AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Partagez | 
 

 La Dînette | ft. Ulric

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité


MessageSujet: La Dînette | ft. Ulric   Mar 15 Nov - 23:19

La Dînette

- Anastázia & Ulric -

La journée avait décidément été bien remplie. Au programme : atelier cuisine, puis bricolage. Et tout ça, avec Miss Cyanopsitta ! Le bonheur à l'état brut aux yeux de la jeune Anastázia. C'était tôt le matin qu'elle avait supplié sa maman de l'aider à préparer un cadeau sucré pour le plus grand, le plus fort, mais le plus doux des pensionnaires de la boucle. Et même si elle pouvait être débrouillarde quand elle le voulait, Anastázia avait la ferme interdiction de toucher les ustensiles de cuisine sans surveillance - par chance, l'Ara s'était montrée disponible et prête à accepter sa requête. Ce fut donc avec la plus grande des concentrations, une application exemplaire et un cœur d'ange, que l'enfant avait mitonné une gelée de canneberges au miel. Les ours aimaient ça - elle l'avait lu dans la source la plus fiable de tous les temps, l'encyclopédie sûre et efficace que sont les livres pour enfants.

La gelée prête, il avait fallu la mettre dans un joli bocal qu'Ana avait absolument tenu à décorer. Ses perles s'étaient donc retrouvées collées au verre, dessinant un « Pour Ulric ♥ » un peu tremblant et maladroit. Tout ça avait duré quelques heures mais, enfin, Ana est prête à offrir son cadeau.

Ne reste plus, désormais, qu'à trouver le concerné... En promettant de ne pas s'éloigner, elle obtient la permission d'aller chercher Ulric dans le village - et c'est en effet là qu'elle le trouve. Si son premier réflexe est de courir vers lui en criant son nom, elle s'arrête dans son élan, soudain prise d'une vague de timidité. Ulric a l'air occupé... En même temps, avec sa mine toujours grave et sérieuse, difficile de juger. Ana se cache derrière un arbre, l'observant de loin, essayant d'analyser son expression. Oh, elle sait qu'il ne lui crierait jamais dessus aussi facilement, même si elle le dérangeait, mais elle ne peut se résoudre à tenter sa chance. Son hésitation dure trop longtemps, et voici que le géant disparaît au coin d'une bicoque - l'enfant s'empresse de le rattraper, histoire de le garder dans son champ de vision. Son petit bocal de gelée pressé contre elle, elle n'ose toujours pas aborder le Syndrigasti. Alors, elle le suit, encore et encore. Il a l'air de retourner au manoir, et c'est tant mieux - en plus de la gelée, Anastázia lui a préparé un thé très particulier, un thé spécial Ulric, qui l'attend sagement dans un coin de la cuisine.

Plus ou moins dissimulée derrière un buisson, croyant encore en sa prétendue discrétion, la petite fille repense vaguement à son gros ours en peluche de sa vieille maison, avec qui elle jouait souvent à la dînette.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: La Dînette | ft. Ulric   Jeu 17 Nov - 8:54

La dînette

- with ANASTÁZIA -

Ulric passait le plus clair de son temps au manoir et quand il n'y était pas, il se retrouvait dans les bois entourant leur refuge. Bien qu'il était un gros nounours rempli d'affection et de sympathie pour ses compagnons syndrigastis, il n'en restait pas moins solitaire la plupart du temps et aimait se trouver un coin tranquille où paresser. Il revenait justement de la forêt où il avait, comme à son habitude à chaque fois qu'il ne savait pas quoi faire, passé la plupart de la journée à se prélasser contre un arbre. Mais il changeait souvent d'avis lorsqu'une bourrasque glaciale venait s'abattre en plein sur son visage.

Cette fois, il décida de passer par le village pour rejoindre le manoir où il espérerait y trouver Maxine, l'une des personnes qui s'apparentait le plus à une amie, bien qu'il n'appelait personne de la sorte. En chemin, il sentait à quelques mètres de lui le bruit de petits pas alors qu'il faisait le tour d'une habitation. Quelle chance d'être un ours parfois, on peut facilement savoir si quelqu'un nous suit grâce aux sens plus développés qu'ont les ursidés. Ces petits pas sur le sol neigeux de la boucle étaient facilement reconnaissables, ils ne pouvaient appartenir qu'à Anastázia. Comment le savait-il? Rien de plus facile, cette douce enfant l'observait avec la plus grande discrétion de temps à autre, comme si elle craignait de le déranger pourtant elle savait bien qu'il n'était pas si intimidant qu'il ne le laissait croire. Il avait apprit à reconnaître le bruit de ses pas au fil du temps. Il la trouvait attachante.

Ulric avait remarqué que l'enfant s'était cachée derrière un buisson et faisait mine de ne pas l'avoir découverte pendant un certains moment. Puis il rebroussait chemin jusqu'au dit buisson recouvert de flocons blancs avant de s'agenouiller près de la fillette.

"Hé bien jeune fille, Miss Cyanopsitta ne t'a jamais dit qu'il était impoli d'observer une personne de cette façon ?" Demanda-t'il à Anastázia d'une mine grave.

Bien entendu il plaisantait et son visage sérieux s'illumina rapidement, un mince sourire apparu sur ses lèvres. Ulric avait beau être agenouillé devant l'enfant, il la dépassait toujours d'au moins une tête, du haut de son mètre quatre-vingt quatorze, il devait avoir l'air d'un géant auprès des jeunes syndrigastis.

"Ce n'est qu'une plaisanterie," précisa-t'il. Il la prit dans ses bras pour lui  offrir une petite étreinte en guise de salutation avant de la reposer au sol, à ce moment là, il remarqua que la fillette serrait contre elle un petit pot joliment décoré. "Accepterais-tu de rentrer au manoir avec moi avant de casser ton joli pot ?"

Il savait qu'elle ne dirait pas non, de plus Ulric n'avait strictement rien à faire avant un bon moment, passer un moment avec l'enfant ne pouvait que lui faire le plus grand bien.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: La Dînette | ft. Ulric   Ven 18 Nov - 2:00

La Dînette

- Anastázia & Ulric -

Elle l'observe toujours, cachée derrière le buisson enneigé. Naïvement, elle croit que les motifs floraux de sa robe se mêlent à la perfection aux feuilles de sa planque, et elle ne pense pas une seconde pouvoir être repérée. Pourtant, ce ne serait pas la première fois que ça arriverait ! Combien de fois n'avait-elle pas filé Ulric ainsi, tout ça pour se faire prendre la main dans le sac au détour d'un couloir ?

D'ailleurs, le voilà qui fait demi-tour ! La petite retient son souffle et s'accroupit derrière les branches basses. Elle regarde rapidement derrière elle, mais aucune autre cachette n'est à portée de ses petites jambes - et, bien vite, Ulric la découvre d'un air grave. Un peu honteuse, et très embarrassée, elle se redresse tandis qu'il s'agenouille près d'elle.

- Hé bien jeune fille, l'apostrophe-t-il d'un ton sérieux. Miss Cyanopsitta ne t'a jamais dit qu'il était impoli d'observer une personne de cette façon ?

Elle baisse les yeux, prête à se faire sermonner. Miss Cyan ? Oh non, Anastázia est presque sûre que sa maman d'adoption lui donnerait plutôt des conseils pour mieux se cacher. Miss Umbretta, par contre, dirait sans doute que c'était très inconvenant pour une jeune fille bien élevée d'espionner ainsi les grandes personnes. Ce que font les grandes personnes, ça ne regarde pas les enfants - et il ne faut ni écouter aux portes, ni regarder par les fenêtres, ni les suivre toute la journée. Bien sûr, la fillette garde les lèvres pincées, ne souhaitant pas irriter davantage le géant.

- Ce n'est qu'une plaisanterie.

Le ton est beaucoup plus doux, cette fois. Ana relève le regard vers lui, pour découvrir avec soulagement qu'une esquisse de sourire déride le visage rugueux du viking. A son tour, elle laisse un large sourire se dessiner sur ses lèvres roses, et c'est tout naturellement qu'elle se laisse étreindre. Savoir qu'il n'était pas fâché, c'était libérer ses épaules d'un terrible fardeau et, à présent, Anastázia est sans doute la plus heureuse des petites filles. Oh, il n'en faut décidément pas beaucoup pour la contenter : un sourire accueillant, un regard chaleureux et des bras protecteurs suffisent largement. Elle profite d'ailleurs de leur câlin pour déposer un baiser sur la joue d'Ulric - un bisou qui pique, à cause de sa barbe naissante. C'est bizarre, car quand elle l'embrasse sous sa forme d'ours, ses poils sont tout doux.

- Accepterais-tu de rentrer au manoir avec moi avant de casser ton joli pot ?

L'innocent sourire de la fillette disparaît soudain, pour laisser place à une moue mécontente. Elle gonfle les joues, pince les lèvres, et jette sur son aîné un regard accusateur : un pot ? Il appelle son joli bocal tout décoré un pot ? Comme un pot de chambre ? Pour le coup, elle est vexée.

- Ce n'est pas un pot ! s'empresse-t-elle de rectifier d'un ton boudeur, tandis qu'une perle blanchâtre tombe au pied du buisson.

Mais elle n'en dit pas plus et, cachant l'inscription perlée contre elle, glisse sa petite main dans celle d'Ulric, acceptant par là de rentrer avec lui. Machinalement, elle se baisse pour ramasser sa perle et la fourrer dans une poche de sa robe. Puisqu'il avait insulté son cadeau, eh bien, il ne l'aurait pas ! Elle trouverait bien quelqu'un d'autre à qui l'offrir, mais il faudrait alors retirer les perles... L'ennui, c'est qu'elle les avait sacrément bien collées, et qu'elle aurait peut-être besoin d'une pince pour les arracher, ou de quoi faire fondre la glu. Oh, et bien non ! Elle n'aurait qu'à garder la gelée pour elle, ou la partager avec Wilma et Simon.

Quoique... ça l'embête quand même un peu, au fond. Son cadeau, elle l'a fait spécialement pour Ulric, et elle a très envie de le lui donner. Sa colère retombe aussi vite qu'elle est arrivée et elle change d'avis - d'un air timide et hésitant, elle s'adresse à l'adulte, tendant deux doigts devant sa bouche pour saisir habilement la perle qui s'enfuit, tout en continuant à serrer le bocal contre elle :

- Ulric... Qu'est-ce que vous allez faire, au manoir ? Vous êtes occupé ?

Elle ne veut surtout pas le déranger et, même si elle a très envie de passer du temps avec lui, elle peut se montrer patiente. Un autre jour viendra, semblable en tous points à celui-ci, un jour infini - elle a du temps pour offrir son cadeau, beaucoup de temps. Et puis, la gelée, c'est comme la confiture : ça se conserve très longtemps. Elle n'aurait qu'à cacher le bocal dans ses tiroirs, sous ses vêtements... Quant au thé, elle pourrait toujours demander à Thaddeus d'écrire la recette pour elle, et elle le ferait à nouveau le jour où Ulric serait libre.

Oui, ce n'est pas grave s'il refuse de passer du temps avec elle. Elle ne pleurerait pas, et elle ne montrerait même pas qu'elle est triste ! Les filles bien élevées ne doivent pas trop montrer leurs sentiments. Anastázia prend donc une grande inspiration pour se donner du courage, psychologiquement préparée au potentiel refus de son oncle chéri.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: La Dînette | ft. Ulric   Mar 22 Nov - 22:35

La dînette

- with ANASTÁZIA -


Quelle chance que derrière ce buisson se trouvait la jeune enfant qu'il appréciait tant. S'il y aurait trouvé une autre personne, il ne se serait pas gêné pour l'envoyer balader. Indigne d'un gentleman dirait-on, certes, mais après toutes ces années passées dans cette boucle, il n'en était toujours pas devenu un. Alors qu'importe le code des gentlemen victoriens.

Cela faisait une bonne centaine d'années qu'il se trouvait dans l'hiver éternel de 1873, on lui avait apprit pleins de choses, il s'efforçait de les appliquer de temps à autre même si la plupart du temps les cours qu'on lui donnait entraient par une oreille et sortaient par l'autre. C'est donc pourquoi le suédois avait sans aucun doute vexé la petite fille en désignant son bocal joliment décoré de pot. Certes il était maintenant bilingue cependant il lui arrivait de confondre certains mots pour les remplacer par d'autres. Pauvre enfant, il voyait bien qu'elle n'était pas satisfaite de l'appellation de ce qu'elle avait dans les mains. Pour se faire pardonner, Ulric s'empressa de lui présenter ses excuses en cherchant le mot adéquate pour qualifier l'objet.

"Je te demande de me pardonner, le mot m'a échappé, c'est un…" Il réfléchit un moment, s'apprêtant à dire le mot en suédois avant de brusquement se rappeler de l'appellation."… bocal, est-ce bien cela?"

Tenant la main d'Anastázia, Ulric parti en direction du manoir. A en croire l'expression de l'enfant, celle-ci n'était plus vexée, et c'était tant mieux. Il n'aurait pas supporté de savoir la fillette fâchée contre lui. Le gros nounours avait beau le nier, il avait deux points faibles, si on les connaissait bien, on pouvait faire ce que l'on voulait de lui. Les deux étant bien entendu qu'il ne pouvait supporter de voir un enfant pleurer ou fâcher, il ne s'était jamais douté que certains s'amusaient à faire semblant pour obtenir des faveurs, mais ce n'était jamais bien méchant.

Voilà qu'elle lui demanda ce qu'il allait faire au manoir avant qu'elle ne se fasse repérer dans son buisson, que les enfants sont curieux à cet âge là. Pour être franc, il n'avait pas d'idée précise en se dirigeant vers la grande bâtisse, il s'était simplement dit qu'il allait passé le temps, voir si Maxine ou une autre personne dont il appréciait la compagnie se trouvait là.

"Je pensais y trouver quelqu'un pour rester en ma compagnie un moment et je crois bien que je viens tout juste de trouver cette personne." Son regard glissa sur le bocal que la fillette tenait comme un objet précieux, cela l'intriguait tout de même, alors il finit par lui demander: "A qui comptes-tu offrir ce beau bocal ? Nous pouvons partir ensemble à sa recherche si tu le souhaites."

Ils quittèrent bientôt le froid hivernal de l'extérieur pour retrouver la douceur du manoir, il n'y avait plus qu'à savoir qui allait être l'heureuse personne qui se verrait offrir un petit quelque chose de la part de cette si adorable fillette.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: La Dînette | ft. Ulric   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Dînette | ft. Ulric
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Liste de base et évolution] Protectorat d'Ulric
» Retour aux bercailles [Qui veut]
» Scénario : Attaque à la lisière de Fangorn (S.D.A)
» Nouveaux Equipements pour Mordheim.
» Nette amélioration du climat sécuritaire: Des milliers répondent à l'appel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Song of the Gears ::  :: Les Archives-