnes à la pratique d'une embrassade plus passionnée. tu n'as pas envie de t'arrêter à de simples étreintes enflammées et ne manque pas de lui faire comprendre en redécouvrant sa fluette silhouette avec tes mains. tu sais pertinemment que la plupart de tes rencontres avec michelle terminent en pêché de chair et espère que tes pensées volatiles ne l'empêcheront pas de recommencer aujourd'hui.

« oui.. reste »

tu te poses sur le dos et la laisse prendre position au dessus de toi. tu ne voudrais la brusquer ou l'obliger à faire ce qu'elle ne consentirait pas et attends de voir où te mènera cette nouvelle discussion.

Made by Neon Demon


† Usant à l'envie leurs chaleurs dernières | Nos deux cœurs seront deux vastes flambeaux | Qui réfléchiront leurs doubles lumières | Dans nos deux esprits ; ces miroirs jumeaux.|
Revenir en haut Aller en bas
Michelle A. Parsons
tache hyperactive

avatar
☾☾ Miroir :

☾☾ Particularité :
Flatline - possibilité de se fondre en deux dimensions sur n'importe quelle surface plane capable de supporter sa taille
☾☾ Bizarrerie :
Hyperactivité - impossibilité de rester plus de trente minutes à la même place, pile électrique qui ne s'arrête jamais pour que le sol ne l’engloutisse pas // Pédiophobie - peur des poupées, principalement de porcelaine, avec pour fautif les films d'horreurs diabolisant les poupées
☾☾ Années :
23 ans, mais la vieillesse indique 24 ans, comme si ça allait changer quelque chose de faire un an de moins
☾☾ Occupation :
Illustratice - dépeint les ragots et les nouvelles du jour sur le papier
☾☾ Myocarde :
Elle s'attache, se détache, toujours éphémère, rien ne reste.
☾☾ Missives :
52
☾☾ Trogne & crédit :
Letitia Wright ; avatar : myosothys


MessageSujet: Re: [pegi18] mais kestafé | michelle&moïra    Ven 24 Aoû - 18:18

Mais kestafé

J'te jure, Moïra, j'ai rien fait


A les voir ainsi se lancer dans des embrassades passionnées, personne n'aurait pu douter qu'il y a quelques instants Michelle hésitait encore. Hésitants et légers, ses baisers s'étaient accentués par la volonté de son amante, le doute n'était plus permis, elle s'y jetait corps et âme. Peut-être se demanderait-on laquelle des deux avait le plus besoin d'affection, il était clair que Michelle en avait besoin, elle désirait cette tendresse et la sécurité que lui offrait Moïra dans ces rares moments d'intimité. Alors elle s'abandonne aux pensées qu'elle avait condamné, laissant une main s'aventurer contre la nuque de cette femme à qui elle ne peut pas résister.

Oui, elle restera. Elle restera tout le temps nécessaire pour soigner la peine de son amie. Elle écarte une mèche de ses cheveux pour dévoiler des yeux pétillants, elle était belle, magnifique, elle avait tout pour plaire.

Michelle laissait ses phalanges vagabonder à la redécouverte des courbes qui lui avaient tant manqué, ses lèvres glissaient, l'embrassaient, le front, le nez, la peau lisse de son cou. Elle se stoppa un instant, se demandant si elle n'allait pas lui laisser un present. Non, elle n'osera pas y laisser sa marque, ce ne serait pas convenable, on demanderait à son amante d'où venait cette trace dans son cou, on la questionnerai et on viendrait à avoir des soupçons, peut-être la traiterait-on de dévergondée, de traînée, elle ne se risquerait pas à ternir la réputation de la belle amante qui s'offrait à elle. Alors, elle remonte jusqu'à ses lèvres, l'embrasse jusqu'à perdre haleine, cherchant à titiller le haut de la femme, le regard presque suppliant pour se dévêtir. Elle-même laissa sa peau à nue, un fin morceau de tissu recouvrant la poitrine.

Elle avait les jambes encrées dans les draps, un avant-bras pour s'appuyer alors qu'elle fixait intensément sa partenaire. C'était son truc, à Michelle, de passer un long moment à l'embrasser, à la regarder de peur que cette douceur et cette beauté éphémères ne s'effacent sous ses doigts. Et puis, elle aimait ça, la faire languir, elle était sadique dans son genre, elle attendait aussi un peu moins de passivité de la part de Moïra, alors elle s'amusait à la faire patienter jusqu'à ce qu'elle craque, c'était comme un concours entre elles, savoir laquelle craquera en premier. Il y avait de grandes chances que ce soit Michelle, elle n'était pas patiente, tous sauf ça, quand on savait ce que la patience avait comme effet sur elle. On pouvait déjà l'observer, ses orteils entrant en contact avec le tissu, s'encrant dans le draps comme si un aimant l'attirait. Elle bougeait pour ne pas finir prisonnière de cette maudite matière, se laissant aller sur le dos, les jambes entrelacées avec celles de sa partenaire.

« Un jour, je vais me fais avaler par ton lit avant d'avoir pu te sauter dessus. J'appelle ça le karma. »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [pegi18] mais kestafé | michelle&moïra    

Revenir en haut Aller en bas
 
[pegi18] mais kestafé | michelle&moïra
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (F) MICHELLE MONAGHAN ▬ une ex parmi tant d'autres
» Veut voir Abdel mais tomber sur Nirina (Pv elle)
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »
» Aristide : « Sélection mais pas d’élections ! »
» Haitiinfos: Il n'est pas neutre mais il essaye d'être objectif

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
IMAGINARIAE CURIOSITATES ::  :: Le Manoir :: Chambres-