AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Partagez | 
 

 GROUPE II ❧ Intrigue, Electroswing Anachronique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Le Corbeau

avatar
- Oiseau Suprême -
❧ Boucle Temporelle : Toutes, un battement d'aile et me voilà dans une autre boucle.
❧ Particularité : Maître du destin, l'univers entier me sert de marionnettes
❧ Occupations : Entretenir le monde, le faire tourner.
❧ Miroir :
❧ Missives : 230
❧ Yeux de verre : 275
❧ Crédits : Mad Hattress


MessageSujet: Re: GROUPE II ❧ Intrigue, Electroswing Anachronique   Ven 14 Avr - 15:04

Le membre 'Galahad L. Ednyfed' a effectué l'action suivante : Roue du Destin


'Destin' :
Revenir en haut Aller en bas
http://songofthegears.forumactif.com
Thaddeus Gentilis

avatar
- Autour amnésique -
❧ Boucle Temporelle : 19 décembre 1873
❧ Particularité : Métarmophose en Autour des Palombes (Accipiter Gentilis) - Le rapace qui devient le gardien. Le chasseur qui se fait protecteur.
❧ Occupations : Gardien du refuge, protecteur des ymbrynes et historien à ses heures perdues.
❧ Miroir :
❧ Missives : 289
❧ Yeux de verre : 72
❧ Crédits : CK


MessageSujet: Re: GROUPE II ❧ Intrigue, Electroswing Anachronique   Ven 14 Avr - 20:55

Electroswing Anachronique

- It's fun until somebody gets hurt -

Voler est agréable un instant avant de devenir une tâche qui s'avère être pénible. Car si les regards des curieux j'arrive à éviter, je vois tout de même certains lever le museau vers moi et observer l'oiseau de proie qui doit leur sembler bien exotique. D'un battement d'ailes hâtif, je tente de les fuir, en ne devenant pour qu'un silhouette dans le lointain et un souvenir qu'il est simple d'oublier, non sans cesser de chercher dans les dédales de ce quartier moderne et de cette époque qui n'est pas la mienne, un moyen pour nous de nous échapper. Et si au début, je m'émerveille de l'inconnu et de cette architecture si futuriste, je finis par me concentrer sur l'essentiel, oubliant jardins et piscines pour ne voir que les haies et palissades qui délimitent les différentes habitations, trouvant finalement au milieu de ce labyrinthe moderne, notre moyen de fuir. Heureux, je referme mes serres dans le vide et m'autorise une pirouette avant de descendre en piqué jusqu'à la fenêtre dont je me suis précédemment échappé. D'une pirouette élégante je marque mon entrée et sur un meuble proche de Clarence je me pose, laissant ainsi mes serres rayer le bois de mauvaise qualité de ce bureau bon marché. Pour lui, j'ai un piaillement, dans l'espoir d'attirer son attention avant d'aller trouver place sur son épaule. Et si du bout de mon bec, je commence à tirer sur les cheveux sur sa nuque, afin de lui faire comprendre qu'il doit me suivre, voilà que je suis interrompu par l'entrée d'une petite fille que je ne connais pas. Surpris, je me redresse et gonfle mes plumes, me faisant tout d'abord menaçant, avant d'émettre un cri furieux quand je remarque qu'elle porte mes vêtements. Le temps d'une seconde, je suis tenté de reprendre forme humaine mais me souvenant que nu je serais face à Clarence et cette enfant, je me contente de battre des ailes et de m'offusquer en silence de cet outrage, pour mieux me venger en plantant dans l'épaule de mon pauvre ami mes serres.

J'aimerais pouvoir m'excuser, mais à la place, je pose mes prunelles sur l'enfant qui ravive en moi des instincts que je pensais mort. Dehors la foule gronde et pourtant, je suis là, à hésiter entre bouger et fondre sur l'impudente qui a ainsi volé mes vêtements, et simplement attendre que l'on m'informe de ce qui se passe. Car si la petite est là, l'autre muffle et sa robe immonde ne l'est plus. Le lien entre les deux peine  à se faire, et profondément troublé par ce qui se trouve sous mes yeux, je reste simplement là, à contempler tour à tour Clarence et l'enfant, oubliant ainsi complètement de les prévenir que notre salut se trouve derrière la porte de derrière qui donne après une petite barrière sur une autre habitation.
Revenir en haut Aller en bas
Le Corbeau

avatar
- Oiseau Suprême -
❧ Boucle Temporelle : Toutes, un battement d'aile et me voilà dans une autre boucle.
❧ Particularité : Maître du destin, l'univers entier me sert de marionnettes
❧ Occupations : Entretenir le monde, le faire tourner.
❧ Miroir :
❧ Missives : 230
❧ Yeux de verre : 275
❧ Crédits : Mad Hattress


MessageSujet: Re: GROUPE II ❧ Intrigue, Electroswing Anachronique   Lun 17 Avr - 11:02

Electroswing Anachronique

- Intrigue Commune, Groupe II -

Un rapace qui se faufile par une fenêtre, voilà qui est intéressant, du moins pour quelques yeux attentifs. La direction est donnée, laissant un groupe d'une dizaine d'explorateurs armés s'infiltrer dans la demeure servant de refuge, ouvrant la porte à coups de hache. Certains sont bouillants, hurlant après le moindre individu dissimulé, d'autres sont plus discrets, pointant uniquement le canon de leurs armes chargées au cas où quelque chose de suspect passerait devant leur sillage. Rassurez-vous, ils sont bons tireurs et prêts à faire feu au moindre mouvement suspect. Plus qu'une maigre porte qui vous sépare, chasseurs et pseudo-monstres, cette chambre semble être devenue votre prison. Doucement, la poignée s'ouvre.
Revenir en haut Aller en bas
http://songofthegears.forumactif.com
Clarence F. Bannerman

avatar
- Garde tout le monde à l'oeil -
❧ Boucle Temporelle : 22 mars 1941, retourné à une Guerre qu'il crut avoir un jour classé dans son passé.
❧ Particularité : Les paumes de ses mains se sont un jour courbées de deux yeux supplémentaires. Deux paupières qu'il condamne depuis à l'obscurité.
❧ Occupations : Curiosité ou intentions cachées, il remplit les pages de ses dossiers aux couvertures criblées des noms des syndrigastis qu'il rencontre.
❧ Miroir :
❧ Missives : 424
❧ Yeux de verre : 91
❧ Crédits : © Mad Hattress | Ananas de mes nuits et de mes jours


MessageSujet: Re: GROUPE II ❧ Intrigue, Electroswing Anachronique   Mar 18 Avr - 13:45


Electroswing Anachronique
     Il s’était saisit de l’arme, les doigts tendrement enroulés autour de la crosse. Un sourire s’était alors pudiquement étiré contre sa joue, dévoilant l’espoir qu’il eut à tenir une simple arme dans sa main.
     L’enfant apparue, l'obligeant à glisser le colt dans son dos. Il finit par la reconnaître dans les vêtements baignant son corps. Les doigts crispés après coup, lorsqu’il entendit la question de Galahad comme une provocation de plus.
« Je ne saurais le dire… »
     Choisir entre désespérer ou s’agacer devenait difficile. Il se demandait parfois s’il eut son propre visage, ou s’il ne fût jamais qu’une toile blanche sur laquelle se peignaient les traits d’un homme qu’il crut être lui. Il aurait été facile de s’agacer une nouvelle fois, et il fût bien trop épris de la victoire d’une quête qu’il menait pour en faire le fait de trop à sa colère. Ses dents grincèrent certainement sans qu’il ne puisse le contrôler, et seule une suggestion vint à prendre la place de ses reproches.
« N’as-tu jamais pensé à garder quelques mèches de cheveux sur toi, n’importe quel facteur de tes transformations, pour éviter d’avoir chaque fois à te retrouver dans ces situations ? »
     Il ne s’inquiétait pas plus des inconvénients de sa particularité que des conséquences sur lui-même. Parce qu’il avait cru pouvoir s’en faire un allier, et qu’il se retrouvait bien trop souvent à devoir supporter les maladresses d’un tel don. Et peut-être restait-il dans cette dernière question, l’acidité écœurante de reproches qu’il pensait avoir écarté de ses lèvres.

     Thaddeus revint, apportant soulagement et espérances. Dans les cris de l’oiseau Clarence ne reconnut aucun mot. Il sentait le poids de serres contre son épaule, l’indélicatesse d’un oiseau le prenant pour un porte-manteau. Le pincement déchirant de lames contre sa chair lui donna le réflexe maladroit de se départir de ce poids. D’une main offerte de son revers il repoussa l’oiseau, libérant l’épaule s’étant enflammée, lui offrant comme à un enfant la remontrance d’un regard.
« Ne refait jamais ça. »
     Depuis tant d’années il s’accommodait du sang chaud brûlant par intempéries les veines de son ami, par redevance envers les mensonges qu’il lui servait. Mais venait au bout de plusieurs minutes à craindre l’obscurité dans laquelle ils avançaient pieds liés, l’incontrôlable besoin d’oublier l’indulgence gracieusement offerte depuis tout ce temps.

     Le bois se brisa au rez-de-chaussée, laissant les pas entrer en foule à l’intérieur de la demeure. D’un réflexe Clarence écarta Galahad de la porte et la referma. Ses mots devinrent silence, son corps immobile contre la surface d’un mur près de l’entrée. Il avait invité l’enfant à se tenir à côté de lui, comptant sur Thaddeus pour choisir la meilleure décision le concernant. La porte fût laissée déverrouillée par crainte de dévoiler leur présence, et déjà s'ouvrait-elle sur eux.



Réussite : Un jeune homme entre seul dans la pièce, vêtements flottants sur un corps chétif et mains tremblantes posées sur son arme. Il voulait devenir grand, combattre avec héroïsme, et le courage qui l’a poussé à s’aventurer seul dans la pièce semble s’éteindre.

Échec : Gestes indélicats et carrure de mineur. Il paraîtrait que plusieurs nez ont été brisés sous ses doigts repliés. Sa voix retentit comme l'une de celles criant depuis plusieurs minutes dans la nuit.
« Ed', viens par là on va vérifier cette pièce ! »




TROUBLED PLAYER - “A desk is a dangerous place from which to view the world.” John Le Carré.


Dernière édition par Clarence F. Bannerman le Mar 18 Avr - 13:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Le Corbeau

avatar
- Oiseau Suprême -
❧ Boucle Temporelle : Toutes, un battement d'aile et me voilà dans une autre boucle.
❧ Particularité : Maître du destin, l'univers entier me sert de marionnettes
❧ Occupations : Entretenir le monde, le faire tourner.
❧ Miroir :
❧ Missives : 230
❧ Yeux de verre : 275
❧ Crédits : Mad Hattress


MessageSujet: Re: GROUPE II ❧ Intrigue, Electroswing Anachronique   Mar 18 Avr - 13:45

Le membre 'Clarence F. Bannerman' a effectué l'action suivante : Roue du Destin


'Destin' :
Revenir en haut Aller en bas
http://songofthegears.forumactif.com
Galahad L. Ednyfed

avatar
- Imitateur excentrique -
administrateur
❧ Boucle Temporelle : Grondements infernaux qui déchirent les cieux, l'apocalypse journalière de quarante-et-un.
❧ Particularité : Échine capricieuse qui prend le code soufflé, carcasse qui copie et imite l'être effleuré. Il s'implante jusque dans l'esprit qui s'efface, fardeau que de ne jamais être soi.
❧ Occupations : Projectionniste, pour le plaisir des regards avides de curiosités. Voyeur et récolteur d'informations qui se joue de ses habits de chair. La médecine et l'anatomie n'ont également plus aucun secret, avenir brillant dérobé.
❧ Miroir :
❧ Missives : 664
❧ Yeux de verre : 184
❧ Crédits : kidd (ava) / DΛNDELION (gifs)


MessageSujet: Re: GROUPE II ❧ Intrigue, Electroswing Anachronique   Mer 19 Avr - 19:33

Very bad trip

- what the hell ? -

Les vêtements flottent, tombent de partout, sont maintenus au possible par de frêles mains. Pas besoin d'attendre une réponse pour comprendre que l'échec est cuisant et empli d'une inutilité sans nom, parfait fardeau qui ne tarderai probablement pas à s’immiscer, bien que les traits disparaîtraient rapidement, non entretenus, juste une questions de maigres minutes. Corps minuscule dans une pièce si grande, Clarence devenant un parfait géant. Le ton employé en dit long, ne doutant certainement pas de la longue exaspération de l'interlocuteur qui finit toujours embarqué malgré lui dans les absurdités et caprice d'un corps sans structures mère. « J'y ai songé penses-tu, mais avec la robe... puis ça ne marche pas sur mes propres cheveux et essaie d'aller t'amuser à découper les mèches de tout le monde sans te faire égorger. » Voix fluette qui s'échappe, se défend comme elle le peux alors que le regard se baisse en direction du sol. Qui donnerait délibérément ce genre de chose à quelqu'un capable de lui dérober toute son inimité après tout ?

Mouvement de recul alors que l'oiseau revient, me renfrognant en moi-même lorsque le cri réprobateur s'échappe, partagé entre l'envie de pleurer toutes les larmes de ce corps qui prend doucement le pas, qui se met à tressaillir face aux serres aiguisées, se glisse, s'imprègne ou lui tirer amèrement la langue. Ne pas oser se réfugier auprès de Clarence qui sert de perchoir improvisé, unique point de repère, pour m'en dissimuler, me protéger, réflexe idiot et emprunté pour fuir l'horrible volatile, regard s'embuant légèrement. Resté planté là, terrifié, comme un idiot.

Abominable son qui me fait sursauter et provenant du rez-de-chaussée, devinant aisément que les choses commençaient à se gâter sérieusement, que notre guéguerre puérile devait prendre fin immédiatement, se règlerai plus tard en admettant que nous nous sortions d'affaire saints et saufs. En une seconde et sans que je ne puisse protester, voilà que je me retrouve dans les jambes de Clarence. Me prenait-il pour une mioche ? Réflexion probablement inadéquate dans ce cas-ci. Retenir la respiration, saisir le tissus du pantalon à proximité, regard rivé vers la poignée qui s'ouvre lentement dans une désagréable sensation de déjà vu, scène observée sous tous les angles dans de trop nombreux films d'horreurs surjoués.

Quelques secondes avant d'être repérés, idée qui germe s'implante. Tirer sur le tissus pour attirer l'attention des Syndrigastis, plus particulièrement le porteur d'arme plus à même de comprendre, leur mimer discrètement un geste de capture et d'un contact. Puisqu'un gamin pataud et gauche voulant jouer les héros s'offrait à nous, autant y voir un avantage ; explorateur perdu dans sa chasse, copie factice infiltrée l'espace d'un instant, qui n'aura rien trouvé, soufflant à ses collègues que la pièce est vide à l'image de la maison, le temps de filer, en espérant que notre volatile, balise de repérage, a bel et bien trouvé un itinéraire discret, probablement plus bavard s'il retrouve ses vêtements dérobés. A voir si les lubies d'un corps si jeune, d'une gamine haute comme trois pomme, se ferait comprendre.



Revenir en haut Aller en bas
Thaddeus Gentilis

avatar
- Autour amnésique -
❧ Boucle Temporelle : 19 décembre 1873
❧ Particularité : Métarmophose en Autour des Palombes (Accipiter Gentilis) - Le rapace qui devient le gardien. Le chasseur qui se fait protecteur.
❧ Occupations : Gardien du refuge, protecteur des ymbrynes et historien à ses heures perdues.
❧ Miroir :
❧ Missives : 289
❧ Yeux de verre : 72
❧ Crédits : CK


MessageSujet: Re: GROUPE II ❧ Intrigue, Electroswing Anachronique   Mer 19 Avr - 22:32

Electroswing Anachronique

- It's fun until somebody gets hurt -

D'un revers humiliant de la main, je deviens aux yeux de Clarence une vermine que l'on repousse et on exile de quelques mots dédaigneux et d'un regard à peine plus amicale. De ses phalanges, celui que je considère comme un ami me fait fuir et m'oblige à m'éloigner, me forçant à prendre mon envol et à ravaler le peu dignité qu'il n'aurait pas brisé de cette main que je ne pensais pas un jour tant haïr. Et si un instant, j'hésite à lui faire part de mon mécontentement en lacérant le bout de son nez de mes serres, je retiens tout acte de violence de justesse, préférant à la place m'enfuir et me réfugier en haut d'un meuble, en hauteur, pour ainsi mieux contempler celui pour qui je pousse un piaillement aigu, proche d'un avertissement et d'un insulte qui si j'avais été humain aurait traversé mes lèvres. L'égo en travers de la gorge, je me redresse et tente de me faire digne alors que dans le bois tente j'enfonce mes griffes, devenant ainsi une sentinelle qui de loin, observe l'enfant et Clarence interagir et jouer sous mes prunelles une parodie de pulsion paternelle quand entre dans la pièce un intrus.

Sur mes gardes, je me tasse sur moi-même pour me faire plus discret, tandis que l'homme tremblant et peu sûr de lui, braque sur les deux seuls silhouettes de cette pièce son arme. Un silence de mort semble tomber sur l'assistance, et en simple spectateur, car encore incertain de vouloir entrer dans cette danse macabre, je retiens mon souffle et cherche à ne faire qu'un avec l'obscurité, plus par crainte d'empêcher le pire de se produire que par réelle envie d'attirer la moindre attention sur ma personne. Et le temps de deux battements coeur… Cela fonctionne. Le temps d'une poignée de secondes, c'est mon instinct de survie qui tient les rênes de mon être et qui me fait ainsi si stoïque face à une situation qui normalement m'aurait déjà poussé à me dresser entre l'intrus et ceux que je dois protéger. "Le coeur valeureux… Le rapace qui se fait protecteur. L'autour qui étend ses ailes pour les autres et dont la silhouette cesse d'être le prélude d'une chasse meurtrière. Thaddeus." Du passé, sa voix me revient et m'arrache à ma torpeur, me permettant ainsi de répondre à cette part de moi qui veut se racheter pour les péchés de son passé et qui sans hésiter me murmure "Vas-y, sauve-les, n'aies pas peur. Il est temps de mériter ton prénom. Il est temps d'être toi, d'avaler une grande bouffée d'air frais et d'être plus que celui qui prétend être Thaddeus."

J'ouvre mes ailes et mes serres. J'abandonne le bois, l'obscurité et la sécurité pour mieux fondre sur l'inconnu qui ose nous menacer. Que croit-il ? Qu'il est fort ? Qu'il est capable de nous faire trembler ? L'ignorant. Les serres en avant, ce sont ses phalanges que je vise, dans l'espoir de lui faire lâcher son arme.

Réussite : Les doigts méchamment blessées par les serres du rapace, l'homme lâche son arme et se retrouve à la merci de l'autour, qui décidé à passer sa colère sur quelqu'un s'en prend à son visage.

Échec : Après un léger affrontement entre les deux, l'homme arrive à se débarrasser de Thaddeus, l'envoyant rencontrer violemment le mur le plus proche histoire d'assumer le "sale piaf" qui l'empêche de mener à bien sa mission.

Revenir en haut Aller en bas
Le Corbeau

avatar
- Oiseau Suprême -
❧ Boucle Temporelle : Toutes, un battement d'aile et me voilà dans une autre boucle.
❧ Particularité : Maître du destin, l'univers entier me sert de marionnettes
❧ Occupations : Entretenir le monde, le faire tourner.
❧ Miroir :
❧ Missives : 230
❧ Yeux de verre : 275
❧ Crédits : Mad Hattress


MessageSujet: Re: GROUPE II ❧ Intrigue, Electroswing Anachronique   Mer 19 Avr - 22:32

Le membre 'Thaddeus Gentilis' a effectué l'action suivante : Roue du Destin


'Destin' :
Revenir en haut Aller en bas
http://songofthegears.forumactif.com
Clarence F. Bannerman

avatar
- Garde tout le monde à l'oeil -
❧ Boucle Temporelle : 22 mars 1941, retourné à une Guerre qu'il crut avoir un jour classé dans son passé.
❧ Particularité : Les paumes de ses mains se sont un jour courbées de deux yeux supplémentaires. Deux paupières qu'il condamne depuis à l'obscurité.
❧ Occupations : Curiosité ou intentions cachées, il remplit les pages de ses dossiers aux couvertures criblées des noms des syndrigastis qu'il rencontre.
❧ Miroir :
❧ Missives : 424
❧ Yeux de verre : 91
❧ Crédits : © Mad Hattress | Ananas de mes nuits et de mes jours


MessageSujet: Re: GROUPE II ❧ Intrigue, Electroswing Anachronique   Lun 8 Mai - 18:35


Electroswing Anachronique
     Il se serait un instant cru au zoo, les pupilles de son enfance écrasées sur le spectacle d’un combat autorisé, celles de l’homme encore hébétées. D’un battement les ailes du rapace étaient devenues des voiles obscures oscillant contre le vent, la forme bestiale de cette colère aux yeux mi-clos menaçant bien trop souvent de gronder derrière les mots durement prononcés de Thaddeus. Ce combat eut l’air inégal, et les jambes du jeune homme, pourtant fragilement ancrées sur le parquet, se refusèrent à céder. La peur maintenait le jeune homme droit, lui donnait la force de se débattre en oubliant les entailles déchirant peu à peu ses doigts. L’oiseau fût projeté plus loin, arrêté brutalement par la surface d’un mur. Ce seul bruit dû rendre la violence d’un choc contre le plâtre, condamnant Clarence à cette douloureuse empathie ; à la crainte que cet impact ne puisse être fatal à Thaddeus. Une peur raisonnée n’ayant aucune place à cet instant, et alors qu’une partie de lui se serait valeureusement dirigée vers la sombre étole de plumes immobile sur le sol, l’autre se saisit de l’avant-bras de son ennemi, bien trop fin au point que son pouce put bientôt effleurer la cime de son indexe. Il avait attrapé le colt d’une seconde main, appuyé la bouche du canon contre la mâchoire d’un homme chaque seconde un peu plus habité par la peur, et lui avait simplement murmuré de rester calme et de se taire. D’être docile, et l’autorité de ses mots n’eut d’effet que dans la lassitude avec laquelle il les eut prononcés.
     Que cet homme qu’il tenait sous la menace d’un canon soit le pantin d’une cassette rembobinée, ou la réalité d’un monde qu’ils retrouvèrent après avoir été drogués, il n’eut pour lui que de l’envie. Celle de pouvoir se ranger de ce côté de la barrière. Tenir son arme contre l’anormal, et ne plus y gagner sa place avec deux yeux inutilement apparus à la racine de ses doigts. Ils jouaient des tours de passe-passe pour s’en sortir, et tout n’eut plus l’air alors qu’un cirque. Sa main glissa contre le bras du jeune homme, agrippant l’arme claquant en sursauts contre la paume moite s’y attachant. Désarmé et bientôt assommé par un coup porté à la nuque. Trop fort peut être, pour un corps aussi frêle. Et Clarence eut après coup pensé qu’il serait bien plus facile de l’endormir que de le brider. Ses jambes cette fois flanchèrent, abandonnant son corps à la gravité. Il fût rattrapé de justesse par l’homme même qui venait de l’assommer, couvrant le bruit d’une chute tout en le tirant derrière la porte. Si le bruit des 6 pas piétinants et de l'oiseau emporté contre le mur n'avait déjà pas alerté d'autres humains.
« Tu voulais prendre son apparence ? »
     Le corps abandonné sur le sol, il tendit l’arme subtilisée à l’enfant et rejoignit l’oiseau. Difficile de glisser ses doigts sur ce corps qu’il connaissait mal, ses yeux, même si clos, craignaient de recevoir la blessure d’une serre ou d’un bec.
« Thaddeus ? »
     L’abdomen de l’animal se gonflait, déployant à peine les plumes piquées dans sa chaire. Assez pour que Clarence quitte sa pudeur, et plus encore celle des pensées acides dévorant son inquiétude. Car Ô combien Thaddeus put parfois être impulsif, et il était bien trop facile de le lui reprocher en silence.
« Dois-je te porter ? »
     Sa provocation lancée, il espéra qu'elle puisse résoudre par elle-même ce problème.




TROUBLED PLAYER - “A desk is a dangerous place from which to view the world.” John Le Carré.
Revenir en haut Aller en bas
Galahad L. Ednyfed

avatar
- Imitateur excentrique -
administrateur
❧ Boucle Temporelle : Grondements infernaux qui déchirent les cieux, l'apocalypse journalière de quarante-et-un.
❧ Particularité : Échine capricieuse qui prend le code soufflé, carcasse qui copie et imite l'être effleuré. Il s'implante jusque dans l'esprit qui s'efface, fardeau que de ne jamais être soi.
❧ Occupations : Projectionniste, pour le plaisir des regards avides de curiosités. Voyeur et récolteur d'informations qui se joue de ses habits de chair. La médecine et l'anatomie n'ont également plus aucun secret, avenir brillant dérobé.
❧ Miroir :
❧ Missives : 664
❧ Yeux de verre : 184
❧ Crédits : kidd (ava) / DΛNDELION (gifs)


MessageSujet: Re: GROUPE II ❧ Intrigue, Electroswing Anachronique   Lun 8 Mai - 20:50

Very bad trip

- what the hell ? -

Souffle coupé, palpitations qui s'élèvent, envahissent les tympans, alors que l'action ne tarde pas, images qui s'enchainent trop rapidement sous ces yeux de gamines, peinant à décortiquer les mouvements qui s'opèrent et s'évaporent, enregistrant juste que l'oiseau se retrouve encastré au bout de quelques secondes de lutte, maigres dents se crispant dans un sursaut lorsque le son grave est donné. Suivre les gestes de Clarence du regard, devenir objet du décors, plante d'un mètre-dix spectatrices, attendant que les choses se calment tant bien que mal.

Acquiescer d'un signe de tête à la question, décortiquant un instant le corps masculin étendu sur le sol, silhouette gisante qui ne tarderait pas à être dérobée. Grimacer lorsque l'arme est glissée entre les doigts, révulsé à l'idée même de l'effleurer et devoir la brandir, doux cauchemars qui faisaient surface dans un goût particulièrement amer, prier depuis longtemps que ce genre d'objet n'atterrisse pas dans mes mains. Profonde inspiration, garder son calme, occulter la chose, rester sérieux au possible. Ôter les vêtements du rapace, profiter du fait de flotter dedans pour m'en extirper plus aisément, les glisser en direction des deux individus pour qu'ils soient rendus à leur propriétaire.

S'occuper de l’assommé, apposant une paume bien à plat sur une joue, laisser faire le reste, silhouette s’étirant, laisser disparaître la gamine, devenir parfait jumeau, absorber le code insufflé, l'enregistrer au mieux, l'entretenir dans une concentration qui tombe sur le tas. Le déshabiller, enfiler le tissus rapidement, rendre la ressemblance impeccable en glissant les doigts dans les cheveux dérobés, reproduisant la position des mèches comme je le peux. Chercher un nom, quelques papiers abandonnés dans un porte-feuille, enregistrer, répéter mentalement, parfaire le rôle, ne pas négliger les détails, le genre de chose qui pouvait inévitablement faire louper la tentative.

« Comment il va ? » S'inquiéter une seconde de l'état du Syndrigasti, murmure discret, à peine audible, ne pas nous faire remarquer d'avantage. Reprendre l'arme entre les doigts, adopter la pose maladroite, laissant l'emprunt faire de lui-même, devenir parasite qui s'infiltre et prend peu à peu possession, s'approcher de la terrible porte, nouvelle inspiration, jeter un œil à l'extérieur, couloir encore vide malgré l'agitation qui opère dans les pièces voisines et s'approche dangereusement. « On a pas beaucoup de temps. Par où peut-on filer pour être en sécurité ? Je vais ouvrir la voie. » Attendre un quelconque signe, comptant sur l'oiseau pour délier sa langue, espérant qu'il ne soit pas trop sonné, auquel cas il faudrait probablement improviser.



Revenir en haut Aller en bas
Thaddeus Gentilis

avatar
- Autour amnésique -
❧ Boucle Temporelle : 19 décembre 1873
❧ Particularité : Métarmophose en Autour des Palombes (Accipiter Gentilis) - Le rapace qui devient le gardien. Le chasseur qui se fait protecteur.
❧ Occupations : Gardien du refuge, protecteur des ymbrynes et historien à ses heures perdues.
❧ Miroir :
❧ Missives : 289
❧ Yeux de verre : 72
❧ Crédits : CK


MessageSujet: Re: GROUPE II ❧ Intrigue, Electroswing Anachronique   Mar 9 Mai - 20:25

Electroswing Anachronique

- It's fun until somebody gets hurt -

Le choc est violent. C'est tout mon être qui rencontre brutalement le mur tandis que l'intrus, surement heureux d'avoir ainsi assommer le nuisible à plumes que je représente en cet instant à ses yeux, se gorge de cette impression d'être l'homme inébranlable qui saura capturer les trois monstres que le peuple, amassé sur le perron de cette demeure, rêve de voir crucifiés sur la place publique au nom de crimes qu'ils n'ont même pas conscience d'avoir commis. Rapidement, tout commence à tourner autour de moi alors que mes paupières se ferment et m'occultent ainsi le reste de la scène, m'empêchant de ce fait de profiter de ce morceau de bravoure et d'héroïsme dont Clarence me parlera plus tard, quand d'un ton sûrement amusé, il entamera l'une de ses phrases par un : "Te souviens-tu du jour où à vouloir jouer les héros tu as terminé au tapis ?" L'idée même pourrait m'agacer, mais trop perdu dans un brouillard de confusion et de douleur, je me contente de chasser cette possibilité au loin, croyant en l'extrême bonté de mon ami, qui déjà feint de s'inquiéter, à ce que j'entends.

Difficilement et pour mon prénom, je rouvre les yeux, dardant alors sur Clarence un regard aussi lassé qu'agacé. "Je vais bien, oui." ai-je envie de siffler. "Autant que quelqu'un qui vient d'embrasser de trop près un mur trop épais." Mais je ne dis rien, ne produit pas même un son alors que notre compagnon prend aussi de mes nouvelles. "Je suis vivant, c'est l'essentiel." Voilà ce que semble dire le soupir court et intense que je pousse avant de me redresser et de me secouer, dans l'espoir, sûrement, de faire passer la migraine qui fait battre à mes tempes mon coeur.

Sans un regard pour l'inconscient au sol, je me contente un instant de croiser les prunelles de Clarence, puis celles du changeur de peau, avant de sautiller jusqu'à mes vêtements enfin libres de la silhouette incertaine de l'inconnu. Entre mes serres je les saisis et vers un recoin de la pièce, je me réfugie en leur compagnie, me dissimulant autant derrière un meuble qu'un angle de mur, profitant ainsi de ce fait d'un moment d'intimité pour retrouver apparence humaine. Et si étrangement, je m'attendais à rester coincer dans la carcasse du rapace, voilà que mes plumes s'effacent pour laisser place à ma peau frissonnante et sensible, qui me semble presque douloureuse alors que j'enfile à nouveau vêtements et sous-vêtements.

"Le jardin." J'enfile ma chemise et commence à la boutonner tandis que je quitte mon recoin sombre pour retrouver la lumière et les deux autres. "Personne ne s'y trouve. On devrait pouvoir mettre un peu de distance entre eux et nous ainsi." Je termine de boutonner mon col et cherche alors du regard mes chaussures de la pièce. "Le seul problème, c'est que je ne sais pas ce que nous allons trouver dans la maison d'à-côté..."
Revenir en haut Aller en bas
Clarence F. Bannerman

avatar
- Garde tout le monde à l'oeil -
❧ Boucle Temporelle : 22 mars 1941, retourné à une Guerre qu'il crut avoir un jour classé dans son passé.
❧ Particularité : Les paumes de ses mains se sont un jour courbées de deux yeux supplémentaires. Deux paupières qu'il condamne depuis à l'obscurité.
❧ Occupations : Curiosité ou intentions cachées, il remplit les pages de ses dossiers aux couvertures criblées des noms des syndrigastis qu'il rencontre.
❧ Miroir :
❧ Missives : 424
❧ Yeux de verre : 91
❧ Crédits : © Mad Hattress | Ananas de mes nuits et de mes jours


MessageSujet: Re: GROUPE II ❧ Intrigue, Electroswing Anachronique   Mer 24 Mai - 19:36


Electroswing Anachronique
     L’oiseau se relevait, ses yeux cuivre ouverts en deux soucoupes prédatrices. Ses gestes se firent moins vifs, encore confus. Clarence voulut répondre à la question de Galahad et se tut seulement. Les mots étaient fatigués, las d’inquiétudes et d’incompréhension. Car là où le temps aurait dû réparer l’oubli vaporeux dans lequel ils s’étaient éveillés, chaque incidence semblait y avoir été millimétrée de façon à les éloigner de ce qu’ils durent chérir comme la vérité.
     L’oiseau disparu avec son mutisme, déployant d’une ombre l’humain qui dû finalement être bien à l’étroit dans ce corps de rapace. Ses mots rassurèrent, car ils ramenèrent un ami ; et il fût bien plus facile de s’inquiéter d’un humain trahi par ses émotions que d’un animal sans expression. Il se relevait, orgueilleux peut être, dans le refus qu'il eut d’en parler. Il fût tentant de le faire à sa place, alors qu’un sourire se serait fait remède à une défaite. La bienséance suffit à lui dire « non », et pour la première fois depuis longtemps il accepta de l’entendre.

« Au point où nous en sommes. »
     Perdus sans avoir été préparés à affronter l’ennemi. Il savait en ayant tenu trop longtemps un stylo combien il fût important de connaître sa destination ; craignait, après tant d’années passées dans la sécurité, devoir affronter le monde tel qu’il l’avait connu : imprévisible. Une seule expérience dans les artères de Londres lui avait suffi, rendant leur confort à ces boucles dont il aimait pointer les défauts du doigt. Il était devenu un enfant trop longtemps resté dans une pièce. Des années même, jusqu’à ne plus comprendre le monde dissimulé derrière les murs de sa chambre. Il lui fallait marcher pour la retrouver, convoitant si ardemment la cage dans laquelle il était resté 70 années, qu’il en oubliait presque la fête à laquelle il eut été convié. Sa cavalière, et les promesses d’efforts qu’il lui avait offertes. Elle avait rejoint les visages familiers de ces autres connaissances entraperçues, perdus tous ensemble dans le brouillard de ses souvenirs. Il imaginait que ces autres purent être dans la même situation qu’eux, et aucun cri de joie n’avait pourtant retenti dans la rue pour révéler leur présence. Leur absence semblait rendre son altruisme à l’homme égoïste qu’il put parfois être, et ces questions aux allures d'inquiétudes ne furent jamais qu'une incompréhension de plus. Car ses pas voulurent trouver la sortie avant de trouver ses amis. Un repli nécessaire engagé par ce costume que Galahad dû endosser.
« Si vous êtes prêts. »
     Il s'impatientait, impuissant et immobile en attendant que la porte ne s'ouvre devant lui.




TROUBLED PLAYER - “A desk is a dangerous place from which to view the world.” John Le Carré.
Revenir en haut Aller en bas
Galahad L. Ednyfed

avatar
- Imitateur excentrique -
administrateur
❧ Boucle Temporelle : Grondements infernaux qui déchirent les cieux, l'apocalypse journalière de quarante-et-un.
❧ Particularité : Échine capricieuse qui prend le code soufflé, carcasse qui copie et imite l'être effleuré. Il s'implante jusque dans l'esprit qui s'efface, fardeau que de ne jamais être soi.
❧ Occupations : Projectionniste, pour le plaisir des regards avides de curiosités. Voyeur et récolteur d'informations qui se joue de ses habits de chair. La médecine et l'anatomie n'ont également plus aucun secret, avenir brillant dérobé.
❧ Miroir :
❧ Missives : 664
❧ Yeux de verre : 184
❧ Crédits : kidd (ava) / DΛNDELION (gifs)


MessageSujet: Re: GROUPE II ❧ Intrigue, Electroswing Anachronique   Jeu 25 Mai - 18:55

Verry bad trip

- what the hell ? -

Profonde inspiration qui s'infiltre, traçant mentalement le trajet de l’oxygène qui court, laisse son emprunte dans la chaire, avant de ressortir, appauvrit, façon comme une autre de tenter un semblant de détente, à défaut de pouvoir s'enfiler une autre cigarette. L'arme, terrible, est dégainée, brandie avec dégoût, chargée, alors que les doigts se glissent sur la poignée qui nous sépare désormais du reste du monde, des menaces extérieures qui ne demandent qu'à nous dénicher. Le souffle est retenu. Maintenir la concentration, ne pas se laisser surprendre, risquer de perdre les traits, le masque, malédiction devenue alliée, le temps de nous sortir de cette horrible mouise, de créer diversion, de désorienter. Ne restait plus qu'à contrer cette crainte qui ronge les entrailles.

Les premiers pas sont les plus durs, prudents, tatillonnant la moquette qui jonche le sol. L'assommé insuffle son code, gestes hésitants, malhabiles, reproduits à l'identique, parfait leurre. Silence. La lourdeur qu'il insuffle n'a rien de rassurant, terriblement pesant. La chambre voisine est vide, entreprenant un geste discret envers mes acolytes, supposant qu'un œil avisé me scrute, qu'ils puissent y avancer pour s'y dissimuler une fois le feu vert donné, procéder par étapes, ne certainement pas se précipiter sous peine de tout foutre en l'air. Sensation amère, impression de devenir soldat de première ligne, chaire à canon qui s'infiltre tant bien que mal, ravalant un frisson. L'opération est ré-itérée autant que possible, jusqu'à arriver aux marches d'un escalier qui marquait la prochaine étape de l'exfiltration et un semblant de voie vers la victoire, lieu décisif et à découvert pourtant redouté.

Bruits de pas qui glissent en bas, un colosse apparait au pied des marches et dans mon sillage, arme au poing, relevant la tête en ma direction, visiblement chef des opérations, le genre à briser des dents avec un seul pouce et qui donne froid dans le dos. Les regards se croisent, apposant un œil interrogatif sur cette carcasse dérobée que j'arborai. « Rien à signaler. » Descendre quelques marches, adopter une démarche plus décontractée, comme rassuré, acteur naturel qui se laisse aller à la supercherie. « On ferait mieux d'essayer la bicoque d'à côté. » Suggestion qui s'élève naturellement, priant tout mon être pour qu'il se laisse berner.

Réussite : Le molosse se laisse avoir, hausse les épaules, passe son chemin dans l'optique d'aller fouiller la demeure voisine, faisant signe de lui emboiter le pas.
Échec : Doute sur ce gamin peu adroit depuis le début, il préfère aller vérifier une dernière fois la demeure par lui-même et commence à monter les marches d'un pas assuré.



Revenir en haut Aller en bas
Le Corbeau

avatar
- Oiseau Suprême -
❧ Boucle Temporelle : Toutes, un battement d'aile et me voilà dans une autre boucle.
❧ Particularité : Maître du destin, l'univers entier me sert de marionnettes
❧ Occupations : Entretenir le monde, le faire tourner.
❧ Miroir :
❧ Missives : 230
❧ Yeux de verre : 275
❧ Crédits : Mad Hattress


MessageSujet: Re: GROUPE II ❧ Intrigue, Electroswing Anachronique   Jeu 25 Mai - 18:55

Le membre 'Galahad L. Ednyfed' a effectué l'action suivante : Roue du Destin


'Destin' :
Revenir en haut Aller en bas
http://songofthegears.forumactif.com
Thaddeus Gentilis

avatar
- Autour amnésique -
❧ Boucle Temporelle : 19 décembre 1873
❧ Particularité : Métarmophose en Autour des Palombes (Accipiter Gentilis) - Le rapace qui devient le gardien. Le chasseur qui se fait protecteur.
❧ Occupations : Gardien du refuge, protecteur des ymbrynes et historien à ses heures perdues.
❧ Miroir :
❧ Missives : 289
❧ Yeux de verre : 72
❧ Crédits : CK


MessageSujet: Re: GROUPE II ❧ Intrigue, Electroswing Anachronique   Lun 29 Mai - 15:40

Electroswing Anachronique

- It's fun until somebody gets hurt -

Je n'ai qu'un regard pour Clarence alors que celui capable de changer de peau décide de se faire notre éclaireur, descendant alors sans nous quelques marches pour trouver l'un des humains bien décidé à nous capturer. Ma respiration se suspend alors que des bribes de leur conversation me parvient et si heureusement, il arrive à détourner de notre piste l'indésirable, je ne parviens pas pour autant à me détendre et à faire fuir l'étrange sensation qui pèse encore sur ma cage thoracique. Pire, je me laisse envahir par un léger frisson d'appréhension qui apporte avec lui une angoisse sous-jacente qui fait son nid au creux de mon être, entre deux côtes et organes, non loin de mon coeur au rythme défaillant.

Difficilement, je déglutis et sans attendre de savoir ce que Clarence pourrait en penser ou non, je descends à mon tour les escaliers, sur la pointe des pieds presque alors que se détourne l'intrus qui vers une autre maison, dans l'espoir surement de nous trouver. Dans l'ombre de l'un je me glisse et vers la cuisine je me dirige, trouvant ainsi sans difficulté la porte qui mène à ce fameux jardin. Sans trop de difficulté je l'ouvre et ose même faire un pas dans l'arrière cour, esquissant ainsi un léger sourire quand je sens sur ma nuque encore frissonnante un tendre courant d'air qui fait naître sur ma peau une discrète chair de poule. D'un simple regard par-dessus mon épaule, je fais comprendre aux autres qu'ils peuvent me suivre tandis que je profite de notre relative tranquillité pour me hisser par-dessus la barrière, après avoir pris un peu d'élan. Maladroitement, je termine dans le jardin voisin et si après un soupir je me pense être en sécurité, ou tout du moins un peu plus à l'abri, voilà qu'au loin je peux entendre le grognement d'un chien surement peu heureux de me savoir désormais sur son territoire. La gargouillement hostile de la bête fait courir sur mon échine un frisson de terreur qui menace de prendre le contrôle de mon être et d'ainsi faire naître sur mes vertèbres quelques plumes discrètes. Le souffle plus court, je prie et espère que l'animal ne soit pas belliqueux ou trop imposant, afin que ma forme de rapace je n'ai pas à reprendre pour fuir les crocs de ce Cerbère de jardin qui pourrait avoir l'envie de découvrir quel goût je peux bien avoir.

Réussite : Chanceux... Le chien en question n'est rien de plus qu'une toute petite boule de poils bonne à japper contre Thaddeus qui ne devra se soucier que de le faire taire afin de ne pas affoler tout le quartier.

Echec :  Alors le rapace, c'est en steak tartare ou saignant ?


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: GROUPE II ❧ Intrigue, Electroswing Anachronique   

Revenir en haut Aller en bas
 
GROUPE II ❧ Intrigue, Electroswing Anachronique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Intrigue | Groupe 4 ~ Casse dans les boutiques de la Cour
» Joueur cherche groupe D&D ou Vampire ou Exalted ou SW
» BLINK-182[Groupe de Musique Punk Rock]
» MJ Dédale[Groupe Matt]
» Résumé de l'intrigue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Song of the Gears ::  :: Le Manoir et ses Alentours :: La Salle Principale-