AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Partagez | 
 

 BRUITS DE COULOIR ❧ Discussion avec Vultur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vultur Gryphus

avatar
- Oiseau Suprême -
❧ Boucle Temporelle : 3 Juillet 1928
❧ Particularité : Ymbryne, Métamorphose en Condor des Andes
❧ Occupations : Maître de maison et de boucle.
❧ Miroir :
❧ Missives : 7
❧ Yeux de verre : 3
❧ Crédits : Mad Hattress


MessageSujet: BRUITS DE COULOIR ❧ Discussion avec Vultur   Lun 26 Juin - 21:12

Bruits de couloir

- Livre un, troisième chapitre -

La mélodie raisonne, doigts qui se jouent des touches d'un petit boudoir, elle s'échappe dans les couloirs et caresse les oreilles curieuses. Spectacle rare que d'entendre l'oiseau géant jouer, vous voilà bien chanceux. Le thé est brûlant, servit méticuleusement sur cette table de verre autour de laquelle se dresse des fauteuils de type Louis XV. Le piano à queue n'est pas loin, à quelques pas, maître de cérémonie dos aux convives. Le morceau, une composition personnelle tout à fait dramatique, cesse, dernière note qui retentit. « Magnifique n'est-ce pas ? »

L'hôte se redresse pour délaisser l'instrument afin de s'incliner face aux visiteurs. Les individus sont passés au crible dans un sourire à peine perceptible. « Un second regard, un changeur de peau et un métamorphe, un trio pour le moins fascinant. Il serait plutôt dé-convenu de vous serrer la main j'imagine. » Remarque qui s'adressait plus particulièrement aux deux premiers. D'un geste, il désigna les sièges pour les inviter à prendre place.

Vous voilà tout trois affublés d'une mission, celle de chercher à comprendre, discuter, tenter de savoir ce qui se goupille derrière les plumes, extirper ce qu'il sait de ces disparitions et de ce collectionneur. Peut-être avez-vous des recommandations personnelles à glisser. Quoi qu'il en soit, votre boucle compte sur vous pour être les langues et les oreilles de vos pairs.

En bref
❧ Les participants à ce sujet sont : Clarence F. Bannerman, Galahad L. Ednyfed et Eustache W. Heddington
❧ Merci de privilégier les posts courts et rapides.
❧ Un PNJ interviendra à chaque fin de tour.
Revenir en haut Aller en bas
Clarence F. Bannerman

avatar
- Garde tout le monde à l'oeil -
❧ Boucle Temporelle : 22 mars 1941, retourné à une Guerre qu'il crut avoir un jour classé dans son passé.
❧ Particularité : Les paumes de ses mains se sont un jour courbées de deux yeux supplémentaires. Deux paupières qu'il condamne depuis à l'obscurité.
❧ Occupations : Curiosité ou intentions cachées, il remplit les pages de ses dossiers aux couvertures criblées des noms des syndrigastis qu'il rencontre.
❧ Miroir :
❧ Missives : 428
❧ Yeux de verre : 91
❧ Crédits : © Mad Hattress | Ananas de mes nuits et de mes jours


MessageSujet: Re: BRUITS DE COULOIR ❧ Discussion avec Vultur   Ven 30 Juin - 3:06

L'heure du thé chez Vultur:
 

Bruits de couloir
Poulet grillé

     Il trouvait un attrait à être ici, responsable d’une « mission » comme il ne l’avait pas été depuis 70 ans. Cela lui rappelait d’autres années, d’autres temps, là où il ne courrait pas après des poulets dégarnis mais de vrais gens. Là où la mégalomanie ne le dérangeait pas, car elle fût toujours clairsemée de failles. Il s’était sentit le privilège d’être ici et de pouvoir rencontrer cet homme dont on avait fait un mythe ; tout aussi charismatique que l’on voulut le décrire, et la mise en scène de leur rencontre vint doucement éveiller les prémices de son ennui. Il aurait préféré meilleurs compagnons que le chien et Galahad, allié devenu névrosé au point qu’il redoutait ses nouvelles réactions. Il pouvait l’ignorer ; rien ne nécessitait qu’ils lavent leur linge sale en public, moins encore devant leur hôte. Encore dans le même bateau, et il aurait préféré que cela se passe autrement cette fois. Vultur Gryphus siégeait à l’avant dos à la mer, guidant leur barque sans même regarder l’eau sombre sur laquelle ils se déplaçaient. Ses mots auraient pu faire sourire, s’ils n’eurent pas été une dérision malvenue pour commencer. Un homme de cette envergure, baigné dans sa vanité, dû certainement l'avoir préparé.
« Je dirais que l’inverse le serait. »
     Il consentit à cette conversation comme l’homme se résigne face à ses désillusions, s’attendant à plus grandiose, à moins banal qu’une simple blague. La musique avait sonné un drame qu’il espérait bien moindre que ses notes, et le thé servi commençait tout autant à le séduire, bientôt aussi tiède qu’il l’aimait. Bon anglais qu’il était, il voulut bien apprécier les efforts d’un New Yorkais prêt à tout pour bien paraître, qu’il ait trop lu ou non les bouquins de son époque. Il n'attendit pas la réaction de ses partenaires, lui tendit sa main, roulée dans tant de bandages et gants de cuir que les paupières ne sentirent depuis longtemps plus ce qui les effleurait.
« Une lumière verte traversant l’Hudson et l’on vous croirait tout d’un droit sorti d’un roman de Fitzgerald. Allez-vous nous parler de cette femme que vous souhaitez récupérer ? »




TROUBLED PLAYER - “A desk is a dangerous place from which to view the world.” John Le Carré.
Revenir en haut Aller en bas
Galahad L. Ednyfed

avatar
- Imitateur excentrique -
administrateur
❧ Boucle Temporelle : Grondements infernaux qui déchirent les cieux, l'apocalypse journalière de quarante-et-un.
❧ Particularité : Échine capricieuse qui prend le code soufflé, carcasse qui copie et imite l'être effleuré. Il s'implante jusque dans l'esprit qui s'efface, fardeau que de ne jamais être soi.
❧ Occupations : Projectionniste, pour le plaisir des regards avides de curiosités. Voyeur et récolteur d'informations qui se joue de ses habits de chair. La médecine et l'anatomie n'ont également plus aucun secret, avenir brillant dérobé.
❧ Miroir :
❧ Missives : 668
❧ Yeux de verre : 184
❧ Crédits : kidd (ava) / DΛNDELION (gifs)


MessageSujet: Re: BRUITS DE COULOIR ❧ Discussion avec Vultur   Ven 30 Juin - 16:53


« Bruits de couloir. »

Frictions. Elles sont perceptibles dans l'air, irradiant, trio devenu soudainement bancal, force de frappe censée grappiller, ingurgiter, enregistrer qui n'avait rien d'une réunion de parfaits agents en parfaite symbiose. Idée peu judicieuse que d'avoir apposé ce choix. Silence. Il ne fait qu'alourdir les tensions présentes, ne préférant pas souffler mot aux deux autres comparses. L'esprit se consacre d'avantage à la tâche, à cet être pour le moins mystérieux, pour ne pas dire que son existence relevait du surnaturel, alors que les notes raisonnent, but presque à notre portée. Les gants de cuir glissent, sont ôtés non sans une pointe de soulagement, touché insupportable qui s'oppose avec la moiteur des paumes qui ne cherchent qu'à être libérées. Ils disparaissent dans la poche d'un veston, rejoignant le tabac qui démange, quémande d'être extirpé et porté aux lèvres.  

Vaste plaisanterie qui semble débuter, alors que les premiers mots s'échappent, étalement d'un savoir qu'il fut sans doute fier de mettre sur le tapis, irritant lorsqu'il n'était qu'à sens unique, impression d'être bien trop démuni en ce qui concerne cet être tout autant que cette boucle qui pourtant semblait avoir été arpentée de fond en comble. Si Clarence se prête au jeu des niaiseries pour tenter de caresser la bête dans le sens des plumes, mes doigts restèrent loin de la couche de tissus protectrice, peinant à ne pas crisper d'avantage la mâchoire. « Je présume qu'évidement vous possédez le même attrait pour le théâtre. » Mirettes qui décortiquent la pièce, se perdent sur quelques antiquités, avant d'en revenir à l'hôte, sourcil emprunt d'ironie qui se hausse, référence à la nuit de tourment endurée quelques temps plus tôt, pions dans une mise en scène terrible. « J'espère que notre prestation fut à votre goût. » Remarque toute aussi amère qui s'échappe d'elle-même. « Enfin, là n'est probablement pas le sujet. » Ravaler le tout, préférant retenir toute autre remarque qui visait à nous éloigner de notre but de départ. Les mains disparaissent dans les poches, ne rêvant que d'effleurer l'épiderme neuf et inconnu, désir d'emprunter pour mieux décortiquer, emmagasiner, comprendre, chercher à le ramener à échelle humaine et mieux le mettre à nu. Patience.  




Revenir en haut Aller en bas
Eustache W. Heddington

avatar
- Husky Docile -
❧ Boucle Temporelle : Londres 1941
❧ Particularité : Se métamorphose en toutou bienveillant aux yeux verrons
❧ Occupations : Horizontale à la nuit tombée
❧ Miroir :
❧ Missives : 156
❧ Yeux de verre : 53
❧ Crédits : (c) mad hattress ♥♥


MessageSujet: Re: BRUITS DE COULOIR ❧ Discussion avec Vultur   Ven 30 Juin - 19:48

You're late for tea !
Les trois mousquetaires


Le souffle coupé. En une poignée de secondes, tous tes repères sont bousculés. Te voilà de retour là où tout semble avoir démarré. La musique emplit l'espace. Il y a de l'écho, la pièce doit être immense et pourtant vous n'êtes que quatre. Le mystérieux convive ironise sur votre présence. Impossible d'ignorer les deux hommes à tes côtés. Clarence, aux côtés de Galahad. Si eux deux semblaient prêts à enquêter sur votre mystérieuse venue dans la boucle, tu te mets volontairement de côté. La vanité du maître de maison est indéniable. Il prend un malin plaisir à voir le piège se refermer sur vous. Malgré les lourds vêtements dont tu t'es affublé, tu te sens plus dénudé que jamais. Vous êtes les souris et il est le chat. Et tu n'as jamais aimé les chats.

« Vous avez une bien belle demeure. Le sol par contre, est étrange. Il n'est pas palpable… Serions-nous encore tombé dans un de vos pièges ? Dois-je directement me dénuder ? Va-t-il y a avoir un monstre pour nous pourchasser ? Dites-moi que oui, il me manque déjà ! »

Choisir l'ironie comme mode de défense et les remords roulent dans la voix. Tu t'installes dans un des fauteuils présent, croises les jambes et jettes un coup d'oeil amusé sur la scène. Étrange de se retrouver ici, entouré de deux personnes si bien connues, loin de chez vous. Clarence est dans l'offensive. Il attaque frontalement votre hôte. Tu ne peux t'empêcher de sourire au vu de l'ironie de la situation.

« Je suis d'accord avec mon cher compère, racontez-nous tout à propos de cette femme qui vous a quitté et vous aurait éternellement frustré ! J'aime les drames ! Mais, qu'est ce que la frustration sexuelle vous change un homme ! »

Un rire s'échappe de tes lèvres. Impertinent jeune homme, te voilà entrain de te jouer du plus grand joueur qu'il t'est été donné de voir. Tu joues un jeu dangereux, mais quitte à être ici, autant prendre un certain plaisir. Cette situation reste tout de même plus agréable que celle vécue précédemment au sein de la boucle. Être enfermé, nu, dans la cage d'un zoo, pourchassé par une bête inconnu, n'a pas nécessairement été une partie de plaisir.
Made by Neon Demon


Au clair de la lune,mon ami Pierrot,filons, en costume présider là-haut ! Ma cervelle est morte. Que le Christ l'emporte ! Béons à la lune, la bouche en zéro.

woufwouf

♡ ♡ ♡
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: BRUITS DE COULOIR ❧ Discussion avec Vultur   

Revenir en haut Aller en bas
 
BRUITS DE COULOIR ❧ Discussion avec Vultur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Discussion avec Kû-Fei...
» Discussion avec Alice, une Protectrice en sursis
» Présentation de Thomas Marci
» Doton l L'art de maîtriser la terre
» Discussion avec Severus [PV]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Song of the Gears ::  :: Le Manoir et ses Alentours-