« Duperies » ❉ Ft. Lorcan
 ::  :: Tenterden

Galahad L. Ednyfed
Imitateur excentrique

avatar
☾☾ Miroir :

☾☾ Particularité :
Échine capricieuse qui prend le code soufflé, carcasse qui imite en tout point l'être effleuré. Jumeau factice qui se perd dans l'illusion.
☾☾ Bizarrerie :
Versatilité constante et imprévisibilité. L'imitation s'infiltre, se glisse, caractères et manies gobés à la manière d'une éponge. Excentricités d'un égaré qui finit par ignorer ce qu'est d'être lui-même.
☾☾ Années :
Frustration éternelle, carcasse figée quelques jours avant la trentaine qui ne sera jamais atteinte, traits mensongers, censés afficher nonante-cinq automnes.
☾☾ Occupation :
Anatomie adulée et répugnée, médecine opérée lorsque nécessaire bien que l'épiderme demeure problématique, brillant avenir dérobé. Parfois projectionniste pour le plaisir des regards avides de curiosités.
☾☾ Myocarde :
Palpitant esseulé et répugné par les chairs. Interrogation demeurant, de qui voudrait d'un être devenant soi-même. Odieuse fatalité.
☾☾ Missives :
983
☾☾ Trogne & crédit :
Brendon Urie ☾ kawaiinekoj (ava)


MessageSujet: « Duperies » ❉ Ft. Lorcan   Dim 7 Jan - 3:12

duperies
Lorcan & Galahad

« And I go, To change the conversation, I know, A deeper contemplation. Is all I need to make believe. Everyone would love me if I could fool the world »
Voûte crépusculaire. Teintes pastelles marquant au fer le déclin diurne. Journée qui s'éteint en une apothéose, engloutie par l'obsidienne nocturne qui ne devrait plus tarder. Spectacle coutumier, réitéré de renouvellement en renouvellement. Instants qui commencèrent à être apprivoisés, faits mémorisés. Les repères se créent, ficelles imperceptibles qui dissimulent la brutalité de la séparation avec la capitale britannique aux immeubles dégueulant leurs gravas poussiéreux sur le bitume suite aux nuits infernales d'une apocalypse sans fin. Elle fut presque manquée, paradoxalement, l'adrénaline rappelant les affres d'une guerre sans nom ô combien détestée, môme paumé dans la boue, un canon déposé dans ses phalanges maladroites. Mal du pays absurde après plusieurs décennies cloitré au même endroit.

Galbe d'une donzelle qui déambule sur les pavés. Babines fières du méfait, pêche ô combien fructueuse. Informations et autres secret glanés, preuves récoltées dans le bromure d'argent, précieux appareil argentique, arme du crime, égaré dans le fond d'une sacoche. Mission réussie, victorieuse. Ils n'y virent tous que du feu. Bagatelle coutumière lorsque la duperie vise à enrichir les dossiers gorgeant le dessous du plancher. Habit de carne mensonger, féline trompeuse qui berne les quelques passants malgré ses vêtements trop grands, la ceinture de l'impair dissimulant le drapé qui ne fut en rien adapté au sexe. Fringues masculines regagnées à la hâte, donnant un air de gosse paumée.

Elle est belle. La carcasse au derme laiteux et aux cils de biches. Mèches d'ébènes maintenues par un chignon fait à la hâte, geste coutumier, maitrisé sur le bout des ongles dans l'urgence. Elle eut un air de poupée au rictus emprunt d'innocence, bien que lippes ornées d'un carmin flamboyant, ravageur, apportant la maturité sur ses traits juvéniles. Reflet entre-aperçut dans l'ombre d'une fenêtre, renvoyant l'image de la dérobée parant encore le faciès. Admirée une seconde en un élan narcissique qui fut tout autant emprunté que le reste.

L'emprunt ne durerait plus, refusant de l'entretenir d'avantage alors qu'elle fut désormais encrée, elle et sa façon d'être. Carcasse qui reprendrait bientôt ses épaules large et sa virilité primaire. Le plus vite serait le mieux, excentrique refusant de jouer d'avantage de la malédiction. Une cigarette aiderait, nicotine adulée, sortant l'objet des envies. Addiction délétère qui servit souvent d'ancre, née à une époque où les bienfaits du tabacs furent vantés. Bouffée salvatrice qui ne vint pourtant pas, paluche cherchant le précieux zippo d'argent qui semblait être porté disparût, oublié dans un grenier qui servit de chambre. Merde.

Mirettes désespérées qui cherchent, rencontrent une silhouette en approche de l'autre côté du trottoir. « Hey ! » Interpellation tandis que les gants de cuir sont enfilés par réflexe, prévention afin d'éviter tout contact cutanée accidentel. Cigarette au filtre désormais teinté de vermeil gisant entre les lippes, éteinte. « Vous n'auriez pas du feu ? J'ai dû oublier mon briquet. » Minois désemparé aux grands yeux suppliants, jouant des quelques traits qui furent encore accordés. Quidam qui fut Syndrigasti, persuadé de l'avoir vu vendre des sucreries dans la réalité linéaire, provenant très certainement d'une boucle disparue, largué en pleine cambrousse anglaise. Avantage pour la mémorisation des différents faciès qui déambulent à force d'en arborer. Avec un peu de chance, il fut fumeur.
(c) DΛNDELION



Revenir en haut Aller en bas
En ligne
 
« Duperies » ❉ Ft. Lorcan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 5 ans de duperies, de tromperies et de corruption.
» Lysander Sarhtorian : présentation [validée]
» Quand aurons- nous de vrais dirigeants a la tete du pays?
» En passant par l'Angleterre avec mon p'tit Lorcan! [Pv Lorcan Scamander]
» LORCAN / GABRIEL ▬ One way or another

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
IMAGINARIAE CURIOSITATES ::  :: Tenterden-