I think some explication need to happen
 ::  :: Imaginariae Curiositates

Maxine Thackeray
Inventeuse Bavarde

avatar
☾☾ Miroir :

☾☾ Particularité :
Clairsentance
☾☾ Années :
30 ans d'apparence, 173 ans en réalité
☾☾ Occupation :
Créatrice et agent de maintenance des attractions
☾☾ Missives :
130
☾☾ Trogne & crédit :
Georgina Reilly


MessageSujet: I think some explication need to happen   Sam 30 Déc - 18:45

I think some explication need to happen
Je veux bien être compréhensive. Je veux bien que certaines personnes soient moins sociables que moi et que, par conséquent, elles aient besoin d’un peu de distance avec les autres parfois. Non vraiment, je le comprenais très bien. Moi-même, malgré les apparences, il y a des moments où j’ai besoin d’être seule, notamment quand je conçois une nouvelle attraction. Mais là…Là non, j’avais du mal à comprendre. Achille, avec qui j’avais bien sympathisé au fil du temps, commençait à m’éviter. Au départ, j’ai simplement pensé qu’entre mon emploi du temps relativement chargé et le sien plutôt aléatoire, le temps manquait, donc je ne me suis ni inquiétée, ni offusquée de ce fait. Puis je l’ai croisé, une fois ou deux de loin, et j’ai beau lui avoir fait signe, il n’est pas venu. Je me suis demandée si je n’avais pas dit ou fait quelque chose qui l’aurait vexé. Alors je lui ai laissé le temps de digérer ce que j’avais pu faire, espérant qu’il reviendrait, même si c’était pour me demander des excuses. Mais la dernière fois que je l’ai vu clairement changer de chemin pour m’éviter.

Ca commençait à devenir ridicule. Qu’il puisse avoir un problème avec moi, d’accord. On ne peut pas plaire à tout le monde sans compter que je ne suis pas toujours facile à vivre avec mon sacré caractère et mon hyperactivité ambiante. Mais dans ce cas, j’aimerais au moins qu’il ait le courage de venir me dire ses griefs en face, pas de m’éviter comme un couard de premier ordre ! Je le pensais meilleur que cela…Il n’a, après tout, pas hésité à m’aider lors de notre première rencontre et malgré mon époque lointaine par rapport à la sienne, on a réussi à discuter et à trouver des terrains d’ententes, chose qui ne compte pas pour rien à mon avis. Et honnêtement, je ne comprends pas ce que j’ai bien pu faire qui puisse le faire fuir de cette façon. Mais qu’importe, aujourd’hui je vais le trouver et lui exiger des explications. Qu’il n’espère pas réussir à me fuir, car quand je suis décidée sur quelque chose, j’arrive à mes fins, toujours.

Je sais qu’il traine pas mal à la fête foraine, ma filature commence donc tout naturellement dans cet endroit, déambulant dans les allées encore peu peuplées car il est encore tôt. Je ne sais pas exactement combien de temps je le cherche, mais je finis par le trouver. J’arrive dans son dos, ce qui, en toute autre circonstances, ne seraient peut-être pas la meilleure des solutions, mais cette fois, c’est une véritable aubaine. Je m’approche à pas feutrés de lui et finit par lui tapoter l’épaule (je dois tendre le bras assez haut, c’est qu’il est grand notre Achille). Dès qu’il se retourne, il peut me voir, face à lui, bras croisés sous ma poitrine.

"Bonjour Achille. Je pense que tu me dois quelques explications…"
je laisse quelques secondes de battement "Pourquoi est-ce que tu m’évites ces derniers temps ?" je décroise les bras, mon regard se faisant instantanément plus doux, un peu inquiet aussi "Est-ce que j’ai fait ou dit quelque chose qu’il ne fallait pas ? Si oui, je m’excuse, mais…Expliques-moi, s’il te plaît."

Je déteste ne pas comprendre. C’est un fait. D’autant plus quand ça risque de me faire perdre un ami.
avengedinchains


Revenir en haut Aller en bas
Achille Caplan
démon veilleur

avatar
☾☾ Particularité :
Apparence démoniaque. Deux protubérances pointues se hissent sur le sommet de son crâne tandis qu'une queue noire, pointue, venimeuse, naît au bas de son dos.
☾☾ Bizarrerie :
Craint la douzième minute de la douzième heure de la journée. Cet instant tout particulier le terrifie, sans raisons connues de sa part, et la seconde qui suit, toute peur quitte son organisme.
☾☾ Années :
Quarante-six années se sont écoulées derrière lui.
☾☾ Occupation :
Protéger les êtres englobés sous la boucle, veiller à leur sécurité à la fois au sein de cette boucle mais aussi à l'occasion au sein de la fête foraine.
☾☾ Missives :
69
☾☾ Trogne & crédit :
Richard Armitage


MessageSujet: Re: I think some explication need to happen   Lun 1 Jan - 18:44


I think some explication need to happenMaxine & Achille Des lumières vives, des couleurs criardes s’entremêlant, des rires enfantins résonnant. La fête foraine. Loin d’être son endroit favori, Achille s’y sentait comme un animal derrière une vitrine. Tous ces gens venant admirer les particularités des Syndrygastis sans se douter de leur véritable nature. Toute cette innocence, teintée de moquerie et de malveillance. L’homme peinait à l’encaisser. Pourtant, il prenait sur lui et venait vagabonder aux quatre coins de l’emplacement des réjouissances. Pas pour suivre le noble but avancé par certaines Ymbrynes, se rapprocher de l’humanité l’avait blasé. Ce qu’Achille désirait, c’était uniquement protéger les siens. Veiller à ce que personne ne souffre de cette situation. Être le mur protecteur entre un monde hostile, vile et parfois foncièrement laid et leur univers marginal.

Souvent, sa haute taille, ses épaules carrées, sa barbe sombre et broussailleuse ainsi que son regard dur et froid, suffisaient à éloigner les curieux. Malheureusement, certaines mauvaises herbes se voulaient plus farouches que d’autres. Achille avait déjà eu la mauvaise expérience de voir des individus téméraires tendre la main vers ses cornes. Autant dire que si son regard foudroyant ne les stoppait pas dans leur geste, l’homme ne se gênait pas pour leur ordonner dans un grognement de garder leurs mains dans leurs poches. Beaucoup en riaient, pensant qu’Achille jouait un rôle. Le rôle du méchant diablotin de la fête foraine. Il n’en était rien. Par chance, aucun n’avait été assez stupide pour véritablement poser le doigt sur lesdites cornes. Auquel cas, Achille serait probablement devenu fou de rage.

Une main inconnue lui tapota l’épaule. Achille se retourna lentement, son regard noir se posant sur une silhouette svelte. Son visage familier le fixait, les bras croisés sous la poitrine soulignant l’attitude mécontente. Maxine. Ils s’étaient bien entendus, tous les deux. L’homme commençait même à l’apprécier, à parvenir à la considérer comme une presque amie. Et puis subitement, le château de carte s’était effondré. Le mystère de sa particularité s’était essoufflé et la vérité l’avait déçu, pire, dérangé. Depuis, Achille l’évitait. Pas parce qu’il craignait la confrontation mais parce qu’une partie de lui continuait à apprécier Maxine. La perspective de pouvoir heurter ses sentiments ne l’enchantait pas. Même s’il s’apprêtait malheureusement à le faire.

Fidèle à elle-même, la jeune femme mit les pieds dans le plat. Pas de fioritures, pas de brassage de vent. Elle n’était pas comme ça, Maxine. Malgré l’époque dont elle venait et les dictats de celle-ci, elle n’était pas « maniérée ». C’était précisément pour cette raison qu’ils s’entendaient bien. Avec Maxine, pas de princesse qui tienne. Pas de grands airs ou de cinéma. Juste une franchise rafraîchissante et une joie de vivre appréciable. Pourquoi l’évitait-il ? Car Achille n’appréciait plus sa présence. En posant les yeux sur elle, il ne parvenait à rien mis à part se dire qu’elle avait gâché ses chances de vivre une vie normale. Et la voilà qui changeait de ton, devenait plus douce. Pire, elle s’excusa. La culpabilité rattrapa Achille mais le démon n’en laissa rien paraître. Son visage restait fermé, inexpressif. Son regard persistait dans sa froideur. « Tu n’as rien fait de mal ». C’était la simple vérité.

Achille n’était pas du genre à chercher ses mots ni à les mâcher. Franc, il devrait désormais affronter Maxine même si l’envie n’y était pas. « Je t’évite pour ne pas avoir cette conversation. Je ne voulais pas qu’on se dispute. Je ne le veux toujours pas ». Son regard se posa sur la jeune femme, elle respirait la gentillesse et pourtant, Achille lui en voulait. Cette vie à laquelle elle avait dit non, l’homme aurait tout donné pour l’obtenir. Jalousie ou mélancolie. « Disons que nous avons des points de vue divergents et reprenons chacun notre quotidien. Nous nous sommes appréciés, restons-en là ». Il aurait été difficile d’être plus bourru qu’Achille mais l’être aux apparences démoniaques était ainsi fait.

©  YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
Maxine Thackeray
Inventeuse Bavarde

avatar
☾☾ Miroir :

☾☾ Particularité :
Clairsentance
☾☾ Années :
30 ans d'apparence, 173 ans en réalité
☾☾ Occupation :
Créatrice et agent de maintenance des attractions
☾☾ Missives :
130
☾☾ Trogne & crédit :
Georgina Reilly


MessageSujet: Re: I think some explication need to happen   Sam 6 Jan - 22:28

I think some explication need to happen
Croiser ces yeux qui restaient froid malgré ma tentative de le rassurer et de le mettre en confiance, comme lors de nos discussions avant qu’il ne décide de m’éviter, ne me rassure en rien sur l’état de notre amitié. Si tant est que l’on ait un jour été ami à ses yeux. Comment puis-je en être sûre ? Il a toujours été un de ces Syndrigatris silencieux, dans leur monde sans pour autant être totalement coupé du nôtre. En retrait mais toujours présent dans nos vies. Si ça se trouve, nous n’avions jamais été amis, ce n’est que moi dans mon optimisme perpétuel qui y ait cru sans vraiment m’assurer qu’il en soit de même pour lui. Est-ce qu’il allait seulement me répondre et non pas trouver une excuse pour me laisser sur le carreau et repartir comme il était venu ?

C’est à cause de mon incapacité à faire tomber ces barrières de glaces que je fus surprise, agréablement, de sa réponse. Bien, ce n’est donc pas quelque chose que j’avais fait. Mais cela laisse alors la question entière : pourquoi prend-t-il un tel soin à m’éviter ? Maintenant qu’il a commencé à me répondre, je sais que la fin de mes interrogations est proche. Achille n’est pas de ceux qui font des ronds de jambes pour dire quelque chose, au contraire, il est homme de peu de mots, donc s’il concède un premier point, les autres suivront. Tiens, la preuve, il reprend la parole.

Je l’écoute tranquillement, avant d’ouvrir des yeux grands comme des soucoupes à ses mots. Comment ça, il « ne voulait pas qu’on se dispute » ? Depuis quand on décide d’avance qu’on va se disputer ? La surprise me rend interdite quelques longues secondes durant lesquelles il tente, tant bien que mal, de m’expliquer le pourquoi du comment. A part le fait que, apparemment, nous avons des avis différents, je ne vois pas le moindre signe d’une réponse cohérente. Est-ce si compliqué de m’expliquer clairement ce qu’il me reproche ? Apparemment oui, mais il ne sait pas encore sur qui il est tombé dans ce cas. Je me reprends et mes poings trouvent mes hanches, enrubannées dans une ceinture de fausse soie qui marque ma taille par-dessus la robe vert foncée que je porte. Mon regard se fait plus dur, et je me tiens bien droite. L’impression de vouloir en finir vite avec cette conversation est difficile à rater, mais je l’ignore superbement.

"Et depuis quand tu décides que l’on va se disputer ? Surtout quand je ne suis même pas au courant du sujet ?" je m’approche et pose un doigt sur sa poitrine, accusatrice. Ca peut avoir l’air ridicule vu de l’extérieur, lui, si grand et imposant face à un être aussi petit et fin que moi, mais je suis aussi petite que je suis coriace et il va l’apprendre à ses dépens "Ecoutes-moi bien Achille. Je peux accepter beaucoup de choses, mais s’il y a bien une chose que je déteste, c’est que l’on prenne une décision pour moi dans un sujet qui me concerne directement." Je retire mon doigt mais continue de le fixer, campée sur mes positions "Nos avis divergent ? Et alors ? Si tu savais le nombre de fois où nos avis ont divergés avec Clarence, et pourtant on ne s’est jamais disputé. On a débattu, comme des adultes, car les divergences d’opinions forment la diversité de ce monde. Alors si nous sommes, selon toi, en désaccord sur quelque chose, vas-y, expliques-moi le sujet et on débattra." Mon ton reste calme, mais avec cette once d’acier si propre à mes créations chéries, cet acier qui sous-entend qu’un refus d’obtempérer n’est pas une bonne idée "Et si tu me permets une remarque, essayer d’éviter quelque chose que l’on pense inévitable y mène toujours." Je finis par reculer d’un pas, pour lui laisser plus d’espace "Ne nous place pas tout de suite comme des adversaires Achille. S’il te plaît."

J’ai dit ce que j’avais à dire, maintenant la balle est dans le camp d’Achille, advienne que pourra.
avengedinchains


Revenir en haut Aller en bas
Achille Caplan
démon veilleur

avatar
☾☾ Particularité :
Apparence démoniaque. Deux protubérances pointues se hissent sur le sommet de son crâne tandis qu'une queue noire, pointue, venimeuse, naît au bas de son dos.
☾☾ Bizarrerie :
Craint la douzième minute de la douzième heure de la journée. Cet instant tout particulier le terrifie, sans raisons connues de sa part, et la seconde qui suit, toute peur quitte son organisme.
☾☾ Années :
Quarante-six années se sont écoulées derrière lui.
☾☾ Occupation :
Protéger les êtres englobés sous la boucle, veiller à leur sécurité à la fois au sein de cette boucle mais aussi à l'occasion au sein de la fête foraine.
☾☾ Missives :
69
☾☾ Trogne & crédit :
Richard Armitage


MessageSujet: Re: I think some explication need to happen   Jeu 18 Jan - 17:20




I think some explication need to happenMaxine & Achille Ses yeux s’ouvrent, ronds. Incrédule, ses poings trouvent ses hanches. La colère est toute proche, presque palpable. C’est finalement un doigt accusateur qui vient se poser sur le torse d’Achille qui arqua un sourcil en la fixant. Max marquait tout de même un point. Bien que le démon détestait devoir se confronter à la réalité des choses, la jeune femme méritait une chance de s’expliquer. Et tandis que Maxine lui exposait le fond de sa pensée, parvenant tout de même à entrer en contact avec la raison d’Achille, elle l’engagea à lui parler. L’homme resta de marbre face à sa remarque sur l’inévitabilité de la situation. En effet, piégés dans une même bulle, il était forcé qu’ils finissent par en arriver là. Cela ne voulait pas dire qu’Achille se sentait prêt à affronter la fatalité. Son ultime argument lui fit froncer les sourcils. Ils n’étaient pas des adversaires et Achille espérait ne jamais le devenir. Qu’à cela ne tienne, il était temps de passer aux aveux.

« Très bien. Puisque tu y tiens, tu vas tout savoir ». Le démon plongea les mains dans les poches, plantant ses pieds dans le sol pour avoir un appui ferme sur la terre. « J’ai appris pour ta particularité. Je sais que ça ne doit pas être facile tous les jours mais c’est vivable ... c’est supportable, là-bas, au-dehors ». Tant pis, Achille venait probablement de sacrifier leur amitié sur l’autel de la jalousie. Autant y aller à fond. « Max, je te comprends pas. T’es une femme drôle, intelligente et autonome. Qu’est-ce que tu fous ici ? Parmi tous les cas désespérés dont le monde ne veut pas ? ». Ses paroles pouvaient sembler cruelles et pourtant, c’était profondément ce qu’il ressentait. Achille s’incluait totalement dans ce lot d’anomalies trop difformes pour vivre parmi les êtres humains lambda. Durant de longues années, il avait tenté de survivre parmi eux et durant tout ce temps, il avait échoué. « La vérité c’est que je crève de jalousie parce que moi j’ai ça ... ». Du doigt, il désigna ses cornes. « Et ça... ». Il tapota le bas de sa chemise dans le dos là où la queue pointue était sagement enroulée. « Et que si j’étais pas un monstre, j’aurais tellement aimé pouvoir vivre de l’autre côté. Vivre vraiment et pas juste me contenter d’une fausse vie dans une bulle isolée du reste du monde ». Achille soupira et secoua la tête. C’était rare qu’il s’exprime autant. Rare qu’il se livre autant. « Merde ... ». Il souffla lourdement et baissa les yeux. L’homme détestait se mettre à nu comme ça. C’était sans doute l’exercice le plus délicat pour lui et sa fierté qui peinaient à l’accepter.
© YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
Maxine Thackeray
Inventeuse Bavarde

avatar
☾☾ Miroir :

☾☾ Particularité :
Clairsentance
☾☾ Années :
30 ans d'apparence, 173 ans en réalité
☾☾ Occupation :
Créatrice et agent de maintenance des attractions
☾☾ Missives :
130
☾☾ Trogne & crédit :
Georgina Reilly


MessageSujet: Re: I think some explication need to happen   Jeu 18 Jan - 22:14

I think some explication need to happen
Ah, au moins nous allons avancer dans cette histoire. Achille accepte de m’expliquer ce qui lui pose tant problème aujourd’hui, alors qu’il y a quelques semaines, nous étions amis. Du moins je le pensais ; aujourd’hui, je ne suis plus sûre de rien avec lui, car il a changé du tout au tout sans raison apparente. Mais maintenant, il va m’expliquer et je ne peux que m’en réjouir…N’est-ce pas ? Il y a de fond d’incertitude en moi, qui me souffle que ce n’est peut-être pas une bonne idée de piquer le démon avec un bâton alors qu’il est paisible. Cependant, j’ai besoin de savoir, j’ai besoin de comprendre. J’ai toujours été comme ça et ce n’est pas aujourd’hui que je vais changer, pas après 173 ans, pas alors que je tiens tête même à des Ymbrynes. Non, ce n’est pas Achille avec sa grande taille et sa particularité de « démon », comme il dit, qui vont me faire changer d’avis.

Apaisée par son accord, je l’écoute, sagement. Ma colère, quant à elle, s’égrène à mesure que les mots s’écoulent de la bouche d’Achille. Mon cœur se fait un peu plus lourd à chaque seconde qui passe. Effectivement, exposé ainsi, je peux comprendre qu’il ait maintenant du mal avec quelqu’un comme moi. Pour autant je ne vais pas le laisser s’éloigner simplement à cause de cela, pas sans avoir essayé de lui expliquer ma façon de penser à l’époque, les raisons qui m’ont poussées à entrer dans la boucle en premier lieu et les évènements et évolutions qui ont fait que je suis finalement restée. Je peux comprendre ses arguments, même si le fait qu’il m’en veuille pour quelque chose qui ne concernait que moi n’était pas vraiment logique à mon sens, mais ceci est une autre histoire. Sa jalousie en revanche, je la comprends. Combien de fois ai-je moi-même ressenti ce monstre vert en voyant mes comparses masculins récolter la gloire de mes exploits techniques ? Tout cela pour la simple raison que je sois une femme ?

"Oh, Achille…" il m’est impossible de rester en colère envers lui maintenant que j’en sais autant "Viens avec moi, on va aller dans un endroit plus calme, et je t’expliquerai, à mon tour."

Je lui attrape le bras et l’entraîne avec moi, sans violence mais avec fermeté, et prend deux tasse de thé dans à un stand au passage. La partie des attractions lumineuses ne sont pas très actives le jour, alors je nous y amène, et m’installe sur un banc, lui indiquant la place à côté de moi avant de lui tendre la tasse de thé.

"Je comprends ce que tu veux dire Achille, mais ce n’est pas aussi simple. Rien n’est jamais aussi simple. La plupart d’entre nous sont entrés dans une boucle pour une raison précise, et je ne fais pas exception." Je fais uns petite pause, je n’aime pas repenser à ce qui a conduit à la construction de la boucle de 1873, mais s’il faut le lui expliquer pour qu’il comprenne alors ainsi soit-il "Je viens, originellement, de 1873. Enfin, de la boucle de 1873, moi-même, je suis née en 1843. Tu dis que je suis intelligente, autonome…C’est bien ce que l’on me reprochait à mon époque." Je pense aussi que c’est cela qui fausse tout, la différence d’époque d’origine entre nous "Tu sais comment on qualifiait les femmes comme moi, justement ? Qui en plus se permettait de travailler dans un domaine que l’on réservait aux hommes ? Des hystériques." Je laisse le mot s’ancrer entre nous "Les femmes n’avaient pas le droit de vote, ne pouvaient aller quasiment nulle part et ne faire presque rien sans l’accord de leur père, frère, ou mari selon le cas. J’étais un électron libre, brillante, mais à jamais rabaissée par la gente masculine et méprisée par mes pairs car je ne rentrais pas dans le moule et surtout, Dieu me pardonne, je ne souhaitais pas encore d’enfant à vingt-cinq ans." Un rire sans réelle joie m’échappa "Alors quand bien même ils ne savaient pas pour ma particularité, pour eux j’étais quand même une anomalie." Oh, comme il est douloureux de repenser à toutes ces années que j’ai passée à batailler pour simplement être moi, pour me libérer des carcans de la société victorienne…Mais il s’était ouvert à moi, il est normal que je fasse de même "Et puis il y eu la nuit de la création de la boucle. Avec d’autres particuliers et des Ymbrynes, on allait pour libérer des Syndrigastris d’un Freak Show, on avait prévu beaucoup de chose, sauf la puissance de réplique des gérants. Il y a eu beaucoup de blessés, dont moi-même. Même si nous avons démantelé le Freak Show, nous avions subi de lourdes conséquences, alors on s’est tous réfugié dans la boucle, pour se remettre en sécurité. Tu veux que je sois honnête avec toi ? Je ne pensais pas y rester longtemps, juste le temps de me remettre de ma blessure à la jambe." Et là est la vérité qui fait très mal, celle qui prouve que j’ai changé depuis, mais tant pis "Mais mes inventions, mon attrait pour la médecine, tout cela aidait les gens à vivre mieux dans notre boucle et, même si je n’ai jamais voulu l’admettre je…j’étais terrifiée de l’extérieur à présent. J’avais vu, vécu de première main les oppressions des nôtres, femmes et syndrigastris, même combat ou presque. Alors oui, j’ai refusé de vivre une vie normale, mais j’y ai trouvé mon compte Achille." Je me lève finalement, commençant à être agitée après tout cela, mon discours qui suivit en est la preuve "Je suis inventeure pour l’amour de Dieu. Le plus grand regret de n’importe quel inventeur est de ne pas avoir assez de temps d’une seule vie pour donner vie à toutes ses idées. J’avais cette occasion rêvée, tu comprends ? Vivre aussi longtemps que je le souhaitais, pouvoir inventer jusqu’à ne plus rien avoir dans la tête…Et j’ai rencontré tant de gens merveilleux Achille." Un soupir m’échappe, mes pensées allant à ces gens en question, des Ymbrynes, Clarence…"des gens que je n’aurais jamais pu rencontrer autrement, car bien trop loin de mon époque. Même toi, je ne t’aurais jamais rencontré si j’étais restée dans la réalité linéaire." Je m’approche de lui, sans pour autant le toucher "Alors je comprends ta jalousie Achille, j’avais le choix et j’ai choisi quelque chose que tu n’aurais jamais choisi et ça t’a semblé étrange. J’espère seulement que tu comprends un peu mieux mes raisons. Je ne dis pas qu’elles sont bonnes, mais ce sont les miennes."

L’envie de lui demander si nous sommes toujours ami me démange, mais je m’en retiens. Il y a déjà tellement d’informations qu’il doit digérer, j’espère qu’au moins il comprendra que tout n’est pas tout noir ou tout blanc, qu’il y a des milliers de raisons que peuvent pousser quelqu’un à mettre derrière soi la réalité linéaire et une vie « normale » quoi que cela puisse être.
avengedinchains


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: I think some explication need to happen   

Revenir en haut Aller en bas
 
I think some explication need to happen
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» UNE TOUTE PETITE EXPLICATION SUR LA DEMISSION D'ALAIN JUPE !
» Les subprimes, explication simplissime
» Explication banque
» Explication ( Abdel )
» Chiffres du chomage : une explication pas rose!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
IMAGINARIAE CURIOSITATES ::  :: Imaginariae Curiositates-