AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Partagez | 
 

 fool's new clothes (siarl)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
B. Siarl Ednyfed

avatar
- Grand Père -
❧ Boucle Temporelle : mille huit cent septante trois (1873)
❧ Particularité : change-forme. Il peut prendre la forme de n'importe qui d'un contact
❧ Occupations : grand-père, le vieux qui perd la boule
❧ Miroir :
❧ Missives : 41
❧ Yeux de verre : 13
❧ Crédits : mind dreamer (ava) TUMBLR & ZIGGY STARDUST (signa)


MessageSujet: fool's new clothes (siarl)   Sam 3 Déc - 16:36

Bedwyr Siarl Ednyfed

- Les visages s'enchaînent -

❧ Nom : Ednifed, franchement, où est-ce qu'ils ont été chercher un truc pareil ? ❧ Prénom : Bedwyr, Siarl, ils étaient fier d'être Gallois les anciens ❧ Surnom : Emma, des années sous la forme d'une femme, ça laisse des marques, je vous jure ❧ Age : cent quatre vingt et un ans de passé et la forme d'un quarantenaire, les miracles de la vie... Ou plutôt les énigmes de notre monde. (181ans) ❧ Lieu et date de naissance : A Caerleon, en plein coeur du Pays de Galles, une commune en partie effacée par le temps, un dix huit novembre en mille huit cent trente cinq (18/11/1835) ❧ Boucle Temporelle  : Sceller à jamais en mille huit septante trois (19/12/1873 ❧ Localisation actuelle  : Entre quatre murs branlant, à l'approche de l'année mille huit cent septante quatre (1873) ❧ Occupation : bouffon, une errance sans but, quelques coups de langues qui s'égare et un nouveau visage. Rien de bien glorieux, simplement tuer le temps ❧ Statut civil : Sur le papier, marié, mais une procédure de divorce perdue dans le temps. Il y a encore quelques papiers à signer, non ? ❧ Je ressemble à : David Tennant
❧ Particularité  : Change-forme, une bien étrange particularité car Siarl est capable de prendre l'apparence de n'importe qui. Un simple contact suffit, peut importe le sexe de la personne dont il prend l'apparence, le moindre détails est copier à la perfection, même la voix de celle-ci. Par contre, plus longtemps il restera sous une forme, plus son caractère, son attitude, ses tics et manies s'altèrent pour devenir ceux de la personne dont il a revêtu l'apparence.
❧ Talon d’Achille  : Ayant découvert très tard sa particularité, il a toujours eu du mal à contrôler celle-ci, il est déjà rester plusieurs années sous une apparence qui n'était pas sienne, ce qui a laisser des séquelles, comme son dégoût du relationnel et des marques d'affection. Entre autre, un simple contact n'assure pas un résultat positif de l'usage de sa particularité, celle-ci ne s'enclenche pas toujours lorsqu'il le désire. Par contre, un contact de sa langue avec sa cible assure une transformation immédiate, un étrange phénomène que personne ne parvint à expliquer
----------------------
❧ Ce que je pense des autres Syndrigastis : Oh, de la surprise, sans cesse. Tout simplement, même après tant d'année la surprise est toujours au rendez-vous lorsqu'il découvre une nouvelle particularité qui lui était inconnu jusque là. Sinon, rien de plus. Il ne perçoit pas les siens comme des monstres, des êtres normaux ou des dieux, en réalité, il se fout un peu de l'avis général, des tourmentes des plus jeunes d'entre eux.
❧ Ce que je pense des Ymbrynes : Il a du mal à distinguer ce qui leur vaut un nom différent des Syndrigastis. Au fond, à ses yeux ce n'est qu'un titre. Et comme envers ces autres congénères, il est quelque peu indifférent à tout cela. Elles existent, elles veillent à la sécurité des boucles temporels, c'est vrai, mais au delà de ça, il ne ressent pas le besoin de les mettre sur un piédestal au fond, elles sont comme tout le monde. Elles ont leurs forces et leurs faiblesses.
❧ Ce que je pense des Humains :  Une indifférence absolue ! Même s'il subit le rejet de sa femme à la découverte de sa particularité, le temps est passé et il a fini par oublier tout simplement. Au fond, cette particularité lui offre la possibilité de passer inaperçu au cœur de cette masse grouillante qui le laisse grandement de glace. Il soupire d'ennui et continue simplement son chemin.
Mes petits Secrets
Sa garde robe contient aussi bien des vêtements féminin que masculin et de toute taille ainsi que pour tout âge. Très utile pour lui. Il garde quelques manies très féminine dut à certaines de ses "transformations" passées   Il aime accompagné son thé de quelques sucreries. Il fume la pipe et cela même lorsqu'il empreinte une forme enfantine Il sait danser, c'est même un merveilleux, mais cela, il ne l'avouera jamais Il a la manie de frapper quatre fois à une porte avant d'entrer. Il ne porte jamais une chaussette de la même couleur que l'autre En général, il dort un peu près douze heures par jour Il a toujours un sucre ou deux dans une poche Il lui arrive d'oublier son nom, son âge ou n'importe quoi d'autre, d'où le fait qu'il a toujours un petit bloc-note où il note tout Il a un très mauvais sens de l'orientation, il lui arrive encore de se perdre dans la boucle. Il essai assez souvent de prendre la forme d'animaux ou d'autres objets en les léchant
Mentalité
Étrange, c'est ce qu'il est, cet homme au mille visages. Parfois aussi rayonnant que l'astre solaire lui-même, d'autre fois, aussi glacial que l'hiver cruel, il n'y a pas des limites à ses humeurs. Tourmenté par les visages portés dans le passé, une particularité mystérieusement cruelle qui ne laisse que des plaies ouverte au plus profond de son âme. Au delà des apparences, il n'est qu'une âme en morceau, brisé par les nombreux changement de son enveloppe, des traits issu de chacun de ces masques qu'il a un jour revêtu. Un homme qui ne l'est plus réellement, certaines de ses paroles sont les échos d'une épouse perdue, certaines passions sont les rêves d'hommes qui lui ont serré la main, tandis certaines manies viennent des femmes qui ont croisé son chemin. Il lui arrive même encore aujourd'hui de s'approprier les rêves d'un enfant, dans l'espoir d'oublier les nombreuses années qu'il porte sur ses épaules. Malgré ça, assez rapidement sa minutie le rattrape... L'ordre, une chose qu'il ne possède pas réellement dans son existence, malgré ça, chaque meuble, chaque plume et chaque cadre autour de lui possède sa place et jamais ne doivent être déplacé. Comme s'il tentait en vain de combler un certain vide, comme s'il espérait étouffer ses pensées par cette fausse perfection. Toujours à nouer une cravate, mettre un nœud dans une longue chevelure et remonter ses chaussettes d'enfant de la même manière. Peut importe le corps qu'il possède à ce moment, avant que toute ses bonnes résolutions s'effacent, il se hâte a faire une chose. Mettre de l'ordre, avant que la mémoire lui fasse défaut.

- Qui se cache derrière ce merveilleux personnage -

Je m'appelle E.T l'extraterrestre, j'ai l'infini, je suis un dieux du panthéon celto-greco-roumain et je viens de saturne. J'ai trouvé le forum via un TARDIS et je le trouve moche moustache. Pour finir, je dirai : wobli-wibli... chose.

Spoiler:
 


Dernière édition par B. Siarl Ednyfed le Dim 11 Déc - 0:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
B. Siarl Ednyfed

avatar
- Grand Père -
❧ Boucle Temporelle : mille huit cent septante trois (1873)
❧ Particularité : change-forme. Il peut prendre la forme de n'importe qui d'un contact
❧ Occupations : grand-père, le vieux qui perd la boule
❧ Miroir :
❧ Missives : 41
❧ Yeux de verre : 13
❧ Crédits : mind dreamer (ava) TUMBLR & ZIGGY STARDUST (signa)


MessageSujet: Re: fool's new clothes (siarl)   Sam 3 Déc - 16:37

Mon Histoire

- again and again -

Ednyfed. Un nom qui a survécu à l'épreuve du temps dans le plus grand des secrets, un nom qui aurait put à plusieurs reprise marquer l'histoire de sa nation, mais qui sans orgueil persiste à être simplement murmurer. Dans un lointain passé, on associait Ednyfed à ces hommes capables de changer de visage à volonté, ils terrifiaient autant qu'ils fascinaient et durant de nombreux siècles, leurs talents furent exploité pour repousser les envahisseurs du Pays des Galles. Il leur suffisait d'envoyer un de ces êtres au fabuleux talent dans le camp adverse et immédiatement, il savait ce qu'il avait à faire, passant de visage à visage jusqu'à prendre la place d'un général ennemi et ensuite de semer la zizanie, les pousser à l'auto-destruction. Des récits qui se transmirent de génération en génération, jusqu'à se perdre, s'oublier, avec cette faculté qui faisait d'eux des êtres hors du commun. C'est au début du XVIe siècles que leur don disparu peu à peu, sautant de nombreuses génération, s'égarant dans l'arbre généalogique jusqu'à être pleinement effacer des registres de la famille, particulièrement fière de leurs racines. Aujourd'hui, persistent quelques notes incompréhensible sous le nom d'ancêtres disparu, un grand mystère pour les Ednyfed foulant encore cette terre.

C'est lors de la première moitié du XIXe siècle qu'il vit alors le jour, l'étrange résurgence d'un don qui venait de sauter deux générations après avoir créer une immense panique au sein d'une fratrie passé. Cet enfant fut le premier de ce tout jeune couple, il vit le jour neuf mois après une nuit de noce torride diront certains. Il fut baptisé Bedwyr, Siarl, des noms qui furent porté par certain de ses ancêtres, il était le quatrième Bedwyr et le second Siarl qui comptait les Ednyfed depuis leur apparitions. Mais ça, l'enfant venant à peine de pousser son premier cri, il s'en fichait éperdument. Au fond, est-ce que cela avait une réelle importance ? Non, c'était juste une anecdote qu'on ne cessera jamais de lui raconter encore et encore, jusqu'à faire naître chez un lui un profond dégoût des réunion familiale, mais cela, c'est une autre histoire qui se contera que bien plus tard. Un an après sa naissance, son frère poussa son premier cri et après celui-ci vint sa cadette, deux ans plus tard après la naissance du second garçon et très rapidement, celle-ci devint la petite perle de la famille Ednyfed. Tandis qu'elle était choyé par tous, lui, Bedwyr Siarl Ednyfed subit de son côté une terrible pression de la part de ses géniteurs, il se devait d'être l'exemple. L'échec était intolérable, il se devait de participer à la prospérité de sa famille et cette attente devint très rapidement la source de ce conflit avec l'autorité qu'il développa au prémices de l'adolescence.

Une adolescence rapidement étouffer par les coups d'un père banal, des corrections, c'est ainsi qu'il appelait ce traitement. Une violence nécessaire, c'est ce que le géniteur se répétait certain soir, alors qu'il pensait que personne ne l'écoutait. Des coups qui l'ont ronger, lui, le fils en colère le comprit. Alors il soupire longuement, il fini par rentrer dans le rang, abandonnant les plaisirs possible pour le devoir. C'est ainsi qu'il grandit, refoulant rêves et ambitions personnel, visant la perfection juste pour entre voir le sourire de son père derrière sa vieille pipe de bois. Il entreprit dès lors des études dans le droit, uniquement pour le prestige que cela pouvait lui apporter, il parti donc pour les plus grandes écoles d'Angleterre. Puis vient l'âge de ses seize ans, une maturité suffisante d'après les normes de l'époque pour aspirer à une nouvelle responsabilité, le mariage. Une jeune demoiselle, de deux ans sa cadette lui fut alors promise. Il soupire une nouvelle fois et sans broncher, il accepte ce choix qui n'est pas le sien.

Les années passèrent et rapidement arriva son mariage avec cette inconnue qui avait bercé certains de ses cauchemars. Même s'il connaissait son visage d'ange et qu'il avait put la fréquenter à plusieurs reprise, les récits de certains universitaire sur la férocité des femmes avaient terrifié Bedwyr qui craignait de tomber sur une harpie. La nuit de noce fut consommé, pas avec la même ardeur que celle de ses géniteurs, ni de ses ancêtres. Jamais il ne fut réellement à l'aise avec la gente féminine, ni les romances dignes de la Grèce Antique, après tout, il ne connaissait que la théorie, il n'agissait que par logique à cette époque. Il tenta d'être un bon maris, il se surprit même à des élans de tendresse au fil des années, il devint un homme accomplit malgré son incapacité d'offrir un héritier à sa famille. Son poste de juge ne satisfaisant plus les ambitions de ses géniteurs, ceux-ci voulaient s'assurer que leur héritage perdure.

Le temps défila, ceux qui l'ont mit au monde quittèrent cette terre quelques peu troublé. Les tentatives infructueuses de faire perdurer le nom de leur famille firent sans doute d'eux des âmes errantes, qui sait ? Après tout, Bedwyr n'a jamais été capable de voir les morts. Mais à cette époque, autre chose troubla sa douce existence. La découverte d'un secret familiale qui disparu des récits de ses ancêtres. Cette particularité s'éveilla lors d'un baiser avec son épouse, lorsqu'il rouvrit les yeux, il vu le visage de la femme qu'il avait épouser se déformer de terreur, ensuite vint le hurlement, l'accusant de monstre et même de sorcier, des étranges accusations qui le poussèrent à constater cette étrange métamorphose. Lorsqu'il se regarda dans le miroir, ce n'est pas son visage qu'il vu, mais celui de son épouse à la place. Il ne trouva aucune explication à ce phénomène, les péripéties qui s'en suivirent sont encore trouble dans son esprit... Il se souvient des cris, du vacarme assourdissant, de la pluie, du froid, de l'incompréhension jusqu'à ce retrouver face à une étrange femme. Il n'avait pas rêver, il y avait bien qu'un oiseau face à lui l'instant auparavant ? A cet instant, il cru que son esprit sombrait, mais cette femme prit alors la parole. Il ne comprit pas vraiment ses propos, tout se mélangeait dans son crâne souffrant. Mais un mot resta un long moment gravé dans son esprit, Syndrigasti. Elle lui donna une adresse tout en lui annonçant que s'il voulait comprendre, il (ou elle, puisque l'homme était coincé sous l'apparence d'une jeune demoiselle de la bourgeoisie) fallait qu'il aille là-bas. Un voyage plus long que prévu. Et ce qu'il trouva là-bas fut au-delà de tout ce qu'il aurait put imaginé. Il trouva un refuge là-bas, même s'il passa ses premières années sous un visage qui n'était pas le sien, au bout d'un certain temps, le visage d'Emma s'évapora pour laisser paraître Bedwyr sur son véritable jour. Mais ayant oublier son premier nom, il se présenta sous l'identité de Siarl Ednyfed.


Dernière édition par B. Siarl Ednyfed le Dim 11 Déc - 13:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Clarence F. Bannerman

avatar
- Garde tout le monde à l'oeil -
❧ Boucle Temporelle : 22 mars 1941, retourné à une Guerre qu'il crut avoir un jour classé dans son passé.
❧ Particularité : Les paumes de ses mains se sont un jour courbées de deux yeux supplémentaires. Deux paupières qu'il condamne depuis à l'obscurité.
❧ Occupations : Curiosité ou intentions cachées, il remplit les pages de ses dossiers aux couvertures criblées des noms des syndrigastis qu'il rencontre.
❧ Miroir :
❧ Missives : 412
❧ Yeux de verre : 86
❧ Crédits : © Mad Hattress | Ananas de mes nuits et de mes jours


MessageSujet: Re: fool's new clothes (siarl)   Sam 3 Déc - 17:06

Vous balancez les Ednyfed. What a Face
Je ne suis pas contre un grand-père aussi bien conservé...
J'ai hâte de voir le personnage au complet.
Les deux premières lignes me font déjà sourire. mdr



TROUBLED PLAYER - “A desk is a dangerous place from which to view the world.” John Le Carré.
Revenir en haut Aller en bas
Galahad L. Ednyfed

avatar
- Imitateur excentrique -
administrateur
❧ Boucle Temporelle : Grondements infernaux qui déchirent les cieux, l'apocalypse journalière de quarante-et-un.
❧ Particularité : Échine capricieuse qui prend le code soufflé, carcasse qui copie et imite l'être effleuré. Il s'implante jusque dans l'esprit qui s'efface, fardeau que de ne jamais être soi.
❧ Occupations : Projectionniste, pour le plaisir des regards avides de curiosités. Voyeur et récolteur d'informations qui se joue de ses habits de chair. La médecine et l'anatomie n'ont également plus aucun secret, avenir brillant dérobé.
❧ Miroir :
❧ Missives : 618
❧ Yeux de verre : 179
❧ Crédits : Mad Hattress


MessageSujet: Re: fool's new clothes (siarl)   Sam 3 Déc - 17:29

WSH bienvenue le vieux moustache grumpy snob2



Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: fool's new clothes (siarl)   Sam 3 Déc - 17:36

Ce choix d'avatar !** Rebienvenue et hâte d'en savoir plus !**
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: fool's new clothes (siarl)   Sam 3 Déc - 18:38

Rebienvenue! *ne se ferra pas avoir une deuxième fois*

J'ai peur de découvrir ta particularité... Ne chamboule pas trop la boucle 1873 choupi
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: fool's new clothes (siarl)   Sam 3 Déc - 20:03

Re-bienvenue ! yy
Que vous êtes faibles les gens à craquer comme ça, ce n'est pas raisonnable mdr
(David Tennant >>>>>>>) Dis moi lécher du cuir (?) c'est bon pour la santé ? mmh
Bon courage pour ta fiche donut
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: fool's new clothes (siarl)   Mar 13 Déc - 10:37

Magnes tes fesses grand-père, je sais que t'es vieux, mais enclenche la troisième avec ta cane hmhm
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: fool's new clothes (siarl)   

Revenir en haut Aller en bas
 
fool's new clothes (siarl)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» fool them [PV]
» TAKE OFF YOUR CLOTHES, BLOW OUT THE FIRE, DON'T BE SO SHY, YOU'RE RIGHT. (+) NEMHAM [HOT]
» Le Patronat Haitien aux Travailleurs “C’est à Prendre ou à Laisser”
» Every whisper of every waking hour, I'm choosing my confessions, trying to keep an eye on you, like a hurt, lost and blinded fool. ₪ 22 mars, 18h22
» see her come down through the clouds, I feel like a fool ✈ 16 MAI, 18H21, SASHA.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Song of the Gears ::  :: Squelettes Anatomiques :: Pièces maitresses-