Syndrigastis & Ymbrynes
 ::  :: Ouvrages Rares :: Engrenages

Le Corbeau
Oiseau Suprême

avatar
☾☾ Miroir :

☾☾ Particularité :
Ailes du destin, marionnettiste avisé aux trop nombreuses ficelles. Ymbryne silencieuse qui demeure ombre.
☾☾ Années :
Fantôme sans âge, éternel.
☾☾ Occupation :
Boucle entretenue avec soin, rouages cliquetant dans une montre précieusement gardée.
☾☾ Missives :
347


MessageSujet: Syndrigastis & Ymbrynes   Mer 6 Déc - 11:40

Les Individus Particuliers

Oubliez ce que vous savez de l'Homo Sapiens

Encyclopédies mensongères, ne soupçonnant guère le véridique dans les théories de l’évolution. « Homo Sapiens » orgueilleux qui revendique sa supériorité dominante. Faux. Elles sont pourtant jumelles, les branches entremêlées, curiosités confondues dans la masse. L’une où les spécimens portent le nom de Coerfolcs, humanoïdes ordinaires à l’ignorance sans faille et aux réaction tantôt excessives face à l’inconnu et l’incompris, Homo Sapiens dans toute sa splendeur. La seconde désigne ceux que l’on affuble du doux nom de Syndrigastis, porteurs d’un gène qualifié d’étrange, monstrueux, ou même merveilleux. Ils possèdent une particularité, un don, une étrangeté, évolution bancale qui les rend anormaux, curieux.

Ils demeurent souvent hors du temps, à l’ombre des mirettes humaines, avec leurs pairs marginaux, dissimulés dans une boucle temporelle au goût nostalgique. Refuge cotonneux et douçâtre, demeure où ils subsistent loin de la réalité linéaire, régit par les ailes bienveillantes d’Ymbrynes.
Les Syndrigastis

Particularité. Voilà le nom qu’ils donnent à leur étrangeté, à ce qui est qualifié d’anormal et de monstrueux, longtemps exhibée comme une anomalie. Don précieux qui pointe en général le museau lors du début l’adolescence, voir conséquence d’un état de choc ou un quelconque traumatisme. Gène ancré dans les lignées familiales, une particularité est la même pour toutes les générations, héréditaire, bien souvent transmise par le patriarche. Il arrive pourtant que des générations soient sautées ou que tous les mioches d’une même fratrie n’en bénéficient pas.

Pouvoir à double tranchant, imposant inévitablement une faiblesse et limite. Vie recluse dans les méandres d’une bulle temporelle qui n’aide guère. Chacun a développé sa tare, sa bizarrerie, tantôt liée à une particularité bancale, parfois peurs irrationnelles, voir tendance à la collection étrange. Ils demeurent fragiles les Syndrigastis, malgré leurs particularités extraordinaires.

Gène qui se joue surtout du physique, d’anomalies modifiant l’échine humanoïde de base, impose la différence, rarement possible à dissimuler (bouche supplémentaire, écailles de roche, invisibilité, cornes, etc). Ils demeurent les plus nombreux et les plus vulnérables, exposés dans un monde inadapté, c’est surtout pour eux que les boucles demeurent.

D’autres ont la chance d’être affublés d’une certaine discrétion, particularités psychiques insoupçonnées, plus rares, bien que parfois fardeau (lecture de pensées, empathie, télékinésie, etc.). Dans une même lignée, d’autres demeurent proches d’un élément (diriger les courants d’air, geler l’eau, chauffer la température d’un objet, etc.).

Vint enfin les métamorphes, ceux à la double nature, piégés entre deux existences, semi-humanoïdes adulant leur corps animal. Ils en conservent bien souvent les traits de caractère. Trop de temps sous leur peau de bête les rends sauvages, leur fait oublier l’humanité. Une blessure condamne le métamorphe à se replier sous sa forme animale jusqu’à la guérison. Ils demeurent nus une fois qu’ils reprennent leurs traits humanoïdes.
Les Ymbrynes

Volatiles protecteurs et aux ailes bienveillantes, gardiennes des boucles et de leurs habitants, matriarches aimantes. Elles sont Syndrigastis elles aussi, avant tout métamorphes aux plumages chatoyants, don rarissime. Ymbrynes. C’est le nom de leur ordre, titre reçu après une éducation millimétrée et pointilleuse. Forme d’oiseau servant à dénicher les Syndrigastis, les ramener aux refuges, les guider de leur chant jusqu’à la boucle temporelle et leur apprendre à dompter leur particularité, l’accepter.

Particularité double, elles peuvent jouer avec le temps, le plier pour en faire une boucle de vingt-quatre heure. Mères des bulles temporelles salvatrices. Si l’Ymbryne meurt ou ne renouvelle pas, la boucle disparaît, se rompt. Seules les femelles ont la capacité de jouer avec le temps, pourtant vulnérables sous leurs manteaux de plumes, demeurent coincées sous l’oiseau en cas de maux. Les mâles sont pourvus de métamorphose en volatile, mais pas de maîtrise de l’horloge, boutade que de prétendre qu’ils ne sont pas assez délicats pour jouer avec le sablier. Ils suivent pourtant le même enseignement à la lettre, se font gardiens protecteurs, yeux avisés.

Éducation stricte. Elles font partie d’un ordre ancestral, synonyme de prestance, dirigé par une Ymbryne Matriarche, Miss Corvus. Elles sont recueillies dès la manifestation de leur particularité, suivent un enseignement rigoureux qui dure une décennie tout au plus. Elles se doivent de maîtriser l’art de la ponctualité, politesse, devenir exemples irréprochables. Jamais malveillantes, bien que parfois sévères. Elles adoptent le nom latin de l’oiseau de leur seconde nature, le revendiquent fièrement, volatiles eux aussi héréditaires à chaque clan. Comme la plupart des oiseaux, une Ymbryne ne tombe qu'une fois amoureuse et lui restera à jamais fidèle.

Les confirmées ont la trentaine passée physiquement, protègent, gardent à l’œil, ont leurs Syndrigastis attitrés au sein de la boucle. Elles ne la renouvèlent pas celles de quarante-et-un, Miss Corvus s’en charge. Leur rôle est d’épauler les particuliers, mais aussi de garantir une bulle et zone de confort temporelle autour de la fête foraine extérieure. Les apprenties se glissent parfois, suivent les traces des ainées, jeunottes innocentes qui se doivent de prendre la relève, n'ont guère plus de vingt-huit ans réels.

Revenir en haut Aller en bas
http://songofthegears.forumactif.com
 
Syndrigastis & Ymbrynes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
IMAGINARIAE CURIOSITATES ::  :: Ouvrages Rares :: Engrenages-