AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Partagez | 
 

 how far i'll go (zosterops)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité


MessageSujet: how far i'll go (zosterops)   Mar 14 Fév - 11:03

how far i'll go

- ft. Miss Zosterops -

Vous pouvez apercevoir un oiseau dans le ciel. Il vole rapidement et a l'air épuisé, en effet ses mouvements d'ailes sont saccadés et il a du mal à garder de la hauteur. Il a l'air de venir tout droit du cimetière. Vous le voyez se poser sur un grand arbre, au milieu d'une magnifique plaine. C'est un oiseau blanc et en y regardant de plus près, c'est un Harfang des Neiges, une chouette majestueuse. Une chouette ? Elle a disparu et laisse place à une frêle jeune femme, assise sur une branche, recroquevillée sur elle-même. Mais lorsqu'elle se redresse et saute sur la terre ferme, vous vous rendez compte qu'elle n'a rien d'une fille frêle. Vous reconnaissez Miss Scandiacus, cette Ymbryne gardienne du temps, si belle, si élégante. Elle est habillée d'une robe très simple, mais trop chaude pour les températures qui règnent sur cette plaine. Elle a les cheveux en bataille et les sourcils froncés, ses yeux lancent des éclairs. Vous n'essaierez pas de lui parler, même si vous en aviez l'occasion car elle a l'air énervée et si elle s'énerve rarement, quand c'est le cas, vous préféreriez vous cacher. Elle regarde frénétiquement autour d'elle, vérifiant qu'il n'y avait personne pour la voir et l'entendre et finit par pousser un cri de rage avant de se mettre à faire des cent pas. « comment vais-je faire pour garantir la sécurité de cette boucle? Je suis inutile si je ne sais rien. Et pourquoi fait-il si chaud ici ? » Elle esquisse un geste, comme si elle voulait enlever sa robe épaisse mais se ravise. Ce n'était pas une raison pour se retrouver toute nue, n'importe qui pouvait la voir. Elle finit par se laisser tomber à terre, comme si elle allait pleurer. Sa nuque devient rosée, le soleil tape fort. Elle regarde sa montre à gousset, il est treize heures. Vous la voyez secouer sa tête blonde de droite à gauche. « où est cette foutue Zosterops quand j'ai besoin d'elle ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: how far i'll go (zosterops)   Jeu 16 Fév - 12:40

How far i'll go.

- Avec Miss Scandiacus -

Le moment où le soleil est à son zénith est le moment que tu préfères de la journée. Même si les températures de cette nouvelle boucle ne sont pas si chaudes, tu en profitais toujours pour faire un tour après avoir pris le temps de manger. Tu filais à vive allure, fendant les airs sans même te retourner. Tu profitais de cette sensation de liberté sur ton petit corps d'oiseau et t'élevais assez haut dans le ciel pour profiter au maximum de la chaleur des rayons du soleil.

Enfin, tu en profitais aussi pour chercher ta moitié qui avait décidé de disparaître sans prévenir personne. Tu ne la cherchais pas réellement hein ! Tu jetais un œil de temps en temps au sol et autour de toi si jamais par chance tu la croisais, mais tu ne la cherchais pas vraiment ! Enfin de toute façon, tu n'as pas vraiment besoin de la chercher plus longtemps puisque tu entends un cri que tu reconnaîtrais entre mille. Parce qu'après autant de temps passé à ses côtés, tu étais bien capable de reconnaître sa voix.

Tu te presses, tu t'empresses, inquiète à son sujet. Tu files droit dans la direction du son et tu l'aperçois, se laisser tomber au sol de loin. Tu arrives à son niveau, reprenant forme humaine en plein vol et tes pieds retournent sur la terre ferme. Tu termines la course en ralentissant pour s'arrêter à son niveau, à peine essoufflée. « C'est là que tu te cachais ? » Des mots simples, mais pourtant le ton était un peu accusateur. Tu remarquais facilement l'agacement de la blonde.

Pourtant, ce n'est pas sur toi qu'il fallait compter pour la brosser dans le sens du poil. « T'étais où ? T'es encore partie sans rien dire. Regarde dans quel état tu finis. » Tu soupires, agacée par son égoïsme et tu te place de sortes à lui faire de l'ombre. Tu ouvres ton gilet en cuir que tu appréciais parce qu'il chauffait facilement avec les rayons du soleil et te gardais au chaud. Tu l'ouvres pour donner plus d'ombre à la jolie blonde, laissant apparaître un débardeur propre. « Tu supportes pas la chaleur et pourtant tu restes au soleil. » Tu te retiens de dire qu'elle était idiote, mais qu'elle était une très jolie idiote.

« T'imagines si on te voir comme ça ? La si belle et élégante Miss Scandiacus qui n'est même pas coiffée. » Tu pouffes légèrement de rire, tu fais passer ça pour de la moquerie alors que pourtant, tu la trouvais charmante malgré tout. Ce petit côté sauvage que ça lui donnait n'était pas forcément pour te déplaire.

Mais tu fronces rapidement les sourcils. « Tu devrais prendre conscience que tu peux pas faire n'importe quoi, n'importe quand ma grande. Je dois dire quoi quand tu disparais comme ça, hein ? » Oh en réalité, ce n'était que le cadet de tes soucis tout ça. Elle devait probablement le lire sur ton visage d'ailleurs. Tu étais simplement morte d'inquiétude, mais ça te trouerait le cul de l'avouer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: how far i'll go (zosterops)   Jeu 16 Fév - 23:00

How far i'll go.

- ft. miss zosterops -

« C'est là que tu te cachais ? » Vous voyez l'Ymbryne relever sa tête, assez rapidement. D'ailleurs, elle en avait la tête qui tournait. Cette voix, c'était Miss Olayinka Zosterops, si discrète que Scandiacus ne l'avait même pas entendu arriver. Vous vous doutez qu'elle est très heureuse que Zosterops ait répondu à son appel, mais elle n'en laisse rien paraître. Elle avait même l'air plutôt agacé. « Je ne me cache pas, qu'est-ce que tu racontes ? » Vous voyez la blonde mettre sa main en visière, afin de pouvoir regarder la nigérienne, malgré le soleil. Elle était époustouflante. Rien ne pouvait décrire une beauté pareille, si sauvage et pourtant si douce. Scandiacus en avait conscience et elle savait aussi qu'Olayinka lui en voulait d'être partie en expédition sans l'avoir prévenue. « T'étais où ? T'es encore partie sans rien dire. Regarde dans quel état tu finis. » Et voilà, comme prévu. Vous ne pouvez pas dire qu'elles ne se connaissent pas sur le bout des doigts !

Vous apercevez Miss Zosterops, elle enlève sa jolie veste en cuir, une de ses préférées et la tient de telle sorte à ce qu'elle fasse de l'ombre à la jolie blonde. Celle-ci essaie de dire quelque chose, mais la nigérienne ne lui en laisse pas l'occasion. « Tu supportes pas la chaleur et pourtant tu restes au soleil. » Des reproches, que de reproches. Vous voyez Scandiacus se crisper, sa colère contenue difficilement. Ce n'est pas de sa faute, elle cherchait un coin tranquille, ne pouvait-elle pas être tranquille quelque temps ? Elle regrette presque d'avoir souhaité que l'Ymbryne lui vienne en secours, mais cela n'aurait rien changer. « T'imagines si on te voit comme ça ? La si belle et élégante Miss Scandiacus qui n'est même pas coiffée. » Elle l'entend rire et marmonne dans sa barbe « Pas besoin d'être bien coiffée pour être belle » Le meilleur exemple, c'est sa compagne, elle est si jolie lorsqu'elle se réveille, naturelle et sans avoir rien fait. Miss Scandiacus le pense très fort mais là encore, ce n'est pas le moment pour les compliments. « Tu devrais prendre conscience que tu peux pas faire n'importe quoi, n'importe quand ma grande. Je dois dire quoi quand tu disparais comme ça, hein ? »

Vous suivez l'Ymbryne des yeux, elle se lève et regarde sa petite amie droit dans les yeux « C'est bon ? T'as fini ? Je crois que tu viens de me reprocher absolument tout ce que tu aurais pu me reprocher. » Elle fait un geste vers la veste en cuir, comme pour dire qu'elle n'en a pas besoin et continue sur sa lancée « J'avais besoin d'un peu de tranquillité mais bon tu es toujours obligée d'être dans les parages, et tu n'es même pas là pour m'aider, mais pour me rabaisser. » Elle essaie tant bien que mal de remettre ses cheveux en place, pour lui donner un peu de contenance. Elle ne veut pas lui dire qu'elle avait souhaité sa présence, elle ne mérite pas de le savoir avec tous ces reproches. « Alors quand tu t'intéresseras un peu à moi, tu pourras éventuellement me demander ce que j'ai fait dehors et ce qui me met dans cet état »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: how far i'll go (zosterops)   Mar 21 Fév - 6:42

How far i'll go.

- ft. miss Scandiacus -

« Pas besoin d'être bien coiffée pour être belle » Gna Gna Gna. Tu lui en aurais bien collé une si elle n'avait pas autant raison. Ce n'était pas juste de pouvoir être si jolie en toutes circonstances. Enfin, ça ne le serait pas si tu l'enviais, mais ce n'était pas le cas. Tu as beau le penser, ce n'est pas pour autant que tu souhaites être aussi coquette et splendide qu'elle. Non, tu souhaitais avant tout être bien au chaud dans tes vêtements plutôt qu'autre chose.

Tu l'écoutes s'en prendre à toi, elle ne semble pas comprendre les raisons qui t'ont poussée à agir de la sorte et ce n'est pas vraiment ton problème. Non, si elle souhaitait être plainte et réconfortée, ce n'était pas toi qu'il fallait espérer voir. T'es le genre de personne qui ose mettre des coups de pieds au cul pour relever les gens plutôt que de t’apitoyer sur leurs sorts. Preuve en est, la jolie Ymbryne s'en est relevée et semble déjà avoir repris du poil de la bête. Tu préférais amplement la voir dans cet état plutôt que dépitée, au bord des larmes. Tu refermes ta veste, elle n'en avait pas besoin hein ? Ça te fait doucement rire intérieurement, tu ne donnais pas cher de sa peau. « Tout ? Pourtant je suis sûre que ça ne fait que commencer. » Tu hausses les épaules, tu t'es engagée sur ce terrain, autant le traverser d'une traite. « Oui je te rabaisse. Je suis la méchante qui vient t'enfoncer plus bas que terre alors que t'es déjà au fond du gouffre. Si tu me connaissais assez bien, tu saurais que je ne frappe pas une personne à terre. » Après ça dépends qui, mais en général ce n'est pas ton genre.

Elle se plaint, encore, comme quoi tu ne t'intéresses pas à elle. Mais encore une fois, si c'était le cas, tu ne serais même pas là à lui parler. Tu n'aurais pas parcouru la boucle en boucle pour la retrouver. Tu n'aurais pas interrompu ta promenade du début d'après-midi pour lui accorder ton attention. « Pourquoi je devrais te poser la question ? Si tu souhaitais tant me le dire, tu l'aurais fait avant de partir ! Ou même tu aurais pu me le dire avant même de te plaindre, mais non, ça non, c'est beaucoup trop demandé. Je dois être celle qui m'adapte à tous les petits caprices de Madame. » Tu es agacée, oui, ça se voit. Parce que tu trouves ça injuste que sa frustration te retombe dessus. Enfin, tu l'as un peu cherché alors ça t'adoucit un peu, mais tu la sens autant de mauvaise foi que toi.

Tu finis par la pousser doucement à l'ombre, contre l'arbre. « Arrête de faire tes caprices d'enfant à la fin. Arrête de t'exposer au soleil alors que tu sais pertinemment qu'il fait trop chaud pour toi. » Parce que oui, tu as beau lui crier dessus et lui balancer ses quatre vérités à la figure, tu t'inquiètes malgré tout pour elle. Tu espérais au fond de toi même qu'elle comprenne qu'elle compte pour toi. « Et bien vas-y, dis moi ce qui te met dans cet état. Je suis là, toute ouïe et prête à t'écouter. » Ton regard est plongé dans le sien. Qu'est-ce qu'elle a bien pu faire pour se retrouver dans cet état ? « Enfin je te préviens, si tu t'es aventurée avec un homme pour je ne sais quelle raison afin de faire dieu ne sait quoi... » Ton regard s'assombrit. Oh tu n'es pas jalouse, simplement possessive. Tu n'irais pas faire ce genre de choses dans son dos, alors pourquoi elle aurait le droit de le faire ? Tu n'es pas une femme qu'on peut quitter quand on veut et reprendre le lendemain comme si de rien était. Enfin, tu t'inquiètes sûrement pour rien car tu sais qu'au fond, tu pouvais lui faire confiance.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: how far i'll go (zosterops)   Sam 25 Fév - 10:09

How far i'll go.

- ft. miss zosterops -

« Tout ? Pourtant je suis sûre que ça ne fait que commencer. » Vous remarquez que Scandiacus hausse les épaules, elle en avait assez que sa compagne lui crie dessus et écoute à peine ce qu'elle dit ensuite. Enfin, c'est l'impression qu'elle donne, cette attitude de "je-m'en-foutiste". Mais en réalité elle écoute attentivement et désire plus que tout qu'elle s'arrête de parler et qu'elle l'embrasse. Mais ce n'est pas pour maintenant. « Peut-être que si je ne t'ai pas prévenu, c'est qu'il y avait une urgence, et que je n'en avais tout simplement pas le temps. Mais tu ne connais pas ça, toi qui reste ici bien au chaud alors je vais vais risquer ma peau dehors. »

Vous voyez que Zosterops pousse doucement l'Ymbryne sous l'arbre, pour la protéger un peu du soleil qui brillait, comme tous les jours. Miss Scandiacus a la peau qui tiraille, elle sait qu'elle doit être rouge tomate et regrette d'avoir refusé la veste de sa compagne. Des gouttes de sueur commencent à perler sur son front et sur sa nuque. Elle se sent dégoûtante et désire une douche glacée, pour la rafraîchir et la laver, car son escapade n'a pas été de tout repos. Pendant ce temps, l'autre Ymbryne continue son discours accusateur. Mais Miss Scandiacus la trouve mignonne, à s'inquiéter comme ça pour elle. « Je n'ai pas envie de te le dire après ta scène là, j'ai juste besoin de rentrer. » Oui c'est très enfantin de sa part, et cette fois-ci il s'agit bel et bien d'un caprice. Mais elle n'en a rien à faire.

« Enfin je te préviens, si tu t'es aventurée avec un homme pour je ne sais quelle raison afin de faire dieu ne sait quoi... » Malgré son énervement, l'Ymbryne laisse voir son côté jaloux-possessif, et Scandiacus décide d'en jouer. « Pourquoi me demandes-tu ça ? Serais-tu jalouse ? » Elle hausse les sourcils, amusée et sait que l'Ymbryne fera tout pour la démentir, cela l'amuse énormément. « Tu sais que sans cela, je ne serais pas aussi efficace. Mais sois sans crainte, je n'ai pas trouver l'homme que je cherchais, et pourtant je l'ai suivi à la trace, mais pas moyen de le retrouver, il a comme... disparu. » Vous remarquez que Scandiacus est perplexe et perdue dans ses pensées. En effet, elle connaît, enfin connaissait, une autre personne qui a disparu ainsi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: how far i'll go (zosterops)   Sam 25 Fév - 11:41

How far i'll go.

- ft. miss Scandiacus -

Une urgence. En effet tu n'y avais pas pensé et ça te fait te sentir idiote sur le coup à t'inquiéter sans même réfléchir, ce n'est pas réellement de ta faute si tu pouvais partir au quart de tour. Tu étais comme ça après tout et tu n'avais aucun moyen d'aller contre ta nature. Tu te renfrognes un peu, parce que tu sais que tu as eu tort de venir lui crier dessus sans même réfléchir. Tu as laissé parler ton cœur avant d'utiliser ton cerveau, comme dans bien des cas.

Tu la toises alors qu'elle fait son caprice d'enfant pourrie gâtée, te compressant le cœur dans la poitrine par la même occasion. Était-ce toi qui était égoïste ou elle ? Peut-être que c'était vous deux qui l'étiez finalement. Enfin tu n'arrives pas à remettre correctement tes idées en place. Tu lui rends juste un regard comme réponse pour le moment. Au moins elle était à l'ombre et même si elle était en train de transpirer à grosses gouttes, elle allait pouvoir se rafraîchir un peu.

Tu serres les poings, elle joue avec toi et tu le remarques rapidement. « Je suis pas jalouse. » Mais elle reprends la parole et tu l'écoutes. Tu la connais assez pour sentir qu'elle était perdue, désemparée. Qu'elle n'a pas eu ce qu'elle voulait. Les traits de ton visage se radoucissent, tes poings se desserrent doucement. Tu ouvres la bouche un instant, ne prononçant aucun mot avant de la refermer. Tu essayes de réfléchir à tes mots, de les choisir avec attention. Ton ton s'adoucit, se faisant plus tendre et conciliant, tu as finis par avoir ce que tu voulais. Elle n'était plus totalement dépitée. « Écoute... » Tu te pinces les lèvres, hésitante. Tu ne sais pas vraiment ce que tu dois dire finalement.

Tu jettes un coup d'œil autour de toi pour t'assurer que vous êtes seules, tu approches doucement tes bras d'elle. Tu t'en fiches qu'elle soit transpirante ou sale, elle reste ta petite amie en toutes circonstances et tu te rapproches d'elle afin de l'enlacer doucement. Tu la serres précieusement contre toi. Tes mains remontent dans son dos, essayant d'apaiser la chaleur qu'elle subit avec tes mains. Tu essayes de détendre l'atmosphère, cherchant à apaiser la blonde pour baisser sa température corporelle. Tes lèvres viennent finalement s'emparer des siennes pendant que tu la plaques contre l'arbre derrière elle. Tes mains remontent contre son ses joues, ton corps se pressant au sien. Ça dure quelques longues secondes, tu prends le temps de t'appliquer et de la dévorer ardemment avant de t'écarter, lui laissant doucement reprendre son souffle. « Désolée, je n'ai pas de bouteille d'eau. » Tu restes là, installée contre elle. « Tu es sûre de vouloir rentrer maintenant... ? » Tes mains redescendent contre ses épaules, glissant doucement jusqu'à ses hanches. « J'ai pas forcément envie que tu sois obligée de prendre deux douches... » Le regard brillant, tu plonges doucement ton visage dans son cou pour le parsemer de baisers. Tu espères la réconforter et te faire pardonner de cette manière, mais elle n'avait peut-être pas envie là. « Je voulais juste que tu arrêtes de te morfondre, et j'ai réussi non ? » Tu lui adresses un léger sourire fier, légèrement taquin. Tu as eu ce qu tu voulais.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: how far i'll go (zosterops)   

Revenir en haut Aller en bas
 
how far i'll go (zosterops)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Song of the Gears ::  :: Les Archives-